Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Ville :: Animalerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toi et moi on fait la paire - pv Euphemia [clos]

avatar
Messages : 37
Points : 245
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Dim 7 Oct - 18:47
toi ! c'est toi le chat
Ezra & Euphemia

J'aime mon appartement, il est spacieux, colorés, plein d'accessoire amusant, de gadget inutile. Mais il manque quelque chose... De la présence.
J'avais été si habitué à entendre des cris d'enfant, la joie de vivre des chants, de claquette, bref de la vie que je me retrouvais dans une solitude extrême en ce lieu pourtant seul, avec juste moi.

Bref... A rester ici, seule, je commençais sérieusement à déprimé. Ce vide m'était insupportable et ce n'était pas la musique qui allait combler cela. En plus, mes ami/e/s ne venaient presque plus me voir. Je ruminais, roulais dans l'appartement et c'était doux avec les tapis de partout. Des peintures colorés de bonbons et autres sucrerie. J'avais même plus envie de faire du sport malgré ma pièce dédié à cela.

J'allumais la télévision, me regardant un film, mais rien à faire... Je quitte le DVD et voit aux infos un groupe de soutien aux esclaves... je bondis alors sur mes pieds.

-MAIS OUI ! Il me faut une amie !

Je fait le tour de mon appartement, sans savoir ce que je cherche. A si, un chéquier, ma carte d'identité et... C'est tout, avec un petit sac à la ceinture. Toute joyeuse, je fonce et descends les escaliers quatre par quatre comme si j'allais à la rencontre du destin.

Je récupérais ma petite Smart sur le parking et... Bon sang, je n'avais aucune idée du lieu ou était l'animalerie. Alors je m'amusas à faire le tour de la ville, chantonnant. Allant boire un coup au bar, un bon chocolat chaud, prendre un croissant sur la route, jouer dans une salle d'arcade...
Et finalement, en faisant ce genre de chose, je tomba sur l'animalerie sans l'avoir eu chercher.

-Yeah !

J'entra en fracas dans la boutique, sous le regard choqué du personnel.

-BONJOUR ! Lançais-je de bonne humeur alors qu'on tombait en fin de journée. Je me cherche une amie. Lançais-je au vendeur qui s'avança avant de buguer sous ma demande.

Je l'ignoras et santillant, fit le tour des cages avant de tomber sur une femme, blonde aux regards perçant, qui avait l'air bien traité et sage.


-Salut toi, tu veux bien être mon amie ? Lui souriais-je sincère, telle une gamine de dessin animé, super naive et simpliste. Moi et les codes sociaux... ça fait un et demi.

_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 114
Points : 1058
Date d'inscription : 26/09/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezra Opal
♠~ Fréquentations::
Bittersweet
Lun 8 Oct - 19:32
Euphemia & Ezra
"On fait la paire toi et moi"

Le soleil pointe à peine le bout de son nez dehors. Tu es la seule réveillée dans l'animalerie. Depuis près d'une heure, tu es assise dans ta cage. A attendre que le temps passe. A observer la lente ascension du soleil. Tu n'as même pas cherché à te rendormir. Ce serait le risque de retourner au royaume des cauchemars.

Tu as hâte que les vendeurs arrivent. Ils mettront de l'animation, te permettant de reste éveillée. Là, dans le silence, tu pourrais aisément te laisser aller au sommeil. Tes yeux menacent régulièrement de se ferme. Mais tu tiens bon. Jusqu'à ce qu'enfin les portes s'ouvrent. Laissant entrer les vendeurs, déjà pressés de bon matin.

Comme à ton habitude, tu leur souris. Le même sourire candide que tu leur servais une dizaine d'années plus tôt. C'est grâce à cette petit comédie que tu leur plais toujours autant. Grâce à ça que tu as pu négocier certaines choses. Notamment celui de te laver à l'écart des autres hybrides.

Ce n'est qu'une petite toilette rapide, avec un vendeur à proximité. Mais ainsi, tu n'as pas à montrer tes cicatrices. Tu ne veux pas qu'ils s'en rendent compte. Tu ne veux pas qu'ils remarquent les changements survenus chez toi. Ce serait le risque de perdre tes privilèges. Et pour continuer à vivre ici, c'est quelque chose dont tu as absolument besoin.

Une fois lavée et vêtue, tu laisses le vendeur te raccompagner à ta cage. Toujours souriante. Et dès qu'il a le dos tourné, un soupir t'échappe. Maintenant tu es tranquille. Ils vont faire moins attention à toi. Tant que personne ne regarde, tu n'es pas obligée de jouer la comédie. Tu détestes ce sourire de façade, cette fausse joie de vivre. Tout ça, ce n'est pas toi.

Enfin, la boutique ouvre ses portes. Les clients arrivent doucement. Et l'animation te permet de ne pas sombrer dans le sommeil. D'un œil tu observes l'intérieur. L'autre reste fixé sur la porte d'entrée. A guetter la potentille arrivée de ton ancien maître. Même si il s'est lui-même débarrassé de toi, tu as toujours peur qu'il ne cherche à te récupérer. Ce serait dans son caractère.

A un moment, tout bascule. Une jeune femme est entrée dans l'animalerie. Joyeuse, elle s'est présentée aux vendeurs d'une manière inhabituelle. Puis elle a fait son tour. Avant de s'arrêter devant toi. Immédiatement, tu t'es efforcée de sourire un peu. Surprise par sa proposition. Son amie ? Cette femme a une façon originale d'entrée en scène. Elle est originale tout court. Avec ses cheveux roses.

De ce que tu en vois, elle te fait penser à toi plus jeune. Enjouée et pleine de vie. Tu sens le regard d'un vendeur sur toi. Il surveille la discussion. Après tout, tu es la pupille de la boutique. Alors ton sourire s'agrandit un peu. Et tu réponds avec un air enthousiaste. Même si tout est faux.

-Bonjour madame ! Je serais ravie d'être votre amie ! Mais il faudrait que je sache ce que vous attendez de moi, que je puisse vous servir convenablement.

Chaque mot te dégoûte. Mais tu n'as pas le choix. En te montrant froide, tu risques les foudres des vendeurs.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Effie déprime en #00008B
Thanks Aelys ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Points : 245
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Sam 13 Oct - 15:10
toi ! c'est toi mon amie ?!
Ezra & Euphemia

La jolie demoiselle me souria avec douceur, bien que son regard n'en pétillait pas pour autant, il fallait lui redonner de l'énergie !


Calme, elle ne sembla pas si perturbé, assurée, elle me questionna sur ma demande, ce que j'attendais d'elle. Bien qu'elle acceptait d'être mon amie. Si elle n'était en cage, je me serais jeter dans ses bras le plus naturellement du monde.


-Je te l'ai dis, je me cherche une amie.


Je semble soudain perdre toute énergie, mes lèvres tombes, mes jambes sont comme dégonflés et je glisse le long du sol, jusqu'à être sur les genoux. Une mine tristounette s'affichant, assez pitoyable, mais je n'en n'ai cure à faire. J'aime montrer mes émotions, même si je les exagères.


-En ce moment, mes amies sont toutes occupées, je m'ennuie seule chez moi. J'ai besoin de vie.


Sur ces paroles, je croise les bras et me retourne pour coller mon dos à la cage, boudant presque.


-Je veux une amie qui vivent chez moi, avec qui partager mes repas, mes fous rires, des pyjamas partis, soirée potin, film d'horreur ou bien romantique. Je mima l'effroi puis de tendre baiser en me câlinant seule. Qu'on rit et pleure ensemble, qu'on aille faire du shooping, du... oh tiens du kart. Haussais-je les épaules en ayant cette soudaine idée. Qu'elle soit dans mon dos, m'encourageant à travailler plus encore, à m'entraîner pour que je ne déçoive pas mes fans. A me soigner lorsque je me blesse la cheville. Puis je me retournais vivement attrapant les barreaux et planta mon regard dans le sien, de mes iris dorées. Je veux une amie quoi ! Puis fin mine de réfléchir. Attends... Si je t'achète, es-que je peux te considérer comme mon amie ? Tu en dis quoi ? Lui demandais-je finalement un peu perdu.


Derrière moi, je pouvais sentir l'amusement ou l'incompréhension de certains. Je ne pense pas qu'ils voient souvent une personne être aussi directe dans l'égalité. Tout le monde est différent, tout le monde est unique, paradoxalement, c'est ce qui fait notre plus gros point commun. J'étais assez bonne comédienne pour savoir quand les gens me mentent ou cache quelques chose. Après, je ne doutais pas que les esclaves devaient déjà avoir eu une vie malheureuse, mais j'espérais toujours qu'ils aient eu ce « privilège » d'être traité avec respect. Un rêve ? Pour moi qui suis une hybride, je ne peux imaginer qu'on me fasse du mal à cause de cela et je sais me défendre ! Nah !


Attendant d'elle un début de réponse, j'observais son jolie visage, ses douces ailes, je me demandais si elle savait voler et si ce n'était pas gênant pour la vie de tout les jours, surtout pour dormir !

_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 114
Points : 1058
Date d'inscription : 26/09/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezra Opal
♠~ Fréquentations::
Bittersweet
Mer 17 Oct - 16:27
Euphemia & Ezra
"On fait la paire toi et moi"

Quelque chose te perturbe chez la jeune femme face à toi. Mais tu ne parviens pas à identifier d'où cela vient. Elle est beaucoup trop originale à ton goût. Tant dans son physique que dans son caractère. Tu es certaine qu'elle cache quelque chose. Une autre facette d'elle peut-être, plus mauvaise.

Tu la trouves trop gentille pour que ce soit vrai. Elle aussi elle doit jouer la comédie. Tu n'arrives pas à te dire qu'elle est juste comme ça. Ton ancien maître aussi avait l'air gentil au début. Et il a bien caché son jeu. Les clients qui viennent ici sont tous les mêmes. Il ne peut pas y en avoir des bons. La bonté n'existe pas dans ce monde.

La vision du monde que tu as est très noire. Tu le sais. Mais elle est fermement imprimée dans ton esprit. Il te faudrait du temps pour t'en débarrasser. Et pour l'instant, tu refuses de reconsidérer ta façon de voir. Les marques laissées par ton ancien maître sont encore trop fraîches pour disparaître aussi simplement.

Elle réitère ce qu'elle cherche. Une amie. Tu as presque envie de lui rire au nez. Elle vient dans une animalerie pour trouver une amie. Elle a du se tromper d'endroit. Ses réactions, ses émotions, tout est exagéré. Ses amis lui manquent visiblement. Tu continues à penser qu'elle a choisir le mauvais lieu pour ce qu'elle cherche. Les hybrides ici sont des esclaves, ils doivent à peine connaître la signification de ce mot. Cette fille est définitivement étrange.

Sans se préoccuper du regards des gens présents, elle se place dos à ta cage. Énumérant tout ce qu'elle rêve de faire avec son amie. Pendant qu'elle ne regarde pas, tu tires une légère grimace. Ce sont autant de choses que tu n'as jamais faites. Et que tu ne t'imagines jamais faire. Tu notes qu'elle parle de ses fans. Une célébrité ? Tu ne te rappelles pas l'avoir déjà vu. En même temps, tu n'as eu l'occasion de voir beaucoup de célébrités, même à la télé.

Revenant planter son regard dans le tien, elle semble enfin se poser la question. Tu es tentée de lui répondre juste non. Un non froid et cinglant. Mais ce serait un mauvais calcul. Tu dois mesurer tes mots tant que tu es ici. Ta réponse doit être méthodique. Ne froisser personne, et essayer de la convaincre de ne pas te prendre.

-Je pense que ce n'est pas le meilleur endroit pour se trouver une amie comme ce que vous cherchez. Mais vous êtes libre de considérer votre hybride comme vous le voulez.

Trop d'hybrides ici se voient juste comme des bons petits domestiques. L'idée d'être un ami les choquerait. Toi, tu ne l'acceptes juste pas. Tu ne crois pas que l'amitié existe. Tu ne crois pas en beaucoup de choses positives il faut dire.

Il est une chose que tu peux tout de même lui reconnaître. C'est son jeu d'acteur. Elle a encore des progrès à faire, mais elle a un côté très théâtral. Tu ne peux pas lui retirer ça.

-L'amitié est un concept inconnu pour la plupart d'entre nous. Si vous considérez un hybride comme un ami, rien ne dit qu'il partagera votre vision. Mais encore une fois, c'est vous qui décidez ce qu'il représente pour vous.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Effie déprime en #00008B
Thanks Aelys ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Points : 245
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Dim 21 Oct - 19:46
toi ! Juste toi !
Ezra & Euphemia

Mon regard dans le sien, je cherche à sonder son « âme » si je puis dire. Et, je n'y vois pas grand chose, malgré ses sourires, il n'y a pas l'étincelles de vie que j'adore voir dans ma famille et que je retrouve en moindre mesure chez mes amies. Ceux-ci me disent d'ailleurs souvent que j'espère trop d'eux, c'est frustrant !


Elle me répondit une chose que je me doutais déjà, mais sa seconde phrase me fit légèrement sourire, en effet, je pouvais LA considérer comme je le souhaitais, et elle réciproquement. Chacun de nous avais notre propre avis sur tel ou tel sujet. J'étais contre cette esclavage, mais n'avais pas la force, ni l'envie d'en faire parti.


C'était quelques chose que... Je ne m'appropriais pas, pour le moment du moins. Puis elle continua sur le concept d'amitié, elle était un peu philosophe ? Je lui souriais amusée.


-Oui, tu as tout à fait raison, je suis libre de te considérer comme je le souhaite et toi aussi. Peu importe ma vision, peu importe les cages, tu es libre de ton esprit, de ta pensée. Tu es libre de me voir comme une traîtresse à la cause hybride. Murmurais-je peiner avant de reprendre plus joyeusement. Comme tu es libre de me voir comme une personne qui te veux du bien et qui ai prêt à t'écouter, à passer de bon moment avec toi.


Je me relevais et fixais le plafond en voyant plus loin que celui-ci, plus loin que le bâtiment, le ciel.


-Tu peux aussi ne pas me croire, fuir, crier, pleurer, geindre, maugrée, rire, sauter de joie, tricher aux jeux de dames alors que l'autre à le dos tourné. Tu peux être toi-même ou bien te cacher derrière un masque. Tu peux danser, tu peux chanter, tu peux montrer à l'humanité que tu es bien plus que celle qu'ils voient en ce moment-même. M'exclamais-je gesticulant comme si je jetais des trucs (pour infos j'imaginais des fleurs).


Avant de foncer vers le poste radio derrière le comptoir et mettre à fond la musique qui tournait. Le gérant me regarda sans avoir le temps de faire quoi que ce soit et hop me voilà a danser dans la place. Sans me soucier des regards, tous le monde se stop et je sens les regards sur moi


Je m'amuse, je danse libre comme l'air sous les rires et l'enthousiasme montant des acheteurs et des hybrides qui peuvent apprécier un spectacle, mais reste assez silencieux pour ne pas être punie. Je reprends des pas de danse chorégraphier et imite parfois le violon ou bien la guitare, avant de terminer sur un saut puissant qui me permet de retomber sur la cage de l'hybride... ange ?
Le bras lever, pointant une destination inconnue.


-Alors, tu es prête à la liberté ?


Il eu un grand éclat de rire avant qu'un vendeur ennuyer me demanda de redescendre, je gloussa et glissa au sol, me retournant pour voir la réaction de ma futur hybride, je l'avais décidée, quoi qu'elle en dise, il y avait quelque chose en elle qui me frustrait et me donnait envie de la secouer.


-Dis dis, tu vas me suivre … miss ? Moi c'est Ezra Opal et toi ?


J'aurais pue lire son prénom, mais je préférais lui demander en face et me présenter correctement.

_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 114
Points : 1058
Date d'inscription : 26/09/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezra Opal
♠~ Fréquentations::
Bittersweet
Lun 22 Oct - 21:54
Euphemia & Ezra
"On fait la paire toi et moi"

Tu ne t'es pas montrée très ouverte, ni très accueillante. Pourtant, elle est toujours là. Tu ne sais plus quoi inventer. Cette jeune femme est trop étrange pour que tu la suives. Elle veut une amie. Si tes précédentes paroles n'ont pas suffit, tu ne pourras plus rien faire. Elle ne semble pas décider à discuter avec quelqu'un d'autre.

Pourtant, des hybrides qui pourraient lui convenir, il y en as des tas. Mais il a fallu qu'elle se tourne vers toi. Tu es mise en avant, pourtant tu ne fais rien pour attirer l'attention. Elle aurait facilement pu passer à côté de toi. Tu cherches encore ce qui a pu porter son regard sur toi. La malchance sûrement, elle t'a toujours poursuivie.

Rien ne laissait paraître tes véritables pensées. Si ça n'avait tenu qu'à toi, les choses se seraient passées différemment. Pour commencer, tu ne serais pas mise en avant. Tu es trop voyante là où tu es. Voila le problème. Tout de même, quelque chose t'intrigue chez elle. Ses réactions, ses émotions, tout est trop joué.

Ses paroles te mettent un doute. Serait-elle une hybride ? Hormis sa couleur de cheveux, rien ne semble la distinguer comme telle. Mais si c'est le cas, elle fait partie des nobles. Ces hybrides vivant avec un même train de vie qu'un humain. Voir même plus aisé que certains. Et qui peuvent eux-mêmes acheter un hybride. Des traîtres.

Elle ne semble vraiment pas mauvaise. Tu n'es toujours pas décidée à lui accorder un minimum de confiance. Mais de l'extérieur, tu es bien obligée de lui reconnaître ça. Une nouvelle fois, elle conclut sa tirade sur une action théâtrale. Avant de venir mettre dans l'embarras les vendeurs. Les pauvres. Pour une fois, tu les plains.

Certains clients s'amusent, ça se voit sur leurs visages. Les hybrides se retiennent. Toi, tu observes avec un étonnement croissant cette jeune femme. Tu hésites entre étrange et folle. Une cliente pareille, les vendeurs ne risquent pas de l'oublier. Et ils ne vont pas avoir envie de la revoir de si tôt. Elle met trop de bazar à leur goût.

Il semble que ce soit définitif. Que tu le veuilles ou non, tu vas sortir d'ici avec elle. Une femme, tu préfères ça à un homme. Peut-être hybride qui plus est. Les nobles sont-ils plus coulants que les humains ? Tu en as déjà croisé de loin, mais tu ne peux pas vraiment jugés. Quoique tu as un bon souvenir d'une soirée, passée chez des nobles.

Ezra Opal, le nom de ta future maîtresse. C'est un peu tard pour qu'elle change d'avis. Tu vas donc devoir tenter par la suite. La convaincre que tu n'es pas l'hybride qu'il lui faut. Essayer de te faire renvoyer. Si c'est possible du moins. Tu réprimes un léger soupir, ton regard se mettant dans le sien.

-Euphemia.

Les vendeurs ne doivent pas être ravis à l'idée de te vendre à une extravagante comme elle. Mais tant qu'elle a l'argent, ils ne peuvent rien dire. Ils espéraient sûrement te voir repartir avec une personne influente et connue. C'est raté pour leur rêve on dirait.

-Je vous suivrai si vous le voulez, je n'ai pas mon mot à dire dans votre décision.

Tu ne veux juste pas dire oui directement.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Effie déprime en #00008B
Thanks Aelys ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Points : 245
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Sam 27 Oct - 22:39
Comprends moi
Ezra & Euphemia

La femme me regard dans les yeux, elle ne semble pas super contente, mais plutôt résigner, apparemment j'ai gagnée ! En même temps... Les hybrides n'ont pas tellement leur mot à dire et les vendeurs semblent prêt à me jeter par la porte le plus délicatement possible.


Elle fini par me donner son nom, Euphemia, c'est plutôt jolie, je lui souris. Bien que sa prochaine phrase applatit mon sourire comme une crêpe. Elle n'a pas son mot à dire et elle le revendique. Je boude et la fusille du regard, mécontente. J'ai presque envie de lui faire mauvaise pub auprès des vendeurs... Sauf que je crains ce qu'ils pourraient lui faire.


-Pas ici, mais dehors oui. Lui rétorquais piquer au vif. Je me détourne d'elle et fil chercher un vendeur pour l'acheter.


Cette fois-ci je suis ferme et ne joue plus, cela surprends l'homme auquel je parle, mais il fait ce qu'il faut, me sort son dossier, me parle du règlement, des lois, etc... Bref, tout le nécessaire, je vois une personne qui va pour lui amener un collier, mais je l'arrête et le refuse.


Quelques minutes après, j'ai tout rempli, payée par chèque et pour ma part, suis prête à partir de la boutique, je vais alors chercher Euphemia, qui doit m'attendre. Cependant, ma bonne humeur, sans m'avoir quitter, est en pause, je ne lui souris pas et reste silencieuse, lui faisant signe de me suivre jusqu'à dehors.


Je marche lentement, regardant les boutiques voisines, sans un mot, puis fini par me poser à un banc, me tournant alors vers elle. Je l'observe et soupire avant de sourire à nouveau, je sais que mon sourire n'est pas tout le temps vrai, mais il l'est la plupart du temps.


-Euphemia, tu es libre d'aller et de venir, de partir ou de rester. Je vois bien que tu as eu une vie difficile, si c'est ce que tu veux, soit assurer que je ne te ferrais pas poursuivre, que je serais prête à t'aider si tu as des soucis. Mais si tu veux resté, j'en serais très heureuse. Je t'accueillerais à bras ouvert chez moi. Puis je lui souriais malicieux. En attends, on va commencer par allez faire du shopping entre filles !


Cela avait beau être faux, je me considérais bien plus comme une fille sur bien des points et bien... Ce n'est qu'une partie de mon anatomie qui est différente. Souriante, j'agrippais alors son bras, prête à l'action !

_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 114
Points : 1058
Date d'inscription : 26/09/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezra Opal
♠~ Fréquentations::
Bittersweet
Sam 3 Nov - 13:22
Euphemia & Ezra
"On fait la paire toi et moi"

C'est fini, la jeune femme a fait son choix. Tu vas repartir avec elle. Tu essayes de te dire que ce n'est pas trop mal. Même si tu n'es pas totalement convaincue. Ta remarque ne lui a pas vraiment plu. Pourtant, elle se détourne, et va régler les papiers avec le vendeur. Dehors, tu auras le choix dit-elle.

Une femme cette fois. Si elle exagère beaucoup ses actions, elle n'a pas l'air méchante. Peux-tu lui faire confiance ? Tu n'arrives pas encore à déterminer. Mais te voila libre. Les vendeurs vont presque te manquer. Ils n'étaient pas si méchants avec toi. Peut-être que tu passera leur rendre visite, ça leur fera sûrement plaisir.

La bonne humeur a disparu. Elle ne sourit plus, elle est ferme. A cause de ta remarque ? Elle empêche qu'on te mette un collier, et termine de remplir les papiers. Et la voila qui revient te chercher. Sans dire un mot, vous sortez de l'animalerie. Tu ne sais pas trop quoi faire, alors tu te contentes de la suivre.

Ezra s'installe sur un banc, son sourire revenant. Tu laisses la surprise se peindre sur ton visage. Elle te laisse le choix. Si tu le souhaites, elle te laisse repartir. Tout en étant prête à t'accueillir chez elle. C'est la première fois qu'on te laisse décider quelque chose. Tu pourrais la laisser ici et t'enfuir. Mais quelque chose te retient.

Du shopping, ça fait longtemps que tu n'en as pas fait. Un frisson te parcoure en sentant son bras agripper le tien. Et, par réflexe, tu te dégages. Elle ne peut pas savoir. Tu ne l'a pas prévenue. Il aurait peut-être mieux valu que tu l'en informe avant ça.

-Désolée... J'ai... Du mal avec les contacts physiques. Ce n'est pas toi.

Tu l'as tutoyé. Elle est tellement familière depuis le début, que ça t'est venu naturellement. Normalement, elle ne va pas t'en tenir rigueur.

-Je viens avec toi, je n'ai nul part où aller de toute façon. Merci de m'avoir laissé le choix quand même. Et... Je suppose qu'on peut aller faire du shopping.

Tu n'as rien à te mettre si ce n'est les vêtements de l'animalerie. Il te faut quelques tenues, couvrantes. De quoi cacher les marques laissées par ton ancien maître. Tu vas devoir faire attention en boutique à ce qu'elle ne les voit pas.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 

_________________
Effie déprime en #00008B
Thanks Aelys ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Points : 245
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Jeu 8 Nov - 16:01

_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Animalerie-
Sauter vers: