AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Flammèche découvre la nature! ▬ PV Balthazar
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Alentours de la capitale :: Bois de Nekai Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flammèche découvre la nature! ▬ PV Balthazar

avatar
Messages : 86
Points : 944
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 20
Localisation : En train de brûler des choses.
Des DCs? : Aria T. Murasaki - Misora - Roxana E. Marshall
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Voir le profil de l'utilisateur




Ifrit-066 / Jane
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Dim 13 Aoû - 22:38
Flammèche découvre la nature!J'avais obtenu ce dont j'avais toujours rêvé: ma liberté... Au prix de quelques vies mais je me déculpabilisais en me répétant qu'ils l'avaient bien mérités... Pourtant, je n'avais de cesse de penser à ce sacrifice, j'espérais n'avoir blessé aucun innocent... Les scientifiques, je ne m'en souciais pas, les autres sujets d'études... Que valaient leurs vies si elles étaient si vide que la mienne? Si il restait encore d'autres phoenix ils étaient libres eux aussi, pour les autres créatures je ne les connaissais pas et sur le moment je ne m'étais pas demandée si il y en avait avant de transformer ce laboratoire de malheur en vaste brasier...
Je me souviens qu'après avoir gaspillé tant d'énergie, j'avais essayé en vain de m'enfuir mais je n'avais réussi à parcourir que quelques mètres avant de m'écrouler. Incapable de me remettre sur mes pattes, c'est un homme se disant pompier qui m'avait aidée et recueillie le temps que je me sentes mieux. Mais je ne vais pas m'étaler plus longtemps sur cette histoire, l'heure n'y est pas! J'avais décidé de partir dés que je m'en sentirais capable. Ce jour était venu... Mais je n'avais aucune idée d'où aller: je ne connaissais rien de ce monde à part le laboratoire où j'avais passé toute ma vie. J'avais quitté la maison, laissant derrière moi quelques mots sur un papier, et m'était alors retrouvé au milieu de ce que les humains appellent "la ville". Il y avait des tas de gens, des voitures, du bruit, ... Je me perdais dans les rues aux noms étranges, cela me faisait peur... Alors, j'avais couru, couru aussi vite que je le pouvais, sans avoir même où j'allais... Et j'avais fini par retrouver le chemin de la forêt. Sans trop savoir pourquoi, je me mis à chercher l'endroit d'où je venais.
Je marchais entre les arbres, sans doute tournais-je en rond depuis plusieurs heures... Le soleil commençait à décliner, je m'étais assise dans l'herbe et m'amusais à faire brûler de petits brins entre mes doigts. Soudain, un bruit dans les buissons attira mon attention. Je me tournais pour voir de quoi il s'agissait, une silhouette se dessinait au ras du sol, dans la pénombre qui s'installait je pus voir qu'il s'agissait de ce que j'avais vu dans les livres porter le nom de "renard". Curieuse, je m'approchais à quatre pattes, l'animal reculait puis s'enfuit...
- Eh, reviens!
Je le poursuivais, toujours à quatre pattes, à travers la forêt. Comme je ne regardais pas où j'allais, au moment où j'empruntais un chemin boueux et passais près d'un ravin, je glissais et tombais dedans. Le trou n'était pas profond, mais j'avais roulé jusqu'en bas, m'étais cogné la tête, écorché les coudes et les genoux, et me retrouvais couverte de boue... Comment allais-je remonter sur ce terrain glissant?
© 2981 12289 0

_________________

Kit by Shireen & Marty ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Points : 1676
Date d'inscription : 18/05/2017
Localisation : Dans les bois

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: /
♠~ Fréquentations::
Défenseur
Dim 10 Sep - 16:27
Spoiler:
 
Je marchais sous le soleil couchant, pareil à ce soir d’été où ma vie s’était embrasé, les odeurs de la forêt enivrait mes narines, la chaleur m’enveloppais peu à peu. Je venais tout juste de sortir de la cabane d’une certaine neko. Mon visage arborait un magnifique sourire, bien que mes yeux était à mi-clos tant les rayons de l’astre au-dessus de ma tête était présent.

Je venais de passer une belle journée encore à l’écart de la civilisation, au plus près de la nature que je chérissais tant. Bien à l’abri de ses individus si imprévisible que pouvaient être certains de mes congénères. C’est ainsi que je me sentais heureux, à vrai dire c’est isolé que nous sommes libre, et la liberté n’a pas vraiment de prix.

Je flânais le long des arbres, tel un certain papillon rencontré quelques jours plus tôt, je n’avais pas particulièrement hâte de rentrer ce soir bien qu’il me restait quelques tâches à faire pour cette soirée. Notamment finir de trancher bûches de cèdres et préparer ma pitance de ce soir. Mais tout ça était sans compter ma fainéantise subite, le temps était parfait pour faire une sieste auprès de ce magnifique saule pleureur ancestral. Je pris finalement partie de m’assoir juste un petit instant, un rien du tout, je posais ma hache contre l’arbre, ferma mes yeux le temps de… de sombrer.

