Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Ville :: Animalerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Negociations délicates | Ft. GABRIELLE

avatar
Messages : 91
Points : 1867
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Quelque part en train de signer un autographe à une fangirl
Des DCs? : Abel ; Osvald.

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ///
♠~ Fréquentations::
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Voir le profil de l'utilisateur




Adrian V. Montgomery
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Jeu 10 Mai - 22:40
Négociations délicates
C'était un lundi pluvieux. Le genre de temps par lequel on préfère rester bien au chaud chez soi, et je me sentais encore plus empathique qu'à mon habitude pour ceux qui n'avaient pas d'autre choix que de errer sous cette pluie battante. J'aurai donc pu rester chez moi, à l'abri, regarder la pluie tomber en buvant un thé bien chaud... Mais je n'aurai rien à vous raconter si cela avait été le cas. Ce matin, j'avais rendez-vous avec le directeur d'une grande animalerie du centre-ville pour négocier un contrat. Incapable pour l'heure de sauver tous les hybrides qui y demeuraient, je pouvais tout de même quelque chose pour les "invendables". Je le savais: chaque mois les animaleries envoyaient des leurs invendus ainsi que les hybrides les plus mal en point au marché noir afin de tirer tout de même un peu profit de ces créatures qu'ils ne pouvaient pas vendre aussi facilement que d'autres qui ont le mérite d'être valides, d'avoir un physique plus avantageux ou un comportement plus docile. Aujourd'hui, je venais négocier une exclusivité sur ces hybrides. Plutôt que de les vendre au marché noir, ils me les vendrait à moi car je leur en offrirais un meilleur prix. Si je parvenais à faire cela avec toutes les animaleries de la ville le marché noir s'en porterait très mal... Je ne pensais pas l'anéantir mais au moins le réduire. C'était la première animalerie qui acceptait de me recevoir pour parler de ce projet.
Après le petit déjeuner, j'étais donc allé prendre une douche et avait passé une chemise blanche et un jeans noir. J'avais attaché mes cheveux en queue de cheval et avait pris mon manteau pour partir. J'avais fait un saut à la fondation pour prendre des papiers et saluer tout le monde avant de me rendre à l'animalerie. Je garais ma voiture juste devant la porte comme tout bon boiteux le ferait et pris le temps de fumer une cigarette avant d'entrer dans cet enfer... J'espérais ne pas avoir à y rester trop longtemps sinon cela pourrait me rendre particulièrement nerveux et faire rater mes négociations!
J'écrasais mon mégot avant de passer la porte. Tout de suite, je fus accueilli par le ton mielleux du gérant de l'établissement.
- Monsieur Montgomery! Bienvenue dans mon humble boutique!
Mon passage à la télévision n'était donc pas passé inaperçu.
- Bonjour. Avez-vous réfléchi à ma proposition?
- Justement, votre proposition est très... Alléchante. Mais vos conditions ne semblent pas correspondre aux méthodes de mes employés, j'en suis désolé.
Je bouillonnais d'envie de lui carer mon poing dans la figure, mais si je voulais ce contrat je devais laisser ma fierté de coté. Je pris donc un ton sarcastique.
- Je vous demande simplement de ne pas battre les hybrides en boutique. Ce ne devrait pas être compliqué et, par ailleurs, cela n'améliorerait pas votre rendement si vous n'amochiez pas vous-même vos hybrides?
- Certes, monsieur. Mais arrêter tout usage de la force, interdire l'utilisation de colliers électriques et d'objets de défense... Mes employés ne pourront pas se faire respecter.
- Ne vous a-t'on jamais appris que le respect ne se gagne pas par la force?
Tout en parlant, nous nous promenions à travers les rayons "afin de ne pas ameuter les curieux". Cet homme n'était même pas capable d'avoir un bureau pour accueillir ses invités. A force de l'écouter, j'avais fini par me lasser et lui lançait un dernier ultimatum.
- C'est très simple. Vous acceptez mes conditions, nous signons ce contrat, vous gagnez beaucoup d'argent. Vous les refusez, soit: une autre animalerie les acceptera sans doute. Mais sachez que je n'aime pas que l'on me tienne tête, j'ai toujours été un enfant capricieux.
Il comprendrait sans doute qu'il avait tout à y perdre.
- Réfléchissez, vous avez jusqu'à la semaine prochaine.
Au moment où je pensais quitter la boutique, une voix au loin attirait mon attention:
- COMBIEN DE FOIS FAUDRA-T'IL QUE JE TE LE DISES?! Criait la voix.
Je suivais la direction de celle-ci, désireux de montrer à ce personnel indiscipliné qu'hurler et frapper sur les hybrides ne leur donnait pas plus de pouvoir. Le gérant sur mes talons ne semblait pas ravi de l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 70
Points : 1263
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Euphemia, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Adrian Montgomery
♠~ Fréquentations::
Spicy
Mer 16 Mai - 13:28
Gabrielle & Adrian
"Lionne sdf cherche argent."

Début de semaine sous un temps pluvieux. Je pouvais voir les gouttes ruisseler sur la vitrine de la boutique. Bon, j'étais assez loin de cette dernière, mais ça ne m'empêchait pas de voir. Moi je n'étais pas en vitrine, j'étais trop indisciplinée pour ça. Après tout, on ne mettait en évidence que les meilleurs produits. Les plus beau, les plus rares et les plus dociles. Ce que je n'étais pas.

Je ne me tenais jamais droite dans ma cage, je n'étais pas spécialement polie et agréable avec les clients. Je n'avais d'ailleurs pas hésité à en mordre un qui avait les mains un peu trop baladeuses à mon goût. Il s'en était sorti avec une jolie marque, et moi j'avais gagné une belle engueulade agrémentée de quelques coups. Ce n'était pas spécialement agréable de se prendre la colère des vendeurs, mais je n'allais pas me laisser faire pour autant.

Que ce soit eux ou les clients, personne n'arrivait à me calmer. Même enfermée, je tenais à avoir une certaine liberté. En soit, je l'avais. Il fallait juste supporter de se faire crier dessus et frapper parfois. On s'y faisait quoi. J'arrivais à sortir de l'animalerie un peu quand je voulais, dès qu'ils avaient le dos tourné. Quand on savait comment faire, ça devenait facile de faire un petit tour dehors.

Sauf qu'aujourd'hui, je pouvais oublier l'idée de sortir. Avec le temps qu'il faisait, ça n'aurait pas été agréable. Je n'avais rien contre la pluie, mais quitte à faire un tour, autant que ce soit sous le soleil. C'était donc une journée qui s'annonçait ennuyeuse, sous le regard permanent des vendeurs. Au moins, j'allais pouvoir reprendre mon activité favorite. Faire la manche auprès des divers clients qui s'intéressaient à moi.

Ça, c'était la chose qui faisait le plus enrager les vendeurs. J'avais déjà réussi à obtenir une ou deux pièces. D'un client qui avait pitié ou d'un que la situation amusait. Mais aussitôt obtenue, aussitôt mise dans la poche d'un vendeur la pièce. Ce n'était pas drôle, je pouvais même pas me faire une petite réserve pour mes sorties. Mais ça mettait rapidement en rogne ceux qui surveillaient la boutique. Ils en avaient assez de devoir me dire non à longueur de journée.

J'avais l'impression d'être un chien à qui on disait non quand il faisait une bêtise. Au moins, chez les hunters, personne ne me traitait comme ça. En même temps, les chasseurs n'avaient rien à me reprocher. Avec eux j'avais été obéissante, réactive. Aucun n'avait eu à se plaindre de moi. Mais cette époque était terminée, je ne comptais pas retourner travailler avec eux. J'avais définitivement coupé les ponts avec ce monde.

Un client venait de s'arrêter devant ma cage, accroupi à ma hauteur. Il me posa quelques questions de base, prénom, âge, race. C'était ennuyeux de répondre à ça. A la place, je préféra sortir mon habituel slogan de lionne sdf.

-Vous auriez pas un peu de monnaie m'sieur ?

Comme si il avait un sixième sens, le vendeur déboula aux côté du client, le repoussant par la même occasion. Et j'étais repartie pour un tour. Il commença par me crier dessus, sans que ça n'ait aucun effet. Je me contenta de soupirer, l'ignorant totalement. Il n'aurait sûrement pas hésité à me faire sortir de ma cage pour une correction, si à a ce moment le gérant n'était pas arrivé. Wow, le gérant en boutique, c'était une première ça.

Il était accompagné d'un autre homme, qui me disait vaguement quelque chose. Pour venir discuter avec le gérant, il devait être un minimum connu. Peut-être que je l'avais vu quelque part, mais je ne voyais pas où. Tout sourire, je fis face aux deux nouveau venus, réitérant par pure provocation ma demande.

-Une p'tite pièce s'il vous plaît ?
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 1867
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Quelque part en train de signer un autographe à une fangirl
Des DCs? : Abel ; Osvald.

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ///
♠~ Fréquentations::
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Voir le profil de l'utilisateur




Adrian V. Montgomery
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Jeu 28 Juin - 21:22
Négociations délicates
Arrivé dans le rayon d'où provenait la voix, je découvrais une scène surprenante. Il s'avérait qu'un vendeur était en train de disputer une hybride qui faisait la manche auprès des clients de la boutique. Surprenant, là où d'autres essayaient de sortir, elle tentait de gagner de l'argent... Argent qui ne lui servirait à rien dans cette cage! L'idée était, comment dire, pour le moins originale. Quelque chose chez cette hybride m'attirait: elle était différente, elle voyait sa situation avec plus de détachement que les autres, ou peu être agissait-elle ainsi pour rendre ses journées un peu moins ennuyeuses. Dans tous les cas, ce comportement me surprenait et titillait ma curiosité. Mais aussi et surtout je devais faire quelque chose pour montrer au gérant et aux vendeurs de cette maudite boutique que ma façon de faire pouvait fonctionner. Je m'approchais, le gérant murmura quelque chose à son employé qui sembla troublé.
Comme pour provoquer les vendeurs, l'hybride quémanda quelque pièce à mon arrivée, ce qui me fit sourire. C'était une jeune femme blonde, sa fiche indiquait qu'il s'agissait d'une hybride lionne.
- De l'argent? Fis-je. Oui, j'en ai, et je veux bien vous en donner mais à quoi pourrait-il bien vous servir temps que vous vous trouvez ici, mademoiselle? Je suis curieux de le savoir.
Le vendeur et le gérant me regardaient sans trop comprendre, ils ne pouvaient pas m'empêcher de parler à une hybride après tout! Et puis de toute façon ils n'y gagneraient rien. Ce qui devait les surprendre le plus c'était sans doute le fait que je la vouvoie mais c'était naturel pour moi et je ne voyais pas pourquoi une hybride mériterait moins de politesse qu'une humaine.
A dire vrai, j'avais déjà une petite idée en tête. Oui, cette fille visiblement pleine d'énergie et d'humour, serait une parfaite assistante! J'étais convaincu que son répondant mettrait un peu d'animation dans les locaux de la fondation Montgomery, ou tout du moins j'allais lui proposer... Et j'aviserais en fonction de sa réponse!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 70
Points : 1263
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Euphemia, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Adrian Montgomery
♠~ Fréquentations::
Spicy
Lun 9 Juil - 21:51
Gabrielle & Adrian
"Lionne sdf cherche argent."

A l'instant où j'avais ouvert la bouche, je n'avais pas perdu une miette de la réaction des humains. Particulièrement celle du vendeur. Je le voyais clairement enrager. Sauf qu'il ne pouvait rien dire, tant que le gérant et l'autre homme étaient là. Je ne savais pas qui était cet homme blond, mais il devait être important.

Puisque j'avais attiré l'attention d'un peu de monde, je comptais bien en profiter. Je n'avais pas spécialement peur des représailles du vendeur après. Ce qu'il pouvait faire, ce n'était rien comparé à ce que pouvait faire un hunter. Après avoir passé des années chez eux, les vendeurs m'étaient presque sympathiques.

La réaction qui m'intéressait le plus, c'était tout de même celle de l'inconnu. Pour pouvoir jauger si il était plutôt pour ou contre l'égalité des hybrides. Et puis, parce que les réactions des clients étaient en général toujours drôles. Surtout quand ils s'énervaient, du au fait que je ne répondais pas à leurs questions. Je faisais beaucoup de provocation quand même.

Sa réponse me fit dresser les oreilles. C'était bien la première fois que j'entendais ça. En plus d'être resté très calme, il était totalement disposé à me donner de l'argent. Mais le plus étonnant, c'était de l'entendre me vouvoyer. La plupart des clients, et des humains en général, ne prenaient pas la peine de le faire. Il me plaisait bien lui.

Je voyais les deux autres homme derrière s'étonner. Ils s'étaient sûrement attendus à une réaction plus violente, comme ils en avaient l'habitude. Et la politesse mise dans les paroles du blond était la cerise sur le gâteau. Entre lui et moi, ils devaient être complètement perdus. Pour une fois que je pouvais les voir comme ça, je profitais.

Décidant de les ignorer un peu, je porta toute mon attention sur le généreux client. J'allais peut-être gagner de l'argent aujourd'hui ! Qui ne me servirait à rien puisque le vendeur en était témoin. Mais c'était toujours cool de recevoir quelque chose d'un humain.

-Bof, c'est sûr que ce charmant vendeur s'empressera de récupérer l'argent dès que vous aurez le dos tourné. Mais des fois j'arrive en avoir en cachette. Ça peut toujours servir si j'ai une petite faim lors de mes quelques sorties.

Ce que je ne disais pas, c'est que ces sorties n'étaient pas approuvées par les vendeurs. Je me donnais juste cette petite liberté. Et à côté, je venais clairement d'avouer que je cachais parfois de l'argent. Bon, clairement, j'allais passer un sale quart d'heure ce soir. Mais tant pis. Je m'amusais tellement.

Sur mes paroles, j'ajouta mon éternel grand sourire. Sympathique sûrement aux yeux du client. Et provocant pour les deux autres hommes.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 1867
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Quelque part en train de signer un autographe à une fangirl
Des DCs? : Abel ; Osvald.

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ///
♠~ Fréquentations::
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Voir le profil de l'utilisateur




Adrian V. Montgomery
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Sam 4 Aoû - 20:05
Négociations délicates
Comme je l'avais supposé, l'argent serait complètement inutile à cette jeune femme temps qu'elle restait de l'autre coté des barreaux. Pire encore, elle se le verrait bien vite confisquer par cet aimable vendeur qui en profiterait pour lui passer un savon! Toutefois, elle me révélait qu'il lui arrivait de parvenir à en garder un peu, c'était utile lorsqu'elle arrivait à s'échapper de sa cage et à passer quelques temps dehors. Evidemment, elle ne me faisait cette révélation que pour énerver le vendeur qui se trouvait derrière moi. Celui-ci fulminait pour deux raisons évidentes: la première étant qu'il apprenait que l'hybride parvenait à garder une partie de l'argent qu'elle quémandait aux clients et ce malgré tous ses efforts pour la surveiller, la seconde étant qu'elle me démontrais à quel point il était facile de s'échapper de cette boutique puisque d'après ses dires elle l'avait déjà fait plus d'une fois, cela avait même l'air d'une habitude! Elle devait savoir qu'elle passerait un sale quart d'heure après mon départ mais cela ne semblait pas la déranger du moment qu'elle pouvait humilier en même temps le vendeur et le gérant! Le deuxième homme, lui, fulminait pour les mêmes raisons mais il s'en ajoutait une troisième: ma présence dans sa boutique et en particulier devant la cage d'une hybride à problème! Qu'à cela ne tienne, j'avais envie de m'amuser aussi.
- Oh, c'est donc ma faute! Vous m'en voyez désolé! Surjouais-je volontairement. Mais voilà qu'une idée complètement folle me passe par la tête!
Les quelques autres clients qui passaient par là s'arrêtaient, quelle surprise pour eux de voir le célèbre Professeur Harvey Winchester -tel était le nom du personnage que j'interprétais par le passé- dans cette boutique. Voilà qui mettait les deux hommes dans un état d'embarras encore supérieur! Devant un tel public, je me voyais obligé de reprendre mes explications.
- Permettez que je me présente. Adrian Victor Montgomery, acteur de mon métier, j'ai créé il y a peu une association pour la protection des hybrides. J'étais venu ici ce matin pour faire à monsieur le gérant une proposition, en échange d'un apport financier non négligeable, cet établissement devait devenir un endroit sans torture où les hybrides seraient nourris sainement et en quantité suffisante, et surtout un endroit où les hybrides aux faibles capacités physiques ou handicapés seraient envoyé directement à la fondation Montgomery plutôt qu'au marché noir. Mais monsieur a refusé par peur de ne pas parvenir à imposer son autorité si il ne pouvait pas fouetter. Nous en sommes donc là. Cependant, cette visite ne sera pas une totale perte de temps si je parvenais à trouver ici quelque collaborateur.
Evidemment, si je pouvais acheter tous les hybrides le problème serait résolu mais tout le monde savait bien qu'un seul homme ne pouvait faire ça... Même la plus grosse fortune du monde ne pourrait pas, et puis un cercle vicieux se mettrait en place puisque d'autres hybrides seraient capturés, etc...
- D'où ma proposition certes un brin tirée par les cheveux, je le conçois: mademoiselle, me feriez-vous l'honneur de devenir mon assistante? Ce poste vous est évidemment promis avec une rémunération non-négligeable ainsi que le gîte et le couvert pendant toute la période de votre contrat.
Ce monologue terminé, je repris un air moins solennel, attendant sa réponse tandis que le petit groupe de personnes se dissipait et que les deux hommes blanchissaient à vue d'oeil.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 70
Points : 1263
Date d'inscription : 17/05/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Euphemia, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Adrian Montgomery
♠~ Fréquentations::
Spicy
Dim 12 Aoû - 21:36
Gabrielle & Adrian
"Lionne sdf cherche argent."

Je devais saluer le génie de cet homme. Il avait totalement compris à quel petit jeu j'étais en train de jouer. Un peu risqué considérant les vendeurs derrière. Mais tellement amusant. Ce genre d'occasion, ce n'était qu'une fois dans toute une vie. Pouvoir faire fulminer ceux du bon côtés des barreaux. Sans qu'ils ne puissent rien faire pour me punir. Ils le feraient plus tard, mais c'était le moment présent qui comptait.

Et le blond, non content d'avoir tout compris, il me suivait. Ça aussi c'était exclusif. Avoir un client qui rentrait dans le jeu d'une hybride à problème. Du coin de l’œil, je pouvais voir les diverses réactions. Les clients surpris. Les autres hybrides tantôt choqués que j'ose ça, tantôt hilares. Les petites rebelles du dimanche comme moi surtout s'amusaient à regarder. J'allais devenir une vraie star ici grâce à ce moment.

Dressant les oreilles, j’écoutai avec étonnement et ravissement l'idée folle du blond. Je me rappelais d'où je connaissais son nom. J'avais déjà du voir quelques-uns de ces films. Mon ancien maître était fan de lui. Mais ce n'était pas cette partie qui m'intéressait. Pour le coup de l'association, je restais étonnée. Je ne savais pas des gens faisaient ça. Mine de rien, ça faisait plaisir à entendre ! Des humains nous défendaient encore quand même.

Il était venu ici faire cesser les mauvais traitements en animalerie. Contre une certaine somme d'argent. Audacieux comme idée. Le gérant n'avait pas du savoir sur quel pied danser. Je pouvais comprendre qu'il ait peur de ne pas pouvoir se faire respecter sans fouet. Les hybrides ici, moi comprise, ne le respectaient déjà pas beaucoup. Le pauvre petit chou. Il avait déjà du mal à gérer, alors sans punitions...

Je manqua d'exploser de rire en entendant le fin mot de la proposition. Une célébrité qui prenait comme assistante une hybride à problème. Quelle belle pub pour la boutique. J'aurais été folle de refuser un truc pareil. De l'argent, un endroit où dormir, et la tranquillité. Je ne pouvais décemment pas dire non. Mais ça ne m'empêchait pas de continuer à embêter un peu le monde.

