AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥


[RP Neko/Maitre; Min 10l; H/Ya/Yu autorisé]
 

Partagez | .
 

 Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm Marty the little Batman
avatar I'm Marty the little Batman


Messages : 89
Points : 688
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le noir.
Des DCs? : Nope.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Freya
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Ven 28 Avr - 17:51


Heathens
Twenty One Pilots
click
Freya & Marty
La musique qui amène les paroles.
« Ça balance pas mal par ici et je trouve ça cool. La musique dans la peau, je te dis.»Posé dans une salle remplie d'instrument, tu bullais comme à ton habitude. Enfin, au départ, car bien vite, en vissant tes écouteurs sur tes oreilles, on aurait dit que tu étais habité. Comme possédé par la musique qui s'écoulait dans tes oreilles, tu te mettais alors à faire tourner les baguettes présentes sur la batterie devant toi, avec dextérité. Puis au fur et à mesure des premières notes, tes mains s'agitaient pour entamer un rythme sur l'instrument comme s'il avait toujours été tien. Même si quelques fausses notes s'échappaient de ta petite prestation, on ne pouvait pas dire que tu étais médiocre, bien au contraire. Que ce soit le rythme de plus en plus calé sur celui du morceau alors que tu laissais finalement tes écouteurs plus loin et la musique résonner dans la pièce. Ta concentration était bien là tout comme le fait que tu avais les yeux clos. Tu étais dans ta bulle, ça y était. Rien n'aurait pu te déconcentrer, pas même un pet de mouche, rien. La musique suivait son cours pendant que tu dodelinais de la tête en continuant de faire résonner le son de la batterie dans la pièce. Enveloppé dans la musique, tu t'étais laissé aller au maximum, un petit sourire sur le visage. Tu donnais l'air d'un enfant serein, totalement dans son élément : celui de la musique. D'ailleurs, c'est ce que tu avais toujours voulu être, un musicien. Tu avais ça dans le sang, mais jamais eu le temps véritable pour en faire plus. Tu gardais ta concentration au plus haut point.

Pourtant, tu entendais des bruits de pas, avant d'ouvrir un œil pour voir de quoi il s'agissait. Ton sourire se faisait alors plus grand alors que tu n'avais pas stoppé pour autant ton petit manège. Tu intimais d'un léger geste de la tête à la curieuse d'entrer dans la pièce. Même si tu ne la connaissais pas du tout, elle n'avait pas l'air d'être une personne méchante au premier regard. Alors que la musique finissait par se terminer non sans un peu de regret, tu posais tes baguettes contre la caisse claire de la batterie. Ton sourire en plus d'être franc et calme n'avait pas l'air le moins du monde agressif. Ce n‘était ni ton but, ni ton humeur de paraitre désagréable. Tu te levais lentement avec ta bouille d'idiot avant de te pencher légèrement comme pour faire une révérence à la fin de ton spectacle. Tu passais une main dans tes cheveux avec calme en attrapant une baguette pour la faire tourner entre tes doigts tout en coupant ton portable qui se mettait à lancer une autre musique. Tu regardais toujours la demoiselle qui semblait avoir avancé depuis que tu l'avais invité à le faire, même si tu n'en étais pas trop sûr.  

« Hoy ! On ne se connaît pas du tout, mais tu as l'air d'avoir été attiré par mon petit numéro. Moi c'est Marty, Marty Flanagan et toi ? Hey n'ouvre pas trop la bouche, tu vas avaler un truc volant par mégarde. N'empêche cool cette batterie, j'aime bien. »

© 2981 12289 0

_________________




Dernière édition par Marty Flanagan le Dim 7 Mai - 15:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 67
Points : 260
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 15
Des DCs? : Minerva, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Dim 7 Mai - 14:15

Il y avait des jours où ta sœur te faisait désespérer. Tu l'aimais, là n'était pas la question. Mais quand elle se décidait à faire sa petite princesse, elle devenait plus qu'insupportable. Et bien sûr, c'était à toi que revenait la charge de t'occuper de mademoiselle. Ton père avait toujours trop à faire pour se soucier des caprices de sa fille. C'était dans ces moments-là que tu éprouvais une certaine rancœur envers lui. Même si tu respectais ton géniteur, on ne pouvait pas dire que tu l'aimais. Loin de là. Ce qui restait le plus gravé dans ta mémoire contre lui, c'était son absence à l'enterrement de ta mère. Il avait, apparemment, aimé cette femme. Mais même la mort de sa femme ne l'avait décollé de son travail. Son attitude t'horripilait. Tu faisais avec cependant puisque tu n'avais pas vraiment le choix.

Aujourd'hui, mademoiselle ta petite sœur avait décidé que la destination du jour serait la bibliothèque. Comme il était hors de question qu'elle sorte seule, et que tu ne savais pas lui dire non, tu avais du l'accompagner. Dire que tu comptais ne rien faire de ta journée pour une fois... Eirin avait un don pour gâcher les bonnes choses. Mais tu l'aimais bien quand même. Elle mettait de la vie dans la maison avec son enthousiasme à toute épreuve. Tout l'opposé de toi en somme. C'était ce que tu aimais chez elle. Tu avais rapidement enfilé un simple jean et un tee-shirt avant de suivre ta tornade de sœur.

Coup de chance à la bibliothèque, vous aviez croisé une copine d'école de Eirin venue avec sa mère. voyant que les deux petites étaient parties pour un bon bout de temps à s'amuser ensemble, tu en avais profité pour confier ta sœur aux bons soins de l'adulte présente, décidant avec elle d'une heure et d'un lieu de rendez-vous. Et entendant, tu étais libre d'aller vagabonder en ville. Chose que tu faisais rarement seule.
Tu errais au hasard, t'arrêtant de temps en temps pour regarder une vitrine ou un bâtiment. Toi qui voulait devenir journaliste, tu avais appris à être observatrice de ton environnement.

Ce qui attira ton attention, ce fut la musique qui s'échappait d'une salle un peu plus loin. Tu reconnus aisément le son d'une batterie. Intriguée, tu avais suivi la musique pour découvrir un spectacle des plus inhabituels. Tu n'aurais pas exactement su déterminer si celui qui jouait était humain ou hybride, même si tu penchais plus pour cette seconde proposition. Tu ne savais pas d'où il sortait, mais le moins qu'on puisse dire, ce qu'il était doué. Et à fond dans son morceau également, habité par la musique. Un peu comme toi quand tu chantais.

T'approchant un peu, tu attendis patiemment qu'il s'arrête de jouer. C'était un sacré numéro que tu avais en face de toi. Tu n'avais pas remarqué que ta bouche s'était entrouverte, et ce fut une remarque de sa part qui te fit réagir. Tu ne le connaissais ni d'Eve ni d'Adam, mais tu pouvais déjà affirmer qu'il était spécial. Rien qu'à ses premières paroles, sa bouille d'idiot, et sa manière de se présenter. Tu restais surprise par cette spontanéité.

-Euh enchantée... Je suis Freya Connor.

Tu marqua une pause, ça te semblait un bon début.

-Dis-moi, où as-tu appris à jouer comme ça ? Tu es sacrément doué je trouve.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Marty the little Batman
avatar I'm Marty the little Batman


Messages : 89
Points : 688
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le noir.
Des DCs? : Nope.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Freya
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Ven 12 Mai - 15:27


That’s What I Like
Bruno Mars
click
Freya & Marty
La musique qui amène les paroles.
« Ça balance pas mal par ici et je trouve ça cool. La musique dans la peau, je te dis.»Pendant que tu attendais qu'elle te réponde, tu avais continué de jouer avec cette fichue baguette puis tu t'étais finalement levé totalement de derrière la batterie. Tu te retenais un peu de te moquer d'elle, car elle avait vraiment l'air de ne pas s'être attendu à autant de spontanéité dans le corps d'un mec comme toi. Tu avais beau donner des airs de mec qui sortirait d'un cercueil, ce qui était comique vu ta nature, tu étais plein d'énergie si tu voulais. La baguette en bois ne cessait de tourner entre tes doigts alors que tu souriais à la jeune femme qui se présentait un peu maladroitement avant de faire un commentaire sur ta façon de jouer. Tu ne trouvais pas spécialement que ta façon de faire de la batterie relevait du parfait ou d'un réel talent. Pourtant, à l'entendre, tu étais pas mal doué avec ça, alors tu haussais les épaules d'abord. C'était gentil de sa part, mais tu te demandais si elle avait dit ça pour te flatter ou si c'était sincère. Non pas que tu la jugeais mal, car elle était humaine, mais tu n'étais pas dans sa tête après tout. Comme à chaque fois que tu croisais quelqu'un de sexe féminin, tu avais au fond de toi pas mal de questions. Tu évitais de la regarder de haut en bas, même si elle avait l'air vraiment très jolie au final. Quand toi ta bouille dérogeait à la règle de la classe, elle s'était la couleur de ses cheveux qui cassaient les codes. Tu trouvais ça cool ce genre de couleur et comme tu étais quelqu'un de gentil au fond, tu approchais pour lui faire la bise avec un grand sourire avant de reculer le visage, puis tout ton corps d'un coup.

« Enchanté aussi copine Freya ! Tu ne vas pas me croire, mais j'ai appris tout seul, la batterie en écoutant mes morceaux préférés. Je ne dirais pas que je suis doué, mais que je me débrouille, il doit bien y avoir meilleur que moi dans cette ville. »

Tu faisais alors finalement le tour de ta batterie à nouveau pour prendre le tabouret en le posant non loin de la sympathique Freya, avant d'aller chercher son jumeau pour qu'elle s'asseye. Tu prenais place sur ton tabouret avant de tapoter de la main le sien pour l'inviter à faire comme toi. Après tout, elle n'avait pas l'air d'être spécialement effrayée ou repoussée par toi, alors si tu pouvais discuter un peu avec elle, ça ne serait que plus cool. Surtout que même si tu ne courais pas après ça, tu allais devoir chercher quelqu'un chez qui vivre, enfin une maîtresse ou un maître en gros. Tu avais beau te gérer tout seul, posséder un travail, un appartement, et même de quoi subvenir à tes besoins, tu étais réaliste. Un jour ou l'autre si tu n'avais personne pour disons être ton tuteur, tu allais finir par te faire choper par les Hunters. Ils n'étaient pas tendres, tu le savais bien, alors autant éviter ce genre de risque. Le truc, c'est que tu ne pouvais pas sauter à la gorge de Freya en lui demandant de te prendre comme son hybride, alors que ça ne faisait que cinq bonnes minutes que vous étiez l'un en face de l'autre, dix, tout au plus. Tu souriais alors un peu plus, volontairement pour qu'elle découvre ta dentition de chauve-souris puis tu te frottais la nuque légèrement. Personne ne parlait, ce qui était particulièrement gênant, alors tu allais devoir dire quelque chose, même un truc idiot afin de briser ce foutu silence. Tu prenais un peu ton calme, pour te retirer le petit stress timide que tu avais eu.

« Sinon, tu fais quoi dans la vie Freya ? J'ai cru entendre que tu n'étais pas été seule. Non, je ne t'espionne, mais je suis comme Batman, j'entends beaucoup. » Tu tapotes oreilles puis poursuis. « Moi je suis infirmier à l'hôpital de Nekai, mais comme je n'ai pas de maîtresse, c'est un peu la déche, je dois t'avouer. Enfin, je ne dis pas ça pour que tu me prennes, même si je suis sûr que ça serait cool. » Tu avais déjà été plus fin pour le coup, mais au moins cela avait le mérite d'être clair et net : tu voulais qu'elle t'adopte quitte à devoir l'aider dans les dures besognes de sa vie. Tu ne la connaissais pas, mais tu avais le don pour voir le bon fond des gens et elle avait l'air vraiment gentille.

© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 67
Points : 260
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 15
Des DCs? : Minerva, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Dim 14 Mai - 4:21

Les réactions de Marty te déstabilisent tellement que la situation en serait presque comique. Te voila face à une personne que tu as du mal à cerner, et face à qui tu ne sais pas réagir. Si tu pouvais voir l'air que ton visage arbore en cet instant, nul doute que tu rirais de toi-même. Sans être exorbités, tes yeux étaient grands ouvertes face à cette curieuse personne. Tu avais réussi à fermer la bouche grâce à sa remarque, c'était déjà ça. Tu étais rarement déstabilisée à ce point par quelqu'un. Ça ne t'était pas arrivé depuis longtemps. Enfin, ça ne faisait pas de mal de rencontrer des personnes atypiques parfois. Ça mettait un peu de piment dans ta vie monotone. Même si le fait qu'il t'appelle copine au bout de cinq minutes te laissait dubitative. Tu le connaissais à peine qu'il te trouvait presque un surnom.

Le fameux Marty avait donc appris tout seul à jouer. Tu trouvais ça assez impressionnant, tu savais à quel point apprendre à jour d'un instrument était difficile, même avec des cours et un bon professeur. Toi qui faisait du chant, tu avais compris que le milieu artistique était exigeant et difficile. Il avait certainement raison en disant qu'il y en avait des bien meilleurs dans la ville, des vrais professionnels. Mais pour quelqu'un qui avait appris en autodidacte, c'était déjà impressionnant.

Suivant l'invitation de Marty, tu t'assis sur le tabouret qu'il avait gentiment approché. Il était spécial, mais pas malpoli. Toi qui hésitais encore à dire s'il était un humain ou hybride, tu fus fixée en découvrant sa dentition. Tu n'aurais pas su dire quel animal il était, mais il était clairement hybride. Aucun humain n'avait de pareilles dents.
Un silence s'était installé entre vous. Un silence un peu gênant au vu de la situation. Tu aurais bien continué la conversation, mais tu ne savais pas quoi dire. Toi qui étais habituée aux conversations conventionnelles, tu te retrouvais presque perturbée.

Adopter un hybride n'était pas quelque chose qui t'avait tenté jusque là. Aller à l'animalerie était hors de question pour toi, tu ne voulais pas participer à ce commerce de vies humaines. Mais trouver un hybride dans la rue n'était pas une meilleure idée avec tous les rebelles escrocs qui trainaient. Tu ne vivais pas chez toi mais chez ton père. Tu devais donc faire attention à qui tu ramenais là-bas. Tu ne voulais pas que la maison se retrouve pillée.
Marty fut direct avec toi. Il cherchait une maîtresse. La proposition n'était pas fine, mais elle avait le mérite d'être honnête. Tu en avais presque oublié ce qu'il avait dit avant. Mais encore une fois, tu ne savais pas quoi répondre.

-Je t'avoue que si ça ne tenait qu'à moi, j'accepterai tout de suite. Mais je dois prendre en compte ma sœur, et le fait que mon père ne serait peut-être pas ravi que je ramène un hybride rencontré au hasard. Surtout que je ne te connais que depuis cinq minutes.

Tu sentais pourtant que s'il devenait ton hybride, tu ne le regretterais pas. Il semblait sympathique, et tu étais curieuse d'en savoir plus sur lui. Sa question première te revint en mémoire. Tu te hâta de répondre.

-Pour ta première question, je fais des études de journalisme en plus de m'occuper de ma sœur. J'étais avec elle jusqu'à ce qu'elle décide de rester avec une amie. Et moi j'en ai profité pour faire un petit tour.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Marty the little Batman
avatar I'm Marty the little Batman


Messages : 89
Points : 688
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le noir.
Des DCs? : Nope.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Freya
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Lun 15 Mai - 23:18


Locked Out Of Heaven
Bruno Mars
click
Freya & Marty
La musique qui amène les paroles.
« Ça balance pas mal par ici et je trouve ça cool. La musique dans la peau, je te dis.»Tu devais avouer que le caractère de Freya te plaisait bien. Elle ne prenait pas mal tes réflexions ou ton humour un peu vaseux sur les bords, c'était déjà ça. Tu la regardais s'asseoir sur le tabouret alors que toi, tu te mettais à sautiller sur le tien, alors que ton portable se remettait en marche comme possédé en diffusant du Bruno Mars dans la pièce. Tu ronchonnais un peu en allant baisser le son. Un peu de musique en fond pour discuter, ce n'était pas si mal, au final. Tu sentais bien qu'elle avait quand même du mal à faire la conversation, vu comment tu l'avais abordé, même si tu étais resté respectueux et poli. Malgré tout, elle te parlait alors que le souci n'était pas elle pour l'adoption, mais l'avis de sa petite sœur et surtout de son père. Tu avais été tellement spontané et naturel, que tu n'avais effectivement pas pensé à ce genre de détail qui pouvait fausser l'adoption. Tu hochais donc la tête en comprenant bien que tout cela n'allait pas forcement être facile sans qu'elle prenne en comporte la petite et son géniteur. Tu ne faisais pas de commentaire en écoutant toujours d'une oreille attentive ce que Frey avait à te répondre à ta précédente question. Journalisme ? Toi qui adorais les articles choc ou qui te retrouvait parfois dans le journal pour avoir aidé dans une intervention médicale, tu trouvais ça aussi cool que la musique. Non, même encore plus cool en fait. En tout cas, tu en apprenais un peu plus sur elle, ce qui te rendait curieux.

« Tu veux devenir genre éditrice dans un journal et tout ? Je demande, car j'ai toujours trouvé ça trop cool le journalisme. Un peu à la Clark Kent, mais sans le déguisement et le vieux slip sur les collants. Héhé, pardon, c'était peut-être un poil hors sujet. Elle s'appelle comment la demoiselle que je dois convaincre et que tu es soulagé de pas avoir dans les pattes quelques heures ? »

Tu étais encore plus curieux d'en apprendre sur Freya, mais aussi de savoir ce que tu allais devoir faire pour l'avoir comme maîtresse. Même si jusque-là, tu avais vécu sans te soucier de savoir si un jour ou l'autre, quelqu'un te prendrait sous sa tutelle, maintenant cela te marquais à force de parler avec la demoiselle. Tu te rendais compte que vivre dans ton appartement avec ta vie bien rangée, ton bazar constant, mais presque modéré ce n'était pas folichon. Tu voulais un peu de piment, de rebondissement et tu te doutais qu'avec Freya et sa petite sœur, tu n'allais pas en manquer. Même si vous vous parliez depuis peu, tu sentais une petite alchimie se former gentiment. Après tout, elle aurait pu refuser de s'asseoir et de s'intéresser à toi, pourtant, elle était rentrée, t'avais répondu à plusieurs reprises et était maintenant assise en face de toi sur ce fameux tabouret. Tu rejoignais bien vite le tien après être resté un moment debout et tu te mettais avec amusement à tourner sur toi-même à l'aide de l'assise qui pouvait bouger, de ton siège. Tu finissais par arrêter ton manège pour pivoter vers la demoiselle aux cheveux de cerisier. Tu approchais un peu ton visage d‘idiot du sien afin de lui demander des choses supplémentaires. Curieux jusqu'au bout et bizarre, pour ne pas changer.

« Dis Freya, ça fait quoi d'avoir une petite sœur ? Je veux dire, c'est beaucoup de responsabilités, mais c'est bien ? Je demande vu que bah, je suis né fils unique et que mes parents n'ont jamais voulu avoir un autre boulet que moi. Ils ne me l'ont jamais dit, mais je sais bien que mon père ne m'a pas voulu. Que veux-tu, moi, je voulais vivre comme un homme et non pas faire le sage petit hybride, donc ça ne lui a pas plus enfin, tu t'en fiches sans doute, excuse-moi… » Sans forcément faire la tête, tu soupirais un peu avant de te frotter la nuque d'un coup. Tu n'avais jamais avoué cela à personne, c'était sorti tout seul, comme si tu avais jugé que la jeune femme méritait bien de savoir ça sur toi. De toute façon, elle n'avait pas la tête d'une personne qui allait crier ça sur les toits. Tu espérais au fond de toi, qu'elle finirait par accepter de te prendre avec elle.
© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 67
Points : 260
Date d'inscription : 17/04/2017
Age : 15
Des DCs? : Minerva, Thérésa, Rebecca, Ellen, Anastasia, Adélie


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Marty Flanagan
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Mar 16 Mai - 21:34

S'il n'y avait eu que ta petite sœur à prendre en compte, tu aurais accepté de suite. De ce que tu voyais de Marty, tu sentais que ta cadette allait adorer passer du temps avec lui. Elle qui se plaignait souvent du calme plat de la maison, Marty mettrait de la vie là-bas. Son caractère atypique te permettait de le dire. Non, Eirin n'allais pas être difficile à convaincre. Le vrai problème allait être ton père. Même s'il n'avait rien contre le fait que tu ais un hybride, il n'approuverais pas que celui-ci ne vienne pas de l'animalerie. Ton géniteur voulait de la qualité comme il disait, pas un hybride ramassé dans la rue et potentiellement mal dressé comme il disait. Toi tu te fichais bien de ces détails. A tes yeux un hybride n'était pas un jouet ou un esclave, mais un potentiel ami avec qui passer du bon temps. Avec Marty, cela semblait bien partit. Un bon courant avait l'air de passer entre vous, autant en profiter.

Le journalisme semblait avoir attisé sa curiosité. C'était la première personne à qui tu en parlais. Le fait que tu le connaisse à peine devait t'aider à parler plus librement. Tu comptais bien réussir tes études haut-la-main, mais pour ça il valait mieux que ton père ne soit pas au courant. Nul doute que ton choix de métier ne lui plairait pas. Lui qui crachait à la moindre occasion sur les journalistes... Toi pourtant, tu trouvais ce métier passionnant. Faire des recherches sur de nombreux sujets différents était enrichissant. Tu apprenais beaucoup grâce à ça.
Tu gloussa un peu quand Marty revint sur ta sœur. Il n'avait pas tort quand il disait que ça te soulageait de ne pas l'avoir dans les pattes pendant quelques temps. Eirin était une vraie tornade, tu pouvais souffler un peu pendant qu'elle était avec son amie.

-Mon but est plus d'être journaliste sur le terrain, mais ce serait bien aussi éditrice. Quand à ma sœur, elle s'appelle Eirin. Mais tu sais, je doute qu'elle soit difficile à convaincre. La connaissant, elle va sauter de joie.

Un nouvel ami à habiter chez vous. Nul doute qu'elle serait ravie. Et toi ça t'arrangerait bien. Tu pourrais souffler plus souvent. Tu aimais beaucoup ta cadette, mais devoir s'en occuper tout le temps était épuisant. Surtout avec son caractère. Tu devais sans cesse faire attention à ce qu'elle faisait, impossible de la quitter des yeux une minute. Être l'aînée, ça n'avait pas toujours que des avantages.
En discutant avec Marty, vous en appreniez un peu plus l'un sur l'autre. Lui était fils unique, et visiblement pas désiré selon ses dires. Pour avoir déjà eu cette impression avec ton père, tu pouvais imaginer ce que ça faisait de savoir que l'on était vraiment non désiré. Tu lui souris gentiment, tentant de dissiper le malaise que tu sentais.

-Non je ne m'en fiche pas. Je suis contente de voir que tu me fais assez confiance pour me raconter ça.

Il n'avait pas semblé hésiter avant de te dire ça. Toi aussi tu devais lui en dire plus sur toi, ne serait-ce que par respect pour lui.

-Ce n'est pas toujours facile d'avoir une sœur. Je l'ai beaucoup jalousée au début. Elle avait une mère, moi je n'ai jamais connue la mienne. Mais depuis qu'elle a perdu la sienne, je me suis rapprochée d'elle. Alors oui, c'est beaucoup de responsabilités et c'est dur parfois, mais je n'imagine plus la vie sans elle. C'est un peu ma lumière.

_________________
Freya parle en Crimson
Indispo pour rp 3/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Marty the little Batman
avatar I'm Marty the little Batman


Messages : 89
Points : 688
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le noir.
Des DCs? : Nope.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Freya
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   Mer 17 Mai - 23:27


Galway Girl
Ed Sheeran
click
Freya & Marty
La musique qui amène les paroles.
« Ça balance pas mal par ici et je trouve ça cool. La musique dans la peau, je te dis.»Si le courant passait très bien entre vous, vous étiez tellement différent au final. Tu avais un métier si proche de l'humain, si altruiste, quand elle était plus informative, plus à la recherche du voyage et d'action. En un sens, l'action ne manquait pas spécialement à l'hôpital, mais sous une autre forme. Tu ne risquais pas de tomber sur une star mondialement connue ou le chef des rebelles comme consultation. En tout cas, tu souriais un peu plus en voyant bien que tu avais pas mal de raisons de vouloir partager ta journée avec cette jeune femme. Tu n'avais pas eu de grandes occasions de te rapprocher d'humains en général, alors c'était une chance. Tu sentais son sourire se dessiner sur son tendre visage comme pour te demander sans les mots de sourire toi aussi, que tout allait bien. Tu n'avais pas envie qu'elle parte comme ça, non, tu voulais encore et encore rigoler et discuter des heures avec elle. Si bien que quand elle te parlait de son père, tu posais instinctivement ta main sur la sienne en faisant des petits yeux comme pour compatir. Les choix des parents avaient toujours été une pierre angulaire dans ta vie et je comprenais très bien. Ce n'était pas toi qui avais décidé que tu fasses des études, non toi la seule chose que tu avais choisi, c'est la branche dans laquelle tu avais étudié. La médecine n'avait pas été un métier d'avenir pour ton père. Ce fut en remportant ton diplôme et en ayant un poste, que tu finissais par lui renvoyer la balle en lui prouvant le contraire.

« J'avoue que pour ma part, et même si ça sonne sans doute ironique, j'ai toujours vécu dans l'ombre et la nuit. Entre le fait que je sors beaucoup quand il fait sombre vu que je suis une chauve-souris et que mon métier a des horaires parfois assez nocturnes, la lumière a été longtemps un rêve. Alors, si tu veux bien Freya, j'aimerais briller près de ta lumière.»

Tes paroles plus qu'assez comique et joyeuse, elle portait un peu de mélancolie surtout dans ta voix. Tu n'avais au final jamais pris le temps de t'attacher réellement aux gens, et même si tu avais un entourage, des amis, le plus souvent, c'était eux qui venaient te voir et non l'inverse. La raison semblait stupide, mais tu avais toujours cette peur palpable de déranger, d'être de trop. Tu avais passé ton enfance à te dire que tes parents auraient pu vivre plus heureux sans toi, que tu étais un poids. Alors, pourquoi maintenant cela aurait changé ? C'était ce que tu pensais, même si actuellement la jeune femme prouvait bien le contraire. Elle ne respirait pas l'envie de te quitter ou encore de rester silencieuse à tes paroles. Tout autant que toi, elle ouvrait ses oreilles et s'intéressait à la personne avec qui elle discutait. Alors, tu continuais de rester attentif à ses paroles et ses gestes, tu finissais par retirer ta main quand la musique suivante sur ton portable se mettait en route. Tu bougeais de droite à gauche avant de prendre un violon qui traîne. Avec un sourire, tu regardais alors Freya avant de commencer à suivre le rythme lentement en fermant les yeux. Encore une fois, on sentait bien que tu étais habité par la musique, bougeant un peu parfois en dodelinant de la tête sans pour autant arrêter de jouer. Tu aimais cet air qui venait d’un pays dont tu avais tant entendu parler. En te rasseyant à la fin, tu affichais un grand sourire sans lâcher l’instrument. Tu reposais ta main sur celle de la demoiselle pour être plus franc avec elle.

« Tu sais, si je dois faire ça pour prouver à ton papa que je suis un bon hybride, je le ferais. Je peux bien passer des heures pour lui prouver que je ne viens pas d’un carton et que je te mérite, je m’en fiche. Je suis un peu comme cette musique, je peux être aussi calme que pétillant, alors j’ai envie de partager ça avec toi Freya. Tu es chanteuse non ? Si c’est le cas, ça ne te dirait pas avant d’en savoir plus l’un et l’autre, si son se faisait un petit truc ensemble ? Tu chantes et je joue. »

© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor   

Revenir en haut Aller en bas
 

Batman à la batterie amène une curieuse. - PV Freya Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Curieuse, mais...[liiiibre]
» batterie à eau et papier de Sony
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» Jour 3 - Chasse à la batterie
» Une Batterie pour Nintendo 3DS XL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Loisirs-