Sombrer était le terme exacte, mon réveil était soudain, comme un soubresaut, je n’avais vraiment pas prévue de m’endormir, même si je m’y attendais un peu… Je grattais machinalement ma tignasse en baillant, mes yeux rivés sur la lumière géante qui avait encore décliné. Peut-être avais-je dormis une bonne heure. Je ne sais plus trop où ce gentil soleil de fin d’été était avant que Morphée m’emporte. Mais il fallait que je reparte, hélas. D’un bond me voilà droit dans mes bottes, je me saisissais de l’emblème familial et reparti en direction de mon petit chez moi.

Les couleurs du ciel passaient d’un bleu vif à un violet pâle qui se mêlait à des nuances de jaune orangé. Un beau spectacle en somme s’offrait à peuple de la forêt, je l’observais tout en trottant sur le sentier jusqu’à ce qu’un renard passe entre mes jambes fonçant à vif allure. Sans doute avait-il été effrayé par le vent ou je ne sais quoi. Je continuais ma route riant en m’imaginant la scène façon dessin animé. Un élément dans le paysage me tira cependant hors de mes rêveries.

Une légère lueur émanait du sol un peu plus loin, un début de feu ? J’accouru au plus vite dans la direction de la lumière, plus je m’approchais plus mon cœur battait la chamade. Si jamais un incendie débutait, il ravagerait presque tous les arbres, ma maison inclus… J’en tremblais rien qu’à l’idée de voir mon habitat dévasté par de magnifique flammes.

J’arrivais à destination, je ne voyais aucune flamme mais plus j’avançais plus je constatais une lumière pale émané d’un ravin de deux mètres de profondeur. Je me penchais en avant pour voir qu’elle était la source de tout ceci. Mes yeux s’ouvraient en grand, comme éblouis sans vraiment l’être, c’était la première fois que je rencontrais une pareil hybride, sa peau couleur orangé était vraiment perturbante. Elle ressemblait à la légende que l’on pouvait lire dans certain temple, des hybrides mythique, plus qu’animal…

Je restais bloqué un instant, avant de comprendre que c’était elle qui était bloqué dans ce ravin… Sans trop savoir quoi faire, encore un peu abasourdit je m’éclaircis la voix avant de finalement dire d’une voix « sûr » sans trop l’être.

- « Ca va là-dessous ? Rien de cassé, vous pouvez remonter ? »

A la vue du terrain assez boueux je me doutais bien que non, qui plus est cet hybride ne semblait pas vraiment grand. Je couru vers un arbre avec ma hache, entaillant une grande branche d’un Hêtre qui passait par la avant de la tirer jusqu’au trou. Je criais pour être sûr de me faire entendre.

- « Attention je vais faire descendre cette branche ! et je descendrais t’aider à remonter !

L’heure n’était plus vraiment à rester surprise et étonné, je devais l’aider et m’assurer qu’il ne lui était rien arrivé et qu’elle ne s’était pas fait mal. Je glissais la grosse branche dans le trou faisant très attention à ne pas la blesser et planta ma lourde hache sur le sol, posant ma veste sur la hampe de cette dernière. , je sautai à côté d’elle.
Détail:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Points : 944
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 20
Localisation : En train de brûler des choses.
Des DCs? : Aria T. Murasaki - Misora - Roxana E. Marshall
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Voir le profil de l'utilisateur




Ifrit-066 / Jane
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Ven 15 Sep - 23:17
Flammèche découvre la nature!Une chute. Cela pouvait paraître commun, mais pas pour moi. A vrai dire c'était la première fois que cela m'arrivait. Pour cause, la prison aseptisée dans laquelle j'avais passé ma vie ne laissait aucune place aux incidents de la vie, aux petites contrariétés, les tables avaient des coins arrondis et rien ne traînait jamais sur le sol parfaitement lisse... Pour autant, j'avais déjà connu pire douleur que celle que j'avais ressenti en tombant. A vrai dire cette douleur m'était presque agréable: j'étais tombée, on ne m'avait pas retenu, je m'étais blessée, comme ça, sans raison. J'aurais sans doute des bleus partout, mais c'était une douleur d'être vivant libre, pas une douleur de souris de laboratoire...
J'étais restée un moment allongée, la tête en bas, le regard perdu dans les couleurs du ciel, que j'apercevais entre les feuilles des arbres, les cheveux baignant dans la boue. Comment allais-je me relever? Je ne pouvais imaginer qu'une solution: faire une roulade histoire de me remettre la tête en haut... Mais j'allais sans doute glisser dans la manœuvre et probablement échouer. Que faire alors? Je regardais les branches des arbres bouger au gré du vent et je me disais qu'un peu d'aide ne serait pas de trop. Enfin... C'était le milieu de la foret...
Soudain, une voix. Mes voeux étaient exaucés! Un homme venu de je ne sais où -et c'est bien normal puisque je ne risque pas de le voir arriver vu que je suis dans ce maudit trou- était apparu et me demandait si j'étais blessée et si je pouvais remonter. De quoi j'avais l'air? Je me démenais au possible pour me remettre dans le bon sens: sur mes pieds... Mais pour combien de temps?
- Euh... Je crois que je vais bien... Répondis-je. Mais je ne sais pas comment remonter!
Le temps que je finisse ma phrase, l'homme avait quitté mon champ de vision. Je m'inquiétais un instant mais le voilà qui revenait, armé d'une grande branche qu'il entreprit de faire descendre dans le trou pour servir d'échelle de fortune. Cette tâche ardue accomplie, il était descendu dans le trou "pour m'aider à remonter". Là où je flairais la catastrophe, c'était quand je me rappelais que le bois était inflammable... J'espérais ne pas mettre feu à la branche, notre seul moyen pour quitter ce trou...
Je fus bien étonné que voir le mystérieux inconnu me rejoindre dans le trou sans se blesser ou chuter lui aussi, peu être avait-il une meilleure habitude du terrain que moi, simplement... En tout cas j'avais eu beaucoup de chance qu'il soit arrivé là à ce moment, et qu'il me propose son aide! Qu'aurais-je fait, moi, à sa place? Je ne savais pas trop... Et ce que je savais moins encore, c'était comment nous allions nous sortir de ce trou à l'aide de cette grosse branche. Mystère et boule de gomme!
© 2981 12289 0

_________________

Kit by Shireen & Marty ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Points : 1676
Date d'inscription : 18/05/2017
Localisation : Dans les bois

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: /
♠~ Fréquentations::
Défenseur
Ven 6 Oct - 16:19
Arrivé à même le  sol je regardais  autour de moi, sans trop savoir comment m’y prendre pour se sortir de ce trou. A vrai dire je  pouvais surement me débrouiller pour remonter seul  avec la branche mais je risquais de la casser au passage. Et je n’avais pas sauté dans ce foutu trou plein de boue juste par le plaisir, je me devais de remonter la demoiselle peau d’orange hors de ce trou et la ramener chez elle, de préférence !

D’ailleurs elle avait presque l’air étonné que je l’aide de cette manière, certes me voir sauté là-dedans est sans doute assez impressionnant surtout avec ma grande taille. J’étais déjà rassuré de ne pas la voir plus blesser que cela, peut-être avait-elle quelques bleus et égratignures, dans un sens elle avait eu de la chance de ne rien s’être cassé.

Je regardais avec attention la branche réfléchissant comment faire remonter l’hybride à mes côtés. Tandis que le vent s’engouffrait dans l’espèce de crevasse dans laquelle nous étions, le soleil déclinait davantage et le nombre de rayons traversant le feuillage majestueux des arbres de cette forêt ne faisait que décroitre, encore heureux que la demoiselle à coté  moi éclairait plus ou moins l’endroit quand bien même elle ne remplaçait pas la lumière de notre bon vieux soleil.

Je m’avançais vers elle ayant enfin trouvé une solution à notre problème de trou, sois  je me baissais elle montait sur mon dos et j’escaladais la grosse branche tel une échelle, sois je l’aidais à escalader en la portant à bout de bras et je montais en suite la branche seul. Ce n’était pas évident dans les deux cas mais il était préférable qu’elle puisse montée seul. Mes yeux glissèrent vers sont vissage

- Dis-moi petite bouille, tu penses être en état d’escalader un peu ? Dans tous les cas je devrais te porter pour que tu puisses sortir je pense…


Je me baissais donc prêt à lui servir d’échelle en quelques sortes, elle n’avait pas vraiment l’air plus lourd qu’un ballot de bois. En espérant juste qu’elle ne fasse pas plus mal en glissant ou je ne sais quoi… Je me tournais vers elle, un sourire sur le visage, essayant de la rassuré un peu, après tout cela devait être angoissant comme lieu  sans savoir quand on pourrait ressortir. Mine de rien elle avait eu de la chance que je passe par ici. Quant à moi j’avais eu de la chance que ça ne soit pas un feu de forêt, à cette pensée mon sourire se crispait légèrement.

Je fermais mes yeux, prêts à me relever quand elle serait sur mon dos poussant un léger soupire. Au vu de la lumière qui décroissait une question percuta mon esprit.

- Au faite… j’espère que tu ne vis pas très loin d’ici, je pense que dans une heure il commencera à faire très sombre. Je t’accompagnerais, si tu le  veux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Points : 944
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 20
Localisation : En train de brûler des choses.
Des DCs? : Aria T. Murasaki - Misora - Roxana E. Marshall
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Voir le profil de l'utilisateur




Ifrit-066 / Jane
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Ven 27 Oct - 13:57
Flammèche découvre la nature!Je mesurais la chance que j'avais eu que cet inconnu passe par ici à cette heure et parvienne à me voir. Que serait-il advenu de moi si j'avais du passer la nuit dans ce trou? Et si il s'était mit à pleuvoir? J'ai horreur de la pluie, elle est froide et me glace le sang. J'ai horreur des choses froides car elles me rappellent cette sale de confinement frigorifique où l'on m'enfermait quand je "faisais une bêtise"... Je ne m'entendrais décidément pas avec un élémentaire de glace! Mais passons. Une fois tous les deux dans le trou, il nous restait à décider comment nous allions remonter. Un vent froid vint me frapper, j'eus un tremblement... Je détestais le vent!
L'humain me demandait si j'étais capable d'escalader en ajoutant qu'il devrait de toute façon me porter pour que je puisse sortir. Escalader? En étais-je capable? Je n'avais jamais fait ce genre de choses... Mais cela n'avait pas l'air si compliqué! Je compris la manoeuvre en le voyant se baisser: si je montais sur ses épaules je pourrais atteindre le "bord" du trou et me hisser en haut à la force de mes bras. Cela devrait pouvoir se faire...
- Je ne suis pas sure, mais je peux essayer... Fis-je.
J'entrepris donc de grimper sur son dos lorsqu'il me demandait si je l'habitais pas trop loin d'ici et si je voulais qu'il me raccompagne chez moi puisque le soleil commençait à décliner. Que lui répondre...? On ne pouvait être surs de rien avec les humains. Maintenant il m'aidait mais peu être qu'il changerait d'avis si il apprenait que j'ai brûlé l'endroit d'où je venais et tué plein d'humains... Ça, on ne peut pas savoir... Devais-je lui dire la vérité ou inventer un mensonge puis m'enfuir aussitôt sortie du trou? J'optais pour la vérité. Si il essayait de me capturer ensuite je pouvais toujours le brûler vif. C'est en ça que c'est utile, les pouvoirs de phénix (ça et la guérison rapide!).
- A vrai dire... Je n'ai pas vraiment de maison. Enfin, je suppose que c'est un peu partout ma maison maintenant...

©️ 2981 12289 0

_________________

Kit by Shireen & Marty ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Points : 1676
Date d'inscription : 18/05/2017
Localisation : Dans les bois

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: /
♠~ Fréquentations::
Défenseur
Sam 3 Fév - 21:01

Je me relevais, ayant entièrement confiance en l’hybride sur mes épaules,  elle n’avait qu’à tendre les bras pour s’accrocher et se hisser de quelques centimètres ! Avançant doucement jusqu’aux rebords mais tenant fermement les jambes de la jeune fille tout en prenant gare à ne pas lui faire de mal pour autant, ce n’était pas le moment de faire une mauvaise chute  dans ce trou ou de se casser quelque chose. Plus le temps passait plus il ferait nuit et plus ça serait compliqué de rentrer chez moi. Je ne voulais pas vraiment trainer trop longtemps.

En entendant sa réponse je fus un poil surpris, des questions me venaient à l’esprit. Avait-elle déserté une animalerie ? Je suppose que oui, comment aurait-elle pu se retrouver sans lieu où vivre sinon ? Je l’aidais à se hisser sur le rebord, me questionnant sur comment monter à mon tour. Je lui répondis tout en accolant la branche tantôt jeté  contre une des parois du faussé, m’assurant qu’elle résisterait bel et bien à mon poids.

- « Eh bien, si tu le souhaite, je peux toujours t’emmener chez moi ne serait-ce que cette nuit, tu pourras te reposer et repartir quand tu veux. »

A vrai dire j’avais songé à l’amener aussi chez les rebelles, mais le voyage était long et je n’avais pas vraiment totalement confiance aux rebelles au vu de leurs haine des humains, qui bien que difficile à imaginer, pouvait être plus grande que la mienne. Pendant que je réfléchissais à cela mon corps était bien occuper à grimper les quelques mètres qui me séparait de la terre ferme. Mes  mains étaient agrippées sur le rebord, mes pieds sur une intersection de la branche et je finissais par me hisser hors de ce gouffre, cassant au passage la branche en manquant de retomber.

- « Plus de peur que de mal au final, je t’accompagne jusqu’à chez moi, ou tu souhaites partir autre pars ? Je peux au moins t’accompagner  jusqu’à la  ville si tu as un  « maitre » »

Rien que d’utiliser cette expression je bouillonnais intérieurement, je ramassais ma lourde Hache avant de la rejoindre, un sourire sur les lèvres, près à l’accompagner ou bon lui semblait. Il s’arrêta au final à deux petit mètres, ayant presque zappé de se présenter à cette demoiselle, avec laquelle il allait marcher un peu.

- « Au fait, moi c’est Balthazar, enchanté ma petite dame »

Non ce n’était pas une référence à sa petite taille, en réalité j’étais juste heureux d’avoir un peu de compagnie pour cette balade nocturne imprévu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Points : 944
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 20
Localisation : En train de brûler des choses.
Des DCs? : Aria T. Murasaki - Misora - Roxana E. Marshall
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Voir le profil de l'utilisateur




Ifrit-066 / Jane
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Mer 7 Mar - 21:56
Flammèche découvre la nature!J'avais donc avoué que je n'avais nulle part où aller tout en restant évasive sur l'endroit d'où je venais et comment je l'avais quitté -c'est à dire avec pertes et fracas-. Je ne connaissais peu être que très peu de choses sur le monde extérieur mais j'en savais deux: les hybrides sont inférieurs aux humains et tuer des gens est illégal, on va en prison si on nous attrape et je ne voulais pas aller en prison! Quant aux humains, je ne voulais pas qu'ils continuent de profiter de moi, de m'utiliser... Je ne voulais être la chose de personne.
En apprenant que je n'avais pas de maison, l'humain me proposa de m'emmener chez lui pour passer la nuit, afin que je puisse me reposer. J'étais arrivée en haut et pouvait à présent me remettre de mes émotions et surtout me remettre bien sur mes pattes! Par chance, ma nature de phénix faisait que je ne me blessait pas facilement... Ou plutôt que je me réparais en moins de temps qu'il en faut pour dire "aïe". Je pris un instant pour réfléchir: je venais de partir de chez Javier car je ne voulais pas dépendre de quelqu'un, j'avais l'impression de profiter de la générosité d'une nouvelle personne... Mais j'avais peur que la nuit soit froide et que mon corps en souffre... Je n'aimais pas le froid, vraiment pas... Lorsque l'homme fut à son tour sorti du trou, il renouvelait sa proposition en y ajoutant l'option de me raccompagner jusqu'à la ville si je disposais d'un maître... Un maître? J'essayais de me remémorer toutes les choses que je connaissais et qui se rapportaient à ce mot. Un mètre pour mesurer des choses? Un maître-nageur? Un maître dans ce que les humains et les livres appellent "école"? ... Un maître, comme les animaux de compagnie? De quoi pouvait-il bien parler et quel rapport cela avait-il avec mon lieu de domicile? ... Cela m'échappait, l'air perdu je lançais ma question au vent sans vraiment lui poser directement:
- Un... Maître? ... Comment ça? ... Comme les animaux domestiques? ... Les hybrides doivent avoir des maîtres? Mais à quoi ça sert?
Je regardais vers le haut, comme si la réponse allait me tomber du ciel. Mais enfin, c'est quoi un maître? Le terme ne semblait pas plaire non plus à l'humain, il avait l'air fâché quand il l'avait employé. Il commençait à marcher, je ne m'en rendis compte que lorsqu'il s'arrêta, se tournait vers moi et se présenta. Zut alors, si quelqu'un donne son nom on doit répondre... Mais je n'ai pas de nom! Je n'ai qu'un numéro de projet... Mais je ne veux pas qu'on m'appelle comme ça, maintenant que je suis libre... Il me faut un nom... Un nom...
- Moi... Euh... Je m'appelle... Bredouillais-je avant de donner sur un coup de tête le nom du dernier personnage de roman dont je me souvenais: Je m'appelle Jane!
©️ 2981 12289 0

_________________

Kit by Shireen & Marty ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Points : 1676
Date d'inscription : 18/05/2017
Localisation : Dans les bois

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: /
♠~ Fréquentations::
Défenseur
Lun 26 Mar - 22:08
La petite demoiselle en face de moi n’avait pas vraiment l’ai au courant de ce qu’était les hybrides pour les humains lambda, car oui j’ai précisé Lambda, il existe des humains respectueux des hybrides, d’autres qui les défendent comme moi. Je ne sais pas encore si j’ai raison ou tort de considérer ainsi les autres êtres humains, mais je haïe vraiment la plupart d’entre eux. Sans doute que cette hybride l’a remarqué, et si ce n’est pas le cas elle l’apprendra bien vite, déjà a-t-elle probablement senti mon ton méprisant à l’instant.

- « Alors en route pour chez moi ! Je t’expliquerais sur la route, mais oui les hybrides ont en quelque sorte des « maitres ». D’ailleurs, si tu ne connais pas cela, c’est pas plus mal ! Tu as de la chance ! »


Je continuais à marcher, assez doucement, réfléchissant sur d’où pouvait venir cette jeune fille, j’était de bon poil, le destin, fait bien les choses, elle avait de la chance que je sois passé par ici, tout de même. Mais elle a l’air si perdu, ou alors je suis intimident, pourtant elle n’a rien a craindre de moi, vraiment.

- « C’est mignon comme prénom Jane, et ça te va bien petite bouille ! Tu n’es pas trop fatigué ? »

La route risquait d’être un peu longue, j’avais moi-même déjà marché plusieurs kilomètres dans la journée, ça commençait a peser sur mes jambes, sans compter que ma hache n’était pas vraiment légère ! Mais qu’importe j’était en bonne compagnie du moins c’était le sentiment que j’avais quand je la regardais, c’était une vraie petite flamme tout plein d’espoir, d’ailleurs la comparé à une flamme, ce n’est pas déconnant, elle dispersait presque la pénombre avec sa lueur, vraiment fascinant. Elle a de la chance de ne pas avoir de maitre !

Cependant son éclat seul n’était pas suffisant je m’arrêtais quelques mètres plus loin, la nuit tombait et bien que j’avais une torche humaine à mes côtés, une vraie est bien plus efficace, j’entrepris de prendre une branche assez large et longue d’une trentaine de centimètres qui trainait sur le sol, puis je l’aspergeais un peu d’essence avec un de mes petits réservoirs, et utilisa ensuite mon briquet pour l’allumer et finalement la tendre à Jane.

- « Peux tu la tenir s’il te plait ? »

Je marquais une pause posant le manche de ma hache contre mon épaule, faisant bien attention à ne pas amocher ma nouvelle amie.

- « Vois-tu, les humains sont venus dans votre monde, je crois il y’a deux cents ans, et nous vous avons défendu de je ne sais quelle menace, en échange votre peuple a été assouvit et moi… je suis né ici, et je pense que vous devriez vivre... libre, après tout vous êtes plus ou moins nos égaux, je ne suis pas fier de ce que mes ancêtres aient pu faire et je me bats contre tout ça »

Je m’expliquais alors en marchant, mes yeux posés sur Jane, un peu gêné de lui faire découvrir cette atroce et sordide vérité. Plus que de la gêne, je ressentais une certaine honte mêlée à de la haine. Mon regard se défilait, je marmonnais comme si j’en était le coupable un simple « Désolé ». Je m’en voulais tellement au fond, d’être humain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Points : 944
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 20
Localisation : En train de brûler des choses.
Des DCs? : Aria T. Murasaki - Misora - Roxana E. Marshall
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Voir le profil de l'utilisateur




Ifrit-066 / Jane
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Dim 1 Avr - 20:06
Flammèche découvre la nature!Jane. Jane. Je me répétais ce prénom en pensée. Je n'étais plus simplement "l'expérience n°66 du Projet Ifrit", j'étais Jane et j'étais quelqu'un. Quelqu'un de libre... C'était un sentiment si agréable d'avoir un nom... Si j'avais su, j'en aurais choisi un il y a bien longtemps. Enfin, il eut fallut que je le puisse: je n'avais le choix de mes actions que depuis très peu de temps! Quelque part, peu être que j'aimais moins le sentiment d'avoir un nom que celui de l'avoir choisi moi-même et d'avoir été libre de le faire. J'étais libre! C'était un réel plaisir!
Nous prenions la route. L'humain m'informais qu'en effet, les hybrides comme moi étaient supposés avoir des "maîtres". Ce qui m'intrigua, c'était qu'il dise que j'avais de la chance si je n'étais pas encore au courant de cela... Il avait l'air de ne pas partager la façon de vivre de ses semblables, de la désapprouver et peu être même de les mépriser... Ce qui me rendait curieuse à son sujet: d'où venait-il et pourquoi était-il si différent de ceux qui lui étaient semblables? Je me posais un tas de question.
Le rose me monta aux joues lorsqu'il me complimenta sur mon nouveau prénom. On ne me complimentait pas souvent et cela faisait drôlement plaisir! Je secouais vivement la tête lorsqu'il demandait si je n'étais pas trop fatiguée.
- Non, ça va. A dire vrai, je n'avais fait que dormir ces derniers jours.
Quelques mètres plus loin, nous nous arrêtions. Voyant que la nuit tombait, mon camarade avait entrepris de fabriquer une torche pour éclairer notre chemin. J'avais lu comment faire dans un roman d'aventure. Il prit un branche qu'il imbiba d'essence pour l'allumer à l'aide d'un briquet "quel dommage" pensais-je, si j'avais été plus rapide cela aurait été l'occasion de me rendre utile pour une fois! Il fallait dire que mettre le feu aux choses étaient rarement une capacité utile, c'était plus souvent dangereux et dévastateur. C'était plutôt pour mes capacités de résistance aux flammes et de régénération que l'on m'étudiait au laboratoire. Souvent, on me blessait avec différents objets pour voir combien de temps je mettais à me soigner sans aucune aide médicale. Ce qui me faisait le plus de mal, c'était la glace! C'était pour cela que j'avais si peur du froid... On me faisait aussi de nombreux prélèvements pour comprendre comment fonctionnait mon organisme. Il paraissait que j'étais l'hybride phénix la plus pure qu'ils avaient pu fabriquer et que, par conséquent, toutes mes capacités spéciales étaient plus élevées que celles de leurs précédents cobayes. Par ailleurs, je n'en avais presque jamais vu d'autres donc il m'arrivait de me demander où ils étaient et ce qu'ils devenaient...
Balthazar me tendit la torche en me demandant de la tenir. Je hochais simplement la tête alors que déjà mon regard était absorbé par la flamme. C'était comme si elle m'appelait. Tenant la branche d'une main, je ne pus m'empêcher de faire passer l'autre dans la flamme tout doucement, et de la ressortir indemne. Le contact du feu ne m'effrayait pas. Bien au contraire, il m'était agréable et me rassurait. Malgré mes yeux qui se noyaient dans la lumière du feu, je pus écouter le discours de l'humain si ce que son peuple avait choisi de faire du mien. Il semblait profondément désolé. Lui, il n'était pas d'accord avec ce qu'il nous arrivait et il pensait que nos vie avaient les mêmes valeurs que celles des humains, que nous devrions être libres... Quelque chose me faisait penser que peu d'humains étaient de son avis! Était-ce les regards que l'on m'avait lancé en ville quelques heures plus tôt ou la façon dont on m'avait créée juste pour le bien d'études qui serviraient aux humains? Ce n'était pas de sa faute, évidemment, mais j'en voulais à son peuple et je ne pouvais pas le nier. Pour l'instant, il était le seul humain bon que j'ai pu rencontrer... Et il ne devait pas se sentir responsable des erreurs de ses ancêtres.
- Tu dois te dire que je suis bizarre parce que je ne savais rien de tout ça... En fait, de l'autre coté de cette forêt il y avait un laboratoire. Je suis née là-bas, on m'a fabriquée pour faire des tests. Je suis un "super-hybride", c'est comme ça qu'ils disaient. Je me suis enfuie du laboratoire il y a seulement quelques jours parce que j'avais compris que ce n'était pas normal que les scientifiques m'utilisent... Je pensais qu'une fois dehors, ce serait différent. Mais les humains de la ville me regardent de haut, et pas juste parce que je suis petite, non: ils me voient comme une chose ou un animal... J'aurai continué de penser que tous les humains sont mauvais et vivent pour le profit en utilisant les autres comme bon leur semblent si tu ne m'avais pas sauvée aujourd'hui. Je suis contente de savoir qu'il existe des humains comme toi.
Tout en parlant, j'avais fini par réussir à décrocher mes yeux de la flamme pour regarder mon interlocuteur.
©️ 2981 12289 0

_________________

Kit by Shireen & Marty ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Points : 1676
Date d'inscription : 18/05/2017
Localisation : Dans les bois

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: /
♠~ Fréquentations::
Défenseur
Jeu 24 Mai - 20:53

C’est en m’entendant parler que je réalisais à quel point par moment, je devais détester les autres humains, pas tous certes, mais cette haine était profondément inscrite en moi depuis bien longtemps. Je devais vraiment essayer de me contrôler, la haine ne devait pas me consommer, je l’avais promis. Mais je dois admettre que ce n’est pas si évident que ça. A vrai dire ce ressentiment à bien une origine, des images traumatisantes gravé dans ma mémoire, je n’en avais pas parlé à grand monde, a vrai dire la seule personne à connaître l’histoire était ma sœur.

Je fixais Jane passer sa petite main dans les flammes, atténuant légèrement la lumière ainsi, ses doigts dessinaient des ombres sur les arbres des alentours à peine éclairé par la torche. J’était fasciner par tout ça, sans doute était-ce dans sa nature d’hybride de ne pas souffrir du feu. Ressentais-elle la chaleur, ? Etait-ce agréable comme sensation ? A vrai dire tout ce la ne m’effrayait pas, j’avais presque envie de l’imiter mais hélas si j’essayais, moi, je me brûlais ! Les flammes me ressemblaient un peu, calme mais imprévisible, il ne me fallait pas grand-chose pour partir au quart de tour au final, du moins si ça concerne les hybrides, ou ma sœur, je pouvais devenir un monstre, si c’est le prix pour les protéger, je le paie volontiers.

A certain moment je perdais peut-être une part de mon humanité de par mes actes, je n’avais pas peur d’être blesser, ce qui m’inquiétais réellement, c’était une fois la tempête passer que je le réalisais. J’avais peur d’effrayer ceux que je souhaitais défendre. Je me souviens encore du visage de la petite Neko que j’avais sauvé, son regard effrayé par les évènements, elle m’avait par la suite confié qu’elle avait eu peur de moi sur le moment. Sans doute devrais-je agir plus calmement, mais cet enfoiré à bien eu ce qu’il mérite je trouve.

Jane me sorti de mes pensées lorsqu’elle me répondit, je l’écoutais l’oreille attentive se confier sur ce qui lui était arrivée comme mésaventure. Je savais qu’il y’avais un laboratoire un peu plus au nord, mais personne n’a le droit d’y approcher, au risque de se frotter au charmant type armés jusqu’au dent qui se poste ça et là, autant dire que j’aime défier l’autorité local, mais je ne suis pas stupide à ce point. Son histoire ne m’étonnait pas vraiment au détail près qu’ils l’aient créé de toute pièce ? Comment était-ce donc possible ? A vrai dire j’avais bien du mal à imaginer les tests en question, mais connaissant mes semblables je m’attendais au pire mais je n’allais pas remuer le couteau dans la plaie.

- « Je suis ravi que tu es réussi à te sortir de ce lieu probablement affreux, je suppose que tu as profité de l’incendie récent qu’il y’a eu là-bas pour partir, et crois-moi tu as eu raison… Enfin si ça peut te rassurer, il y’a d’autre humain que moi qui sont de mes avis, un jour je te présenterais ma sœur !»

Lui répondait-je alors que nous arrivions à ma « petite » demeure des bois en bois, sans doute était-il temps, après cette bonne demi-heure de marche dans la pénombre. Je m’attelais aussitôt à rassembler un petit tas de buche pour faire un joli feu de camp, il y’avait deux banc que j’ai fait a partir d’un arbre qui avait chuté près d’ici ils étaient un peu dur mais assez confortable au final

- « Si tu veux bien allumer notre joli tas de bois, d’ailleurs n’hésite pas à t’assoir je vais chercher de quoi te réconforter un peu et te rassasié. Enfin en attendant fait comme chez toi !»

Je partais un instant dans ma maison, je revenais cinq minutes plus tard avec un plateau sur lequel reposait deux tasses remplit de chocolat chaud et un bon paquet de marshmallow. Je déposais le plateau en équilibre sur une buche, puis pris une des deux tasses fumantes pour la tendre à Jane. Lui lançant un sourire chaleureux et sincère, j’était réellement content de l’avoir rencontré !

- « Je t’aurais dit de faire attention car c’est chaud, mais je pense pas que ça te dérange ! »


Un léger rire moqueur s’échappa de mes lèvres, la soirée s’annonçait bien pour le moment et je ferais en sorte que ça dure !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Points : 944
Date d'inscription : 07/05/2017
Age : 20
Localisation : En train de brûler des choses.
Des DCs? : Aria T. Murasaki - Misora - Roxana E. Marshall
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Voir le profil de l'utilisateur




Ifrit-066 / Jane
[[ ADMIN ]] ▲ Sorta made of fire!
Lun 18 Juin - 21:16
Flammèche découvre la nature!Au fil de notre conversation, nous arrivions à notre destination: une petite habitation toute faite de bois dissimulée dans cette grande forêt. Cet endroit devait être bien agréable à vivre, calme, tranquille. Personne ne ferait le chemin jusqu'ici juste pour le plaisir de vous regarder de travers, c'est sur! Nous semblions si loin des bruits de la ville, de la bêtise des humains... Je préférais les lieux comme celui-ci aux rues sales et à leurs gens toujours pressés, et surtout aux couloirs blancs du centre d'expérimentation! J'eus un petit pincement au coeur lorsque j'entendis Balthazar me dire que j'avais bien fait de profiter de l'incendie récent du centre d'expérimentation pour m'en enfuir... Il était trop tôt pour dire à qui que ce soit que j'en étais en fait la cause. Je ne voulais pas y retourner, certes, mais cela me faisait quelque chose de mentir. Je n'aimais pas ça... Mentir me mettait au même niveau que les humains que je détestais, je m'en voulais.
Devant la maison, deux bancs en bois et entre les deux des traces de charbon me permirent de comprendre que c'était l'emplacement du feu. L'humain y déposait le bois qu'il avait ramassé puis me demandait de l'allumer avant de partir à l'intérieur de la maison. J’acquiesçais. Mes pouvoirs étaient utiles en ce genre de situations! Une fois assise sur le banc, je posais calmement ma main sur le tas de bois, pris une inspiration et me concentrait. Le bois devenait chaud sous ma main, les flammes prirent doucement. Je retirais alors ma main, satisfaite.
Balthazar revint de la maison, portant un plateau sur lequel je pouvais voir deux tasses fumantes. Il me tendit l'une d'elle, plaisantant sur le fait que je ne craigne aucunement de me brûler au contact de la tasse chaude. Je n'avais pas l'habitude des plaisanteries mais j'avais compris celle-ci, je laissais échapper un léger rire.
- En effet, cela ne me fait pas peur! Répondais-je en attrapant la tasse que je tenais entre mes deux mains. En revanche, je crains bien plus le froid que les humains, il me faut utiliser beaucoup d'énergie pour me tenir à température normale lorsqu'il fait froid, il ne m'en reste alors plus beaucoup pour le reste...
Lorsque l'on m'enfermait dans la chambre froide, petite, même me tenir debout devenait difficile. Aussi, je savais que l'hiver, lorsqu'il viendrait, serait rude et que je devrais le craindre mais surtout m'y préparer! J'allais devoir partir en quête d'une maison, apprendre à me débrouiller et faire des provisions si je voulais y survivre seule.
©️ 2981 12289 0

_________________

Kit by Shireen & Marty ♥
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Alentours de la capitale :: Bois de Nekai-
Sauter vers: