AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre; Min 10l; H/Ya/Yu autorisé]
 

Partagez | .
 

 Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm Marty the little Batman
avatar I'm Marty the little Batman


Messages : 150
Points : 1388
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le noir.
Des DCs? : Nope.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Freya
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]   Sam 22 Avr - 0:05



Marty Flanagan

Ma présentation
▬ Nom ::  Flanagan
▬ Prénom(s) :: Marty
▬ Surnom(s) :: I'm batman
▬ Age :: 28 ans tout pile.
▬ Sexe :: Gros...euh Masculin
▬ Orientation sexuelle :: Je suis pas jaloux, pansexuel.

▬ Classe ::  Hybride Rebelle
▬ Sous-classe :: Equalitazer
▬ Espèce :: Desmodontinae (Chauve-Souris Vampire)

▬ Métier :: Infirmier
▬ Niveau de vie :: J'pète pas dans la soie, mais ça va.
▬ Situation amoureuse :: Mouhaha... non sérieux j'en sais rien.
▬ Autre particularité? :: -Hypersensibilité à la lumière du soleil l'obligeant à porter des lunettes de soleil en extérieur.
-Enfant surdoué qui parle plusieurs langues et a appris le language des signes, pour le fun.
-Doit se limer les dents tout les mois afin de ne pas se blesser.
-Sort beaucoup plus la nuit que le jour.


▬ Mon avatar... :: Staz (- Blood Lad
Description physique ▬ Difficile de te rater, toi et ta face de rat, Marty. Enfin face de chauve-souris pour être plus clair. Tu es, ce nuisible qui vole dans la nuit, effraye les demoiselles en filant dans leurs cheveux et bois du sang. On ne peut pas dire que tu sois une gravure de mode en fait, mais tu n'es pas non plus moche comme un pou. Tu as ton charme, simplement, il est assez compliqué de le définir vraiment. En te voyant, on se demande si tu viens de sortir de ta douche, d'un asile psychiatrique ou d'un cercueil. Tu es un drôle de personnage mon grand, pas forcément terrifiant, mais étrange, très étrange.

Te coiffer, prendre soin de tes cheveux, de ta peau, c'est trop pour toi. Tu préfères te lever le matin, secouer ta tignasse sombre en bâillant comme un perdu puis les recoiffer avec tes doigts. Autant dire que tu fais pire que mieux le plus souvent, ce qui te donne cet épi caractéristique sur le haut du crâne. Même si tu n'en prends pas vraiment soin, ils ont gardé cette teinte sombre, parfois brillante que ce soit la nuit ou le jour. Couleur de jais, ils rappellent le charbon froid, l'obscurité dans laquelle tu te vautres ou bien tout simplement la période que tu préfères dans la journée. Il t'arrive de les attacher en arrière dans une petite queue de cheval, souvent plus boule informe que queue de cheval d'ailleurs. Tu prends souvent l'excuse que cela t'aide pour bosser, mais bon tout le monde sait que c'est parce que tu veux faire le malin, avant de la détacher en trouvant ça ridicule. Tu n'es pas bien logique, mais on ne t'en veut pas Marty.

Derrière la tignasse sans étoile, on peut apercevoir deux perles changeantes. Tantôt rouge comme le sang dont tu te délectes, tantôt jaune à l'instar des astres dans le ciel. Sans être particulièrement myope quand bien même le soleil attaquerait tes iris avec agressivité, tu n'as pas une vision parfaite. On pourrait mettre cela sur le dos des heures de jeux vidéos la nuit sans lumière ou encore de ta manie de ne jamais te rapprocher de quelque chose pour lire ce que tu y vois marqué. Ta flemmardise aura un jour raison de ton acuité visuelle, même si pour l'instant, tu peux encore aisément apercevoir quoi que ce soit le jour comme la nuit sans te cogner dedans. Sans être nyctalope, tu uses des ondes que tu peux expédier comme une véritable chauve-souris afin de te déplacer dans les lieux que tu ne connais pas. Pour le reste, tu sais te mouvoir à l'instinct, même les yeux fermés. Un jour, tu arrêteras justement de faire ça, en te la pétant en épatant la galerie et tu te cogneras le genou dans un meuble, j'ose l'espérer.

Sans jalouser Edward et sa peau made in boule de discothèque, ton épiderme est si blanc. On pourrait croire que ta peau a été faite littéralement en craie. Malheureusement comme tu n'es pas un ami très proche du soleil, toi, tu ne bronzes pas. Au contraire, plus tu restes au soleil et plus tu as de chance de finir aussi cuit qu'un steak sur la poêle. Quand tu te permets une petite sortie à la plage pour mater les filles, t'amuser et courir en short de surf, tu dois mettre une tonne de crème solaire. Une chose est sûre, avec tes soucis de blancheur, tu dois rendre heureux les actionnaires des marques de crèmes en tous genre. Même si c'est un blanc immaculé, impeccable, cela ne t'empêche pas d'avoir quelques imperfections ici et là. Que ce soit des marques de brûlures sur les mains à chaque fois que tu confonds dans ta maladresse le cendrier et tes propres doigts. Les cicatrices dans ton dos mélangent de tes relations passées assez agitées, de la violence de tes anciens maîtres et aussi de ton côté brusque. Sans oublier le bord de tes lèvres ainsi que le haut du dessous de ta bouche, souvent rouge quand tu te mords sans faire attention, laissant deux petites incisions discrètes, mais sanglantes.

Tes muscles sont présents, mais sans faire de toi une personne bodybuildée ou disproportionnée. Non pas que tu sois maigre ou que tu aies de la graisse sur les os, mais ce n‘est pas vraiment ton principal intérêt, de te muscler. Surtout avec ta taille d'un bon mètre quatre vingt deux et tes soixante dix-huit kilos tout mouillé. Tu possèdes assez de force pour expulser un patient un tantinet récalcitrant ou insistant quand il le faut. Il t'arrive de faire des pompes ou des tractions afin de te réveiller le matin, voir un jogging par semaine, mais pas plus. Découvert aux yeux des autres, c'est-à-dire torse nu, tu pourrais malgré tout faire quelque jaloux. Si l'on oublie ta peau d'albâtre et tes marques sur la chair, tu es tout de même bien bâti. On peut voir le dessin de ta musculature rien qu'au regard et c'est par le toucher qu'on peut comprendre que ce n'est pas que de la poudre aux yeux. Il te suffit de contracter un peu et tu te doutes que plusieurs demoiselles, humaines ou hybrides te voudraient volontiers pour leurs quatre-heures. Cela ne te gênerait pas, mais si tu commences ce genre de manie, tu sais que tu risquerais d'y prendre beaucoup trop goût, alors tu évites.

Ton principal outil de travail et sans doute, ce qui te sert le plus dans la vie, je parle bien de tes mains. Tu dois avouer que, même si tu sais les utiliser avec une certaine dextérité et que tu fais des merveilles, elles sont assez banales. Des paumes blafardes, des ongles longs, durs et par moment mangé quand tu les ronges sans oublier des doigts assez tentaculaires. Il y a également la présence des dites brûlures, par dizaine qui ajoute un motif étrange sur ces véritables serres crochues et par moment déstabilisantes qui te servent de toucher. Tu aurais pu tout aussi bien devenir peintre que pianiste avec de telles mains. Voir même chanteur à vrai dire, car même si ta voix tout comme tes mains, n'a rien de bien époustouflante, elle se fait présente et imposante. Elle a été, par le passé, nasillard, ridicule et particulièrement honteuse, puis la puberté et cette mue ont fait le reste. Son timbre est suffisant pour qu'on tourne la tête et t'écoute avec un minimum d'attention. Ni trop aiguë ni trop grave, elle te correspond bien. Elle est capable de se fondre dans la masse comme de sortir du lot pour rayonner un peu. C'est une des seules traitresse véritable de tes émotions, car c'est en elle que l'on ressent ton humeur du moment. C'est un peu comme ta dentition, elle te rend particulièrement étrange, limite repoussant quand on la voit, mais elle fait partie du personnage, elle renforce qui tu es vraiment. Que serait une chauve-souris vampire sans ses dents après tout ? Elle ne te sert pas qu'à priver de leur hémoglobine des animaux, tu manges également avec. Alors, tel un rituel mensuel, tu dois les limer afin de ne pas te blesser ou de repousser ceux que tu dois soigner régulièrement. C'est un travail d'orfèvre bien souvent douloureux, mais nécessaire.

Pour finir ce portrait, autant parler de ton accoutrement. Tu peux devenir quelqu'un de particulièrement agaçant pour ce qui est de la mode et de la tenue vestimentaire. Aussi bien capable de venir au boulot dans un costume trois pièces, cravate comprise qu'en jogging et vient sweat, tu déroges à la règle. Tu es à même de démonter les codes à ta manière en mélangeant les looks et les couleurs, comme bon te semble. Chez toi, on trouve de tout du pull marin trop grand, au jean taille basse en passant par la veste avec un col en fourrure sans oublier le blouson en cuir de bad boy. Les chaussures ne sont pas épargnées allant de celle élégante que tu cires souvent aux tongs, basket et autre sneakers en folie. En somme, chaque jour, tu laisses entrevoir une autre façon de te regarder, un style inimitable, totalement dans tes cordes et que tu vas toujours comme un gant. C'est sans doute en ça que tu énerves pas mal de gens autour de toi. Vêtu d'un sac de pomme de terre ou d'un sac-poubelle, tu trouverais encore le moyen de paraitre digne et naturel. Marty dans toute sa splendeur, on peut le dire.

Description psychologique ▬ C'est en t'écoutant que l'on comprend très vite que tu es une immense tête de mule. Tu n'as pas ton pareil pour ronchonner dans tes dents en niant d'avoir tort. Sans être quelqu'un de trop cartésien, tu as beaucoup de mal à accepter ta défaite. Il vaut mieux éviter de jouer avec toi aux échecs au risque de finir avec les pions ainsi que le plateau sur le coin du nez. Oui, tu es aussi quelqu'un de facilement irritable, sans doute ton côté sanguin. Ironique pour une chauve-souris vampire, mais je m'égare. Tu te rappelles encore la dernière fois où ton sang n'a fait qu'un tour, le meuble de télévision qui prône dans ton salon lui aussi. Il porte encore la marque de la manette de Gamecube peu ergonomique volant dans la porte du meuble afin de s'y encastrer. Si tu veux être plus vivable, il va falloir faire un effort.

Rêveur comme beaucoup de personnes de ton âge, il t'arrive souvent de rester des heures, le regard loin sur ton petit nuage. Sauf que tu oublies que parfois, c'est au travail que cela te prend, ce qui peut être bien plus grave. Tu ne te fais pas régulièrement attraper, heureusement pour toi. Ce qui est assez comique dans cette histoire, c'est que ce sont tes patients, qui la plupart du temps te font la remarque suer cette facette de toi. Il faut dire que sans être dérangeant, ce n'est peut-être pas agréable d'attendre sa prise de sang alors que l'infirmier en question rêvasse juste à côté. Alors, oui, il arrive que tu prennes des coups de coude ou que tu entends des réflexions, mais tu les as bien cherchés. Ce n'est pas sérieux de ta part d'agir ainsi sur ton lieu de travail, mais même te le disant, cela ne changera pas les choses.

Énergique la plupart du temps, tu peux très bien passer ta journée dans ton lit, quand tu es en congé. À l'image d'une limace, tu fais la loque sous la couette sans rien dire, sans bouger. Tu te lèves pour les besoins primaires, mais bien vite, tu retournes dans ton cocon, dont seule ta tête dépasse. C'est si loin du comportement dans l'hôpital où tu donnes plutôt des airs de fusée quand tu prends plusieurs patients à la suite comme si de rien n'était. On pourrait se dire que cela est illogique étant sonné que tu rêvasses, mais comme tes moments d'égarement comblent les vides, entres tes excès d'énergie, tu finis par trouver un équilibre. Étrange dans l'ensemble, mais un équilibre tout de même. Mine de rien, et même si tu fais tout cela, naturellement, tu sais contrebalancer le mal et le bien habilement, Marty.

Toujours assez hésitant avec les demoiselles, tu ne parles pas beaucoup à vrai dire avec elle. Non pas qu'elles te repoussent ou bien, que tu ne sais pas quoi leur dire, mais tu es quelque part quelqu'un de timide. On ne dirait pas quand tu te mets à leur parler avec une certaine franchise dans un flot continue d'ineptie et rire. Pourtant, dès qu'elles ont trouvé ta faille, adieu la gueule de crocodile et bonjour ses bras. Tu n'es pas avare en compliment et en gentillesse, car tu ne vois pas pourquoi tu les traiterais mal. Ta propre mère ne t'a pas élevé ainsi, même si elle préférait, quand tu n'étais pas dans ses pattes, mais c'est une autre histoire. Tu es loin du beau blond peroxydé, chic et bon genre, mais tu sais que tu peux encore avoir ton succès, en te débarrassant justement de ce genre de mec.

Intelligent et imaginatif, même si tu luttes parfois contre ce côté renfermé, tu sais discuter de tout et de rien avec les gens. Quand tu repenses à la fois où tu as parlé avec une petite accidentée, muette, rien qu'avec le langage des signes que tu avais appris la semaine précédente, tu en rigoles. Tu n'aurais pas pu deviner que cela te serait aussi utile et surtout aussi rapidement. Alors, oui ce n'était pas parfait et parfois, la petite t'a fixée perplexe, mais tu as réussi à la rassurer. Dans le fond, tu es quelqu'un de très sympathique, si on oublie l'aspect excentrique et les tenues vestimentaires que tu arbores. Sans oublier ton humour quelque peu glauque par moment. Malgré tout, le fait que tu parles couramment plusieurs langues, connaisse presque autant qu'un humain en dit long sur ton éducation. C'était la moindre des choses pour les côtoyer tout en continuant de penser ce que tu penses, c'est-à-dire : qu'un jour les hybrides arrêteront de se faire frapper et soumettre par les humains, ou du moins, tu l'espères.  

N'importe qui te croisant dans la rue pourrait te confondre avec un humain. Après tout, tu travailles comme eux et au même endroit que d'autres humains. C'est sans doute cette facette qui illustre un peu plus l'animal que tu es au fond de toi. Tu t'adaptes, te caches parfois dans la foule pour mieux te balader la nuit en paix. Pour ton entourage, tu resteras loufoque, dérangé voir particulièrement bizarre. Tu ne ferais rien pour changer cela, quoi qu'on puisse en dire. Au contraire, tu oseras les épaules ou te mettras à rigoler sans raison avant de partir. Tu continueras d'agir comme auparavant en laissant le courant des critiques te passer au-dessus. C'est pour cela que tu es à l'écoute de ceux qui le valent tant, car tu ne te laisses pas influencer et tu restes neutre. Entre l'infirmier sage et attentif et la chauve-souris vampire assoiffée et agitée. Au final, il ne manque que peu de chose dans ton existence, peut-être une personne pour la partager avec toi et te montrer d'autres façons de faire ou de réagir, qui sait ? Tout le monde peut changer un jour ou se bonifier avec le temps et les épreuves, pourquoi tu ne subirais pas la même chose ?

PS : (Un de ses surnoms est résumé dans le caractère Very Happy)
Chronologie d'une vie ▬ Tu n'es pas né avec une cuillère en argent dans la bouche, surtout que ce n'est pas spécialement pratique pour manger, tu avoueras. Tes parents à toi, en plus d'être des gens modestes, ils ont toujours préféré la discrétion. Très pratique quand leur gamin encore tout petit adorait courir partout et tout casser. Tu ne parlais pas encore que tu mettais déjà à mal la patience légendaire et tendre de ta maman. Que tu tires sur tes tee-shirt à les déformer ou encore que tu tartines ton bavoir de nourriture pas encore, mais casser des objets, ça ne passait pas. Alors, régulièrement, tu finissais au coin ou tu prenais des tartes à décoller la mâchoire de n'importe qui. Douce ne voulait pas dire forcement baba cool surtout en parlant de ta chère mère. Du coup, tu as vécu le début de ton enfance entre catastrophes, baffe sur les joues, pleures et courses dans la maison. Vous vivez dans une vieille bâtisse qui tenait par le miracle de votre amour familial, ou le bon dieu qui avait mis de la colle sur la charpente, chacun sa théorie. En tout cas, déjà à cette époque, tout comme tes parents, tu ne faisais pas bâtiment de différence entre les humains et les hybrides. Toi, tant que cela avait une tête marrante et que ça voulait bien te prendre dans ses bras, ça t'allait.

Pendant que tu gazouillais parfois avant de devenir un enfant un peu plus débrouillard et autonome, tes parents devaient ramener de l'argent. Alors, quand ton cher papa s'occupait d'aider des scientifiques en faisant avancer avec sa propre contribution la science dans l'aspect des malades et de leur soin, ta mère faisait la nounou. Ce n'était pas un travail réjouissant pour elle, mais au moins, tu avais quelqu'un avec qui jouer. Tu as vu passer beaucoup de têtes, humaines comme hybrides, ce qui n'a fait que renforcer la curiosité en toi. Avec tes yeux étranges et ta bouche grande ouverte, tu avais l'air niais, presque idiot même si cela cachait quelque chose. En vérité, loin d'être aussi ignorant, tu écoutais les conversations autour de toi ainsi que celle de tes parents en engrangeant des mots, des expressions et du savoir. Même si tu ignorais le faire aussi naturellement. Ainsi, sans trop de surprises, tu finissais par dire tes premiers mots tout en gambadant dans la maison, avec moins d'éparpillement que plus jeune. Tu prononçais des petits « Papa » et « Maman » ou encore « Manger ». C'était assez ridicule pour l'instant, mais tu étais encore très jeune au final donc rien d'étonnant. Pourtant, tu allais rapidement être préparé à agir comme l'animal que tu étais : une chauve-souris vampire.

Tu te faisais entraîner dans les bois par ton père avec un silence assez perturbant. Il ne t'avait pas dit la raison de votre sortir, et même, si maintenant, tu approchais de la dizaine, tu étais encore assez perdu. Tu poussais les feuilles d'arbre en le suivant attentivement non sans trébucher parfois, le faisant grogner devant toi. Tu ne savais pas qu'il ne comptait pas te ménager et bientôt à ta surprise puis ta frayeur, tu étais seul. Pas un bruit autour de toi, l'air froid dans tes poumons, la solitude t'enveloppant. Tu l'appelais plusieurs fois en vain, aucune réponse ne te revenait. Tu te mettais à chouiner puis à courir dans tous les sens avant de tomber nez à nez avec un animal. Tu ouvrais les yeux en scrutant le petit rongeur, non sans les sentir s'ouvrir de plus en plus grand avant de sauter sur ce dernier. Tu plaquais tes dents sur son corps avant de lui ôter une petite quantité de sang non sans le sentir s'agiter. Au bout de quelques minutes, tu le relâchais en restant là, immobile, choqué de ton propre acte, pendant qu'il filait penaud et effrayé. Tu venais de découvrir ce que tu étais vraiment, et même si tu n'avais pas été près à voir ça, tu n'avais pas eu le choix. Ton père réapparaissait devant toi en te tendant la main. Tu hésitais puis tu la prenais en te relevant avec lui puis tu rentrais donc. Tu passais la soirée à expliquer à ta mère ce qui s'était passé sous le regard assassin de cette dernière envers ton père. Elle n'avait pas apprécié la façon avec laquelle tu avais appris ta nature, vraiment pas.

Adolescent, comme beaucoup, tu essayais un peu tout et n'importe quoi dans le but de paraitre cool. Ce qui, bien évidemment ne plaisait pas du tout à tes parents, bien au contraire. Depuis le temps, il avait cessé de te frapper quand tu faisais une bêtise, vu que maintenant, c'était systématique. À se demander comment tu faisais pour ne pas te faire attraper, sans doute ton visage de gamin fatigué et ton apparence humaine. Chanceux, mais pas trop, tu fumais, buvais et tentais même des substances illicites, jusqu'à finir par faire une bourde magistrale. Attaquer quelqu'un pour boire son sang, c'était déjà assez grave, mais que la victime soit en plus ta propre mère, c'était encore plus dérangeant. Tu avais déboulé comme une furie dans la chambre alors qu'elle était en train d'enfiler une robe de chambre, lui avais sauté dessus comme un dérangé avant de mordre son cou. Sans les cris de ta matriarche et le geste de ton père pour te tirer de là, dieu sait ce qu'il aurait été advenu d'elle. Sans pour autant t'en vouloir, elle ne t'a pas tari d'éloge envers son entourage après l'incident.

Ainsi pendant plusieurs années, tu suivais assidument des cours en tous genre allant des math ou de l'histoire pour les matières générales jusqu'à la biologie animal ou l'immunologie. Tu n'aurais pas eu ta place dans une salle de classe où tu aurais préféré te curer le nez ou bâiller qu'autre chose. Dans ton lit, dans ta chambre au calme, tu étais dans ton élément. Ce qui en un sens faisait naitre un sentiment de joie chez tes parents, car tu allais devenir quelqu'un. Ils pensaient que tu visais les hautes écoles ou encore médecine, mais au final, et même en passant des concours, c'était râpé. Avec quelques coups de fil et un minimum de connaissance, tu finissais par trouver une place du haut de tes vingt-cinq dans un hôpital. D'abord, mis à l'essai sur des cas tous aussi anarchiques les uns que les autres, tu finissais par avoir ta place. Cela fait maintenant déjà plus de trois ans que tu travailles dans cet hôpital où tu as fini par te faire un nom, tout en discrétion. Tu partages encore des soirées avec tes parents même si tu vis maintenant dans ton petit appartement. Tu côtoies les humains la plupart du temps, et même si en un sens, tu te fiches bien de leur délire, tu aimerais qu'ils cessent de traiter les tiens comme des objets. Alors, sans doute que tu vas t'amuser à en kidnapper un ou deux pour les maltraiter, mais au final, tu vas surtout tailler le bout de gras avec. Tu es un rebelle rien que par ton métier en comparaison de ta nature, mais tu préfères un minimum de neutralité. Et puis comme tu avoues si bien : un coup de pompe dans les fesses n'empêche pas de rigoler avec les humains.


▬ Prénom/Pseudo/... :: Skin, Marius ou Marty pour l'coup.
▬ Comment es-tu arrivé là? :: Par la porte du fond et Freya dit la multi-personnalité m'a fait venir par son aura ouffisime.
▬ Donne-nous quelques infos sur toi :: Je suis vieux comme Disneyland, je fais du rp depuis plus de 13 ans et je vais vous retourner le crâne. Very Happy
▬ Code du règlement ::


Dernière édition par Marty Flanagan le Sam 22 Avr - 19:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 506
Points : 2984
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]   Sam 22 Avr - 11:58

Bienvenue! (il fallait que je prenne ce perso pour te dire ça)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Marty the little Batman
avatar I'm Marty the little Batman


Messages : 150
Points : 1388
Date d'inscription : 21/04/2017
Age : 25
Localisation : Quelque part dans le noir.
Des DCs? : Nope.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Freya
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]   Sam 22 Avr - 14:10

Entre chauve-souris c'est logique Very Happy Merci copine de la nuit. Sois ma batgirl je serais ton batman :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
avatar [[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux


Messages : 50
Points : 1013
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Probablement la tête dans une machine quelconque...
Des DCs? : Ayato Yukimura ; Osvald S. Black.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ///
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]   Sam 22 Avr - 17:45

Chose promise, chose due: je suis là!
Comme tout est complet, je valide! (J'aime bien quand ça va vite :3)

Tu trouveras tout ce qu'il te faut dans "gestion des personnages"! (++ n'oublie pas de recenser ton avatar) Et amuse-toi bien!



_________________

(gif pour fangirl)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nom de Zeus un Marty sauvage ! [Fiche Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Gestion des personnages :: Présentations :: Hybrides validés-