Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Ville :: Restaurants et cafés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un fast-food de folie (Max)[terminé]

avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Dim 28 Jan - 19:13
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Soupirant, tu ferma la porte de la maison derrière toi. Tu venais de terminer ta matinée, à ton grand soulagement. Tu avais bien failli perdre patience aujourd'hui, tant ton client avec été désagréable. Un homme proche des quatre-vingt ans, qui s'était visiblement levé du mauvais pied. Pour ton plus grand plaisir.

Tu avais l'habitude de tomber parfois sur des gens peu sympathiques, mais aucun n'avait encore été à ce point. Il avait presque réussi à te mettre en colère. Ça prouvait à quel point il avait poussé le bouchon. Tu étais bien contente qu'un collègue soit venu prendre la relève. Tu l'avais appelé en renfort en te sentant sur le point de craquer.

Contente d'être sortie de ce calvaire, tu attrapa ton portable pour appeler Rosalie. Ta petite protégée ne tarda pas à répondre, avec son habituel ton enjoué. Elle était apparemment en pleine lecture d'un livre assez compliqué. Cette information te fit sourire. Rosalie aimait se lancer des défis pour s'améliorer toute seule. Tu n'avais pas vraiment le temps de lui faire cours, et pas question de l'envoyer à l'école.

Décidant de ne pas la déranger, tu lui laissa simplement une indication sur quoi se faire à manger ce midi et raccrocha. Tu voulais lui proposer de t'accompagner manger quelque part, mais lui casser sa concentration t'aurait déplu. Tu préférais qu'elle reste dans sa lecture.

Ton appel passé, tu pris la direction du centre-ville. Tu ne savais pas vraiment ce que tu avais envie de manger, même si tu voulais trouver quelque chose de pas trop cher. Ton avis s'arrêta bien vite sur les fast-food, et plus précisément sur un MacDo. Ça faisait un petit moment que tu n'en avais pas mangé.

Il y avait pas mal de monde à cette heure. Mais bon, tu avais du temps devant toi, sachant que tu ne travaillais pas cette après-midi. Ton client de la matinée t'avait suffisamment mit les nerfs à bloc, alors tu avais décidé de te détendre un peu le reste de la journée.

Te plaçant dans la queue pour commander, tu commença à observer ce que tu pourrais prendre. Un bon burger avec des frites te tentait bien. De toute façon, tu n'étais pas ici pour faire attention à ta ligne. Et puis ce n'était pas un repas exceptionnel comme celui-là qui te ferait prendre du poids.

Occupée à faire ton choix, tu sentis une personne te pousser sur le côté pour passer devant toi. A en juger par l'air des gens derrière toi, tu n'étais pas la première qu'il doublait. Sauf que personne n'avait le courage de lui dire quoi que ce soit, bien entendu. Avec un soupir, tu attrapa le bras de celui qui t'avait poussé.

-Hey le con y a une file c'est pas pour rien. Je m'en fous si t'es pressé ou je ne sais quoi, tu pousse pas les gens comme ça. C'est pas ce qui te fera manger plus vite, bien au contraire.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Mar 30 Jan - 15:50
Un fast-food de folieComme tous les matins depuis que j'avais été pris à MacDo, je me levais la tête dans le cirage en grognant. Foutu latte de merde, ce lit était vraiment pourri. Il datait de quand papa était encore là et maman n'avait jamais eu la force, vu sa corpulence, de le bouger ou de me faire aller en acheter un. Et moi, comme je n'avais pas envie de continuer à être un intrus, un truc nocif pour elle, bah, j'avais rien dis. Je continuerais sans doute à avoir ma ; au dos encore quelques années, mais au moins, elle était encore là, elle. Ça devait sonner, comme un reproche vis-à-vis du fait qu'il était parti, mais non. Enfin, je lui en voulais de nous avoir laissé, mais je m'en voulais surtout. Je me sentais responsable de sa mort, de lui avoir jamais adressé la moindre gentillesse ou amour que devrait lancer un gosse à ses parents de temps en temps. Je passais devant le miroir en baillant comme un perdu avant de filer vers la douche puis d'enfiler un T-shirt et mon jean. Comme souvent, je croisais ma mère en me battant avec mes chaussettes et en me ramassant dans la couleur sous ses yeux surpris. « Ça va mon chéri ? » « Ouais, m'man ne t'en fais pas, j'ai la tête dure. » « Oui comme ton cher papa. Tu ne devrais pas trop traîner, tu commences bientôt. » « J'ai envie de rester à la maison, sérieux. » « Non  jeune homme. Tu vas au travail, c'est important pour nous. » « Je sais, j't'aime maman. » « Moi aussi, mon chéri. Pense à prendre ton repas de ce midi sur la table avant de filer. » Je ne pouvais pas m'empêcher de lui sourire, avec toute l'attention et l'amour d'une mère qu'elle me donnait. Je lui embrassais la joue avant de descendre les marches deux par deux, de sauter vers la cuisine pour prendre mon déjeuner et de finalement sortir, après avoir enfilé mes vieilles chaussures.

Le chemin jusqu'au MacDo passait toujours par ce petit chemin de terre, mais surtout la ruelle au coin du fast-food. Si j'avais toujours évite cette ruelle, c'était bien parce qu'elle était « habité » par une bande d'hybride tous aussi agressif que con. Manque de bol pour eux, même si je n'étais pas encore bien mieux et fort, être un lycaon ça avait ses utilités. Comme celle de se taper des crocs plus tranchant qu'un canif. Je passais du coup devant la ruelle en grognant à la face de tous ses abrutis avant de continuer mon chemin, mon sac dans la main et une main dans la poche. Ils étaient nombreux, donc clairement, je n'avais pas envie de traîner à trop longtemps, mais la marque de mes canines sur la joue de l'un d'eux et le poignet de l'autre était bien la preuve que petit ne voulait pas dire inoffensif, surtout quand on parlait de moi. Je ricanais un peu en avançant jusqu'à rentrer dans le MacDo pour poser ma bouffe dans le casier avant de me changer. Mettre ce polo MacDo qui me serrait et qui était relativement moche, ça n'avait rien d'agréable, mais bon. J'avançais dans les cuisines avant de me mettre au guichet pour remplacer une collègue. Je tombais sur une petite grand-mère qui n'avait plus dû voir correctement depuis vingt ans. J'essayais tant bien que mal de l'aider non sans avoir mon responsable sur le dos. Il n'avait pas les hybrides en amour, alors avec moi, il était servi. On ne pouvait pas se voir en peinture et on travaillait ensemble. Super hein ? Je soupirais en l'entendant me dire encore une fois que je n'étais pas assez long non sans aider la personne âgée qui finissait par prendre sa salade, payer et aller s'asseoir. Elle me faisait presque de la peine seule, perdue et à moitié aveugle. Je n'aimais pas vraiment les humains en général, mais pour le coup, cette vieille mamie ne faisait de mal à personne. J'en aurais mis à ma main sur les plaques de cuisson que si elle avait un hybride, il devait beaucoup l'aider dans son quotidien, et avoir pour sa part une bonne vie. Elle n'avait vraiment pas la tête d'une femme qui frappait des gens, ni la force clairement.

Je me tournais en croisant les bras vers cette tête de con qui me servait de chef en grognant. « Je me doute que mon travail ne vous plaise pas, mais si vous voulez que je sois performant, pourquoi être sur mon dos ? Vous êtes bien content que les hybrides bossent pour vous, donc si vous ne voulez pas vous retrouver seul comme une frite dans un bac d'huile, lâchez-moi. » « Parle-moi autrement Max, je ne suis pas ton chien. » « C'est con moi, j'en suis un et comme la majorité des employés ici sont de hybrides, je ne ferais pas trop le malin non plus, si j'étais vous. » Je me retournais en le laissant comme un con avant de m'occuper du prochain client. Malheureusement, un abruti était en train de déranger tout le monde en doublant non sans se faire envoyer sur les roses par une demoiselle ayant eu soi une mauvaise journée, soit une grosse envie de calmer ce débile. Je me raclais la gorge à l'intention des gens vu qu'à priori à part me critiquer, j'avais un responsable qui ne l'était pas vraiment.« Monsieur, vous enfin toi qui double les gens comme s’il était tout permis. Tu vas l’avoir ton Big Mac comme tout le monde, donc tu te détends et tu fais la queue. M’oblige pas à faire le tour du comptoir et à te montrer par où est la sortie avec en prime ma tennis dans la raie du cul. Bref, bonjour monsieur, vous désirez ? Un menu Maxi Best-of ? Hum. Coca ? Ice Tea, d’accord. Un supplément ? Bien, ça ferait 17 €. Merci. Mademoiselle qui s’insurge ? » J’avais fait exprès de l’appeler parce qu’elle méritait bien d’avancer un peu et d’avoir vite sa commande.

© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Dim 11 Fév - 17:53
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Manque de chance pour ce jeune qui voulait son repas trop vite, il avait poussé la mauvaise personne. Si les autres ne disaient rien, par peur ou par indifférence, ce n'était pas ton cas. Peut-être un effet de ton statut d'hybride, mais tu avais horreur de voir des gens se croire tout permis. Alors forcément, tu réagissais.

Celui que tu avais coupé dans son élan se dégagea de ton emprise, pestant contre toi. Tu aurais sûrement eut droit à te faire engueuler royalement, si un employé n'était pas intervenu. Contre ça, il ne pouvait plus dire grand-chose. Vous étiez à deux contre lui, en plus des regards de toutes les personnes autour.

Au lieu de reprendre sagement sa place dans la file, le jeune quitta le fast-food en grommelant dans sa barbe. Sa fierté l'empêchait sûrement de faire comme si de rien n'était. Tu soupira en le regardant s'éloigner. Dire que si il était resté à sa place, il aurait son repas plus vite. Là il repartait le ventre vide. Ça lui ferait une bonne leçon pour le coup.

Visiblement ton intervention t'avait valu un petit avancement dans la file avec un prime un surnom qui t'allait bien au vu de ce qui venait de se passer. En ignorant le regard de certains autres clients, tu t'avança au comptoir pour passer ta commande.

L'employé te semblait être un peu comme ton opposé. Sur le plan physique, lui n'avait pas la chance de passer inaperçu. N'importe qui pouvait voir qu'il était un hybride, comparé à toi. Ça ne devait pas être facile tous les jours d'avoir une hybridation aussi visible. Tu serais bien restée discuter avec lui, mais ce n'était pas l'endroit pour ça.

-Merci pour cette avance et ce surnom. Si faire un petit numéro comme ça suffit à doubler, je le ferais plus souvent.

Avec ton habitude à sociabiliser en soirée, tu ne pouvais pas t'empêcher de discuter un peu. Ce n'était probablement ni l'endroit ni le moment, mais on ne changeait pas les gens. Mais déjà que tu avais avancé un peu vite, il valait mieux que tu ne tarde pas trop à prendre ta commande.

-Enfin, sinon pour moi ce sera un wrap avec une grande frite un grand coca. Et si je pouvais avec du ketchup avec ce serait cool.

En disant ça, tu sortais ton portefeuille et ta carte. Tu n'avais pas pensé à retirer du liquide avant, donc ce serait par carte. Si on avait dit aux gens que tu étais une hybride avec ton propre compte bancaire, ils auraient ouverts de grands yeux. Peut-être ne l'aurait-il pas cru. Si on omettait ta couleur de cheveux, tu faisais totalement humaine. Mais bon, il y avait bien des humains aux couleurs extravagantes.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Dim 25 Fév - 17:35
Un fast-food de folieJe laissais la demoiselle s'approcher avant de lui faire un maigre sourire. Il était rare que je lâche un sourire et quand ça arrivait, c'était surtout parce que Roxanne était là, donc pour le coup, je faisais un sacré effort. J'écoutais sa commande avant de la taper sur l'écran tactile, de sortir le ticket de caisse et de prendre sa carte, je l'enfilais dans le boîtier du lecteur avant de lui tendre de quoi taper son code. Je faisais rapidement la préparation pendant ce temps-là, avant de jeter un œil derrière moi. Pas l'ombre de mon con de patron, alors les sauces, les pailles et le reste ça serait gratuit et en bonus une petite boite de nuggets. Elle avait l'air sympa, et même si je ne faisais pas souvent ce genre de coup, je me disais que pour une fois, je n'allais pas en crever. Elle me tendait en retour le boîtier avant que je ne lui donne son plateau avec sa carte. « Je t'ai rajouté des nuggets, c'est offert par la maison, enfin par moi. Bon repas. Si tu es encore là dans vingt minutes, je viendrais te voir.» Je ne savais pas trop pourquoi je lui avais lâché ça, mais bon. Roxanne me disait souvent de décompresser et de me faire des amis, ce que je n'avais jamais vraiment fait avant la mort de mon père. Alors, peut-être qu'il était temps que j'essaye ? Je savais que ma pause était bien plus tard, mais ça faisait déjà bien trop longtemps que je bossais dans cet enfer et que j'avais cherché un autre boulot, bien moins merdique, oui. Les clients s'enchaînaient et ce qui m'avait semblé être une vingtaine de minutes fut au final quarante bonnes minutes. Pendant ce laps de temps, je me disais qu'elle avait dû partir et donc j'avais perdu ma chance de peut-être me faire une amie. J'aurais pu soupirer, mais comme j'avais dû aussi me coltiner l'autre abruti dans la queue, qui m'avait au passage bien gonflé, j'avais vite oublié de rejoindre celle de tout à l'heure. Je continuais mon service une bonne heure avant de finir par partir en pause.

Enfin, c'est ce que je pensais, vu que je voyais bien vite mon patron se ramener en me faisant valser ma toque. « Rends-moi ton badge et tes tickets Maximilian. » « Et pourquoi ça ? On dit ça, aux gens qu'on vire en général. » « Justement. » « Et c'est quoi votre motif ? Je suis le patron et je suis en rogne parce que je passe pour ce que je suis, c'est-à-dire un sale con ? » « Donne-moi ton badge. » « Tenez et oubliez pas de vous le carrez bien profond. Je vous souhaite qu'un des hybrides encore en service, pète un câble pour vous décalotter la joue. Qui sait, vous finirez peut-être par comprendre qu'avec votre arrogance, on va finir par vous buter et là vous aurez l'air con. » Je lui jetais mon tablier au visage avant de partir. Je venais de perdre mon boulot, mais bon, je crois qu'au moins ça allait me laisser du temps pour moi. Pour me faire des avis, pour profiter et aussi pour retrouver cette fille. Je filais dans le vestiaire en jetant mon polo qui sentait sûrement la frite ainsi que mon calot que j'avais ramassé pour remettre mes fringues et fermer le casier. Même si j'avais un peu envie de lui bouffer la tronche à ce mec, je me retenais en laissant un grognement de lycaon m'échapper. Bon, bah, j'avais plus qu'à sortir du MacDo comme tout le monde et aviser ensuite. Je poussais la porte en emportant mon sac avant de tomber sur celle de la queue, celle que j'avais servie. Elle était seule avec son portable dans la main. J'hésitais un peu avant de soupirer. Je n'allais quand même pas faire comme pour Roxanne et mettre super longtemps à l'aborder. « Euh salut. C'est le mec du MacDo enfin qui t'a servi ton truc. J'avais dit que je rejoindrais, mais avec le boulot, je n'ai pas vraiment pu. On vient de me virer sans raison valable, sans doute parce que je suis un hybride. Du coup, j'ai tout le temps si tu veux qu'on discute un peu. Au fait, moi c'est Maximilian, mais tu peux m'appeler Max. » Niveau présentation, c'était loin d'être parfait, mais il ne fallait pas m'en demander trop. En général, je sortais plus vite les crocs que les mots, alors pour une fois que je faisais l’effort d’être calme et d’aborder quelqu’un, c’était déjà pas mal. Je ne savais pas trop si elle avait pris au sérieux ou pas ce que je lui avais dit quand je lui avais donné son menu. Ni si elle accepterait de justement rester un peu avec moi pour qu’on fasse connaissance. Après tout, on ne se connaissait pas et on n’avait pas l’air d’avoir spécialement de chose en commun, mais bon, j’allais bien voir de toute façon.

© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Ven 2 Mar - 12:32
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Avec ta petite intervention, tu avais semblait-il obtenu un petit supplément en plus de quelques places dans la queue. Tu ne t'en plaignais pas, ton estomac allait être ravi de ces nuggets en plus vu comment il criait famine. En prime, tu avais visiblement décroché un rendez-vous avec celui qui t'avait servi.

Toi qui ne ratait jamais une occasion de sociabiliser, tu n'allais pas refuser. En prenant ton temps pour manger, ça devrait suffire à l'attendre. Te contentant d'un hochement de tête et d'un sourire, tu pris ton plateau pour aller t'asseoir. Ce petit repas faisait du bien après la matinée que tu avais passée.

Pendant que tu dégustais tes nuggets, tu en profita pour discuter un peu avec tes amis. Visiblement une soirée était prévue dans quelques jours chez ta petite Eve, et tout le monde comptait sur ta présence pour mettre l'ambiance. Ils n'allaient pas avoir besoin de te le dire deux fois. Tu comptais bien venir.

Voyant le temps passer sans que personne ne te rejoigne, tu finis ton repas sans voir l'hybride pointer le bout de son nez. Il avait du être retenu par son travail. Tant pis, au pire tu pourrais revenir une autre fois. Haussant les épaules, tu te leva pour débarrasser ton plateau.

Juste devant le macdo, ton portable se mit à sonner. C'était ta protégée qui voulait savoir si elle pouvait prendre un peu d'argent dans ta réserve pour aller acheter un livre. Pour une telle raison, tu te voyais mal lui refuser ça. Tu gardais ta réserve en cas de fin de mois difficiles, mais pour une fois ça n'allait pas changer grand-chose.

Tu raccrocha avec un petit sourire, contente de voir Rosalie autant motivée dans ses lectures. Dommage qu'elle soit hybride, elle avait les capacités pour faire de grandes études. Si au moins elle avait pu avoir des attributs moins voyants comme toi. Ça n'allait pas t'empêcher de l'aider à étudier.

Alors que tu rangeais ton portable, une voix connue t'aborda. Celui qui t'avait servi ton menu était sorti du macdo, viré sans raison apparente. Encore un patron qui se croyait supérieur à ses employés hybrides. Pourtant il avait l'air de bien faire son travail, malgré peut-être une grande gueule.

Vous aviez là une occasion de discuter un peu avec tout votre temps. Tu avais pris ton après-midi, et Rosalie était occupée. Donc tu n'avais pas d'urgence pour rentrer ou aller quelque part. Ça tombait plutôt bien.

-C'est le problème de ceux qui se croient supérieurs, ils virent sans raison pour montrer leur pouvoir. Enfin, enchantée Max, moi c'est Olympe.

Tu semblais plus à l'aise que lui pour discuter avec les gens. Il fallait dire que tu avais l'habitude avec toutes tes soirées. Tu passais ton temps à sympathiser avec plein de personnes.

-On va peut-être ailleurs que devant le macdo pour discuter non ? Ce sera plus agréable, et ça évitera de boucher le passage aux sympathiques personnes qui veulent manger ou sortir.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Lun 5 Mar - 15:12
Un fast-food de folieC'était clair que niveau sérénité, j'étais à des années-lumière de cette fille. J'avais eu un mal fou à l'aborder, alors qu'elle me parlait comme si on était ami depuis des mois déjà. Je me disais que je devrais peut-être prendre exemple sur elle et tenter de me détendre, mais c'était peine perdue. J'avais déjà dû mal à ne pas stresser en allant voir celle que j'aimais, alors pour le reste, c'était encore pire. J'essayais de ne pas me manger les ongles tout en écoutant Olympe puis de hocher la tête. Je retenais aussi un long soupir histoire de ne pas avoir l'air d'en avoir marre d'elle, alors que ça ne faisait même pas cinq bonnes minutes que j'étais en sa compagnie. Je posais ma main sur son bras en soufflant. « Je te préviens, je suis le roi des asociales, alors va falloir y aller molo avec moi. La dernière fois que j'ai été en compagnie de quelqu'un en dehors de ma copine, c'est dans une queue comme à MacDo. Je ne suis pas toujours sympa, donc j'espère que tu vas t'y faire, à ça, et à mes grognements. » À peine, j'en parlais que l'un d'eux m'échappait avant de me faire soupirer au final. Je sentais mes fichues oreilles de Lycaon se rabattre sur mon crâne avant de se dresser à cause d'un bruit. Je me décalais machinalement plus près d'Olympe en évitant de justesse la porte ouverte par un énième abruti pas capable de regarder devant lui. Je lui adressais un grognement plus sonore avant de sortir les crocs. « Hey connard, tu ne peux pas regarder devant toi ?! Oui, c'est à toi que je parle face de pioche. Change tes lunettes ou je vais le faire pour toi. » Mes menaces avaient toujours eu ce côté agressif, mais totalement ridicule, même si le mec me fixait plus choqué qu'autre chose. Je lui faisais un doigt avant d'attirer Olympe avec moi plus loin, comme elle l'avait proposé. Je lui lâchais bien vite le bras avant de m'asseoir.

Je me prenais la tête entre mes mains avant de grogner encore, les yeux vers le sol. Elle devait se demander ce que j'avais encore à ne pas arrêter de faire le clébard, mais bon dans le fond, j'étais un chien. Que ça me plaise ou pas de l'avouer, je restais aux yeux de beaucoup, un vulgaire chien. Ils étaient peu à me voir autrement que comme un hybride fringué n'importe comment, ou comme leur inférieur. Heureusement, il y avait Roxanne qui savait toujours trouvés les mots pour me faire sourire, sauf qu'elle n'était pas là. Ce n'était pas contre Olympe, peut-être qu'elle allait réussir à me faire oublier ma condition, mais je ne la connaissais pas plus que ça pour l'instant. En me rappelant que justement elle était toujours devant moi, je relevais le visage vers elle. Je ne sais pas trop l'air que je lui offrais, mais ça ne devait pas être le meilleur visage du monde. Sans doute mon mélange de tronches de mec blasé, agacé et paumé. Génial. Je reniflais comme ma fichue nature me faisait le faire avant d'ouvrir les yeux en grand. Cette odeur si on pouvait appeler comme ça, c'était... Je gardais mes yeux sur elle, avant de froncer les sourcils. « Tu veux bien t'asseoir, s'il te plaît ? Je crois que j'ai découvert un truc, mais je doute que tu veuilles que toute la rue soit au courant. » Je la laissais s'asseoir avant de me tourner vers elle, les sourcils toujours froncés en mode énervé, alors que pas du tout sur le coup. « Je lance peut-être une connerie dans l'air, mais mon odorat ne me trompe jamais. L'avantage d'être un lycaon. Ah, ouais, je préfère te le dire que tu le saches même si ça doit se voir vu mon physique. Je crois que je sais que tu es une hybride. N'essaye pas de l'esquiver s'il te plaît, j'arrive à sentir que ma petite amie est dans la cour de chez ma mère, alors que je suis dans le salon. Mon odorat aide bien. Donc, je sais que tu es aussi une hybride, sauf que je t'envie du coup. »

Un soupir m'échappait encore, parce qu'avouer ça aussi clairement, c'était un exploit, pas comme la suite de mes mots, d'ailleurs. « J'aimerais aussi me cacher des autres, pas être aussi repérable et plus sociable aussi. Tu penses que sans faire des miracles, il n'y aurait pas un moyen de m'aider ? Je ne te demande pas beaucoup Olympe, juste de m'aider et je tâcherais en retour que tu ne le regrettes pas. » Elle devait sentir que j'étais tout sauf quelqu'un d'adroit avec les autres. J'en chiais à lui dire simplement que je voulais être plus humain, moins visible et vivre pieux. Ça paraissait si simple dans ma tête et pourtant tellement compliqué à exprimer avec des mots. J'avais toujours cherché ce qui m'avait poussé à être comme ça, et je crois que c'était d'avoir tant profité de mes journées sans jamais donner sa chance à mon père, qui m'avait poussé à ensuite ne plus sortir et ne plus voir personne pour le blâmer. Je ne savais pas si j'allais finir par aborder le sujet avec qui que ce soit, même Roxanne. C'était moche vis-à-vis d'elle et de tout ce qu'elle donnait, mais je ne voulais pas ajouter du poids sur ses épaules. Et intérieurement, j'espérais que mon aveu n'allait pas en ajouter sur celles d'Olympe, sinon j'étais vraiment un ami de merde. Enfin, on n'était pas encore amis, pour l'instant.

© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Mar 20 Mar - 19:19
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Une chose que tu aimais bien chez toi, c'était ta capacité à discuter avec des personnes, peu importe leur caractère. A force de travailler pour différentes personnes, tu avais appris à t'adapter et gérer tout type de personnalité. Même les asociaux et grincheux comme la jeune hybride avec toi, tu arrivais à alimenter la conversation.

Au moins, de lui-même il avait fait l'effort de venir te parler. Et au vu de ce qu'il disait, c'était déjà un exploit de sa part. Si il voulait sociabiliser un peu, tu voulais bien l'aider. Tu n'avais pas grand-chose d'autre à faire, et ça te faisait toujours plaisir de voir des gens faire des efforts. Enfin, dans son cas, il avait encore quelques années devant lui pour changer.

Voyant bien son stress et le fait qu'il n'était pas du tout à l'aise, tu faisais en sorte de rester naturelle et souriante. Ton attitude contrastait totalement avec la sienne, mais ça restait le meilleur moyen pour qu'il finisse par se détendre. Tu faisais ça avec les gens timides et introvertis.

La situation avait tout de comique à tes yeux. Notamment de part le fossé qui existait entre vous deux. Autant sur le plan du caractère, que sur la visibilité de votre statut d'hybride. Tu aurais pu rester à t'amuser sur ça et mesurer ta chance pendant un bon moment. Ta chance d'être aussi humaine que tu l'étais.

Sauf que Max en avait décidé autrement. Tu te raidis légèrement en l'entendant parler de sa "découverte". Tu savais déjà de quoi il s'agissait. Pour éviter de faire un scandale, tu suivis son conseil en t'asseyant sur un banc. Tu voulais bien croire que son odorat était développé, mais tu n'avais pas l'impression de senti si fort l'hermine.

Heureusement, il était aussi hybride que toi, donc tu ne risquais pas grand-chose. A moins qu'il ne soit du genre à vouloir te dénoncer pour te mettre au même niveau que lui. Mais ça ne semblait pas être son envie, malgré le fait qu'il avouait t'envier. Sur ça, tu pouvais aisément le comprendre.

Tu soupira légèrement à sa demande. C'était bien beau de vouloir l'aider, mais tu n'avais pas trente-six solutions. A part faire en sorte qu'il te côtoie régulièrement, tu ne voyais pas comment lui donner un coup de main. Avant de lui répondre, tu pris soin de baisser la voix, pour que personne ne t'entende.

-Bon, déjà on va régler la chose de ta "découverte". Oui je suis une hybride, une hermine polaire exactement. Mais franchement, ça veut plus rien dire pour moi. J'ai été élevée comme une humaine depuis mes dix ans, alors je me considère comme telle. Au point que j'en détesterais presque le seul attribut que j'ai.

Tu laissa un rire jaune t'échapper. Vivre avec ton secret, ça devenait fatiguant à force. Même si tu n'avais pas trop le choix pour continuer à mener ta petite vie tranquille. Tu aurais nettement préféré naître humaine.

-Pour ce qui est de t'aider, je veux bien, mais j'ai pas beaucoup de possibilités. Je vais pas t'emmener à mes soirées, t'es un peu jeune même si ce serait un bon moyen. Je peux te servir d'exemple par contre si tu veux, au moins sur le point de la sociabilité. Pour ce qui est de pas être aussi repérable, je peux pas faire des miracles au niveau physique désolée.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Mer 28 Mar - 17:48
Un fast-food de folieJ'avais l'impression que ma découverte avait surtout été une mauvaise nouvelle pour Olympe. Elle avait grimacé comme si je venais de lui écraser comme un crétin le pied ou je ne sais quoi d'autre. Pourquoi j'avais si ça sérieusement ? Pourquoi je n'avais pas plutôt préféré juste me taire ? Ça aurait été bien plus simple et ça ne l'aurait pas dérangé comme là. De toute façon, c'était trop tard pour revenir en arrière, le mal était déjà fait. Je soupirais pour ne pas changer avant de la fixer à nouveau, en me mordillant la lèvre, les yeux assez bas et la main sur la nuque en train de la frotter de gêne. Je me sentais vraiment nul aussi bien de lui avoir dit que je savais qu'elle était hybride que de la façon de le faire. C'était débile et venant de moi, ça ne m'étonnait pas vraiment. Pourtant, je tentais de sourire en me disant que si Roxane était là, elle aurait déjà trouvé un moyen de me tirer l'oreille pour que je la fixe et de me faire sourire en me faisant un bisou. Je ne lui disais pas souvent, voir jamais, mais elle avait un effet réellement bénéfique sur moi, surtout depuis tout ce temps à se connaître elle et moi. Ce n'était pas que je n'avais pas envie, mais que je ne trouvais jamais les mots pour lui dire mes sentiments. Je devais quand même un jour agir, si je ne voulais pas la voir partir pour de bons. Je relevais la tête en direction d'Olympe pour l'écouter. Je me doutais qu'elle n'allait pas m'offrir mille solutions surtout pour mon apparence. J'avais plus vite fait d'enfiler un drap pour me cacher le visage que de vouloir être discret. « Je me doutais un peu que tu n'aurais pas 36 solutions pour moi. Enfin, je veux dire, tu n'es pas dieu, tu n'as pas le pouvoir de faire ce que tu veux quand tu veux, même si tu es tout de même plus libre que moi, je pense. »

Je haussais les épaules avant de décider de m'asseoir à côté d'elle histoire de ne pas continuer à me faire remarquer comme toujours parce que j'agitais les bras ou bougeais simplement. C'était si fatiguant d'avoir l'apparence d'un chien 24h/24. Je me doutais que se devait aussi être difficile pour ma Roxane de ne pas pouvoir cacher son apparence, même s'il était clair qu'elle la gérait bien mieux que moi. Elle y voyait aussi le positif, de toute façon, elle voyait toujours le positif dans tout. C'était ce côté-là aussi qui m'attirait tellement, celui qui voyait le bon quand il fallait sans jamais se déprimer. Ouais parce que moi pour me prendre la tête tout seul ou avec des gens, me pourrir tout seul le moral, j'étais le roi. J'ouvrais et fermais ma bouche comme dans un bâillement avant de faire claquer ma mâchoire dans un son sec. Il était clair que si quelqu'un avait mis sa main à ce moment-là, il aurait perdu quelques doigts au passage. Je n'étais pas un lion capable de vous trancher le bras comme si c'était du beurre avec sa mâchoire ou vous arracher la tête d'une main comme un ours, mais mes morsures, on les sentait toujours passer. Je n'avais sans doute les crocs les plus impressionnant, mais ils étaient visibles, c'était déjà ça pour mettre en garde. Je finissais par rapport mon attention vers Olympe en lui adressant une sorte de grimace, un étrange rictus tout en cherchant quoi lui répondre. En tout cas, pour ce qui était de mon âge, clairement oui la suivre dans des fêtes, aussi cool que ça avait l'air d'être, ce n'était pas pour moi. Enfin ce n'était même pas que je n'étais pas encore adulte, mais bien plus que je n'avais rien à faire dans des fêtes comme celles dont elle parlait. Je me doutais que ça devait danser, boire et faire la fête, mais bon est ce que j'étais vraiment faire pour ce genre de truc ? Moi qui restais dans mon coin, ruminais trop souvent et ronchonnais ? J'en doutais clairement.

Je soupirais encore en reposant mes yeux sur elle, le menton posé contre la paume de ma main avant de remuer les oreilles à l'affût du moindre bruit pendant que j'allais lui parler. Comme je vivais encore chez ma mère, malade depuis quelque temps, j'avais cette peur de me faire enlever par les hunters et de finir en cage, abandonnant celle qui m'avait mis au monde et qui était importante pour moi, bien malgré moi. « Je comprends ton ressenti en fait, Olympe. Moi, j'ai été élevé comme un adolescent de mon âge sans vraiment que ma nature soit un souci en fait. Je veux dire mes parents sont des lycaons surtout ma mère alors pour elle, j'étais son enfant avant d'être un hybride. Je veux bien que tu sois mon exemple, d'ailleurs, j'aimerais te parler de quelque chose, mais c'est assez perso donc s'il te plaît garde ça pour toi précieusement. Voilà, ma mère a semble-t-il un genre de cancer, ce qui fait qu'elle a perdu pas mal de poids et peut de moins en moins participer à la maison. Tu as l'air de savoir ce que tu fais, tu penses que connaîtrais quelqu'un qui pourrait l'aider la journée, quand je ne suis pas là ? J'ai déjà perdu mon père sans avoir agi comme il fallait avec lui, je n'aimerais pas perdre ma mère en restant sans rien faire. Enfin, j’aimerais ne pas perdre ma mère tout court en fait…Donc si tu peux m’aider aussi pour ça, je t’en serais reconnaissant. » Je tentais bien de sourire à la fin de ma phrase, mais elle avait dû bien voir que je n'étais pas super heureux de parler de ça, et si elle demandait, j’allais lui expliquer pourquoi bientôt.

© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Jeu 29 Mar - 19:04
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Tu n'avais rien contre le fait d'emmener une personne assez jeune des tes soirées. Il y avait bien des gens à peine majeurs là-bas. Des amis à toi ou de tes autres amis. Vous faisiez toujours très attention aux plus jeunes, qu'ils ne boivent pas trop ou ne fassent pas de bêtises. C'était de toute façon à la condition qu'ils vous écoutent que vous emmeniez des plus jeunes. Là n'était pas le problème avec Max.

Au vu de tu faisais là-bas, autant toi que les autres d'ailleurs, ce n'était pas ce qui pourrait lui convenir. Que ce soit boire, danser, ou charmer comme ça arrivait bien souvent, il ne se plairait pas dans ce genre de fête. Peut-être un jour, si il réussissait à changer dans son comportement. A ce moment, tu te ferais un plaisir de l'emmener avec toi. Plus il y avait de monde, mieux c'était. Mais là, il semblait de ton avis sur ce point.

Tu ne voyais vraiment pas comment faire pour l'aider. Chez toi, ton comportement était tellement naturel que tu voyais assez mal comment faire changer quelqu'un sur ce point. Tu considérais ça comme propre à chacun. Mais après la demande de Max et sa détermination, tu ne pouvais pas refuser de l'aider. Même si tu devais réfléchir un peu, tu trouverais quelque chose.

Votre différence était autant marqué par vos comportements que votre hybridation. Forcément que tu étais plus libre que lui, tu étais perçue comme humaine. Lui risquait sûrement des problèmes à être voyant, surtout en étant aussi peu agréable avec les gens, et surtout les humains. Peut-être devrais-tu commencer par là le travail, il se ferait déjà moins remarquer en n'agressant pas les personnes.

Il ne devait pas être si éloigné que ça en âge de ta protégée. Rosalie jouait les timides au début, mais elle pourrait sûrement avoir un effet bénéfique sur lui. A vivre avec toi, la petite hybride avait commencé à adopter des habitudes qui te ressemblaient. Max serait sûrement plus réactif à passer du temps avec une personne d'à peu près son âge qu'avec toi. Tu avais beau savoir être pédagogue, tu avais un regard différent de lui et de Rosalie sur le monde. Un regard plus adulte.

Max avait fini par se décider à s'asseoir à côté de toi. Tu ne dis rien le temps qu'il trouve quoi répondre, le laissant patiemment réfléchir. Ce que tu l'entendis dire avait tout d'une confidence que personne ou presque n'avait eu l'occasion d'entendre. Comme toi, ils avaient été élevé comme n'importe qui, sans que son côté hybride importe. La différence avec toi, c'est que ta mère adoptive ne savait toujours pas que tu en étais une.

Le fait que tu ais proposé d'être son exemple avait déclencher cette confidence de sa part. De ce que tu comprenais, il avait perdu son père, et il semblait beaucoup le regretter, du moins son attitude avec lui. Toi qui avais perdu tes parents quand tu étais jeune, tu comprenais qu'il veuille agir pour sa mère. Même si avec ce qu'il te disait, ça semblait assez mal parti. Mais ce n'était pas le genre de chose à dire.

Ça pouvait bien rentrer dans ton travail. Tu aidais tous les jours des gens directement chez eux, et tu avais de bonnes notions médicales avec tes études. Même si ça comptait comme des heures supplémentaires, tu pouvais bien donner un coup de main à Max et sa mère. Quitte à l'aider, autant le fait jusqu'au bout.

-Je sais ce que ça fait de perdre ses parents, alors compte sur moi pour vous aider toi et ta mère. Je ne dirais rien à qui que ce soit promis, mais je suis contente que tu m'en ais parlé.

Il te faisait déjà un minium confiance, ce qu'il t'avait dit en était la preuve. Ce n'était pas quelque chose dont il aurait parlé avec tout le monde.

-Maintenant oui, je connais du monde dans le domaine médical, beaucoup de monde même. Et pour cause, ça se rapproche de mon travail. Je suis aide à domicile. Donc je vais faire mieux que demander à des gens, je vais vous aider moi-même. Considère que ça va avec mon rôle de modèle. Alors souris un peu, je vais faire quelque chose pour ta maman t'en fais pas.

Avec un sourire, tu lui donna une petite tape sur la tête. La première étape pour changer : c'était de sourire !
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Ven 30 Mar - 18:44
Un fast-food de folieAlors que j'avais laissé mon regard dans celui d'Olympe, je devais avouer que ses paroles me rassuraient un peu. Elle avait l'air de prendre à cœur la situation et se proposait bien pour nous aider, maman et moi. Même si je me doutais que ça, ça ne serait pas gratuit. J'avais une vie de chien, je savais que tout avait un prix, même l'aide d'une hermine assez gentille comme elle. C'était une surprise malgré tout d'apprendre qu'elle était aide à domicile la plupart du temps. SI j'avais su ça plus tôt, peut être que j'aurais été voir une personne comme elle, au lieu de tenter de travailler à MacDo pour finir par me faire virer comme un malpropre parce que j'avais dit la vérité à ce sale con de patron. Je grognais un peu en repensant à lui avant de soupirer et d'entendre Olympe à nouveau. Je me frottais la nuque en tentant de sourire un peu plus et surtout avec plus de conviction qu'auparavant. Je soufflais un grand coup en reprenant mon calme comme m'avait appris Roxane avant de sourire finalement. Bon avec mes deux dents de devant, je devais alors d'un crétin fini, mais je lui devais bien de sourire un peu. Je prenais finalement l'une des mains d'Olympe en la fixant encore. « Merci, vraiment de m'aider, ça me fait plaisir qu'on puisse me venir en aide, à moi, mais surtout à ma mère. J'ai perdu mon père comme je te l'ai dit avant, mais pas de quoi. En fait, sans vraiment qu'on s'y attende, il a fait une crise en plein repas. Je m'en suis toujours voulu de n'avoir pu rien faire et de lui avoir fait la vie dure plus jeune. Ma mère quant à elle, elle ne s'est jamais remise du choc et il a quelques mois, on a appris elle et moi, qu'elle était atteinte d'un cancer de poumons. Autant te dire qu'elle sait déjà la fin avant moi, alors même si je ne sais pas pour combien de temps, ça sera encore bien pour elle, merci.»

J'avais parlé d'un air grave vers la fin, la voix presque timide et saccadé. J'avais beau me retenir autant que possible dès que je tournais la tête pour épargner cette vue à Olympe, je fondais en larmes sans prévenir. Il suffisait que je parle d'eux-mêmes peu de temps pour que ça me brise le cœur. J'avais été le pire des fils pour mon père et je ne faisais pas la vie facile à ma mère. Je l'inquiétais bien trop pour son état de santé, sans trouver de réels remèdes. Au final, je ne savais pas ce qui était le pire entre être un hybride, faire subir tout ça à ma famille ou ne pas savoir quoi faire en me sentant impuissant devant tout ça. Surtout que maintenant, j'avais entraîné Olympe dans mes histoires et j'avais donc peur qu'elle soit elle aussi touchée par ce que je représentais. J'avais envie de la garder loin de moi comme je tentais de le faire avec celle que j'aimais, en vain. Roxanne voulait m'aider coûte que coûte, et même si ça devait lui attirer des ennuis, je crois qu'elle s'en fichait. Ce qui lui importait, c'était moi, pas le reste. Alors, je la laissais faire, faute de trouver une raison pour la faire changer d'avis. De toute façon, est-ce que j'avais vraiment envie de la faire changer d'avis et d'être distante avec moi ? Bien sûr que non. J'étais fou amoureux d'elle et ne me préoccupait pas qu'elle soit biche et moi lycaon. Il fallait que je me décide la prochaine fois que je la verrais, de tout avouer et de lui demander si elle voulait être avec moi. J'avais tellement attendu que c'était un miracle qu'elle soit encore là, à m'attendre. Je ne méritais pas Roxanne, mais elle pensait tout le contraire, la connaissant. On se connaissait depuis tout petit et jamais nous n'avions pu nous lâcher. Pourtant, il avait valu du temps avant que l'on finisse par comprendre que bien plus que de l'amitié, il y avait de l'amour entre nous. Difficile à avouer en public ou naturellement, mais il était bien là.

Je finissais par sortir un mouchoir de ma poche sans savoir depuis combien de temps, je pleurais devant Olympe avant de renifler sans trop me soucier de l'apparence que je lui donnais. Je me mouchais bruyamment avant de finalement me tourner vers elle, les yeux encore un peu humide et embarrassé. « Je suis désolé de t'avoir offert ce spectacle ridicule, mais je culpabilise tellement d'avoir été horrible avec mon père sans voir qu'il m'aimait simplement à sa façon. J'ai aussi peur de faire que du tort à tout le monde, au point de m'en vouloir de t'avoir convaincu de m'aider. Juste que voilà, j'ai perdu mon père, ma mère à un cancer, ma future petite amie est aussi paniquée que moi dans le fond et j'ai ni études qui tiennent la route, ni un comportement qui va aux gens, alors je fais quoi..? Je suis perdu et sans travail, je ne sais pas comment je fais pour subvenir à mes besoins et surtout ceux de ma mère avec toutes ses machines...» J'apparaissais sans doute enfin comme j'avais toujours été, mais cette fois aux yeux d'une autre personne que moi-même. J'étais perdu, paniqué et totalement désemparé devant ce que je devais ou non faire. Je mettais tellement de poids sur les épaules d'une Olympe qui n'avait sans doute rien demandé, même si elle voulait m'aider du mieux possible. Pourquoi tout ne pouvait pas être aussi simple pour un hybride, pourquoi ? Elle me comprenait sans doute, même si nous étions de deux mondes différents, plus modestes plus moins et plus humain pour elle, mais je voulais qu'elle m'aide et espérais qu'elle puisse le faire comme elle voulait, car là, j'avais vraiment besoin d'aide.

© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Jeu 5 Avr - 18:33
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Tu avais senti toute la détresse de Max lorsqu'il avait parlé de sa mère. En le voyant ainsi, tu ne pouvais pas refuser de l'aider. Ça se voyait qu'il tenait beaucoup à elle, et qu'il regrettait son père. Personne n'aurait pu rester de marbre devant ça. Surtout pas toi qui avait l'habitude d'aider des gens au quotidien. Tu t'arrangerais pour caler une patiente supplémentaire dans ton emploi du temps. Une patiente qui allait nécessiter un peu plus d'attention que d'autres au vu de son état.

Apporter de l'aide à ces deux-là leur permettrait de passer plus de temps ensemble, et tu pourrais sûrement faire en sorte que sa mère ne parte pas trop tôt. L'empêcher de faire trop de tâches chez elle, et apporter un soutien psychologique et médical. Avec tous ceux dont tu t'occupais, tu savais à quel point la présence de quelqu'un pouvait être rassurant. Un jeune aveugle que tu aidais régulièrement ne cessait de te répéter que sans toi, il n'aurait pas tenu.

C'était ce qui faisait que tu aimais autant ton travail. Tu te sentais utile, et tu apportais sans aucun doute de l'espoir chez certains. Des handicapés lourd, des personnes âgés, ou des personnes qui devaient accepter un nouvel état après un accident. C'était gratifiant de savoir que tu aidais vraiment tous ces gens-là. Tu ne regrettais pas d'avoir poursuivi tes études dans cette voie, même si ce n'était pas le mieux payé du monde. Tu arrivais à en vivre sans soucis.

Sans surprise, tu nota la faiblesse dans la voix de Max lorsqu'il parla un peu plus de sa mère. Cette maladie l'avait visiblement beaucoup affecté, et ça n'avait rien d'étonnant. C'était sa mère qui était touchée, pas n'importe qui. Il ne tarda pas à fondre en larmes devant toi. Le voir ainsi te fit penser à d'autres de tes patients. Lui aussi était fragile,  comme n'importe qui, même si il ne le montrait pas au premier abord.

Tu ne prononça pas un mot, te contentant de poser une main dans son dos pour lui rappeler que tu étais là. Dans un moment comme ça, tu n'avais pas besoin de parler. Ta simple présence suffisait pour le soutenir. Tu le laissa pleurer le temps qu'il lui fallait, le temps de libérer tout ce qu'il gardait en lui depuis un bon moment. L'arrêter ne te traversa pas l'esprit, malgré le regard de quelques passants. Tu avais presque l'air d'une grande sœur consolant son petit frère.

Lorsqu'il se calma, tu retira ta main pour le laisser se moucher. Tu étais plutôt contente qu'il ait réussi à se lâcher un peu, tu savais que ça faisait toujours du bien. A en juger par ses paroles, il te semblait surtout perdu dans sa vie en ce moment. C'était plutôt bien que ça lui arrive maintenant que plus tard. Aujourd'hui, il avait du temps devant lui pour changer les choses et se trouver. Et tu comptais bien l'aider. Toi tu avais eu de la chance dans ta vie, tu pouvais en faire un peu profiter quelqu'un d'autre.


-Max, tu n'as pas à t'excuser. Ça fait parti de mon travail d'être un soutien moral et d'être présente dans ce genre de moment. Si tu as besoin de te lâcher, de pleurer ou t'énerver sur quelqu'un, rappelle-toi que je suis là. Pour le coup, je vous demanderai pas de payer quoi que ce soit pour mon aide. Je gagne ce qu'il faut pour vivre.

Tu allais considérer ça comme un simple service rendu à des amis. Peut-être comme des heures supplémentaires, mais ça ne te dérangeait pas. Tu pouvais bien faire ça pour Max.

-Je peux peut-être te donner un coup de main pour le travail. J'ai beaucoup de connaissances qui tiennent des bars ou des boutiques et qui seraient ravis d'avoir de l'aide. Tu pourrais suivre des cours avec Rosalie, elle apprend principalement seule, mais des fois des amis viennent lui enseigner. Je vais t'aider à changer ok ? Alors panique pas comme ça. Ta vie est loin d'être foutue, t'es jeune et t'as du temps devant toi.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Jeu 26 Avr - 3:00
Un fast-food de folieSi ça n'avait tenu qu'à moi je l'aurais sans doute serré dans mes bras fortement en la remerciant comme un idiot un nombre incalculable de fois sans la quitter du regard. Plus j'écoutais ses paroles et moins mes reniflements et mes larmes me dérangeaient. Pourquoi je n'étais pas tombé plus tôt sur une fille comme Olympe ? Quelqu'un de plus mature, de plus adulte qui pouvait m'aider ? Il y avait bien Roxanne, ma Roxanne, mais elle était plus ou moins dans le même cas de figure que moi. Pour elle, c'était son père dépressif le problème enfin, il n'était pas un problème juste qu'il allait mal. Je crois que c'est aussi pour ça que j'avais très vite appris à connaître Roxanne et à m'en rapprocher. On avait un parent veuf, on essayait de coller les deux bouts, mais elle était tout de même plus positive que moi. Il allait falloir qu'un jour, je lui dise qu'elle était mon petit rayon de soleil, cette rouquine si... Douce. J'espérais retenir mes rougissements devant Olympe, mais je pensais vraiment mes mots. Je reportais mes yeux sur l'hybride qui voulait et allait m'aider avec un petit soupir soulagement. Qu'est-ce que j'allais lui dire, moi, après tout ce qu'elle venait de me promettre et de me proposer ? Un oui aurait été pas mal, mais bon, c'était un peu court pour tout ce qu'elle voulait faire pour ma mère et moi. En plus, elle voulait m'aider pour les cours, mais aussi voir pour soigner ma mère si j'avais bien compris sans oublier de m'apporter son soutien pour trouver du travail ou encore me servir de défouloir. Si tout me plaisait, je n'étais pas du tout emballé par le fait de m'énerver ou de pleurer sur son épaule. Je comprenais bien ce qu'elle voulait faire, mais je préférais encore que ce genre de chose se passe seul, dans ma chambre.

« Je ne sais pas trop quoi te dire pour te remercier de tout ce que tu veux m'apporter et tout l'aide que tu veux me donner, c'est vraiment gentil de ta part. Je ne peux pas refuser de toute façon et oui pourquoi pas, pour les cours. Je sais que c'est un peu abusé de ma part, mais tu penses que... » Je me frottais la nuque, parce que mine de rien ma demande était assez osé après tout ça. « Disons que voilà, j'ai une amie, très chère pour moi et qui à elle aussi, un parent veuf mal en point. Bon lui c'est plus une dépression, mais elle saurait en parler mieux que moi. Je me disais que je pourrais lui proposer de venir aussi aux cours. C'est elle qui me fait tenir debout et qui me laisse de l'espoir, elle mérite bien que je partage ça, avec elle, non ? Enfin après, tu es sûr que je ne suis pas trop vieux pour suivre les cours d'une fille que je dois facilement dépasser en âge ? Enfin, je préfère demander, moi. Par contre, je refuse de me défouler sur toi, si je dois pleurer ou m'énerver ça sera sur mon lit ou dans ma chambre. Tu es gentille Olympe et ce n'est pas contre toi, mais tu n'es pas mon punching-ball. J'ai un caractère particulier et des dents qui coupe facilement une veine, voir une artère donc j'aimerais ne pas blesser celle qui veut me sauver. » J'avais fini par parler avec mon ton plus sérieux et plus calme, mon ton adulte comme disait maman. Elle me disait que quand je parlais ainsi, j'avais l'air de ressembler encore plus à papa. Si au départ, j'avais détesté l'entendre dire ça, maintenant, je me sentais fier. Je devais être fier, parce que celui que j'avais autant haïs, lui m'avait voulu simplement du bien. D'ailleurs, dans quelques semaines, j'allais devoir aller fleurir sa tombe avec maman comme chaque année. Sauf que cette fois-ci, je n'allais pas y aller à reculons, au contraire. Je serrais un peu le poing en fronçant les sourcils avant de détendre mon visage en fixant une nouvelle fois Olympe.

Elle devait se demander ce que je faisais ou pourquoi je changeais autant d'humeur en quelques secondes. Compliqué de dire que je me battais contre moi-même parce que j'avais été le pire des enfants qu'un père malade aurait pu avoir ? Oui, je continuais tous les jours et sans relâche de m'en vouloir, et même si ça ne changerais rien, je ne savais pas faire autrement. Une part de moi ne trouvait pas le moyen de me pardonner et de faire le deuil. Je renfilais en soufflant pour éviter d'avoir encore les yeux humides et de retomber encore une fois en sanglot devant Olympe. Une fois c'était déjà bien assez, pas deux. Je pensais à Roxanne me souriant, aux après-midi à la bibliothèque, mais aussi à nos cours ensemble. On était un binôme qui marchait plutôt pas mal, même si de nous deux, elle restait la tête. J'étais plus les muscles que le cerveau et je n'avais pas honte de le dire devant elle. Je me débrouillais pour faire des performances en athlétisme, en basket où je n'étais pas mauvais ou encore en sport de raquette. De son côté, elle était bien plus course à pied, natation et autre. C'était un peu cliché, mais je crois qu'elle et moi, on se fichait bien de ça. L'important, c'est qu'à la fin de l'année elle et moi, on obtienne notre diplôme. Puis qu'on trouve la force et le courage de s'avouer les choses et de se mettre ensemble, comme on aurait dû depuis longtemps. « Si tu ne veux pas qu'on te paye, accepte au moins de venir manger de temps en temps à la maison, pour me faire plaisir, on va dire. Tu sais, Roxanne aussi m'encourage à ne pas me laisser sombrer comme ça. Elle me tire les oreilles des fois en me disant que je vaux mieux que ronchonner et faire la tête. Elle veut devenir photographe et je dois avouer qu'elle est plutôt douée. Attends j'ai des photos. » Je lui montrais les quelques photos qu'elle avait prises pour moi la semaine dernière. Un papillon, quelques renards et surtout un beau levé de soleil avec des pies et quelques hirondelles, dignes de Roxanne.

© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Dim 8 Juil - 14:24
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Ce n'était pas dans tes habitudes de jouer comme ça les mamans ou les grandes sœurs. Si ça pouvait t'arriver d'avoir des clients un peu jeunes, la plupart étaient au moins majeurs. Il y avait Rosalie à côté, mais elle était tellement autonome qu'il était rare qu'elle ait besoin de ton soutien. En tout cas, tu ne l'avais jamais vue dans l'état dans lequel était Max en ce moment. C'était bien la première fois que tu te retrouvais face à un cas comme ça.

Voir la détresse du jeune homme était sûrement ce qui t'avait poussée à vouloir l'aider. Parce que, dans un sens, il te faisait penser un peu à toi plus jeune. Ça se voyait qu'il était complètement perdu, qu'il ne savait plus quoi faire. Comme toi lorsque tu étais arrivée en ville. Bien que pour lui, les choses étaient plus difficiles du fait qu'il soit hybride. Et que ça se voit. Ce qui te poussait encore plus à vouloir l'aider. Parce qu'il était un peu ton opposé.

Tu faisais de ton mieux pour le rassurer et faire en sorte qu'il se calme un peu. Ce serait un bon début si il arrivait à se contrôler un peu. A tes yeux, ce qui pouvait lui manquer le plus pour l'instant, c'était de la maturité. Il avait besoin de gagner de ce côté là, ça l'aiderait grandement en tout. Et c'était ce à quoi tu allais le plus travailler. Ta mission était double. Tu devais à la fois t'occuper de lui et de sa mère. Mais le défi ne te faisait pas peur.

Tes paroles avaient eu un certain effet, à en juger par la gratitude que tu sentais de sa part. Il semblait un peu hésiter sur quoi te répondre. Tu te retins de rire un peu, pour ne pas le vexer. Mais ça t'amusait de le voir ne pas savoir quoi dire. Tu attendis simplement qu'il finisse par trouver les mots. Et une fois de plus, il te surprit. Il te remercia, ajoutant au passage qu'il voudrait bien partager les cours avec une amie chère.

Pour toi, cette amie sonnait comme un peu plus, mais tu n'avais pas à te mêler de ça. C'était sa vie privée. Et puis, tu aurais sans doute l'occasion de rencontrer cette fameuse amie. Elle semblait un peu dans le même cas que lui, de manière légèrement différente. Toi, tu n'y voyais pas d'inconvénient. Une personne de plus n'allait pas te gêner, et n'allait probablement pas gêner celui qui venait faire cours à ta protégée.

Au fur à et mesure, te sentais le ton de Max un peu plus sérieux. Un peu plus adulte. Tu laissa échapper un bref sourire. C'était bien qu'il soit capable de se poser comme ça. Là, il affirmait ne pas vouloir se servir de toi comme punching-ball. Tu comprenais qu'il préfére éviter de prendre un risque vis à vis de toi.  C'était mieux pour vous deux.

-Je comprends que tu ne veuille pas te défouler sur moi. Je te trouverai un vrai punching-ball si tu veux. Pour les cours, ça ne me dérange pas que ton amie vienne aussi. Rosalie ne doit pas être si éloignée de vous en âge, et elle est intelligente. Je ne me fais pas trop de soucis. Et puis on peut toujours adapter les cours au besoin. Je contacte l'ami qui s'occuper de ça ce soir, et on en reparle après ok ?

Connaissant ton ami, il allait être ravi de pouvoir donner des cours à des hybrides. Lui qui déplorait de ne pas en voir dans les écoles. C'était pour ça qu'il était devenu professeur à domicile. Ce que tu ne disais pas à Max, c'était que tu allais payer pour ces cours. Mais ça, il n'avait pas besoin de le savoir. Peut-être que tu pourrais lui en parler, plus tard. Quand il aurait du travail. Tu haussa un sourcil, un peu étonnée de le voir changer d'expression rapidement. Mais tu ne fis aucune remarque.

En guise de paiement, Max te proposait de venir manger chez lui de temps en temps. Ça te semblait un bon marché. Tu n'allais pas dire non à un bon repas chez des amis. Puis, il te montra des photos prise pa rla fameuse Roxanne. Les clichés étaient très réussis. Son rêve étant de devenir photographe, elle était sur la bonne voie. Tu étais contente de voir une hybride avec un beau rêve comme ça. On voyait qu'elle tenait à Max, et l'inverse était vrai. Rien que l'entendre parler d'elle, c'était mignon.

-Alors je viendrais manger chez toi de temps en temps, ça me va. Ta Roxanne est très douée ! Je suis certaine qu'elle arrivera à réaliser son rêve. Toi tu sais ce que tu voudrais faire plus tard ? C'est important d'avoir un rêve, ça motive en général.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Points : 1052
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 26
Localisation : Avec mon portable, Roxanne aussi...♥
Des DCs? : Marty-Javier-Andrew-Samantha-Travis-Rob-Tyr-Isamu - Moira - Edward
Dingo Dog
Sam 28 Juil - 22:40
Un fast-food de folieJe ne retenais pas mon rire ridicule en entendant qu'Olympe aussi trouvait que Roxanne était douée, vu que c'était le cas. Si j'avais voulu faire de la photographie, je me serais tourné directement vers cette jolie biche, ma jolie biche. Je retenais mes rougeurs en me disant qu'il fallait toujours que je m'avoue à elle, mais que ça n'allait pas être plus simple que ma discussion avec Olympe, non-même plus dur encore. Je soufflais en reportant mon attention sur ma future tutrice et amie, en restant attentif à ses mots. Savoir qu'elle m'offrait des cours et voulait avec un peu d'humour m'offrir un punching-ball ça représentait plus que je ne le laissais voir. En dehors de Roxanne, je n'avais pas vraiment de réel ami sur qui compter, alors avec le soutien d'Olympe sans me sentir pousser des ailes, j'étais plus serein. Même si je continuais de me demander avec quel moyen, elle allait me fournir les cours, surtout si ça comptait Roxanne avec moi. Je n'étais peut-être pas un mec très intelligent, mais ce n'était pas difficile de savoir que la personne qui ferait ces cours, ne le ferait pas bénévolement. On était des hybrides, et même si c'était par le biais d'Olympe, rien n'était gratuit. Travailler dans un fast-food avait eu le mérite de m'apprendre ça. Si tu voulais des journées de congé, tu travaillais encore plus au risque de devoir dormir pendant tes journées de congé justement. Je soupirais en fronçant les sourcils et finissais par ranger mon portable après avoir laissé Olympe regarder encore une fois les photographies de Roxanne. Elle ne semblait pas contre que j'invite ma biche, même si je sentais qu'elle devait deviner certaines choses entre elle et moi. Difficile de cacher que j'étais amoureux d'elle comme pas possible. C'était simple, mes journées n'allaient que si je croisais Roxanne même quelques minutes. C'était un petit rayon de soleil, devant un lycaon ronchon et grognant souvent.

Je haussais les épaules à sa question, car je devais avouer que je me cherchais encore pas mal depuis le début de mes recherches de boulot. J'avais pris cette décision suite au décès de papa en me rendant compte encore une fois que c'était de ma faute. Ma mère avait beau le dire autant qu'elle le voulait, j'étais le fautif encore et toujours. Du moins, c'est ce que je pensais sans vouloir assumer que c'était un cancer et non mon comportement qui nous l'avait fait perdre. Je ruminais toujours ça comme si c'était de vieux démons et dans le fond si je ne finissais pas par faire un vrai choix, même Roxanne ne pourrait me sauver, elle qui se démenait déjà tellement pour moi. « Je te dirais bien quelqu'un de meilleur, qui assume que ce n'est pas lui, mais bien une maladie qui a tué son père, mais ça serait vrai, tout en étant à côté de ta question. J'ai plein de rêves dans la tête, la plupart liée à Roxanne à vrai dire. J'aimerais devenir graphiste ou peintre, je ne sais pas en fait. Je sais juste que je suis plutôt bon avec un crayon ou un feutre entre les doigts. Je passe la plupart de mon temps libre quand je ne joue pas et ne rumine pas, à dessiner pas mal de trucs. Ça va du visage de quelqu'un de tête à un paysage en passant par un personnage de jeux-vidéo. Rien de fou, je sais, mais bon ça fait bien des années que je fais ça, sur plein de support. Je ne sais pas si des écoles d'arts existent à Nekaï, du moins pour les hybrides. Parce que bon faut quand même se rappeler qu'avec ma tronche, les portes ouvertes, se referment souvent très vite quand on y pense. On a un peu du mal à s'intégrer dans ce monde quand on n'a pas une véritable apparence humaine. Pour ça que j'en envie pas mal qui peuvent se cacher des autres humains sans-souci. Hum, le prend pas mal Olympe, je ne te vise pas, juste que des fois. »

Je lui montrais mes dents, mes oreilles et ma truffe. « Ça, ça et ça, j'aimerais ne pas les avoir pour vivre. Je pourrais être comme tout le monde et ne pas me dire que ma différence, c'est juste le truc qui fout la merde. » Je soupirais en sachant que tout ce que j'avais dit à Olympe, c'était ce que je pensais depuis très longtemps. Les hybrides, surtout des dociles comme moi, n'avaient pas leur place après des humains en général. On était juste des jouets, des trucs insignifiants qui avaient leur intérêt que quand ça arrangeait. Et comme je n'étais pas arrangeant avec eux plus d'une minute, j'étais rejeté. Je grimaçais en plissant les yeux et en retroussant mes babines sans le faire exprès avant de grogner longuement puis de soupirer à nouveau. Je jetais un œil à ma future tutrice avant de pencher la tête. «  Si tu veux me contacter, il faut peut-être que je te donne mon numéro de téléphone. Ce n'est pas mon genre de base de passer mon numéro comme ça, mais vu que tu veux m'aider, si tu ne peux pas me retrouver ça va être difficile surtout si je dois savoir les horaires des cours et le matériel à prendre. » Je lui notais sur un bout de papier, vestige d'un ticket de caisse avant de lui tendre. « Voilà, garde-le, c'est précieux. Tu es la seconde à l'avoir sur cette planète en dehors de Roxanne. Bon, il commence à se faire tard, je n'avais pas vu l'heure. Tu m'appelles quand tu pourras pour me dire ce que ça donnera, je ferais en sorte de répondre. Et encore une fois, merci Olympe. » Je la saluais sans trop savoir comment faire, encore plus maladroitement qu'avec Roxanne puis, je filais pour rentrer et retrouver ma vie simple, trip simple, en surveillant maman. J'allais voir ce que tout ça donnerait, mais en attendant, la cuisine n'allait pas se faire toute seule, clairement.
© 2981 12289 0

_________________
Je te parles en #0383A3 comme je veux
Juste elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 94
Points : 901
Date d'inscription : 07/12/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Euphemia, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Fealine (soon)
♠~ Fréquentations::
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Voir le profil de l'utilisateur




Olympe S. Brooks
[[ MODO ]] ▲ Almost Human
Jeu 2 Aoû - 22:13
Olympe & Max
"Où l'art de s'engueuler avec les gens"

Tu essayais d'en apprendre un peu plus sur ton petit protégé, tout en glanant des informations utiles pour toi. Savoir ce qu'ils pouvait rêver de faire t'aiderait. Tu pourrais ainsi peut-être trouver des amis qui s'y connaissaient dans le ou les domaines concernés. Et puis tu aimais toujours entendre les rêves des gens, c'était intéressant.

Avant de penser à un métier, le jeune garçon voulait déjà changer. Devenir quelqu'un de meilleur. C'était un bon début, un premier pas, d'avoir la volonté. Tu étais là pour l'aider à ça. Et il pouvait sans aucun doute aussi compter sur sa Roxanne. Avec l'importance qu'elle avait, son influence pourrait être bénéfique. D'autant qu'elle avait l'air d'être un peu son opposée. Tout en le comprenant très bien.

Mis à part changer, il s'intéressait beaucoup au graphisme ou à la peinture. Il restait dans le domaine de l'art, tout comme son amie. Tu ne t'intéressais pas spécialement à l'art. Même si il t'arrivait de trouver certaines œuvres belles, ça n'allait pas plus loin. Ce n'était tout simplement pas ton truc.

Tu savais bien que tu faisais des envieux parmi les hybrides. A pouvoir te cacher comme tu le voulais, et vivre tranquillement. Malheureusement, tu ne pouvais pas faire grand-chose. Tu essayais de faire changer la société à ton échelle. Mais pour autant, tu refusais de révéler ta nature hybride. Pour éviter les problèmes.

-J'espère que toi comme ton amie vous arriverez à réaliser vos rêves. Et ce même en étant hybrides. Il doit bien exister des solutions pour les écoles. Bien que j'ignore quoi.

Max griffonna ensuite un numéro de téléphone sur un bout de papier et te le tendit. Visiblement, tu étais une privilégiée à l'avoir. Dès ce soir, tu penserais à lui envoyer un message. Qu'il puisse t'enregistrer. En tout cas, tu prendrais garde à ne pas perdre le papier. Le glissant donc dans une poche.

Puis, souriant une nouvelle fois à ton nouveau protégé, tu le salua de la main.

-A plus tard Max, rentre bien ! Je te recontacte dès que possible, et de rien.

Dès que tu ne le vis plus, tu tourna toi aussi les talons pour rentrer. Au final, tu en avais mis du temps. Rosalie devait t'attendre avec impatience.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



_________________
Olympe fait la fête en #9370DB - Indisponible pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Restaurants et cafés-
Sauter vers: