AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le culte Kemono
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre; Min 10l; H/Ya/Yu autorisé]
 

Partagez | .
 

 Le culte Kemono

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
[[ ADMIN ]] ▲ Écureuil de bibliothèque
avatar [[ ADMIN ]] ▲ Écureuil de bibliothèque


Messages : 61
Points : 1644
Date d'inscription : 31/10/2015
Age : 20
Localisation : Dans un arbre :3
Des DCs? : Aria T. Murasaki (PC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Le culte Kemono   Mar 1 Aoû - 19:16

Le culte Kemono
(journal de Misora, 1ère partie)
Depuis toujours, l’humanité a cru en des entités plus puissantes qu’elles, qui seraient l’origine de la création du monde, de la vie sur Terre, mais aussi des catastrophes, et de tout ce qu’elle ne savait pas expliquer. Les Dieux. Les anciens peuples de Nekai n’ont pas fait exception. Bien qu’en apparence moins évoluée que les humains de la Terre, les Kemono n’en étaient pas moins des créatures dotées d’intelligence mais aussi de leurs propres croyances.

A l’origine, il n’y avait rien. Comme dans tout bon culte, l’univers est né du néant. Les Kemonos le voient un peu comme les vikings le voyaient: une sorte d’arborescence où l’on trouvait sur chaque branche un autre monde. Tout en haut le royaume des dieux, en bas les enfers, et au milieu tout ce que nous connaissons. Enfin, plusieurs milieux comme celui que nous connaissons. Si mon interprétation est correcte, plusieurs groupes humanoids naquirent dans les différents mondes du milieu. Les Humains -tel que nous les connaissons-, les Kemonos, et plusieurs autres. Tous vécurent en ignorant l’existence des autres. Intéressons nous particulièrement au cas Kemono.

Premièrement, le mot “Kemono” en dialecte de chez nous n’avait pas le sens qu’il a en Japonais et que l’on lui donne aujourd’hui: Kemono ne signifiait pas “créature”/“animal” mais était un équivalent au mot “humain”. Un hasard, donc. Mais passons. Les Kemonos, donc auraient évolués en constante harmonie avec la nature qui les entourait -contrairement aux humains avides de nouvelles technologies et se souciant finalement peu de leur monde-. Les Dieux, fiers du chemin que prirent les Kemono, choisirent de leur offrir un présent. Ce peuple, qui vivait en symbiose parfaite avec la nature, fut alors doté de la capacité de fusionner avec l’animal et le végétal, ainsi naquirent les hybrides. Chacun devint une fusion entre l’humain et l’espèce qui lui convenait le mieux. Au sein d’une même famille, plusieurs espèces différentes peuvent même se retrouver -Par la suite, les jeunes Kemonos naîtront avec l’espèce d’un de leur parent, comme cela se passe maintenant-. Seulement, tout ne fut pas aussi rose que l’on peut le penser…

Les Kemonos étaient avant tout des humains, et les humains sont avides par nature. Un nouveau modèle de société se fonda alors à partir des différentes espèces que les Dieux avaient donnés à chacuns. Les créatures les plus puissantes prirent le dessus sur les faibles, le règne du spécisme commença. Les Kemonos, qui vivaient alors en harmonie, virent naître les premiers conflits. C’est à cette époque que les Grandes Familles et les clans se créèrent. Chacun voulut dominer l’autre. Pour couronner le tout, des enfants naquirent sans hybridation. Un signe des Dieux? Personne ne sut. Mais, plusieurs décennies après que les Dieux avaient offert l’hybridation aux Kemonos, naître humain était devenu signe de faiblesse. Les parents abandonnèrent leurs enfants ou les traitèrent comme moins que rien… Un jour, les grandes familles prirent la décision de simplement les tuer. Ils brûlèrent tout ce qui n’était pas hybride, tous ceux qui n’avaient pas reçu le don des Dieux et qui étaient impur de fait.

La colère des Dieux ne se fit pas attendre. Ce peuple en lequel ils croyaient si fort avaient déçu leurs espérances et, de fait, méritaient une punition exemplaire. Pour les laver de leurs péchés, ils leurs firent subir 1000 supplices. Il y eut les eaux qui tombèrent du ciel, les flammes qui ravagent les maisons de bois et les forêts, la famine suite à la disparition de ces mêmes forêts, … Les Kemonos eurent beau construire des temples plus grands et plus beaux, les Dieux ne les écoutaient pas. Un jour le soleil brûlaient leurs peaux si fort qu’ils n’osaient même plus sortir de leurs maisons, le lendemain un froid glacial s’abattait sur leurs villages. Il est dit que seuls une poignée de Kemonos très pieux purent prédire les supplices avant qu’ils ne surviennent et en prévenir qui voulut bien y croire.

Le 999e supplice fut les bêtes venues du ciel. Des créatures mangeuses d’hommes qui détruirent les maisons, ravagèrent les champs, … Et surtout résistaient aux lances et aux flèches. Ce qui resta du peuple Kemono se réfugia alors sous terre pour y survivre, y prier et attendre le pardon des Dieux. C’est là que fut érigé le Grand Temple, dont les vestiges des fresques racontent l’histoire dont je vous fait part.

L’histoire ne dit rien de plus, mais certains pensaient que le 1000e supplice fut les humains. Ceux-là même qui arrivèrent de nulle part, détruirent les monstres du 999e supplice et réduisent les Kemonos survivants en esclavage.

En suivant cette théorie, les Dieux auraient dû venir nous sauver, mais rien de tel n’arriva. Le culte perdit alors en popularité. Cela et la culture humaine qui prit complètement le pas sur celle des Kemonos mena le culte à sa fin. Aujourd’hui, seules de très rares exceptions connaissent encore les noms des Anciens Dieux et encore moins nombreux sont ceux qui les prient toujours.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ ADMIN ]] ▲ Écureuil de bibliothèque
avatar [[ ADMIN ]] ▲ Écureuil de bibliothèque


Messages : 61
Points : 1644
Date d'inscription : 31/10/2015
Age : 20
Localisation : Dans un arbre :3
Des DCs? : Aria T. Murasaki (PC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le culte Kemono   Mar 1 Aoû - 19:20

Les dieux
(journal de Misora, 2ème partie)
Les Kemono étaient polythéistes, ils vénéraient une multitudes de Dieux et créatures mythiques toute liées à une ou plusieurs choses ou phénomènes. Certaines familles se disaient même liées à un dieu en particulier et parfois même en inventait un pour diriger leur famille! Aussi, la liste des dieux est longue et nombreux d’entre eux ont été oubliés au fil des âges, je pense que beaucoup manquent sur ma liste.
Je vais vous présenter les principaux dieux et ce que je sais d’eux actuellement.

[NB : Vous êtes libres de “créer” un dieu que vénérera votre personnage si cela lui apporte quelque chose, à ce moment vous pouvez me le proposer et il sera ajouté à cette liste]

Suo,
Dieu du soleil (et la lune), de la lumière, du climat.

Suo est représenté en général comme un grand homme à la peau mate.
Il est le dieu qui créa le soleil (et la lune, les Kemonos pensaient que le soleil et la lune n’étaient qu’une seule et même entité dont l’aspect variait selon la volonté de Suo) et est le seul à le contrôler. Cela signifie qu’il choisit quand tombe la nuit, quand vient le jour mais aussi qu’il gère la lumière, le climat et les saisons. Pour un peuple si proche de la nature, Suo est donc un dieu de la plus haute importance!

Elviina,
Déesse des terres et des plantes, de la fertilité.

Elviina est représentée comme une grande femme dotée de longs cheveux faits d’herbes folles.
Elle est la déesse des terres et des plantes, elle donne la vie, fait vivre et peut ramener à la vie… Pas étonnant qu’elle soit également déesse de la fertilité (après tout les pommiers et les bébés, c’est pareil!). Elviina règne sur la terre et l’habille selon sa bonne grâce, c’est donc elle qui fait vivre les Kemonos. Tous l’admirent et la respectent donc au plus haut point donc au plus haut point.
Anecdote sympa, on dit qu’elle serait la patronne des hybrides plantes et qu’ils auraient son affection!

Jijka,
Déesse de l’amour, de l’amitié, de la fraternité, de la famille, …

Jijka est une déesse dont la représentation est double: tantôt ronde aux cheveux bouclés, tantôt maigrichonne et enveloppée dans une cape couverte d’épines. Pour cause, Jijka est à la fois la déesse de l’amour sous toutes ses formes et celle de la haine par extension. On la verra plus souvent sous son jour tout rose! Jijka tire les ficelles de vos coeurs et vit en chacun de nous. Son but est de relier les âmes soeurs entre elles.
Jijka est la soeur d’Elviina. Elles sont liées comme l’amour et les naissances le sont. Anecdote sympathique, vous trouverez quelques traces d’un sanctuaire à Jijka et Elviina autours de Wagakimi. Dans le fameux lac des amoureux, au fond, se trouve une statue de Jijka qui aurait été brisée pendant une tempête (la légende raconte que Jijka aurait vexé Suo, comment? Je ne le sais pas. La suite au prochain épisode?)

Les Kogg,
Porteurs du “souffle de vie” et de l’hybridation.

Les Kogg sont des sortes de petites fées invisibles à l’oeil des Kemonos que seuls les bébés et les créatures divines peuvent voir. Ils sont les serviteurs d’Elviina et Jijka.
Ces créatures sont chargées de porter aux nouveaux nés le “souffle de vie”, l’énergie qui leur donne la force de vivre, ils sont aussi responsables de son hybridation. Ils “apparaissent” (ou pas vraiment puisqu’ils sont invisibles) le jour de la naissance de l’enfant. C’est pour cela que quand un enfant est à venir on prie les Kogg de lui apporter une longue vie et une hybridation forte! On les invite en général à l’aide de friandises et de fleurs dont ils raffolent. Si les Kogg ne viennent pas, l’enfant meurt.
Anecdote, on dit d’une personne qui a beaucoup d’enfants “vu 1001 Kogg” ou qu’elle est “aimée d’Elviina”, pour un coureur par contre, on dira qu’il a “reçu le baiser de Jijka étant bébé”... Et ce n’est pas vraiment un compliment!

Saolhu, (Ajout personnel de Misora)
Dieu de la mémoire, du savoir, de la curiosité et de sa transmission.

Saolhu est en général vu comme un vieillard à la longue barbe blanche assis sur une pile de livres et tenant un bébé.
Il est le dieu de la mémoire, du savoir, de la curiosité mais aussi de sa transmission. Il est le sage qui observe, enregistre et transmet aux générations futures. Il transmet à chacun la mémoire, la passion d’apprendre et celle d’offrir aux autres. Saolhu est le patron de la tribue de la mémoire dont je suis issue. Sa couleur est le blanc, raison pour laquelle tous les membres de la tribu de la mémoire sont hybridés avec des créatures albinos!
On dit d’une personne qui se souvient d’une chose qu’elle avait oublié qu’elle a été “touchée par Saolhu”.
Si on vous dit sans cesse que vous êtes un crétin, ne vous en voulez pas, dites vous simplement que Saolhu ne vous a pas gâté, ce n'est pas de votre faute! Wink
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ ADMIN ]] ▲ Écureuil de bibliothèque
avatar [[ ADMIN ]] ▲ Écureuil de bibliothèque


Messages : 61
Points : 1644
Date d'inscription : 31/10/2015
Age : 20
Localisation : Dans un arbre :3
Des DCs? : Aria T. Murasaki (PC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le culte Kemono   Mar 1 Aoû - 19:24

Les fidèles
(journal de Misora, annexe)
Les fidèles que j'aurais rencontré serons recensés ici dans le but de noter leurs témoignage, etc...

[NB : pour entrer dans la liste des fidèles vous pouvez répondre après ce post et ajouter dans votre message toute information que vous voudriez voir figurer à votre sujet dans le journal!]
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le culte Kemono   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le culte Kemono

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le gardien du culte
» Une journée avec le culte d'Ilmater
» Le culte impérial devlan
» Saintes Ecritures du culte de l'Unique.
» Le culte de Gaia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: L'administration :: Règlement & Contexte :: Éléments de contexte additionnels-