-Vous savez, votre proposition fait très envie. Mais je crois que j'aurais du mal à quitter l'animalerie. Vous comprenez, entre la petite cage froide, la nourriture infecte et les charmants vendeurs, on s'attache vite.

J'étais encore hilare, tout en réussissant à conserver en partie mon sérieux. Mon visage était barré d'un grand sourire, mais j'arrivais à ne pas rire. Enfin, toute bonne chose doit avoir une fin. Il était de mettre un terme à cette plaisanterie, et passer aux choses sérieuses.

-Malgré le déchirement, j'accepte d'être votre assistante ! Je dois signer où pour le contrat ? Oh ce serait bien que je vois un peu en détail ce que je vais avoir à faire aussi. Et sinon, vous pouvez m'appeler Gabrielle.

Si je pouvais négocier des choses, je devais demander ma dose de sieste quotidienne. Et bien sûr mon quota de blagues par jour. Une journée sans rire, c'est une journée de perdue.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Gabrielle paresse en #DAA520 - Indisponible pour rp 2/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 1867
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Quelque part en train de signer un autographe à une fangirl
Des DCs? : Abel ; Osvald.

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ///
♠~ Fréquentations::
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Voir le profil de l'utilisateur




Adrian V. Montgomery
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
Mer 14 Nov - 22:14
Négociations délicates
Mon petit spectacle n'avait pas manqué d'attirer les curieux, les clients se bousculaient dans le rayon pour voir ce qu'il se passait. J'étais ravi! J'aimais faire parler de moi, c'était le meilleur moyen à mon sens de mettre en avant mes actions, de rendre les gens curieux, de les faire réfléchir. Certains prendraient sans doute des photos ou bien des vidéos qu'ils posteront sur les réseaux sociaux et tout le monde serait vite au courant de cette histoire. Une boutique qui refuse beaucoup d'argent parce qu'ils aiment trop taper sur les hybrides, cela ne fait aucun sens! Les gens allaient réagir, il y aurait du bruit, cela me plaisait bien! Mais ce qui m'intéressait encore plus, c'était la réponse de cette jeune femme. Elle osait l'ironie, prétextant qu'elle s'était attaché à sa cage ridiculement petite, à sa nourriture atroce et à la sympathie sans pareille des vendeurs. Cela mettait l'accent sur les mauvais traitements que je voulais faire cesser, son humour devait l'aider à supporter tout cela... Sans pour autant trop reprendre son sérieux, elle acceptait ma proposition et attendait déjà de signer son contrat. Car il y aurait un contrat, j'y tenais: chaque volontaire ou employé, humain ou hybride, avait un contrat dans cette association! Je voulais que chacun soit logé à la même enseigne et sache ce que l'on attendait de lui précisément. En tant que mon assistante personnelle, Gabrielle -puisque c'était son nom-, devrait probablement m'accompagner lors des éventuelles interviews que je donnerais au sujet de l'association, m'aider dans la gestion des nouvelles inscriptions, en tant qu'hybride elle pourrait peu être aussi rendre le contact plus facile avec certains "patients" plus difficiles... Ceux qui refusaient de me faire confiance parce que j'étais un humain! Oui, cela arrivait malheureusement... Et puis je ne pouvais pas oublier que j'étais handicapé alors peu être devrais-je un jour faire appel à elle pour des raisons plus personnelles? ... Oh, si un jour j'avais besoin d'une aide médicale j'en ferais venir une vraie, je ne voulais pas abuser des "pouvoirs" que j'avais sur cette hybride en l'adoptant.

- Ah, vous m'en voyez ravi! Nous rédigerons un contrat en bonne et due forme lorsque nous seront à l'association, pour le moment notre priorité est de quitter cet endroit, n'est-ce pas? Répondais-je en souriant.

Ni une ni deux, je me tournais vers les employés du magasin. Le vendeur se mit en quête de la clé de la cage alors que le gérant partait chercher un contrat d'adoption. En moins d'une minute, la cage était ouverte. Je laissais le temps à ma nouvelle camarade de s'étirer avant de rejoindre le gérant pour signer le contrat et le gros chèque qui l'accompagnait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Animalerie-
Sauter vers: