AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre; Min 10l; H/Ya/Yu autorisé]
 

Partagez | .
 

 La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mer 1 Fév - 23:27



La maison du voleur

La nuit dernière avait été particulièrement longue. En traînant dans un bar pour y glaner quelques ressources auprès d'humains ivres -qui avaient toujours tendance à parler plus que les autres-, j'avais rencontré un homme se faisant passer pour un hybride dans le but d'obtenir des informations sur d'autres humains, riches au possible, afin de leur dérober leurs plus précieux trésors. Nous nous étions abrités dans un local commercial inoccupé afin de faire affaire lorsque des chasseurs avaient surgis, nous nous étions cachés et avions finis enfermés dans un petit bureau de l'arrière boutique, où nous avions du passer la nuit. Le toit avait manqué de céder, l'orage avait éclaté, l'humain m'avait proposé de devenir mon maître après que j'ai réussi à le démasquer et le mettre en position d'inconfort certain, nous avions dormis sur des cartons entassés... Bref, un scénario tout ce qu'il y avait de plus ordinaire!
Au matin, lorsque nous étions sortis de ce bureau, le soleil pointait le bout de son nez et une journée radieuse s'annonçait. Après avoir noté l'adresse de l'humain, j'avais couru jusqu'à la cité souterraine en me protégeant au possible les yeux du soleil. En traversant le tunnel, ma robe noire s'était accrochée à une racine et s'était déchirée. C'était bien mon fort! Voilà qu'il ne me restait plus qu'une seule tenue à me mettre! J'avais regagné ma petite cabane, entre l'ancien temple et le lac souterrain. Là-bas, j'avais cherché les plans que j'avais promis à l'humain et les avait mit dans un sac noir, ainsi que quelques bricoles qui tenaient pour la plupart dans une petite boîte en bois décoré d'un motif de rose. J'avais pris le temps de me débarbouiller et avait enfilé ma dernière robe en état d'être portée. Elle était blanche et couverte de jolies dentelles. C'était la robe que je portais le jour où je m'étais enfuie de chez mon ancien maître.
Une fois prête, j'avais pris mon sac et était remontée à la surface afin de me rendre à l'adresse indiquée par l'humain. Dans les jolis quartiers "riches", les gens me regardaient bizarrement. Était-ce à cause de mes ailes ou plutôt des lunettes de soleil que je portais malgré la saison? J'avais traversé le parc des cerisiers et était enfin arrivée devant la maison que je recherchais. C'était une belle demeure, il fallait avouer. En tout cas, pour un voleur, c'était assez épatant!
J'hésitais un instant avant de pousser le bouton de la sonnette. Étais-je sur le point de faire une erreur?
-

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Ven 3 Fév - 18:16

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Ezekiel avait accepté mon idée, je lui avais donné mon adresse et nous nous étions occupé d’ouvrir cette fichue porte. Ensuite, chacun était aller de son côté, elle devait revenir vers moi avec au moins les plans. Après, si elle décidait finalement de ne pas me suivre, il allait falloir qu’on voit comme garder l’œil l’un sur l’autre. Sachant que nous pourrions chercher à éliminer l’un ou l’autre pour garder nos secrets respectifs, elle pour ce qu’elle vendait (des infos) et moi pour ce que je volais. On faisait la paire quoi ! Bon, l’inconvénient de mon côté, était que je n’aurais pas la force de la faire tuer, mais elle n’avait pas l’air non plus bête au point de s’en inquiéter.
 
Bref, je l’avais regardé s’éloigner tandis que je jetais mes affaires de « clodo » et rentrait dans mon quartier évitant les regards ou les salutations. Il était peut-être tôt et j’avais peut-être mal dormis, mais pour autant je n’avais plus envie de dormir. J’avais filé sous la douche, me décrasser, jeter mes vêtements aux linges, ranger quelque truc et puis voilà.
 
J’étais maintenant habillé d’un jean et d’une chemise blanche simple. J’avais faim... et sûrement qu’elle aussi, alors je préparas un petit déjeuner copieux avec tout plein de chose, des fruits, des jus différents, des céréales, de la brioche, du pain, des confitures, des croissants. Bien sur, nous n’allions pas manger tout ça, mais comme je ne savais pas ce qu’elle prendrait, autant sortir ce que j’avais. Café, thé, chocolat chaud, tout était sur la table à manger.
 
J’allumais la télé pour voir les informations quand la sonnerie retenti. J’avais eu tellement peu de personne chez moi, que pendant un instant j’ai crus que j’allais sauté de joie. Calmement, je vérifiais la caméra et lui ouvrit.
 
-Bienvenue Ezekiel. Je la regardais avec un sourire qui s’effaça presque. Ta robe est jolie, mais le noir te va mieux. Lui dis-je sans méchanceté, puis je regardais ce qu’elle apportait. Avec seulement ça, soit je me dis que tu ne compte pas vivre là, soit tu as vraiment peu de possession...
 
Je me grattais la tête, presque gêner de me rappeler dans quel endroit elle vivait. Je lui fis alors signe de rentrer.

-Si tu as faim, j'allais passer au petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mar 7 Fév - 21:59



La maison du voleur

J'aurai pu être malhonnête, et ne jamais revenir. J'avais l'argent alors rien ne m'obligeais à tenir parole. Il n'avait pas grand chose contre moi: il était à la portée de tous de deviner que les rebelles ne vivent pas dans la légalité: le fait d'être rebelle était déjà illégal en soi! Je ne risquais pas plus, si j'étais capturée. De toute façon j'irai au camp de dressage et je retournerais à l'animalerie pour m'en enfuir de nouveau. Mais sa proposition m'intéressait. Je n'étais encore sure de rien, mais je voulais y réfléchir. En parlant, je devrais réussir à prendre une décision définitive. Habiter un si jolie maison que celle devant laquelle je me tenais était déjà bien tentant: elle était bien plus agréable à l'oeil que ma petite cabane actuelle. Celle-ci avait toujours appartenu à ma famille, mais à l'époque elle devait sans doute tenir mieux debout! Je jetais un coup d’œil alentour: tout semblait plus brillant et lumineux ici. J'étais parvenue, petit à petit, à m'accoutumer à la lumière, même si celle-ci ne me convenais pas pour autant. C'était le début d'une belle journée et bientôt le parc des cerisiers serait plein d'enfants venus jouer, j'avais toujours trouvé beaucoup de charme à ce quartier.
Lorsque la porte s'ouvrit, je découvris enfin l'humain sous son vrais jour: sans résidus de masque sur le visage ni vêtements de clodo un peu exagérés. Ce n'était pas le fait de voir son vrai visage qui me surprenait mais plutôt le fait qu'il aie l'air plutôt normal. Je m'attendais à avoir au moins une surprise, mais non! Je n'étais surprise que par sa facilité à m'ouvrir la porte de sa maison sans rien craindre de moi. Je n'avais peu être pas l'air assez effrayante! Il me parlait comme si nous nous connaissions, me fis remarquer que mon autre robe m'allait mieux et aussi le fait que je ne semblais pas décidée à venir vivre ici au vu du peu de choses que pouvait contenir mon sac.
-Beaucoup de rebelles préfèrent ne pas s'encombrer de trop de possessions: on ne sait jamais quand on devra quitter précipitamment nos habitats. Expliquais-je. Quant à ma robe, je préférais la noire aussi mais je l'ai abîmée.
Abîmée n'était pas le mot juste... Elle était fichue, tout bonnement!
Après m'avoir fait signe d'entrer, il m'invita à me joindre à lui pour le petit déjeuner. Evidemment, que j'avais faim: nous n'avions tous les deux rien mangé la veille puisque nous avions été enfermés. Et, au possible, si cela doit arriver un jour à nouveau, je préférerais que ce soit dans une boulangerie! En entrant, je pus constater que la maison était aussi belle de l'intérieur que de l'extérieur. Il y avait longtemps que je n'avais pas passé la porte d'une si jolie maison! J'avais la possibilité de vivre ici, restait à découvrir ce que cela impliquerai pour moi. Bien que j'ai eu tous le loisir de penser du mal de lui, cet humain me paraissait à présent un peu plus agréable. Je le suivais jusqu'à la table du petit déjeuner.
-Tu as une très jolie maison... Pour un hors-la-loi. Fis-je, sur le ton de la provocation.
J'avais employé ce ton à mainte reprise depuis que nous nous étions rencontrés, et j'avais trouvé cela très amusant! Aussi, je n'étais sans doute pas prête de m'arrêter!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Sam 11 Fév - 8:42

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Comme je m’y serais attendus, elle m’expliqua que les rebelles préféraient ne pas avoir de possession, trop de risque j’imagine. Bah oui, on laisse des traces, de un et de deux. Si ils doivent partir en vitesse... c’est dur de laisser des affaires derrières soient. Donc autant ne rien avoir, pour ne pas être tenté d’en prendre trop et de s’encombrer. Elle même l’expliquait. Puis elle précisa qu’elle avait eu un petit incident avec sa robe, je fis une petite mine surprise et comprit qu’elle devait être en sale état. Car sinon elle aurait pue le tricoter, enfin la recoudre. Mais soit elle ne savait pas faire, soit sa situation, je veux dire, il a plus, l’humidité sur le tissu... bref !
 
-Dommage pour ta robe... Allez entre.
 
Puis elle rentra avec moi, je la menais dans le salon, cuisine et elle me fit un... demi-compliment ? Je lui rétorquai avec un sourire malicieux.
 
-Il faut dire qu’être malhonnête rapporte. Enfin, on reste sur le fil du rasoir, un faux pas et tout s’écroule. Mais c’est excitant, je trouve. Je lui tirais une chaise. Mange tout ce que tu veux et on va discuter de ta enfin, notre situation maintenant. J’écouterais toute tes questions et y répondrais au mieux. Ainsi, si cela te convient, tu pourras faire le tour de la maison.
 
Je m’installais à mon tour, en face d’elle, me prenant un verre de jus d’orange et un bol de céréale avec du lait. Et la regardant, je lui posais cette simple question.
 
-J’ai l’impression que la luminosité ne t’es pas agréable, tu n’as pas de lunette de soleil ? Par ailleurs, si tu vie ici, tu pourras t’acheter plein de chose, tu auras un lieu sécurisé ou déposer tes affaires. Lui expliquais-je.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Jeu 16 Fév - 22:07



La maison du voleur

Ma remarque semblait faire mouche, l'humain -je connais son nom maintenant que j'avais son adresse mais c'était toujours plus amusant de l'appeler "l'humain"- venta alors la rentabilité de ses actions malhonnêtes. Il ajoutait également que tout pouvait s'arrêter pour lui en un clin d’œil, qu'il pouvait tout perdre au moindre faux pas. Sauf que cela n'avait pas l'air le déranger, ça mettait du piment dans sa vie tranquille d'humain. Que dire à mon sujet? Il était indéniable que, jusqu'à aujourd'hui du moins, je pouvais perdre tout ce que j'avais en très peu de temps. Sauf que, moi, je n'avais rien. Je ne possédais rien, comme je l'avais fait remarquer, je n'avais plus de famille non plus et mes amis -tous rebelles, cela coule de source- vivraient de la même façon sans moi. Tout ce que j'aurai à perdre, c'est ma liberté. Pourtant, je la mettais tous les jours en danger. Et, ce danger, c'est ce qui la faisait vivre. Pourrais-je vraiment dire que je suis libre si je me cloîtrais dans la ville souterraine pour ne pas me faire capturer? Donc, dans l'absolu, je comprenais ce point de vue.
Il me tirait une chaise pour que je puisse m'y installer, tel un vrai gentleman... L'exact inverse de ce dont il avait l'air la veille! Cela m'amusais mais je ne fis pas de remarque, il ne faudrait pas que je le froisses maintenant! Je pris place face à un amas de nourriture qui m'évoquait des toiles anciennes représentant des festins gargantuesques dans des châteaux monumentaux et que j'avais vu, petite, sur les murs des appartements de mon tout premier maître. Depuis, je crois n'avoir jamais plus vu autant de nourriture en un même endroit. Cet humain savait définitivement comment recevoir. Il m'invitait alors à manger autant que je le souhaitais pendant que nous discutions de ce qui allait être notre situation à présent. Je me servis un thé noir, sans sucre et avec une petite goutte de lait, pendant qu'il s'installais.
Répondre à mes questions? A vrai dire, je ne savais pas quoi lui demander... Cette situation était particulière, tout de même. D'habitude, les hybrides sont choisis par des humains dans des animaleries et puis c'est tout. Ils ne les interviewent pas autours d'un petit déjeuner complet!
Il fut le premier à poser une question, alors, me demandant pourquoi je ne portais pas de lunettes de soleil si la lumière me dérangeait.
-En effet, mes yeux ne sont pas vraiment adaptés à de si fortes lumières. Bien sur, j'ai des lunettes de soleil, mais je trouvais malpoli d'entrer dans la maison avec.
J'avais été élevée chez un maître noble, alors, la politesse, j'en avais beaucoup entendu parler! ... Même si, à l'époque, j'étais une vraie petite teigne!
-A vrai dire, je m'arrange toujours pour vivre plutôt la nuit et sortir le moins possible en plein soleil. Je préfères te prévenir que si je dois changer cette habitude cela ne se fera pas en un jour.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Jeu 23 Fév - 17:43

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Et me voilà en face de cette... petite princesse aux cheveux roses, voilà à quoi elle me faisait penser avec sa jolie robe, qui lui donnerait presque un air sage, mais son regard, son sourire n’était pas en concordance avec cela. Dommage pour elle ? C’était ses affaires après tout, mais si elle n’avait vraiment que cela, j’allais rapidement lui faire acheter d’autre vêtement, c’était le moins que je puisse lui offrir.
 
Je la regardais faire et... de son comportement, de ses gestes, je déduisis qu’elle avait d’eu avoir un maître, car elle se tenait bien, presque raffinement. Et comme ce n’était pas une noble, c’était forcément dans une famille humaine, la seule question était pourquoi elle n’y était plus... Bien que sa manière d’être me disait que cela y était pour quelque chose, à moins que ce ne soit à la suite de cela justement.
 
Puis elle me répondit calmement, me parlant de politesse, elle avait donc forcément eu une éducation, elle n’avait pas vécue toute sa vie là bas, dans ces quartiers détestables et triste. Je restais impassible, mais je me rappelais moi même de ma vie dans des endroits peu fréquentable. Si elle n’était pas comme une vraie chauve-souris, c’est à dire aveugle, elle n’en n’avait pas moins quelque attrait, cela me fit sourire. Encore que je me demandais comment était son ouïe.
 
Elle m’expliqua par la suite que je risquais de bouleverser ses habitudes, du moins, c’est comme ça que je le compris.
 
-Oh, ne t’inquiète pas. Je ne te demande pas de changer tes habitudes, si tu veux dormir le jour, te lever la nuit, fait comme bon te semble. Tu es libre de tes allées et venue à la maison. Je te demanderais juste d’être discrète avec tes visites ici, le soir, de ne pas attirer l’attention en somme. Et... Je suis désoler, mais tu ne pourras pas inviter « d’ami » ici. Tu comprendras facilement que je ne veux, ni ne peux me permettre de ramener toute la misère du monde ici, sous peine de m’attirer les foudres des voisins ou pire... Je laissais un petit silence à cette réfléxion. Pour moi, je te vois un peu comme une colocataire, tu es libre de manger avec moi, de me suivre si tu le souhaite, tu fais ta vie comme bon te semble. Et ton loyer sera autant ton silence, que ton aide pour obtenir des informations. En échange, en plus de cette habitation, de ce toit, tu auras évidemment de quoi te nourrir et un peu d’argent pour t’acheter ce que tu veux. Si c’est quelque chose d’illégal, parle moi en avant, j’ai ma manière de faire et je sais à qui demander cela pour rester discret ici, peut-être que tu en as d’autre pour les bas quartiers, mais j’ai moi aussi mes habitudes.
 
Je prie une gorgée de jus d’orange, lui laissant le temps de prendre en compte ce que je venais de lui dire. Puis je terminais par lui laisser la parole.
 
-As tu des questions ? Des conditions ou je ne sais quoi ? La vie que tu peux mener, ce que tu peux et ne pas faire. Etc... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Jeu 23 Fév - 22:48



La maison du voleur

Je mangeais un croissant au beurre tout en écoutant avec attention les dires de l'humain -je ne finirais jamais de l'appeler comme ça- au sujet des règles qu'il me faudrait suivre si je veux vivre dans sa maison. J'étais apparemment libre de mes mouvements, comme une colocataire sauf que mon loyer serait mon silence et mes services d'informatrice. Il comptait évidemment sur ma discrétion, ce qui coulait de source: les voisins allaient se faire toutes sortes d'idées sur moi -et sur lui par extension- si je me mettais à aller en venir en pleine nuit en remuant tout le quartier. Je n'y comptais pas, j'étais quelqu'un de très discrète quand je voulais, héritage de mon hybridation. Je n'avais pas le droit non plus de traîner tous les rebelles de la ville à la maison. Cela me semblait trop évident. Nous devions avoir l'air parfaitement réglos pour ne pas gêner ses affaires! De toute façon, je n'avais personne à recevoir ici. Et si quelqu'un voulait me voir, je préférais le faire en terrain neutre afin d'éviter la casse. Qui mériterait une telle faveur dans la ville souterraine? J'irais les voir de temps en temps pour aider un peu mais à part le chat noir, je n'avais jamais été proche de quiconque. Et encore, "proches" était un grand mot. Nous avions travaillés ensemble, tout du moins.
En plus du logement, j'aurais également ce qu'il fallait pour répondre à mes besoins: de la nourriture et même un peu d'argent si je voulais acheter des choses. En clair, je pourrais vivre comme le font les humains. C'était la première fois de toute ma vie que l'on me proposait cela... Et il fallait dire que peu d'hybrides avaient cette chance. Qu'est-ce qui rendait cet humain différent? Était-ce juste lié au fait de ses affaires ou avait-il quelque chose de plus que le commun des mortels? Je voulais le découvrir. Et cette curiosité me mènerait peu être en plein dans son piège mais, je l'avais toujours dit, elle me tuera un jour!
Je bus encore un peu de thé avant de reprendre la parole.
-Cela aurait presque l'air trop parfait pour être vrai! Tu es décidément un humain surprenant. Allez savoir si j'essayais de le flatter ou de le vexer. J'ai plus l'habitude de poser des questions à des gens idiots et partiellement ivres, en réalité. De plus, j'ai l'impression que tu aimes bien anticiper les interrogations plutôt que me laisser les poser! Je pense que tout est suffisamment clair, je comprends tout à fait les conditions que tu viens de me donner et je les respecterais. Moi, je n'en ai qu'une: si je te suis, je te fais confiance et je déteste vraiment les petits malins qui s'amusent à briser cette confiance. Mais je crois bien que nous en avons déjà parlé.
Mon visage s'était transformé lorsque j'avais insisté sur le mot "vraiment", se faisant alors plus menaçant, et avait repris sa "douceur" habituelle aussitôt la phrase finie. Il était évident que, dans ce curieux duo que nous nous apprêtions à former, la confiance était primordiale. Mais, pour moi, c'était plus comme... Une affaire personnelle. J'avais déjà souffert d'avoir fait confiance à un humain et je briserais sa vie si il brisait ma confiance. C'était décidé, depuis longtemps.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mar 28 Fév - 9:36

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Me voilà à lui faire un bien joli petit speech assez précis de ce que je voulais, de ce que j’imaginais entre nous. En fait, c’était presque professionnel dit comme cela. Mais au moins, j’étais clair et précis, elle ne pourrait pas être surprise, ni dire qu’elle ne savait pas. En clair, je la mettais en face de responsabilité qu’elle prenait si elle s’engageait dans cette voix là.
 
Et sa répons fut à peu près à quoi je me doutais, que ce côté parfait  pouvait cacher un piège. Selon la description de ce qu’on appel un piège, alors oui, je la piégeais dans un cocon idéale d’où elle ne voudrait pas partir. La cajolant, la faisant se sentir bien, je lui donnais une situation où elle ferait du bon boulot, car elle n’aurait pas à s’inquiéter de petit détail comme le toit ou dormir, les vêtements à recoudre, à manger pour tarir sa faim. Ainsi fait, elle serait plus à même d’être en forme pour des missions de reconnaissances et aurait moins envie de me poignarder dans le dos en étant combler.
 
En somme, je lui payais son silence, contre une vie confortable, elle m’était plus nuisible sans mon contrôle. Certains diront que cela me coûterait chère à la longue, bien sur. Mais que me voudrais un tour en taule ? De perdre mon image, mes biens et de payer une énorme somme pour sortir de prison, alors je me prévenais de cela en l’acceptant dans mon logis. Et si d’autre pense qu’arrêter était la meilleur solution... oui c’est vrai, mais ce n’est pas comme si je voulais tout le temps, à peine une fois par moi et à des personnes pourries, donc bon... Je n’avais pas de remord.
 
Elle continuait et cela me fit sourire lorsqu’elle parlait d’anticipation, elle semblait surprise, pourtant un bon manipulateur ce doit d’anticiper, comme un bon vendeur, se doit de proposer à ses clients ce qu’ils leur feraient plaisir avant même qu’ils ne le demande. Là, j’étais un peu dans ce cas là, pour me la mettre dans la poche, je devais la brosser dans le bon sens du poil et puis ce n’était pas comme si cela me déplaisait. J’appréciais bien son caractère, j’imaginais bien la petite touche pimenter qu’elle mettrait à ma vie de tout les jours.
 
Elle acceptait mes conditions, j’en étais heureux et ne fut pas plus troubler par son regard sombre lorsqu’elle me parla de confiance, je me demandais juste de quoi il en retournait. Etait-ce à cause de son possible ancien maître ? Sa famille hybride qui aurait été trahi, vendu par des voisins ? J’imaginais tout un tas de scénario et commençait à avoir envie de connaître son passer. Si elle avait été abusée, comment elle était arriver en bas de l’échelon, si elle y était née ? Cela m’aurait étonner vue ses bonnes manières, mais je n’étais pas au courant de tout. J’hochais la tête et lui répondis sereinement.
 
-Bien sur, je comprends parfaitement. Dans tout contexte, toute relation, il faut de la confiance et je ne compte pas briser celle que tu mettrais en moi, de même qu’en retour, j’attends toi même que tu montre que je puisse avoir confiance en toi. Mais je n’en doute pas trop. Je terminais mon verre et reprit tout aussi calmement. Tu dis être surprise de la manière dont je te traite, moi cela me semble normal. Après tout, je n’ai aucune raison de te jeter et même, je suis prisonnier de ce que tu sais à mon propos. J’ai donc tout intérêt à ce que tu aime être à mes côtés. Je l’avais dis sans aucun sous-entendus, je n’y avais même pas pensé. Tu as donc du pouvoir sur moi. Donner du pouvoir à autrui peu donner des résultats bien surprenant pour des personnes saines d’esprit du moins. Et puis, pour l’anticipation, il est bien plus simple d’être clair sur ma demande, que de louper des points et se retrouver ennuyer plus tard. De plus, n’est-il pas normal pour un voleur d’anticiper ce que pense l’autre afin d’obtenir ce que l’on veut ? Je rigolais. Ouah... c’est... Je regardais mon plafond puis elle. C’est la première fois que je parle de cela à quelqu’un, c’est à la fois perturbant et bien. Je veux dire, c’est quelque chose qui peut m’envoyer en prison, mais c’est aussi quelque chose que j’aime faire. Et donc c’est agréable de pouvoir en parler, comme si c’était n’importe quel loisir. Je lui souriais, heureux de cette nouveauté, croquant dans un croissant par la suite. Es-que tu fais la visite de la maison seule ou tu veux que je te dirige ? Après tu me feras une liste de ce que tu voudrais, d’affaire pour ta chambre, meuble, habit, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mar 28 Fév - 22:55



La maison du voleur

Nous étions apparemment du même avis: dans notre situation, comme dans toute autre, la confiance était chose primordiale. Nous devions être surs qu'aucun de nous d'eux n'avait l'intention de trahir l'autre, maintenant et pour la suite aussi. Pas de mensonge, c'était une règle d'or. Si on commence les mensonges, même les plus petits, il devient impossible de distinguer le vrai du faux après. Il ferait donc son possible pour préserver ma confiance mais attendait aussi que je fasse de même, que je prouve qu'il pouvait me faire confiance.
Son comportement, qui me semblait surprenant à peine plus tôt, avait l'air plus logique à présent qu'il m'exposait son point de vue. Plus logique, mais toujours pas "normal" comme il le disait. Certes, il pensait qu'il était préférable que j'apprécie sa compagnie, ainsi j'aurais sans doute moins envie de me retourner contre lui... Mais m'enfermer dans une cave produirait le même effet. Par ailleurs, il devait être doué pour manipuler les gens alors il pourrait très bien essayer de profiter de cette situation pour obtenir quelque chose. Je n'avais pas cette impression, pourtant.
Il parlait de sa capacité d'anticipation et la reliait avec ses activités, notant que celle-ci était absolument nécessaire pour obtenir ce qu'il voulait, puis eu une réaction assez surprenante. Il rit, avant de m'indiquer que c'était la première fois qu'il parlait de cela. Rien de surprenant: il ne le pouvait pas, je concluais qu'il n'avait pas d'autres complices, j'étais la seule personne à savoir cela. Il affichait un sourire qui m'avait semblé tout ce qu'il y avait de plus naturel. J'avais envie de dire "voilà, je suis là", avec moi on peut parler... Mais je n'en fis rien.
Je me voyais mal dire quoi que ce soit à ce moment là... Et aborder un nouveau sujet m'y aida forcément.
-Tu dois avoir mieux à faire que de tourner en rond dans ta maison avec moi.
Pour ma liste de course, je me disais que j'aurais sans doute besoin en priorité de vêtements... Et de sous-vêtements. C'était du domaine de l'urgence. Je n'avais rien d'autre à me mettre que ce que j'avais sur moi et ce serait particulièrement gênant au moment de les laver.
-Et pour la liste je m'efforcerais de ne pas te ruiner!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Sam 11 Mar - 10:47

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel

C’était à la fois si surprenant, rafraichissant et agréable de pouvoir parler sincèrement de toute ses activités à quelqu’un, en regardant cette personne dans le blanc des yeux aux lieux de louchée sur son nez, rougi par la honte ou l’embarras, non... Là j’étais presque fière d’être un voleur. Étrange non ?

Je m’en sentais bien, j’avais peut-être rencontrer une personne sur qui je pouvais compter et enfin ne pas avoir à me cacher. Franchement, j’aurais peut-être du adopter plus tôt un hybride !
Je lui souriais et repris suite à sa propre réponse.

-Oui, ce serait mieux. Où il faudrait que je vende la maison. La taquinais-je, sous-entendant qu’elle allait acheter tout et n’importe quoi sans faire attention au prix. Je savais pertinemment que non et pourquoi j’en étais sur ? Tout simplement car ce n’est pas en pensant avoir des fonds illimités qu’on survie dans son ancienne environnement, elle faisait forcément attention à ce qu’elle possédait. Je te donnerais un plafond, une somme maximal à dépenser et tu auras libre droit dessus. Et sinon tu as raison, j’ai mieux à faire que de tourner dans ma maison... Me reposer sur le canapé ! Lui lançais-je en me levant de ma chaise avec un croissant. Rigolant et souffla, je tiras alors d’une pochette des papiers. J’ai eu le temps de faire imprimer une demande d’adoption pour hybride, une fois que tu l’auras signer il restera encore quelque truc, mais ton statut ne sera plus « illégale » tu pourras donc sortir sans crainte. Enfin... si tu veux devenir mon hybride.

Je posai le papier devant elle et me retourna vers le canapé.

-Je te laisse faire le tour de la propriété et lire les documents. Si tu as une question sur quoi que ce soit, n’hésite pas.


Je baillais discrètement dans ma main et m’allongea devant la télé. Lui laissant toute liberté d’aller et partir dans les pièces.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mer 15 Mar - 0:12



La maison du voleur

Il vient un moment où un inconnu cesse d'être un inconnu. Je me demandais quand c'était arrivé, précisément. J'étais plutôt naturelle depuis que j'étais arrivée, même si je m'étais laissée envahir par le stress en chemin... Nous parlions de ses vols comme d'un hobby tout ce qu'il y a de plus anodin, de plus légal, je le taquinais pour voir si il avait des limites... Ou juste parce que je trouvais ça drôle! A vrai dire, je ne savais pas. Mais cela allait sans doute durer encore un peu! Sans doute aussi longtemps qu'il répondrait à mes plaisanteries sur le même ton, après je devrais arrêter au risque de l'agacer et de mettre mon confort en péril. Lorsque j'avais fait remarquer qu'il avait sans doute mieux à faire que de tourner en rond dans sa maison avec moi, il se levait et me répondit que oui: se reposer sur son canapé était sans doute une meilleure activité. Je le comprenais. Après cette nuit, je n'avais qu'une envie: me reposer, moi aussi. Il fallait d'abord que je mette tout en ordre avant cela.
A ce sujet, voilà qu'il me donnait un tas de papiers: les documents d'adoption. Il m'expliquait alors que je devais les lire et les signer et, qu'après, ma situation serait légalisée et je serais tranquille. Je le savais, ça, mais... Les lire? Vraiment? Cela sonnait comme une plaisanterie. A l'animalerie, les papiers étaient tout fait et on y apposait nos empreintes de force en guise de signature -prétextant qu'ils ne sont pas surs que nous sachions écrire- le jour de notre arrivée et on ne les revoyait plus jamais ensuite. Les lire était définitivement exclus. De toute façon, ce n'était sans doute pas très intéressant: un ramassis de bêtises au sujet de l'obéissance absolue, du droit de vie ou de mort qu'avaient les maîtres sur nous, ce genre de choses... Je n'apprendrais sans doute rien mais, pour la forme ou pour l'acte de rébellion que cela représentait, je comptais le lire intégralement! Je pouffais de rire.
-Il faut les lire? Tu es bien le premier humain à me dire ça! Je croyais qu'ils écrivaient toutes ces choses pour se donner l'air plus intelligents.
Je pris les documents et me mis en chemin pour découvrir les mystères de cette maison, laissant mon sac dans la cuisine. J'avais pu trouver le salon en suivant l'humain des yeux, facile. Me restait encore les quelques autres pièces à inspecter! Me sentant un peu comme les explorateurs qu'étaient mes ancêtres -ils étaient plutôt mineurs mais il y a quand même un peu d'aventure dans cette histoire!-, j'ouvrais une première porte. Celle-ci menait dans le garage alors que n'y découvrit rien de bien instructif mais, au moins, il n'y cachais pas de salle de torture. Seconde porte, je trouvais une salle de bain. Rien de bien spécial. Si il y avait une autre personne dans cette maison elle ne se lavait pas ici. D'ailleurs, je n'avais même pas évoqué cette question. Je supposais qu'il était seul dans cette maison mais que ferais-je si il y avait une autre personne et que celle-ci désapprouvait ma présence? ... J'y penserais si la situation se présente. Je visitais les deux chambres du rez-de-chaussée, plutôt sobres, leurs allures de pièce-témoin me faisait supposer que personne n'y dormait. Je commençais à lire les papiers tout en montant les escaliers. Cette chambre, c'était la sienne, pas de doute possible. Comment dire? Ça se voyait. C'était la plus grande et elle témoignait de plus de personnalité que les deux autres. Il semblait que j'avais fait le tour, il ne me restait qu'à lire ces papiers.
Je descendis les escaliers et me replongea dans ma lecture. Certains passages me firent pouffer le rire. Comment les humains peuvent-ils écrire des choses aussi ridicules? Ce potentiel est à exploité, il faut que je rencontre le type qui a écrit ce formulaire pour lui dire de faire carrière dans l'humour! Je corrigeais une faute de frappe pour enquiquiner l'administration. Bla bla l'hybride doit toujours se tenir à disposition de son maître, bla bla le maître est libre du traitement qu'il impose à son hybride, bla bla les punitions en public se doivent d'être modérées pour ne pas choquer les plus jeunes, bla bla le maître est fortement encouragé à faire stériliser son hybride. Quoi? C'est ridicule. Je passe. Je lis, je lis, je m'arrête sur une phrase amusante, c'est la fin de la page. Bla bla élevage de masse, bla bla revente de l'hybride, ... Sur certains passages on dirait la garantie d'un micro-onde. Voilà, c'est là qu'il faut signer. Qu'est-ce que je fais? Je jète un coup d'oeil au salon et je réfléchis.
Je n'ai rien trouvé de louche dans la maison et lui-même n'a pas l'air méchant... Mais la dernière fois que j'ai cru que quelqu'un n'était pas méchant il a failli vendre mon corps à son copain pour payer son loyer... Qui ne tente rien n'a rien, j'avais toujours un moyen de pression sur lui, un joker. Allons-y. Comment je signe, déjà? Ai-je déjà signé un papier, au fait? J'improvise un truc, je le regarde et je le trouve joli. Ça fera l'affaire!
J'entre dans le salon avec mon paquet de document, signé, bien comme il faut. Là, j'hésite: il avait l'air fatigué alors si ça se trouve il s'est endormi ou quelque chose dans le genre, je n'ai pas très envie de le déranger si c'est le cas...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Jeu 16 Mar - 14:07

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Bon voilà que l’on avançait bien, je lui avais donner les feuilles à signer, bien qu’elle n’aurait pue en faire grand chose. Les hybrides n’ont pas tant de droit que cela, mais je lui en accordais car... Je la voyais plutôt comme une partenaire de vole. En tout cas elle me fit rire avec sa réponse.
 
-Ah ah... Non, il y a tout de même des associations qui donne une protection pour les hybrides, sans eux il n’y aurait aucune règle ni respect. Et puis les hybrides nobles ont un peu forcés la main aux gouvernement humains pour les protéger.
 
J’haussais les épaules, j’approuvais cela mais je n’avais pas envie de me battre pour cela, ma vie n’avait pas besoin de plus d’inquiétude pour des hybrides en plus.
 
Je l’entendis ensuite monté, j’étais alors allongé sur le canapé, les yeux fermés devant l’écran, une main soutenant ma tête, afin de m’empêcher de m’endormir, ainsi je somnolais. En tout cas il est vrai que cette fiche était hypocrite, moqueur et s’en occupant pas vraiment. Elle feintait les hybrides, vue qu’il n’avait pas à lire se document. En somme... ils ne connaissaient pas leur droit, on racontait ce qu’on voulait et personne ne vérifiait tant que cela restait dans notre maisonnée. Abus et autre dérive avait donc facilement lieu.
 
Je l’entendis revenir aux bout... d’un moment ? M’étais-je endormis ? Sans ouvrir les yeux, je l’appelas.
 
-Tu as fait le tour ? Tu as ta réponse ? Je veux dire, si tu signe ou non. Ensuite... j’espère que tu as trouvé dans quel chambre tu dormiras, après ma porte te reste ouverte si jamais tu es tenté. M’amusais-je, elle n’allait certainement pas venir comme ça. En fait... je ne l’imaginais pas du tout intéresser par moi, ni moi par elle. Non vraiment, j’aurais dis qu’on était, moi son patron et elle, mon employée et je n’allais pas risquer notre travail pour un coup d’un soir. Une fois signé, tu pourras commencé à t’installer et réfléchir à ce dont tu as besoin. Si tu en as l’envie on sortira en fin de journée t’acheter des trucs.
 
Bon... je n’avais pas tant à dire en plus, de quoi je pourrais lui parler en plus... De travail ? De relation ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Ven 17 Mar - 23:50



La maison du voleur

Je me souviens que ma mère avait l'habitude de dire que ce sont les rencontres que l'on fait qui conditionnent nos vies: on peut faire confiance aux bonnes personnes et laisser le destin nous sourire, mais parfois on peut aussi en rencontrer de mauvaises, rater quelque opportunité, perdre quelque chose, ... c'est ce qui fait une vie. J'avais vérifié ses dires à plusieurs reprises dans ma vie, par exemple lorsque j'avais été amenée à travailler avec le Chat Noir pour la première fois, cela avait été une bonne chose pour moi et j'avais pu intégrer la cité souterraine grâce à lui. D'ailleurs, c'était aussi grâce à lui que j'avais obtenu ces informations qui m'avaient menée là aujourd'hui, indirectement cette fois. J'avais obtenu ce matin une situation stable, une protection, un toit, le tout en même temps. Je pense que l'on pouvait dire que la chance me souriait.
Lire un contrat d'adoption avait été une expérience particulière: j'avais eu l'occasion de découvrir quelque chose que les humains nous cachaient à tous. Nos droits, ni plus ni moins. Nous en avions quelques uns, tout de même. Les humains faisaient globalement ce qu'ils voulaient de nous mais, malgré tout, ils n'étaient pas à l'abri de sanction ou de jugement si ils allaient trop loin. D'abord, il y a un âge limite pour le travail des hybrides, j'étais surprise de l'apprendre car j'étais née chez le maître pour lequel travaillait ma mère alors la question ne s'était jamais posée pour moi. Quelques autres petites choses que j'avais découvertes dans ce contrat. J'étais plutôt reconnaissante d'avoir pu le lire, c'était en soi une preuve d'honnêteté.
De retour dans le salon avec les documents signés, j'hésitais à interrompre le potentiel sommeil de mon tout nouveau maître. C'est à ce moment précis que sa voix me laissa deviner qu'il ne dormait pas... Ou plus? Je ne savais pas. Enfin, il me demandait si j'avais pris ma décision avant de m'inviter à commencer mon installation si j'avais choisi de rester.
-C'est bon, j'ai signé. C'était une lecture plutôt instructive d'ailleurs. Fis-je, comme si ce n'était rien.
Je donnais l'air de ne pas trop y accorder d'importance mais je retenais des émotions. Je n'avais plus vécu dans une maison depuis si longtemps! Surtout une aussi jolie! Je ne me souvenais plus très bien de ce que c'était de vivre avec un humain, surtout que celui-là avait l'air vraiment différent de ceux que j'avais connus par le passé. Je devais répondre à sa provocation aussi, je n'allais pas manquer une occasion!
-J'ignore pourquoi, mais je préfère l'idée d'un lit à moi! Fis-je en grimaçant. Et puis si tu as envie de faire du shopping avec une jolie fille comme moi, tu peux le dire directement, ce sera plus simple!
J'adorais jouer à la princesse. Ça allait plutôt bien avec mes cheveux roses bonbons et tout le reste... Je n'en serais jamais une vraie mais on peut toujours rêver!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mar 21 Mar - 22:53

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Je fus presque surpris lorsqu’elle m’avoua avoir signé. En vue de sa méfiance, je m’attendais à plus de méfiance, plus de réticence et quelle cherche à gagner du temps, vouloir même rester quelque temps ici avant de se décider. Et bien non, elle n’avait pas tenté le diable. Je n’avais pas pour autant souris, mais cela me rassurait d’une certaine manière, elle ne semblait pas assez mesquine pour vouloir ma ruine sans y réfléchir. On pouvait arrivé à s’entendre.
 
Ensuite je m’étais amusé à la chercher un peu, mais elle me répondit avec brio et me lança même un petit pique. J’eus alors une idée, je me releva presque violement et me tourna vers elle, la foudroya du regard une seconde avant de changer de mimique à la « chat botté » ou au regard de chien perdu, bref. Une mimique bien exagérer ou je faisais semblant de la supplier.
 
-S’il vous plaît jolie petite princesse aux cheveux roses, venez faire du shoping avec moi, je meurs d’envie de vous acheter des robes qui vous rendrait encore plus mignonne.
 
Je la regardais m’empêchant de rire, mais je ne tenus pas et explosa en rigolant fortement. J’avais tellement pas eu l’air crédible ni sérieux dans ce que je venais de faire.
 
-ah ah ah... Roh lala... que ce que je peux faire comme bêtise. J’essuyas mon visage avec une petite larme de rire. Bon, je pense que ce serait comme même utile qu’on fasse un tour en ville un peu plus tard. Quand le soleil sera plus bas, on sortira finaliser l’adoption et t’acheter quelque truc. Et comme je suis un sain ou un flemmard à toi de voir. Je te laisse voir sur l’ordinateur dans quelle boutique tu veux aller. Je suis pas trop shopping, alors je veux pas faire 1heure pour chaque boutique en fait, que tu repère déjà un peu ce qui te plait. Et le mot de passe est « ... ». Lui donnais-je sans vraiment craindre quelque chose, car cet ordinateur de bureau n’était là que pour... la paperasse, pas grand chose à y découvrir.
 
Ainsi dis, je m’allongeais sur le canapé, regardant le plafond.
 
-Si tu as des choses à faire ou à dire, je suis là, j’écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Mer 29 Mar - 13:24



La maison du voleur

J'aurai pu être plus réticente, plus hésitante, essayer de gagner du temps, mais à quoi bon? Si il voulait me rouler, il pouvait très bien mentir quelques jours de plus! Et qu'est-ce que j'avais à perdre? Je n'avais rien, déjà. Il avait bien plus à perdre que moi et, pourtant, se comportait comme si ce n'était rien. J'avais donc signé.
Je ne regrettais pas, pour l'instant. J'avais répondu à sa plaisanterie par une autre et celui-ci avait répondu à son tour par une troisième, de l'extérieur nous devions avoir l'air de nous entendre, je suppose. Il était suffisamment bon acteur pour savoir jouer plus mal que nature! C'était drôlement amusant à voir! Je commencais à me dire que ce nouveau cadre de vie avait ses chances de me plaire. Mais rien n'était encore définitif! Après m'avoir presque suppliée à genou pour la blague de venir faire du shopping avec lui, il avait rit puis avait tenté de reprendre un peu son sérieux. Je me retenais d'ajouter "et encore, je suis déçue de ne pas t'avoir vu à genoux" mais il fallait que je me reprenne, moi aussi!
Plus sérieusement, il m'affirmait que nous avions vraiment à faire dehors, plus tard, quand le soleil ne m'importunera plus, afin de finaliser l'adoption et de faire les courses par la même occasion. Il me proposait aussi d'aller voir sur l'ordinateur les boutiques où je voulais me rendre pour que nous n'ayons pas à parcourir la ville toute entière et à y passer des heures.
-Ça me semble une bonne idée, je vais faire ça. Fis-je en répétant le mot de passe dans ma tête pour le retenir.
L'ordinateur. Parmi les nombreuses choses que j'avais appris afin d'être une parfaite petite esclave, j'avais appris les bases pour me servir d'un ordinateur... Mais je n'y avais jamais été confrontée en situation réelle. Aussi j'avais été plutôt embarrassée, une fois assise devant l'écran. Je savais l'allumer, faire une recherche sur internet, mais au delà c'était tout de même très limité. Trop fière, je n'avais pas l'intention de demander de l'aide. Je réussissais à trouver la liste des magasins du centre-ville et commençait mes recherches sur leurs différents sites afin de choisir les boutiques où je voulais me rendre. Cela me prit moins de temps que je l'avais estimé, j'étais plutôt difficile et éliminait assez rapidement les boutiques qui ne me plaisaient pas. Je notais dans un coin de ma tête les noms des boutiques que je voulais visiter.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Sam 1 Avr - 8:33

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Et voilà que je lui laissais un nouvel accès à la liberté de s’informer on trouve de tout sur internet... Même du porno ! Bref, revenons en au plus... quoi ? J’entends vos questions, il doit avoir des fichiers x sur son ordinateur, pas de chance, non ! Pas que j’en ai pas besoin, mais je ne suis pas du genre à m’en faire un dossier, un peu plus discret que ça, pareil pour l’historique, que j’efface. Je vois comme même cela d’une manière honteuse pour les garçons, étrange... moins pour les filles. Plaisir trop facile pour nous j’imagines...
 
Allez hop, présent, présent !
 
Je la regardais de dos allez sur l’ordinateur, je baillais dans ma main et laissant la télé allumer, je baissais le son et ferma les yeux. Puis les rouvris, j’écrivis alors un mot « réveil moi quand tu pense que c’est bon pour sortir. Et sinon tu es libre de faire ce que tu veux... à pars avec moi, ou faudra me réveiller Wink » m’amusais-je et je le posa sur le rebord du canapé. Mais il ne faudrait pas que le mot tombe non plus.
 
Après je m’allongeais, m’étira et refermais les yeux, rapidement je n’entendis plus le bruit de la télé, m’étant complètement endormi. Je n’aurais pas penser être si fatiguer, mais mon cauchemar m’avait voler la moitié de ma nuit, normal que j’en ressorte avec une telle envie de rester telle une larve à ne rien faire, bon, il fallait tout de même que je me réveils sinon c’est cette nuit qui allait être mauvaise. On ne doit pas dormir tout le temps... d’affilé. Mauvais rythme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Sam 1 Avr - 15:00



La maison du voleur

Mon petit tour dans le royaume d'internet était fini. Contrairement à la plupart des jeunes humains que j'avais côtoyé dans ma vie, je n'avais pas réussi à me "perdre sur internet". J'avais remarqué, notamment avec mon précédent maître, à quel point un être humain normalement constitué pouvait vite se détourner de ses enjeux principaux lorsqu'il se trouvait face à une machine dotée d'une connexion à internet -ou de jeux, ça marche aussi-. Il voulait tout simplement faire une recherche sur google afin d'obtenir une information potentiellement importante mais tombait sur un résultat inattendu -qui ne répondait pas toujours à sa question de départ-, cliquait, faisait une nouvelle recherche, cliquait, tombait sur une vidéo de chat, cliquait, se demandait pourquoi les chats miaulent et les chiens aboient alors que si ils parlaient le même langage ils pourraient se comprendre et se détesteraient moins, faisait une recherche sur la haine chien-chat, matait un film, finissait par le plus voir les heures passer et perdre leur journée. Je me disais qu'il fallait peu être un peu plus d'expérience de l'internet pour en arriver à ce niveau.
Ma liste finie, je constatais que l'humain s'était endormi et m'avait laissé un petit message me demandant de le réveiller lorsque j'étais prête à partir. Nous n'étions pas pressés, il devait être aux alentours de 13h et le soleil était encore bien haut dans le ciel pour une petite chauve-souris comme moi. Je fis un nouveau tour de la maison en quête d'une occupation puis alla prendre mon sac dans la cuisine afin de mettre à leur place mes rares effets personnels.
J'avais choisi ma chambre à pile ou face, après tout elles étaient toutes les deux pareilles! J'avais fermé le volet et déposé la boîte qui se trouvait jusqu'alors dans mon sac sur la petite table de chevet. J'en avais sorti une des pierres précieuses, celle qui était attachée à un petit cordon de cuir. Je la serrais dans ma main tout en m'allongeant sur le lit. Moi aussi, j'avais bien besoin d'un peu de repos. La nuit avait été longue et j'étais fatiguée... Juste une heure ou deux et, après, je vais le réveiller... Me dis-je avant de m'endormir.
-

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Dim 2 Avr - 9:31

La maison du voleur
Gabriel & Ezekiel


Dort... Dort... Zzzz... Zzzz
 
Je me réveillais après quelque heure, baillant, je m’étirais, je ne savais pas quelle heure il était mais, bon... Je ne devais pas avoir dormi tant que ça ? Je leva un regard vers la télé, toujours allumée, sur un feuilleton désagréable dont je ne citerais pas le nom, de peur de vous faire fuir. Je m’allongeais un instant et me releva immédiatement.
 
-Non, non, ne te laisse pas aller où tu vas à nouveau sombrer.
 
Je me leva du canapé et éteignit la télé, regardant ensuite ma montre, 17h29. J’avais dormi près de quatre heures ? Impressionner, je regardais autours de moi, si Ezekiel était là. Mais non, je jeta un coup d’œil à l’ordinateur qui était bien éteint, le mot avait été lu car il n’était plus là. Un brin inquiet, je me mis à la chercher dans la maison. Ne sachant pas trop où elle était, ce qu’elle faisait, je fit le tour des pièces une à un jusqu’à la trouver allonger sur son lit, elle était toute mignonne ainsi endormi dans la pénombre.
 
Je la regardais au coin de la porte, la chambre était vide, je me demandais alors si elle aimerait la remplir entièrement, ou si elle serait plutôt du genre épurée. Je toquais au bout d’une minute ou deux à la porte, doucement et d’une voix basse afin de ne pas trop la surprendre.
 
-Ezekiel... Ezekiel ? Tu veux rester là pour ce soir où on essai comme même de sortir ? Le soleil est bas, cela devrait aller pour tes beaux yeux. Dis-je un peu amusé de la flatter.
 
En effet, on n’avait pas plus de deux heures pour aller dans les boutiques, mais bon... cela serait suffisant pour lui acheter quelque truc, dont notamment des petites culottes et soutien-gorge. Hum... rahlala, je serais curieux de savoir quel type elle porterait, du genre lingerie fine sexy ? Banal ? Avec de mignon petit cœur ? Des nounours ? Banane, fraise ? ahah... Non, je n’étais pas pervers, mais j’avoue que c’était un peu déplacer. Que ce que j’y peux ? J’avais du mal à voir son genre, ce qu’elle aimait, alors je me posais des questions, normal non ?

La regardant, je m'amusais à penser "et si je la réveillais comme "La Belle au Bois Dormant" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[[ FONDO ']] ▲ Excentric princess
avatar [[ FONDO ']] ▲ Excentric princess


Messages : 503
Points : 2929
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 19
Localisation : Somewhere ~
Des DCs? : Nora Spencer (DC)


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Gabriel Leblanc
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Lun 3 Avr - 10:04



La maison du voleur

J'avais prévu de dormir juste une petite heure, après tout j'en avais bien besoin! Une heure ou deux, qu'est-ce que cela allait changer? ... Je ne m'attendais pas à cette suite pour les événements.
Ma petite sieste avait finalement duré plus longtemps que prévu et j'avais été réveillée par le bruit de la porte qui se suivit d'une voix. Je me tirais difficilement du lit en me frottant les yeux. Quelle heure était-il? Je tentais de l'évaluer en observant la lumière qui passait entre les volets. Avions-nous encore le temps d'aller faire nos courses avant que les magasins ne ferment? Puisqu'il me demandait mon avis je supposais que c'était toujours possible. Il me fallait absolument des vêtements, je n'avais pas 36 solutions. J'essayais de me forcer à me réveiller.
-On peut y aller, je serais prête dans une minute. Fis-je en me levant.
Je défaisais les faux-plis de ma robe avec mes mains et me recoiffait très rapidement. Voilà qui devrait suffire, je suppose. J'étais présentable, tout du moins. Je me reprochais intérieurement d'avoir dormi avec ma robe. Tant pis, ce qui est fait est fait. J'étais prête pour partir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Généreux
avatar Généreux


Messages : 65
Points : 833
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : Dans ta maison


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezekiel
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   Sam 8 Avr - 11:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc   

Revenir en haut Aller en bas
 

La maison du voleur ▬ Ft. Gabriel Leblanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Segment Justin Gabriel.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Stats pour un voleur level 10
» Maison de Nara
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Quartiers residentiels :: Place des cerisiers millénaires :: Maison de Gabriel Leblanc-