AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre; Min 10l; H/Ya/Yu autorisé]
 

Partagez | .
 

 Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Généreux
avatar Généreux


Messages : 110
Points : 573
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 16
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie, Dalia


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Dim 14 Mai - 20:56

Tu sentais l'ambiance tendue chez toi. Même Eirin, d'ordinaire si insouciante, sentait que quelque chose clochait. Et elle n'avait pas tort. Ton cher père était loin d'être de bonne humeur en ce moment, et pour cause. Tu lui causais bien des soucis. Le rendez-vous avec Faust n'avait pas donné les résultats espérés, ton initiative d'adopter Marty ne lui avait pas plu, même s'il ne l'avait pas renvoyé à la rue. Mais pire que tout. Il avait découvert ton histoire avec Lyan. Sans le vouloir, ta sœur avait révélé la rencontre à la plage. Il n'avait pas fallu longtemps à ton géniteur pour découvrir ta petite escapade lors de la soirée karaoké. Tu lui échappais petit à petit, il le sentais. Il perdait le contrôle sur toi. Et ça lui faisait peur. Tu l'avais vite compris.

Depuis, l'étau s'était resserré autour de toi. Tu ne sortais plus seule, tu le tenais informé de tes déplacements. Mais ce qui avait le plus d'effet sur toi, c'était la pression qu'il mettait sur ta cadette. Il savait que tu voulais lui éviter le plus possible cette pression. Tu te tenais à carreau à présent. Même si intérieurement, tu bouillonnais. Tu supportais assez mal d'être à moitié enfermée. Heureusement, tu avais Marty pour agrémenter ton quotidien. Ton hybride avec sa dose de bêtises journalière. Il t'en faisait voir de toutes les couleurs, mais tu l'appréciais vraiment.

Aujourd'hui, monsieur Connor avait trouvé un nouveau candidat pour être ton fiancé. Il avait cherché activement ces derniers jours. Tu comprenais pourquoi. Ton géniteur voulait à tout prix te trouver rapidement un fiancé. Il ne voulait pas prendre le risque que tu retombe amoureuse d'une fille. Il comptait bien t'enchaînée à un homme avant ça.
Tu ne connaissais pas la personne que tu allais rencontrée. Elle venait directement chez toi pour cette rencontre. Tu t'étais préparée comme il  le fallait. Les cheveux bien coiffés, vêtue d'une robe noire, et ayant mis une touche légère de maquillage. Tu n'allais pas à un rendez-vous avec une personne que tu aimais, mais tu te devais tout de même d'être la plus parfaite possible.

Tu étais assise sur le canapé dans le salon, attendant l'arrivée de ton invité. Devant toi, ton père faisait les cent pas. Il voulait juste le saluer avant de retourner travailler, et s'assurer que tu n'allais pas te dérober. Eirin était montée dans sa chambre, avec pour ordre de ne pas venir vous déranger. Tu aurais aimé qu'elle soit là, ça t'aurait donné confiance. Stressée, tu porta ta main à ton pendentif pour le serrer.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Défenseur
avatar


Messages : 82
Points : 1651
Date d'inscription : 11/05/2017
Des DCs? : Yinsen Nitraich (pc)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Lun 15 Mai - 18:02

La vie dans la capitale du coin, Nekai, est assez singulière. Les humains avec des attributs animaux, les hybrides, cela me rappelle beaucoup de mauvais souvenir d’en voir être traité comme des esclaves. Pour le moment, cela fait quelques jours que je loge à l’hôtel, heureusement que j’ai beaucoup d’argent de côté pour me permettre un séjour aussi calmement. Un soir où j’ai terminé de me renseigner sur les hybrides, un homme, un certain monsieur Connor m’a appelé sur mon portable fraîchement acheté afin que je sois le fiancé de sa fille. Alors, j’avoue que pour le coup, je suis au départ choqué que de telle méthode existe toujours et d’une autre, je me prête au jeu, le père ne doit pas être très sympa avec sa fille, mais je me dis qu’au lieu de coller une balle dans la jambe de cette dernière, je peux lui être utile. J’accepte et l’homme m’a fixé rendez-vous chez lui.

Les jours se passent et le moment où je dois rencontrer la fille Connor est arrivée, je m’habille simplement en prenant dans mes tenues dites chics, autant faire bonne impression envers eux. Pour me rendre sur le lieu, je fais appel à un taxi et franchement, j’espère rapidement avoir une maison afin de pouvoir me permettre d’acheter une voiture, car je ne compte pas en acheter une avant d’avoir un endroit où la ranger. Je soupire avant de regarder par la fenêtre pour passer le temps. La ville est certes ce qu’elle est, mais je ne lui trouve aucun charme actuellement. Je suis tiré en dehors de mes pensées quand le chauffeur de taxi m’indique que nous sommes arrivés.
 
Je sors de la voiture après avoir payé la course puis je me rends à la maison Connor, après avoir sonné à la porte, des servantes viennent m’accueillir pour me faire visiter la maison. Le bâtiment me fait beaucoup penser au manoir que mon père possède en Russie, c’est un lieu honorifique quand on est adulte, c’est comme l’apogée d’une vie, mais quand ont né et on grandit dedans, je trouve que l’on est en cage dorée. Pour ma part, ma cage dorée avait beaucoup de nuances de rouge. Je soupire quand les servantes me conduisent devant la salle où se trouve monsieur et mademoiselle Connor. Je les vois partir et je prends quelques secondes pour respirer.

Je pousse lentement la porte pour voir une femme aux cheveux roses, ce qui, de mon point de vue est original ainsi que légèrement étrange vu que je ne connais pas la raison à cela, l’homme est assez grand, brun, il a les yeux bleus, comme sa progéniture. Je n’ai pas le temps de l’ouvrir que l’homme s’approche rapidement de moi pour me remercier d’être venue. Je ne fais que très peu attention à ce qu’il dit et je crois que sa fille, Freya comme il me l’a dit au début, le remarque. Une fois que l’homme a fini de parler, je lui fais comprendre que tout va bien se passer puis il part. Je m’assure que la porte de la pièce est fermée pour soupirer bruyamment. Je me retourne vers la femme en souriant
 
-Pourquoi les hommes plein d’argent sont toujours aussi pénibles, ils arrivent comprendre que leurs enfants veulent une vie différente de la leur.

Je soupire avant de m’approcher de Freya pour lui faire une révérence afin de finir par lui tendre la main de manière douce et délicate.

-Je suis Viktor Draguov, je ne compte pas être le fiancé d’une femme qui ne le désire pas et qui ne m’aime pas, je pense que c’est ton cas et pour tout dire, je pense qu’on pourrait bien s’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 110
Points : 573
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 16
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie, Dalia


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Lun 15 Mai - 22:10

Te retrouver à attendre seule avec ton père était une chose qui provoquait un certain stress chez toi. Tu savais qu'il était capable de beaucoup de choses en fonction de ton comportement, et c'était justement ce que tu craignais. Tu préférais accepter ses caprices plutôt que prendre le risque que ça ne retombe sur ta sœur. Eirin était celle qui comptait le plus pour toi au monde, avec Solange. C'était les deux seules à qui tu n'étais pas prête à faire prendre de risques. Tu n'imaginais pas la vie sans elles. Bien que depuis votre rupture avec Solange, tu l'évitais totalement. Par peur de lui attirer des ennuis, et de t'en attirer plus que tu n'en avais déjà. Ton attitude était lâche. Mais tu assumais de l'être. Après tout, jusque tu avais toujours fui en t'inclinant devant les volontés de monsieur Connor. Et pour l'instant, c'était très bien comme ça.

La porte s'ouvrit, laissant apparaître votre invité du jour. Un homme assez grand, aux cheveux courts et d'un noir ébène. Ses yeux arboraient la même teinte noire. Tu l'observa rapidement, laissant rapidement ton regard se baisser. Tu n'aimais pas fixer les gens trop longtemps. Ton père fut le premier à prendre la parole, lui laissant à peine le temps d'arriver. Il te présenta rapidement à l'homme, et s'excusa de devoir retourner au travail. Intérieurement, tu eus un rire jaune. Lui s'excuser d'aller travailler, quelle bonne blague. C'était visiblement la chose la plus importante dans sa vie, plus que ses enfants ou sa femme. Sur ton visage, tu ne laissa cependant rien paraître de cette haine qui te rongeais. Avant de partir, ton géniteur te jeta un regard lourd de sens. Pas de faux pas cette fois.

Tu attendis qu'il ait refermé la porte derrière lui pour lâcher ton pendentif et respirer un bon coup. Tu relâchais un peu le stress accumulé par la lourde ambiance de la maison. Souriant à ton invité, tu ne pus t'empêcher d'être surprise par sa franchise. Tu t'étais attendue à tout sauf à ça. Tu en était déstabilisée. Que répondre ? Être honnête toi aussi, ou bien agir comme le voudrait ton père. Le choix fut vite fait. Prenant sa main tendue, tu continua à afficher ton sourire de façade. Celui qui était impossible à dissocier d'un sourire franc.

-Monsieur Draguov, je suis agréablement surprise par votre franchise. Excusez le comportement de mon père, il est un peu débordé en ce moment.

Pour ne pas changer de d'habitude. Tu étais d'une sacrée hypocrisie quand tu voulais. Et tout ça en jouant parfaitement la comédie. Tu restais naturelle. Avec le temps, tu avais pris le pli.

-Pour en revenir à moi, sachez que j'ai moi-même désiré un fiancé. Mais j'ai laissé le soin à mon père de sélectionner le bon candidat. Je serait tout de même ravie de faire plus ample connaissance avec vous avec de me décider.

Ces mots te faisaient presque mal à prononcer. Mais c'était ceux qu'on attendait de toi. Alors tu continuais à sourire, tes yeux plantés dans ceux de Viktor.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Défenseur
avatar


Messages : 82
Points : 1651
Date d'inscription : 11/05/2017
Des DCs? : Yinsen Nitraich (pc)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Jeu 18 Mai - 21:31

La jeune rose me donne sa main et elle semble sourire, je ne comprends pas du tout pourquoi elle serait contente d’une situation telle, si j’étais a sa place, je voudrais tout faire pour que la personne parte le plus loin possible. Je l’écoute et en remettant tous les morceaux en place dans ma tête, j’avoue que j’ai du mal à croire qu’une femme qui a certainement vécu dans une situation semblable à la mienne quand j’étais enfant -bon ok, a des années lumières de différence, mais n’empêche que c’est une base similaire-  me sortir une chose pareille. Je la regarde dans les yeux pour essayer d’y discerner une sorte d’étincelle de révolte ou de rébellion, ce que les personnes qui subissent leurs géniteurs dans ce genre de milieu, comme une envie de liberté impossible à assouvir.

Je la regarde en haussant un sourcil puis je la conduis sur un canapé qui est à proximité de nous afin de la laisser s’asseoir si elle le souhaite, ce que je fais en prenant une position plutôt décontractée avant de la regarder dans les yeux puis mon regard se porte sur ce qui nous entoure, il semblerait que le père soit très fier de sa fille ou plutôt, de ses filles. La pauvre petite, je me demande bien dans quel environnement elle grandit. Les demeures luxueuses ont toujours autant de détail, certains n’y prêteraient pas attention, d'autres au contraire, adorent marquer dans leur mémoire chaque détail d’un lieu. Personnellement, j’ai dû me forcer à me créer des moyens mnémotechniques pour me souvenir de nombreuses choses et j’avoue que revenir dans un lieu comme celui-là, cela me perturbe beaucoup. Je crois mettre commencer à avoir l’habitude des lieux où le confort n’est pas une priorité pour les propriétaires.
 
Je fais doucement revenir mon regard vers la jeune Freya afin de pouvoir plonger mon regard dans le sien, je vais essayer de me concentrer afin de tenter de discerner des petites gestuelles qui pourraient m’indiquer quelque chose, car oui, j’ai beaucoup de mal à me dire qu’elle cherche un fiancé et que moi, le petit russe fraîchement débarqué soit contacté alors qu’il doit y avoir beau nombre de personnes fortunées dans la ville. Je soupire avant de m’enfoncer sur le canapé.
 
-Je suis Viktor Draguov, fils d’un ancien soldat de l’armée russe ainsi que d’une ancienne membre des services de renseignement suisse. En connaissant mes parents, je ne sais pas du tout comment ils ont pu finir ensemble et encore plus pour avoir vécu ensemble tout ce temps, autre époque, autre mœurs. Je suis venu m’installer dans la ville afin de prendre un nouveau départ, même si j’ai mes anciennes manies qui sont toujours présentes. J’ai également été militaire, mais j’ai rapidement déchanter par rapport à certaine chose et lorsqu’est venu le moment de renouveler mon contrat, j’ai refusé. Sinon…je sais jouer de la guitare, je sais tirer avec des armes à feux, je sais faire la cuisine, je fais également le ménage et la paperasse ne me fait pas peur…enfin, la majorité des paperasses, je t…vous explique même pas la galère que c’était de faire les papiers pour venir vivre ici alors que j’avais pas de passeport.

Je pense avoir dit les grandes lignes de ma vie que je peux citer sans souci, je doute que le reste puisse l’intéresser et quand bien même ce serait le cas, je la mettrais en danger plus qu’autre chose en lui disant que j’ai été dans la bratva, je ne sais pas si la mafia est présente ici et je ne préfère prendre aucun risque, déjà pour moi, je n’ai pas envie de me retrouver à payer des frais astronomiques de nettoyeur ou de service du genre, mais également pour les autres. Les mettre dans la confidence alors que je ne les connais pas et que mettre les civils en danger n’est pas une chose que je peux me permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 110
Points : 573
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 16
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie, Dalia


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Ven 19 Mai - 22:15

Depuis le temps que tu offrais des faux sourires au monde, il était presque impossible de deviner que tu n'étais pas honnête. Des fois, toi-même tu ne faisais plus la différence entre tes vrais sourires et ceux de façade. Mais il n'était pas compliqué de comprendre pourquoi quand on savait combien d'année tu avais passé à jouer les gentilles filles. Même pour les personnes t'ayant connue adolescente, il était difficile de croire qu'un jour tu ais pu être différente. Ce que peu de personnes savaient, c'est que avant tu avais Solange. Ta meilleure amie avec qui tu avais eu une relation intime. Avec elle, tu avais cru pouvoir t'élever contre ton père. Mais au final, tu avais été lâche et avait préféré obéir à ton géniteur que conserver ce lien si important pour toi. Enfin, tu avais toujours été ainsi. A vouloir éviter les problèmes. Quoique, ton côté rebelle était un peu remonté le soir où tu avais retrouvé Lyan au karaoké. Dommage que ton père ait tout découvert.

Tu suivis Viktor pour t'installer sur le canapé, les jambes croisées. Tu retenais tes mains qui menaçaient de reprendre leur habituel tic à serrer ton pendentif. C'était probablement le meilleur anti-stress que tu ais jamais eu. Au moins aussi efficace qu'un ronronnement de chat. Les jours où tu avais le malheur de l'oublier, tu avais du mal à tenir. Cet unique souvenir de ta mère que tu n'avais pas connue était quelque chose à quoi tu pouvais te raccrocher en cas de besoin. Tout le monde n'avait pas la chance d'avoir un objet aussi précieux et utile.
Ne sachant comment enchaîner la conversation, et préférant le laissant mener à son rythme, tu attendis que Viktor reprenne la parole le premier. Après tout, c'était lui l'invité. C'était donc à toi de t'adapter.

Tu l'écoutais attentivement te parler de lui, de sa famille et de sa vie. A mesure qu'il te dévoilait des choses sur lui, tu comprenais mieux le choix de ton géniteur. Un ancien militaire. Une sorte de protection pour s'assurer que sa fille ne risquerait rien. Une intuition te disait qu'il y avait autre chose, mais avec ce que t'avais révélé Viktor de lui, tu ne pouvais que conclure ça. Il ne semblait pourtant pas faire partir d'une famille très riche ou reconnue. Il te manquait un élément pour comprendre vraiment le choix de ton cher père. Et tu savais bien qu'il y avait peu de chance pour qu'il t'explique de lui-même ce choix. C'était à toi de comprendre.
Tout de même, tu aurais plutôt penchée pour une famille de nobles hybrides. C'était de la richesse et un haut rang social que d'être fiancé à une personne de l'une de ces familles. Mais puisque ton père semblait réticent à un hybride dans la famille Connor, il était allé chercher chez les humains.

Une partie de toi commençait à penser que c'était effectivement un bon parti. Un ancien militaire, tu ne risquais pas grand-chose. Mais d'un autre côté, ça pouvait être un danger. On ne savait jamais de quoi il pouvait être capable.
Tu avais écouté patiemment ses paroles. A présent, c'était à toi d'en dire un peu plus sur toi. Tout en faisant attention aux mots que tu choisissaient.

-Comme vous le savez, je m'appelle Freya Connor. Je suis l'aînée de la famille, et j'ai une cadette a huit ans. Pour ma part, j'ai toujours vécu ici à Nekai. Je n'ai pas eu la chance de connaître ma mère qui est morte en couche, mais de ce que j'en sais c'était une femme très belle et douce. Grâce à mon père je n'ai cependant jamais manqué de rien. Actuellement j'ai entrepris des études pour devenir journaliste. J'aime beaucoup chanté également.

Tu marqua une pause, le temps de reprendre ton souffle. Tu avais conscience de ne pas avoir révélé grand-chose, mais tu n'étais pas certaine de pouvoir contenir tes mots si tu abordais certains sujets. Souriant toujours, tu laissa ton regard dans le sien.

-Si vous avez des question n'hésitez pas, je me ferais une joie d'y répondre.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Défenseur
avatar


Messages : 82
Points : 1651
Date d'inscription : 11/05/2017
Des DCs? : Yinsen Nitraich (pc)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Sam 20 Mai - 17:41

Freya prit la parole et lorsque ses mots ont fusé de sa bouche, je commence à faire attention à sa posture ainsi qu’à ce qu’il pourrait ressembler à des tics ou des tocs. Elle plonge son regard dans le mien en finissant de parler. Je réfléchis à ce que je pourrais lui demander. Je pense d’abord commencer par des questions classiques sur elle, ses goûts ainsi que ce qu’elle pense de certaines choses. Cela sera pour un premier temps, dans un second, j’aimerais en apprendre plus sur sa famille, mais j’aimerais éviter des sujets sensibles, même si j’avoue être très curieux. Je change de position afin de pouvoir regarder la salle tranquillement. Ironiquement, je me replonge dans mon enfance quelques instants.
 
Je me souviens que ma mère était souvent dans une salle de ce genre pour jouer de la musique, que ce soit de la guitare, du piano ou du violon, chaque note qui faisait vibrer l’air était magnifique. Je regarde les meubles qui je trouve, ce sont quelques peux inutiles. Je pense que ce sont surtout mes habitudes qui ont dû changer et trouver que c’est excessif. Je plonge mon regard dans celui de Freya, prêt à l’assommer de questions, quitte à passer pour la personne qui pose trop de questions, cela me changera pour une fois.
 
-Je vois, j’ai perdu ma mère quand j’étais petit, ce n’est pas la même chose que toi, mais je tu ne m’as pas précisé si elle est morte à ta naissance ou à celle de ta sœur. 
 
Je me relève doucement afin de m’approcher d’une étagère où se trouvent quelques encadrements, certaines photos sont anciennes, j’arrive à discerner l’une d’entre elles, c’est le père de Freya avec celle qui doit être sa mère, enfin, je ne saurais dire quand la photo a été prise donc aussi bien, c’est l’une des anciennes conquêtes de monsieur Connor, mais ce serait très étrange, voir malsain. En y repensant, c’est étrange que je n’en ais pas vu des photos de Vlad avec ses ex, en fait, je ne veux pas savoir, le connaissant, cela aurait été des photos pendant l’acte et je n’ai pas envie de savoir ce qu’il fait avec les filles qu’il a dans son lit.
 
Je frissonne à ma dernière pensée puis je me retourne afin de pouvoir observer Freya, j’aimerais avoir un détail, une seule chose qui pourrait me dire qu’elle ment sur le fait que cela lui va que je puisse devenir son fiancé, mais je dois me faire des idées, c’est sûrement moi qui aimerais qu’elle soit ainsi, qu’elle soit plus rebelle. Je soupire avant de venir me rapprocher de la jeune femme, je me baisse un peu pour regarder le pendentif qu’elle et je recule doucement en me grattant la tête.
 
-Désolé, j’aime bien tout ce qui est collier et pendentif, je pense que cela doit être quelqu’un t’aime qui te l’a donné vu qu’il est très joli. 
 
Je souris idiotement avant de me remettre debout pour passer ma main dans mon haut et je ressors mes restants de plaques de l’armée russe puis je les laisse tomber sur mon haut. Je regarde les yeux de Freya avant de me plonger dans ses yeux azurés.
 
-Dis Freya, je suppose que je ne suis pas le premier que ton père a essayé de te mettre avec, j’aimerais savoir s’il y en a eu plusieurs. Aussi, j’aimerais également savoir si tu es plus du genre à préférer avoir un ami qui peut se faire passer pour ton fiancé et qui pourrait t’aider ou simplement un fiancé pour faire plaisir à ton père et si je me trompe complètement, te faire également plaisir. 
 
Je souris avant de m’étirer doucement puis je reviens vers elle.

-J’aimerais également connaitre ton avis sur les hybrides. Pour toi ils méritent leur sort ? Je me doute que certains d’entre sont dépendants, mais les autres et même ceux qu’ils veulent devenir indépendant. D’ailleurs, pourrais-tu m’expliquer ces histoires d’hybrides nobles et également des rumeurs que j’ai entendu dans des rues sombres que des humains seraient captifs d’hybride. J’aimerais également savoir ton parcours scolaire, tes goûts ainsi que tes envies, j’aimerais savoir comment ça s’est passé durant ton enfance pour toi et ta sœur, si ça s’est bien passé ou non.
 
Pour montrer preuve de ma bonne foi, je viens doucement me tourner pour remonter un peu mon haut, je place ma main au niveau d’une très ancienne brûlure.


-C’est un de mes frères qui me l’a fait quand nous étions enfant, mais je suppose que le connaissant de nos jours, il avait eu un avant-gout de sa vie actuelle.
 
Je laisse mes vêtements retomber puis je me replace au côté de le rosé afin de la regarder en étant un peu plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 110
Points : 573
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 16
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie, Dalia


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Sam 10 Juin - 22:57

Tu ne savais plus comment réagir. Les paroles de Viktor te faisaient douter sut l'attitude à adopter. Devais-tu continuer à jouer la comédie ? Ou pouvais-tu enfin être honnête ? Tu étais partagée. Il te semblait que tu pouvais lui faire confiance. Mais une part de toi craignait encore trop la réaction de ton père s'il apprenait que tu avais confié tes vrais pensées à un potentiel fiancé. Donner uniquement les réponses qu'on attendaient de ta part, ça semblait si simple à faire. Répondre comme le voulait ton père, et sourire. C'était tout ce que tu avais à faire. Et pourtant, les mots peinaient à sortir de ta bouche. Tu te sentais prise entre deux feux. Obéir à ton géniteur, ou à ton cœur. C'était un dilemme difficile, surtout au vu de ce chaque décision pouvait impliquer. Tu ne pouvais pas juste prendre en compte ton propre confort. Il y avais derrière tes choix ta sœur, Marty, et tes chances de revoir Lyan.

Trop partagée, tu choisis d'attendre un peu avant de formuler une réponse. Tu écouta simplement Viktor parler, l'observant. Il était presque dommage pour lui que tu ne sois pas intéressée par les hommes. Il était plutôt bel homme, tu pouvais le lui accorder. Tu espérais pour lui qu'il trouverait une personne capable de vraiment l'aimer. Penser à l'amour dirigèrent tes pensées vers Lyan. La séduisante jeune femme aux cheveux argentés ne te laissait pas indifférente, tu étais bien obligée de l'avouer. Tu devais réussir à convaincre Viktor d'accepter les fiançailles. C'était sûrement ta seule chance de revoir Lyan. Ayant laissé ton sourire disparaître quelques secondes, tu l'afficha de nouveau quand l'homme se pencha sur ton pendentif.

-C'est le seul souvenir que j'ai de ma mère. Elle l'a fait fabriqué peu de temps avant ma naissance, et y a fait graver mon nom. Et elle est morte en me donnant la vie.

Des fois tu aurais voulu que ta vie soit différente. Mais aujourd'hui il était impossible de changer les choses. Elle était ce qu'elle était, et tu devais faire avec. Tu ne pouvais pas changer le passé, mais tu pouvais influer sur ton futur. Chose que tu peinais à faire pour l'instant, malheureusement. Ta plus grande décision avait été d''entreprendre tes études.
Tu avais de nouveau laissé la parole à Viktor, qu'il puisse poser des questions si l'envie le prenait. Tu ne t'attendais cependant pas à ce qu'il te demande autant de choses. Tu écouta avec attention, pour être certaine de ne rien oublier en répondant.

Ce fut avec surprise que tu l'observa lever un peu son haut pour te montrer la trace d'une ancienne brûlure. Faite par son frère selon ses dires. Cela te confirmait que ton géniteur ne l'avait pas choisi juste parce qu'il avait fait parti de l'armée. Il y avait autre chose, que tu ne connaissais toujours pas. Mais ce n'était pas à toi de faire la curieuse. Tu te contenta d'entamer ta réponse, tout de même impressionnée par ce que tu venais de voir.

-Effectivement, vous n'êtes pas mon premier prétendant. Il y en a eu un avant vous, mais il semble que je ne lui ais pas plu. Pour en revenir à moi, comme je vous l'ais dit avoir un fiancé me ferait grandement plaisir.

Tu ne savais pas ce que tu avais mal fait durant la rencontre avec ton premier prétendant. Toujours était-il que ça avait échoué. Si tu ratais ici aussi, tu n'aurais plu le luxe de pouvoir rencontrer le candidat choisi par ton père.

-Je ne pense pas que les hybrides devraient être traités en esclave. Ce sont des êtres vivants comme nous. Cependant je peu respecter que certains veuillent servir des humains, mais ça devrait être dans d'autres conditions.

Tu n'avais jamais voulu participer à ce commerce. Voila pourquoi tu n'avais jamais acheté d'hybride. Aujourd'hui tu avais Marty, mais c'était différent. L'adoption s'était faite d'un accord commun, et il était surtout un grand ami à tes yeux.

-Pour ce qui est des nobles, ils font partis de familles entretenues par l'état. En souvenir des anciennes familles dirigeantes. Pour les humains captifs en revanche je ne sais pas grand-chose de plus que les rumeurs, désolée.

Tu en avais entendu parler, vaguement. Des humains emmenés dans une ville souterraine par des rebelles. Personne ne savait vraiment ce qui leur arrivait, certains revenaient, d'autres non. Tu ne savais pas quoi en penser.

-Mon parcours scolaire est assez classique. J'ai fréquentée des écoles renommées où j'ai reçu une très bonne éducation. Et... Actuellement je fais des études de journalisme par correspondance. Sinon j'aime beaucoup la musique, et je chante. Très bien à ce qu'il paraît. Mon enfance a été tranquille, je n'ai manqué de rien. Pareil pour ma sœur. J'ai eu un peu de mal avec elle au début, mais aujourd'hui je tiens vraiment à elle.

Tu t'arrêta après cette tirade, reprenant ton souffle. Il te semblait avoir répondu à toutes les demandes. Tu souris donc de nouveau à Viktor.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Défenseur
avatar


Messages : 82
Points : 1651
Date d'inscription : 11/05/2017
Des DCs? : Yinsen Nitraich (pc)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   Mer 21 Juin - 15:18

Freya semble, étonnée, je pense que c’est effectivement ce que l'on pourrait dire actuellement pour parler d’elle, enfin, c’est ce que je peux seulement dire avec ce que je vois à travers mes yeux. Elle m’annonce d’une manière calme que je ne suis pas le premier et cela me fait doucement rire avant de me rassurer, non pas que je n’apprécierais pas le fait que l’on vienne me dire que je suis un premier choix, mais je suis tout de même rassuré d’avoir été suffisamment discret pour que son père ne sache pas qui je suis réellement, enfin, je pense, je ne peux malheureusement être sûr de rien. Les paroles de la jeune femme sur les hybrides sont quelque peu rassurantes même si je ne peux en aucun cas vérifier si ces mots aient le sens qu’elle pense leur donner. Elle semble assez ouverte d’esprit et j’aime bien cela. Freya commence à me parler des hybrides nobles et je tique légèrement, en somme, ce sont juste des hybrides ayant eu des droits afin de calmer le reste de la population hybride en leur prouvant qu’ils peuvent effectivement acquérir des droits, mais malheureusement, ces droits sont uniquement accessibles pour les hybrides ayant une ascendance conséquente, ces nobles, ils ne sont juste qu’un semblant de façade, ce sont des hybrides et ils ne seront jamais élevés au même rang que les humains.

Je soupire avant de me gratter la tête. Je pense avoir un jugement actuel qui semble être loin de la vérité, mais j’ai encore beaucoup de choses à apprendre avant de venir pouvoir dire que mon avis est vraiment forgé. Ce qu’elle me dit sur les humains qui seraient portés disparu ne m’est guère étonnant, ce serait plus à une personne des forces de l’ordre que j’aurais dû demander, mais on ne sait jamais, la police ne sait pas nécessairement ce qui se passe et certaines familles riches ou non arrivent à savoir des choses qui peuvent être très utiles.

Freya commence à me parler de ses études et je souris doucement, les cours par correspondance sont assez futiles à mon goût, si elle ne va pas dans une école, comment veut-elle que son père comprenne quoi que ce soit sur les choix de vie si elle ne lui demande pas d’aller dans un lieu où son contrôle est quasiment insignifiant si l’école est bien gérée Je continue de l’écouter puis elle commence à parler de sa sœur, je souris bêtement avant de commencer à réfléchir, c’était désormais à moi de parler et j’hésite de partir sur plusieurs sujets par crainte de trouver dissiper l’inconnu sur mon passé. Je regarde en face de moi avant de prendre une grande respiration.

-Je vois, pour ma part, j’ai suivi un cursus assez classique en Russie, je n’étais pas un bon élève, mais j’ai beaucoup apprécié pouvoir aller dans des lieux loin de chez moi, de l’autorité de mon père et de son travail. Je pense que nous pourrions discuter de nos avis sur les hybrides, mais une autre fois, une fois que nous nous connaitrons mieux.

Je rigole doucement avant de venir sourire en regardant Freya dans les yeux.

-Au fil du temps, j’ai réussi à avoir quelques compétences avec des instruments, comme la guitare, la basse et la batterie. As-tu déjà joué d’un instrument ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le commencement d'une histoire (Feat Viktor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New person, new story [Feat Viktor Stroud ]
» "Les morts, ne racontent pas d'histoire" || Feat Aislinn
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Hors RP :: Corbeille-