AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un singe parmi les hommes [Terminée]
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Hors RP :: Corbeille :: Fiches anciennes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un singe parmi les hommes [Terminée]

avatar





Invité
Invité
Sam 24 Fév - 15:59


Strucky Licke

Ma présentation
▬ Nom :: Licke
▬ Prénom(s) :: Strucky
▬ Surnom(s) :: Monkey Money
▬ Age :: 25 ans
▬ Sexe :: Masculin
▬ Orientation sexuelle :: Hétérosexuel

▬ Classe :: Humain
▬ Sous-classe :: Lambda
▬ Espèce :: //

▬ Nationalité :: Britannique
▬ Métier :: Disquaire/Trafiquant
▬ Niveau de vie :: Fume et picole à sa faim.
▬ Situation amoureuse :: En concubinage avec plusieurs travailleuses de la rue.
▬ Autre particularité? :: Lucky ne sort jamais sans son opinel, sa flasque, ses clopes et un bon tas de tabac tombé au fond de ses poches. Il est tellement imbibé, qu'approcher une flamme lorsqu'il éternue pourrait provoquer une explosion.

▬ Mon avatar... :: 2D - Gorillaz
▬ Prénom/Pseudo/... :: La Suisse, le Médiateur, l'Objectivité
▬ Premier compte ou DC? :: Premier compte

▬ Comment es-tu arrivé là? :: Je suis tombé sur le forum en faisant mes lacets.
▬ Ton niveau de RP :: Sans être mauvais, disons plutôt bon.
▬ Ta présence :: Ouvert 7 jours sur 7 même jours fériés.

▬ D'autres révélations? :: La cigarette rend aimable ... Non merde ! Les carottes provoquent le cancer ... Chier !

▬ Code du règlement ::
Dansons avec les concombres de mer !

▬ Description physique ::

Here comes a new challenger ! Et quel wonderfull new chanllenger me direz vous ! Dans le coin gauche, arrivé tout droit des jupes de la Reine ! Il nous descend d'une famille somme toute prestigieuse, mais semble bien avoir raté des branches pendant la chute ! Il est britannique, mais se fringue comme un punk à chien parisien ! Le minuscule, le gringalet, l'odorant : Struckyyyyyyyy Liiiiiiiicke ! ... Mèh. Même en essayant de rendre cela un peu épique, difficile de faire passer des vessies pour des lanternes. Tout comme un chien reste un chien même s'il a une queue d'or, un minus reste un minus même s'il a une ... Euh ... Répartie ? Enfin bref ! Puisqu'il ne sera pas possible d'ériger Strucky au rang d’apollon, procédons à une description plus standard.

S'il fallait le cataloguer, Strucky pourrait aisément être classé dans la catégorie des poids plumes. Avoisinant péniblement les 1m70 pour un ridicule 62 kg, nous n'avons pas vraiment à faire à une graine d'athlète. D'un naturel fin et longiligne, sa corpulence participe activement à l'aspect juvénile qui peut parfois lui être accordé. Juché sur la brindille qui lui sert de tronc, une trogne renfrognée arbore une paire de topazes limpide, dissimulée sous deux lentilles de contact entièrement onyx et cerclée de noir par les nuits blanches. Un large nez retroussé en trompette orne la bouille arrondie du jeune homme, surplombant une gueule immense dont les incisives semblent aux abonnés absents et offrent ainsi à sa langue pendue, une parfaite haie d'honneur. Le tout est encadré par une chevelure mi longue bleuté, qui ne partage malheureusement avec la paille que le toucher. Coiffé d'un simple mouvement de main vers l'arrière, les mèches conservent la forme du levé et demeurent en bataille jusqu'au couché. Ses oreilles cloutées et son front plissé parviennent tout de même à percer la bataille, dévoilant au monde deux sourcils fournis qui jurent par le naturel de leur couleur.

Si le physique n'était déjà pas engageant, ne vous attendez pas à trouver du mieux dans sa posture. Que ce soit le fait d'être écrasé par la fatigue, du poids de ses nombreuses insomnies ou encore de l'étrange fusion que peut bien opérer son corps avec l'alcool, Strucky est quelqu'un de flasque et avachi. Peu importe l'instant de la journée, avec lui difficile de discerner s'il vient de poser pied au sol ou s'il s’apprête à s'écrouler. Le dos constamment vouté, une démarche digne des plus grands far west tant il serait difficile de plus arquer ses jambes et des pognes qu'il fourre par réflexe dans les rares poches libres de son pantalon, tendent à donner à l'individu des faux airs de loubard post 50's. Bien qu'il soit assurément britannique, nombreux sont a se demander si du sang italien ne coulerait pas le long de ses veines imbibées. En effet, Strucky qui aime à parler avec les mains. Qu'il s'en rende compte ou non, il apprécie théâtraliser ses interventions et les anime presque toujours de grands mouvements de bras ou de geste éloquents.

D'un point de vue vestimentaire, difficile d'en faire une description honnête tant ses goûts sont variés. Pour faire simple, Strucky à besoin de se sentir à l'aise dans ses fringues. Impossible donc, pour lui, de porter quelque chose qui ne le mettra suffisamment pas assez en valeur à son sens, ou dans lequel il ne pourra pas se mouvoir comme il l'entend. Il arbore donc presque systématiquement des tee-shirts slim aux logos et messages selon lui hilarants et porte quasiment tout le temps des vestes de treillis ou des blousons en cuir afin d'ajouter des poches à son attirail. Les chemises sont proscrites mais en été, les chemises bariolées façon compagnie créole sont sa grande passion. Pour le bas, des jeans moulants ou des pantalons de villes serrés, laissent apparaitre des chaussettes colorées remontant jusqu'aux tibias et le plus souvent logées dans des vaans ou des mocassins usés. Mais si ses accoutrements peuvent paraitre diamétralement opposées du jour au lendemains, ses différentes tenues partagent néanmoins un trait commun. Elles sont toujours usées, sales et malodorantes. Dernière touche fantaisie s'il en est, Strucky dissimule souvent le foin trônant sur son crane sous une pléthore de couvres chef, allant de la simple casquette de marin jusqu'à l'élégant chapeau melon.
.

▬ Caractère ::

Il serait osé de prétendre que Strucky est quelqu'un de calme et réfléchi. Ce serait osé et ce serait surtout vous prendre pour de sacrés idiots. Possédant une fierté et une franchise en totale inadéquation avec son physique de pleureuse, Strucky est une véritable tête brûlée qui ne laissera jamais son sang faire un tour avant d'agir. Difficile de dire si c'est la pharamineuse quantité de drogue et d'alcool qu'il ingère ou le simple manque de bon sens qui l'empêche d'envisager la moindre réflexion sur ses actes à venir. Très peu habitué à tourner 7 fois sa langue, vous n'aurez aucun mal à imaginer qu'il n'est pas individu à mâcher ses mots et préfèrera toujours vous cracher vos 4 vérités aux visages plutôt que de les ruminer dans son coin. Son cran est à la hauteur de son impolitesse et ravi de mettre ses pieds dans la gueule, il lui arrive bien trop souvent de les mettre dans le plat. Ce franc parlé couplé à son manque de tact n'ont de cesse de lui procurer quelques déboires dont il ressort rarement indemne.

Mais contrairement à ce que l'ont pourrait attendre d'un être aussi insouciant, Strucky est sujet à des crises d'angoisses et de paniques assez violentes. Assujetti à l'alcool depuis son plus jeune âge et accroc converti aux stupéfiants, le jeune homme se révèle être un profond névrosé dont la peur de l'abandon n'a d'égal que sa frayeur de la mort et de la solitude. Victime de terreurs nocturnes, il ne ferme quasiment les yeux que quand son corps l'y contraint par épuisement. De ce fait, la teneur de ses repas couplé au manque de sommeil en font quelqu'un de réellement lunatique. Jovial et loquace l'instant d'avant, il pourra se dévoiler mauvais et colérique dans la seconde qui suit. De plus, gare à son opinel qu'il n'a de cesse de brandir lorsqu'il est éméché ou ses fréquents accès de violence quand on le contredit.

En marge de ce caractère tordu et disproportionné se dissimule un individu profondément bon. Soucieux de ne pas finir comme son père, Strucky abhorre toutes formes d'injustice et vomi sur les inégalités sociales ou sociétales. Lui qui tient plus du poivrot défoncé que du chevalier en armure, il n'hésitera pas à prendre le parti du plus faible et ce, quelque soit la situation. Le jeune homme aime la compagnie et appréciera toujours partager un verre en bonne compagnie. Dans un contexte amical, il se révèlera même être quelqu'un de réellement prévenant et chaleureux. Amoureux des jeux de mots et autres calembours douteuses, le jeune homme possède cependant un sens de l'humeur très particulier. Adepte de l'humour noir et des sous entendus graveleux, vous parviendrez à vous faire un proche sincère si vous supportez la gêne et la lourdeur de ses interventions.

Pour terminer, Strucky est musicien accompli. Possédant une culture musicale relativement impressionnante et pratiquant de multiples instruments, il n'usurpe pas totalement son titre de disquaire. Fâcheuse manie s'il en est, il ne peut néanmoins s’empêcher de retenir les paroles d'un chanson qu'il entendra, voyant obliger d'en déblatérer les paroles jusqu’à ce qu'une nouvelle vienne occuper le vaste espace vide de son crane. Il apprécie étonnamment un large éventail de style musicaux et pourra commencer sa journée buvant en son café-calva sur un air de reggae, s'enfiler son speed de midi sur un riff de rock, engloutir son whiskas de 4 heures sur de la variété variée et terminer son joint du soir sur une improvisation de jazz.
.

▬ Histoire ::

Par où commencer ? Pas simple de raconter une histoire quand on y réfléchit. Surtout quand c'est une histoire qui remonte sur plusieurs années. C'est un peu comme attaquer un énorme plat de pâtes. Où est le devant, où est le derrière ? Où alors, comme débarquer à heure de pointe dans un gigantesque bordel. Où est le cul-cul où est la tête-tête ? Foutrement aucune idée. Bin voila, raconter une histoire c'est un peu comme dépêtrer un plat de spaghettis au milieu d'un immense bordel. A ce stade, je penses que vous avez d'ores et déjà pigé, qu'en plus d'être un parfait gentleman littéraire, je maitrise aussi bien la métaphore que l'art de conter. Et vous me dites que tout ce fatras doit présenter un certain attrait ?! Mazette ! C'est pas la confiance qui vous étouffe ! Mais puisque vous insistez, je vais me prêter au jeu. Comment ces blaireaux de la fac expliquaient ça déjà ... Ah oui voila : "Quand vous devez raconter de la merde, essayez au moins de cacher l'odeur ! Schéma narratif M.Licke !" ... Bouffon.

Mon p'tit nom c'est Licke. Strucky Licke. Je vous entends dans le fond ! Commencez pas à vous foutre de ma gueule ! Autant pour le nom, sans avoir tiré le gros lot, mon daron à eu la présence d'esprit de naitre rosbif et d'hériter de ce patronyme. Autant Strucky pour le blase ... La faute à une mère croate qui n'avait pas dû sucer que des glaçons le jour de l'accouchement. Je suis né au cœur de l'Angleterre, ouvrant mes jolies yeux bleus dans la meilleur clinique de Londres. Fils unique de la prestigieuse descendance Licke et accessoirement tout juste expulsé de ma piaule par un type en blouse, je faisais déjà la fierté de mes parents. J'avais même pas commencer à tapisser mes couches, qu'une jolie petite vie toute tracée me tendait les bras. Pendant les années qui suivirent, on me bourra dans le crane tout ce qu'un jeune homme de bonne famille devait savoir : Matières générales, Économie, Droit, Finance, Langues et ADAUBGETC (Art D'Avoir une Belle Gueule En Toutes Circonstances). On me formata pour que je ne sorte pas des railles, que je n'essaye pas de déborder du cadre. Il fallait faire de moi un mini Mister Licke, de sorte que je reprenne au plus vite l'entreprise familiale s'il devait arriver quelque chose au paternel.

Depuis que cette saloperie de Stargate vers Zooland avait été dénichée, mon vieux avait fait fortune sur le dos de trucs qu'on appelle encore aujourd'hui des hybrides. Il avait flairé le filon et profité de l'engouement pour ces bestioles afin d'établir un empire plutôt lucratif. Du coup, il était pas souvent à la baraque, déplacements professionnels obligent vers Zootopia. Le peu de souvenirs que j'ai de lui se limitent aux rares fois où ils me tenaient ses interminables laïus sur la supériorité de notre famille ainsi que sur le sort bien mérité des miséreux qui pavaient les rues de notre Sainte Reine. Connard ... Comme si le fait d'avoir le cul vissé sur plusieurs millions de livres te rendait supérieur aux clodos du coin. Ça le rendait surtout supérieurement con ouais. J'ai donc enduré ce festival de débilités jusqu'à l'âge de mes 18 ans. C'est à ma majorité que j'ai partiellement mis les voiles pour partir à la fac.

Officiellement, j'y suivais un cursus tout ce qu'il y a de plus banal en Droit et Finance, le tout pour la modique somme de quelques milliers de billets l'année. Officieusement, j'y mettais en pratique les apprentissage du paternelle et bâtissait ma petite entreprise d'achat et revente d'antiquités et plantes médicinales ... Recèle d'armes et de drogues pour les plus lents du bulbe ! Ça va peut être vous sembler con, mais encore aujourd'hui, pour rien au monde je ne troquerais ma tenue d'alcoolique défoncé à la meth, contre le costard de richard que je devais enfiler à la base. Au moins, le premier me va comme un gant !

Seulement voilà, je commençais à me faire une triste réputation dans le milieu et même papounet chérie ne pouvait plus continuer à ignorer les agissement de celui qu'on appelait désormais "Monkey Money". Entre bourres-pifs dans les amphis, fumettes thérapeutiques dans les chiottes et récolte des bénéfices à l'opinel dans les couloirs, il devenait difficile de fermer les yeux sur les agissements du fiston tout en conservant l'image de marque de la famille Licke. Des mesures devaient être prises et on peut dire que ce fumier n'y a pas été de main morte. Ce vieux con sectaire n'aura eu besoin que de quelques jours, une flopée d'avocats et certainement pas mal de pots de vin habilement placés pour me couper les vivres, me déshériter et me foutre à la porte du manoir où il dissimule encore sa face de cul. Comme si ce n'était pas suffisant, je m'étais fait pas mal d'ennemis sur Londres avec mes activités et bien que ça me fasse mal de le reconnaitre, ne plus bénéficier du prestige de mon nom me foutait dans une sacré panade. Armé d'un fute, d'un tee-shirt troué et des quelques économies que j'avais mises de côté en cas de coup dur, il était temps de changer d'air. Oublier les relans dégueulasses de la Tamise et aller se couler des jours paisibles dans un patelin un peu plus accueillant. Restait à déterminer quel serait le nom de cet Eldorado ... Juste le temps d'aller pisser une dernière fois sur les rosiers familiaux et la décision était prise. Ce serait Nekai qui accueillerait mes bagages !

Pourquoi cette ville me demanderez vous ? Rien de plus simple. C'est là bas que le vieux machin qui me sert de paternel avait fait fortune. Imaginait la gueule qu'il tirerait s'il savait que sa saloperie de rejeton en avait fait son p'tit nid douillet et s'y prélassait tranquilou en vivant de ses trafics. Il en ferait une attaque ! Faudrait que je lui envoie une petite carte au cas ou ... On ne sait jamais, avec un p'tit coup de cul, ça lui fait péter la pile du pacemaker ! Ce déménagement, c'était comme une vengeance sur le destin. Un cracha à la gueule de la destinée et de toutes ses belles conneries. Depuis mon départ, ça fait 2 ans que je me suis installé ici. 2 ans que j'ai ouvert ma p'tite boutique crasseuse au milieu des bas quartiers. En devanture, j'affiche les vinyles et les disques que je refourgues aux amateurs perdus. Sous le comptoir, je refile tout ce qui peut bien faire plaisir à un amateur du marché noir. Bon ! On cause, on cause, mais c'est pas tout ça. J'ai un commerce à faire tourner moi. Bienvenue chez Monkey Money mon p'tit pote ! Ici c'est pas Harrods, mais vous trouverez quand même de tout, partout et pour tous ! Qu'est ce qui vous ferez plaisir ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 113
Points : 1917
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 26
Localisation : Chez wam ?
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Maximilian-Samantha-Travis- Rob

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
New-Rich + Défenseur
Voir le profil de l'utilisateur




Isamu Y. Mashioda
New-Rich + Défenseur
Sam 24 Fév - 17:48
Feel Good ♪

Bienvenue ^^

_________________
Je suis sur toutes les affiches, calendriers et pubs de mode. La star du petit écran, sans passer dedans. Un serpent qui a la classe, toujours posé dans son manoir. La noblesse, c'est cool, mais sans elle, ça craint.BANGERZ
 
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Points : 613
Date d'inscription : 15/02/2018
Age : 23
Des DCs? : Diana/ Roxanne / Hime /Ayano/ Athéna /Mégara

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
Inclassable (humain)
Voir le profil de l'utilisateur




Lavande M. Fox
Inclassable (humain)
Sam 24 Fév - 18:36
Haaaaaaan ce feeeeeeeeeaaat *fangirl On*

Bienvenue à toi o/

_________________
Lavande rit en #0000cc et sa musique c'est le monde de Disney !
Ses rp's dispo : 0/2 et sa fiche est ici !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Points : 695
Date d'inscription : 04/10/2017
Age : 26
Des DCs? : Non

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Hiwatari Rei
♠~ Fréquentations::
Sweet
Sam 24 Fév - 18:40
Bienvenue

_________________
Disponibilité: 2/2 rps
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 24 Fév - 23:02
Merci à tous pour votre accueil !

J'en profite pour annoncer la fin de ma fiche : D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 789
Points : 3810
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans la forêt de Nekai
Des DCs? : Misora - Roxana - Jane

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
[[ FONDO' ]]  ▲ Lame vengeresse
Voir le profil de l'utilisateur




Aria T. Murasaki
[[ FONDO' ]] ▲ Lame vengeresse
Lun 26 Fév - 12:58
Hey! Bienvenue à toi et désolé pour ce retard absolument impardonnable (J'hiberne depuis deux ou trois jours... :/)
Ça, c'est une personnage original comme je les aime! Et comme la fiche est bien remplie ce sera une validation pour toi!
Tu es déjà passé par la case «recensement des avatars» donc tu n'as plus maintenant qu'à te demander une habitation dans «requêtes» et à rejoindre la partie «demandes de rp» pour commencer ton aventure!
Je te fais pas la bise mais le coeur y est!

_________________


Avatar by Heaven - merci Mère Noël Secrète! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Points : 1045
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 26

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Sofia Ashley
♠~ Fréquentations::
Soldier
Mer 28 Fév - 22:39
Willkommen =)
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Hors RP :: Corbeille :: Fiches anciennes-
Sauter vers: