Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Hors RP :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entre jalousie et sympathie (Diana)

avatar
Messages : 173
Points : 2645
Date d'inscription : 07/12/2015
Age : 17
Localisation : Mystère...
Des DCs? : Heaven, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Abel et Perséphone
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Chieuse Pro
Voir le profil de l'utilisateur




Thérésa M. Smiren
[[ MODO ]] ▲ Chieuse Pro
Sam 6 Oct - 18:32
Thérésa & Diana
"Entre jalousie et sympathie."

Une habitude prise par la renarde était de rendre visite à son petit ami. Directement à son travail. Elle s'arrangeait pour venir un peu avant qu'il ne finisse. Ainsi, dès qu'il sortait, il avait la surprise de la voir. Elle évitait de le faire trop souvent, pour ne pas déranger. Mais de temps en temps, elle aimait lui faire cette surprise.

Si elle ne venait pas trop souvent, c'était aussi pour ne pas aller trop souvent à l'hôpital. Ce n'était pas un lieu qu'elle appréciait tout particulièrement. En général, elle l'évitait tant qu'elle pouvait. Mais pour aller voir son Marty, elle pouvait bien faire un effort. De toute façon, elle n'avait qu'à attendre dehors. Même pas besoin d'entrer et sentir l'odeur caractéristique.

Pour y aller, elle faisait toujours un peu attention à sa tenue. Ce qui faisait que, bien souvent, elle détonnait au milieu des patients. Elle ne connaissait personne qui prenait le soin de bien s'habiller pour venir à l'hôpital. A chaque fois, elle s'attirait quelques regards surpris des gens là-bas. C'était toujours à la fois drôle et un peu gênant.

Malgré une tenue un peu soignée, Thérésa n'avait toujours pas sorti de robe. Elle avait opté pour un pantalon en toile bleu marine, et un tee-shirt à manches longues vert. En plus d'ajouter une veste par-dessus. Les températures commençaient à se rafraîchir depuis quelques jours. Elle ne voulait pas risquer de prendre froid en allant à l'hôpital. Ce serait idiot.

Dès qu'elle fut prête, la jeune femme prévint sa sœur, et descendit les escaliers à toute allure. Même si elle n'était pas spécialement pressée, elle avait hâte. D'autant plus qu'elle comptait acheter un petit quelque chose en cours de route. Sauf qu'elle ne savait pas encore quoi. Ce qui faisait qu'il lui fallait une petite marge de temps, pour pouvoir faire un tour des boutiques.

Sur le trajet, la renarde se mit à fredonner un petit air, d'une chanson qu'elle aimait bien. Comme toujours, la simple idée d'aller retrouver son batman la rendait heureuse, comme une enfant devant ses cadeaux de Noël. Vraiment, l'amour pouvait rendre bête parfois. Thérésa ne s'était jamais sentie aussi niaise qu'avec lui.

Il lui fallut un peu de temps pour enfin arriver en ville. Le manoir familial était bien en périphérie. Pour éviter l'agitation disaient ses parents. Les trajets devenaient à la longue ennuyants à faire. Heureusement que la jeune femme avait une bonne motivation derrière. Maintenant qu'elle était là, il s'agissait de trouver un petit cadeau pour son Marty.

Après avoir fait le tour de quelques boutiques, son choix était fait. Elle opta pour un paquet de friandises. Il serait sûrement ravi d'avoir ça en sortant du travail. Ce n'était pas très nourrissant ou très sain, mais c'était toujours bon à manger. Thérésa s'imaginait déjà partager avec lui le paquet. Avec un sourire idiot comme ils savaient si bien le faire.

Une fois son achat fait, la renarde prit la direction de l'hôpital. Toute fière de son cadeau, qui reposait dans sa poche. Elle avait hâte de voir sa tête lorsqu'il la verrait. Elle ne l'avait pas prévenu, même pas implicitement. C'était une surprise totale. Il lui restait encore un peu de temps avant l'heure. En attendant, elle se posa devant l'hôpital.

Rapidement son regard fut attiré par une personne. A la silhouette peu commune. Son apparence lui donnait des airs d'hybride végétal. Et immédiatement, le cerveau de la renarde fit un lien. Avec une amie de son petit ami. La fameuse Diana, dont elle n'avait pas une très bonne opinion. Plus par jalousie qu'autre chose.

Ne connaissant pas tant que ça d'hybrides plantes, Thérésa décida de s'approcher d'elle. En essayant de paraître sympathique au premier abord. Si elle s'était plantée, elle aurait l'air bête.

-Excuse-moi, est-ce que tu t'appelle Diana ? Je peux me tromper, mais mon chéri a une amie qui correspond à ta description. Alors je demandais, mais désolée si je me trompe !
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Mischievous fox
Always here for trouble
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 282
Points : 4835
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 23
Localisation : En quoi ça te regarde ?
Des DCs? : Hime / Mégara / Fealine / Athéna / Aelys / Roxanne / Lavande/ Mirai

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Nobody can catch me
♠~ Fréquentations::
Soldier
Ven 12 Oct - 17:54
Entre jalousie et sympathie

feat. Thérésa




Le bruit des oiseaux ne me tirait pas de mon lit aujourd’hui. Eh non, j’étais dans la maison d’une adorable vieille femme, devant son four à essayer de comprendre comment il fonctionnait. C’était définitif : la technologie et moi n’était pas compatible, même pas à 20%. Je laissais Bertille, la grand-mère qui avais acceptée de m’aider, me décaler en riant doucement avant de me demander de plutôt faire la tarte que j’avais prévue. Elle devait me trouver ridicule, moi qui était plus jeune qu’elle mais qui ne savais rien faire marcher. Déjà ça se voyais rien qu’à la tête que j’avais fait lorsqu’elle avait fait marcher son imprimante pour que j’ai toujours la recette de la tarte aux pommes sous les yeux. J’avais été prête à lancer ce que je considérais comme un danger potentiel par terre, si elle ne m’avait pas arrêtée, légèrement paniquée. Je m’attelais donc à faire cette fameuse tarte, repensant à la tête de Bertille lorsqu’elle avait vu la tenue que j’avais mise pour aller en ville. Apparemment un simple bustier n’était pas l’idéal. Je réfléchissais donc en épluchant les pommes à la meilleure tenue pour me rendre là où je voulais. Vous allez me dire : mais Diana, tu veux aller en ville ? Eh bien oui, je comptais rendre une petite visite à Javier ! Alors qu’est-ce que je faisais chez Bertille ? J’avais juste envie de rapporter un cadeau à mon… Petit ami, amant ? Je ne savais pas vraiment comment qualifier ma relation avec Javier, mais ça ne m’empêcherais pas d’aller le voir. Et comme je n’avais pas énormément d’argent, quoi de mieux que de la nourriture ? J’avais donc demandée l’aide de l’adorable mamie qui habitait à l’orée de la forêt, en rapportant bien sûr tout ce qu’il fallait pour le gâteau et quelques petits légumes de mon jardin.

Elle adorait que je lui rende visite Bertille, il parait que ses petits enfants sont trop occupés pour venir. Même si elle m’a avouée qu’elle pensait que c’était surtout parce qu’elle habitait hors de la ville et qu’elle n’avait pas une bonne connexion internet, la véritable raison, avec un air triste. Qui avais vite disparue quand je lui ai demandé pourquoi internet en serait la raison, où elle avait franchement rit, en disant que j’étais loin des femmes de la ville qui ne jurais que par les dernières technologies. Il semblerait que parler avec quelqu’un qui vivait ‘simplement’, sans vraie attaches matériels, lui faisait le plus grand bien, alors je venais lorsque je le pouvais, au minimum quatre fois par mois. Cette vieille femme méritait bien que je m’aventure loin de chez moi. Une fois la tarte finis, je laissais Bertille la mettre dans le four, lui souriant en rangeant les légumes dans son frigo, que je trouvais très utile quand même ! Elle me tendait ensuite un sac avec des vêtements, me disant que c’était des vêtements de sa fille, dans sa jeunesse et qu’elle me les donnait car elle n’en aurait plus jamais l’utilité. Je la remerciais en la serrant dans mes bras avant de filer me changer. Je ne savais pas trop à quoi servait le vêtement qu’ils appelaient soutien-gorge, alors je le laissais dans le sac avant d’enfiler un jean slim violet, un t-shirt assez court vert foncé et finalement, j’attrapais une veste verte et retournais voir Bertille en tournant sur moi-même. A voir sa tête, ce n’était pas vraiment mieux qu’avant… Mais elle devait juger que c’était mieux, comme elle ne fit aucun commentaire. Je mettais une paire de talons haut noir qui était dans le sac, bavardant avec elle jusqu’à la fin de la cuisson de la tarte, mettant tout de même une touche de verdure dans mes cheveux, tressant des feuilles avec quelques mèches. On était une plante ou on ne l’était pas.

Je ressortais quelques heures plus tard, un panier en osier où trônait la tarte, dans un plat, en train de refroidir et quelques biscuits que Bertille avait tenus à m’offrir. Quand je disais qu’elle était adorable. Je me dirigeais donc vers la ville, décidée à trouver Javier et lui donner ce que j’avais galérer à faire pour lui. Mais… Je me disais que donner une part à Marty en passant serais aussi sympa… Je connaissais déjà la route pour l’hôpital, alors j’y arrivais assez rapidement, tout sourire, les feuilles dans mes cheveux se secouant au rythme de mes pas. Mais je fus coupée dans mon élan par une jeune femme, une renarde d’après ses oreilles, qui m’interpela et qui connaissais même mon prénom. Je clignais doucement des yeux en l’observant, me demandant bien qui avait pu lui parler de moi, je ne connais personne… Ah ! Un chéri ? Une renarde ? Serait-ce la fameuse Thérésa dont mon petit Marty-net m’aurait parlé et demandé des conseils la dernière fois ? Alors il se serait enfin décidé et se serais déclarer ? Oh c’était tellement adorable !! Je me retrouvais à sourire devant cette adorable renarde avant de rire et de lui faire un câlin. Elle devait être étonnée mais j’étais comme ça…

- Oh, serais-tu Thérésa ? La renarde dont Marty-chou m’aurait parlé pendant des heures ? Je suis contente qu’il se soit enfin déclaré ! Il a beaucoup hésité, mais il a finis par m’écouter et se lancer ! Oh, c’est tellement adorable ! Félicitation à vous deux !

Je la lâchais enfin, gardant mon sourire en replaçant mes cheveux. Je ne me doutais pas que le surnom que je donnais à Marty pourrais peut-être paraitre déplacé devant sa petite amie, mais pour moi, Marty était un bon ami à qui tu aimais faire des câlins et des confidences, donc il n’y avait rien de mal de ton point de vue.

-Alors, Marty-net t’as parlé de moi ? Oh le cachotier, il n’est même pas venus me dire que vous étiez ensemble… Oh, tu étais venu le voir aussi ? C’est tellement mignon les couples... Désolée, désolée, je parle beaucoup, je ne te laisse même pas le temps de répondre ma jolie renarde !

Je riais doucement, me fichant du regard des gens devant le duo que je formais avec la jolie renarde, surtout devant un hôpital. N’étant pas coutumière de la ville, je me fichais pas mal de ce que pouvait penser ceux qui y vivait, surtout ceux que je considérais comme toxique pour la forêt.



_________________
 Rp en cours : 0/2
Alwena chantonne en #ffcc00 et voici sa fiche
La chanson de la rousse? We all become one ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 173
Points : 2645
Date d'inscription : 07/12/2015
Age : 17
Localisation : Mystère...
Des DCs? : Heaven, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Abel et Perséphone
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Chieuse Pro
Voir le profil de l'utilisateur




Thérésa M. Smiren
[[ MODO ]] ▲ Chieuse Pro
Mer 17 Oct - 14:28
Thérésa & Diana
"Entre jalousie et sympathie."

Croiser la fameuse Diana devant l'hôpital lui paraissait peu probable. Dans sa tête, elle n'arrivait pas à s'imaginer qu'elle puisse oser venir le voir à la sortie du travail. Il n'y avait qu'elle, en tant que petite amie, qui avait ce droit. Enfin, elle, et celle qui faisait office de maîtresse à Marty. Pour la connaître, Thérésa faisait confiance à l'humaine chez qui son batman vivait. Envers elle, il n'y avait presque aucune jalousie.

Voyant qu'elle semblait perdu de son interpellation, la renarde commença à se dire qu'elle avait fait une erreur sur la personne. Pourtant, des hybrides plantes, il n'y en avait pas énormément en ville. Surtout avec une tenue qui paraissait peu adaptée à la ville. L'amie dont lui avait parlé son Marty vivait en forêt. Elle n'était pas coutumière des habitudes de la ville. Et ça semblait être le cas de la femme face à elle.

Une réaction arriva bientôt cependant. Un grand sourire sur le visage de la plante. Qui se retrouva bientôt à prendre la renarde dans ses bras, avec un rire. Perdue, elle observa la femme avec surprise. Avec ça, c'était confirmé. Elle se retrouvait bien face à Diana, la fameuse amie de son batman. Celle envers qui elle avait toujours ressenti de la jalousie quand il lui en avait parlé. Sans pour autant la connaître cependant.

Le surnom donné à son petit ami la fit grogner intérieurement. Elle était la seule à avoir le droit de l'appeler ainsi. Cette Diana se permettait déjà trop de choses à son goût, rien qu'avec ce surnom. Marty lui avait parlé d'elle, c'était naturel. La plante était celle qui l'avait poussé à se déclarer. Et elle avait d'ailleurs l'air ravie qu'il l'ait fait. Si sa joie fit plaisir à la renarde, elle restait tout de même méfiante envers elle.

Instinctivement, la noble considérait cette femme comme une rivale. Entre la façon dont Marty lui avait parlé d'elle, le surnom, et surtout son physique. Tout chez elle avait de quoi rendre Thérésa jalouse. Elle se sentait en tout point inférieure à elle. Plus que de la jalousie, c'était un manque de confiance. En elle, et en son petit ami. C'était idiot, elle le savait bien. Mais elle commençait à avoir peur qu'il lui préfère la plante.

Diana finit par la lâcher, toujours aussi enthousiaste sur la découverte qu'elle venait de faire. Même si elle et Marty étaient amis, la renarde avait du mal à comprendre pourquoi elle était aussi contente. Après tout, ça ne la concernait pas. Thérésa en oubliait vite que c'était grâce à ses conseils que son petit ami en était venu à se déclarer. Elle préférait oublier ce détail. Un soucis de mémoire très sélective.

-Il m'a parlé de toi oui, visiblement tu es une amie importante pour lui. Et je suis sa petite amie maintenant, grâce à toi si j'ai bien compris.

Elle n'avait pas pu s'empêcher d'accentuer sa phrase. C'était elle la petite amie du mini batman. Elle et personne d'autre. La plante avait plutôt intérêt à avoir compris le sous-entendu. Malgré sa jalousie croissante, la jeune femme tentait de ne pas adopter un ton ou une attitude trop froide. Ce n'était pas totalement la faute de Diana non plus, elle en était bien consciente. C'était un hasard si elle et Marty avaient un jour fait connaissance.

Peut-être que si elle essayait de la connaître un peu mieux, sa jalousie disparaîtrait ? Se connaissant, Thérésa en doutait. Mais elle n'avait pas envie que son Marty la voit d'un mauvais œil à cause de ça. Les garçons avaient tendance à ne pas apprécier les filles trop possessives. D'ordinaire, elle ne l'était pas tant que ça. Mais avec lui, c'était différent. Elle avait tellement peur de le perdre bêtement un jour.

Tentant d'afficher un sourire sympathique, la renarde porta son regard sur Diana. Les gens autour observaient avec curiosité leur étrange duo. Avec la plante face à elle, Thérésa arrivait sans peine à les oublier. Il n'y avait que sa rivale qui comptait à ce moment. Rivale, uniquement de son point de vue.

-J'attends qu'il sorte du travail pour qu'on passe un peu de temps ensembles. Tu viens de la forêt non ? Je suis étonnée que tu ais fait le chemin jusque ici ! Tu comptes venir t'installer en ville finalement ?

Non, l'idée qu'elle soit venue le voir, ça ne lui plaisait pas. Alors elle essayait de se convaincre qu'il y avait une autre raison. Il fallait que ça tombe le jour où elle aussi venait. Décidément, elle n'avait pas de chance.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Mischievous fox
Always here for trouble
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 282
Points : 4835
Date d'inscription : 26/04/2017
Age : 23
Localisation : En quoi ça te regarde ?
Des DCs? : Hime / Mégara / Fealine / Athéna / Aelys / Roxanne / Lavande/ Mirai

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Nobody can catch me
♠~ Fréquentations::
Soldier
Mar 27 Nov - 22:43
Entre jalousie et sympathie

feat. Thérésa




Je ne pouvais pas m’empêcher de hausser un sourcil devant le ton qu’avais pris la charmante demoiselle face à moi. Avant de rire, seulement intérieurement bien sûr, pour ne pas vexer Thérésa. Elle semblait assez possessive la demoiselle… Heureusement que Marty et moi n’étions que de très bons amis, sinon je pense qu’elle m’aurait sautée au cou pour m’arracher les cheveux ! Mais j’était flattée que Marty ait parlé de moi à sa petite amie ! Enfin, bien sûr Javier aussi était au courant pour Marty-chou, mais je ne pense pas qu’il le considèrerait comme une menace s’il nous croisait ensemble en train de rire dans la rue. Enfin, moi je serais surement en train de rire devant un Marty à moitié gêné par mon attitude de femme ‘fatale’ désinvolte. Mais je ne pouvais pas vraiment en vouloir à Thérésa d’être jalouse, même si je ne comprenais pas trop pourquoi l’être vis-à-vis de moi. Je changeais mon panier de main avec un sourire pour répondre au sien, qui s’essayais d’être sympathique. J’appréciait l’effort, je l’avoue. Mais il fallait avouer que je me retenais fortement de jouer avec ce petit côté possessif de la jeune renarde… Est-ce que Marty m’en voudrais ? Peut-être… Mais je saurais me faire pardonner avec un câlin ! Je hochais doucement la tête, faisant tomber mes cheveux vers l’avant de mon buste en de belles boucles rousse, dignes des femmes que je pouvais voir sur les murs pour ce que les humains appelaient ‘publicité pour shampoing’.

-Qu’elle attention sympathique ! Marty-chou sera très content de te voir en sortant du travail, je n’en doute pas ! Effectivement, je viens de la forêt. Mais j’avais envie de rendre une petite visite à un… Ami à moi. Un très bon ami même.

Je souriais largement, sachant que je parlais de Javier, mais il y avait de très forte chance que la renarde ne le sache pas. Quand même Marty-chou n’était pas au courant de ma récente relation avec le Brasier qui avait enflammé mon cœur de plante, il n’avait pas pu le dire à sa petite renarde adorée. Je levais mon panier en riant doucement.

-J’ai fait une tarte aux pommes, pour cet ami. Alors je me suis dit que… Je pourrais en apporter une part à Marty-chou ! Mais je vois que tu lui as déjà apporter quelque chose, alors je vais peut-être m’abstenir pour cette fois. Se serait dommage qu’il ait une indigestion parce qu’il aurait trop manger, le pauvre !

Je regardais autour de nous, pour voir si justement Marty n’était pas là, histoire de le féliciter. Mais appart des gens qui nous regardaient curieusement, aucun signe de la petite chauve-souris. Je reportais ensuite mon attention sur la jeune femme, qui semblait vouloir avoir quelques informations sur moi. Soit, je n’avais rien à cacher, donc j’allais répondre franchement, comme je le faisais toujours. En plus, peut-être qu’elle comprendrait enfin qu’elle n’avait rien à craindre.

-En toute honnêteté, je ne connais vraiment rien à la ville. C’est déjà un miracle que j’ai retrouvée l’hôpital ! Alors vivre ici… Je ne sais pas trop, ça déprendra de… Comment ma relation avec mon ami évolue. Enfin bref, je ne vais pas t’ennuyer avec les détails de ma vie sentimentale ! Alors, ça fait longtemps pour toi et Marty ? Il faudra que je le félicite en personne !

J’observais plus attentivement cette jeune renarde. Avec son pantalon, sa veste et ses manches longues, je ne savais pas si c’était elle qui était frileuse ou moi qui n’était pas habillée assez chaudement… Ni même si le fait qu’on pouvais largement imaginer ce qu’il y avait sous mes vêtements était normal ou non. En fait, je m’en fichais, mais je ne voulais pas gêner Thérésa comme Marty l’avais était la dernière fois… J’ajustais ma veste en souriant doucement, remettant en place quelques feuilles dans mes cheveux, assumant totalement mon hybridation. On avait beau me dire que les hybride plantes n’était pas connus, Javier avait deviné et Thérésa semblait l’avoir sue au moment même où elle m’a aperçue... Pourtant les humains aussi pouvais s’habiller bizarrement. J’avais bien croisé une femme âgée en jupe plus courte que mes tenues de chasses.


_________________
 Rp en cours : 0/2
Alwena chantonne en #ffcc00 et voici sa fiche
La chanson de la rousse? We all become one ~
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Hors RP :: Corbeille-
Sauter vers: