AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Première impression [ft. Noah A. Starck]
Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre; Min 10l; H/Ya/Yu autorisé]
 

Partagez | .
 

 Première impression [ft. Noah A. Starck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar




MessageSujet: Première impression [ft. Noah A. Starck]   Ven 8 Juil - 20:01



Dahlia planta une nouvelle fois ses crocs dans la main de l'homme menaçant qui se tenait devant elle et celui-ci lâcha un cri à glacer le sang pour la troisième fois aujourd'hui.

- Espèce de...

Il tendit une main vers elle et la jeune adolescente ne put rien faire d'autre que de reculer vers un coin de la camionnette. Bloquée dans ce coin, son réflexe fut de lever son bras pour se protéger mais ça n'était pas une protection suffisante et elle s'en rendit compte quand la main encore intacte du braconnier se referma sur son aile gauche.
Evidemment, elle lâcha à son tour un cri et, ne pouvant supporter la douleur, des larmes se mirent à ruisselaient le long de ses joues. Malgré tout, Dahlia porta ses deux mains à la troisième, qui tirait toujours sur son aile, et la griffa sans ménagement.

Comme prévu, l'homme se recula avec un juron mais lâcha finalement sa prise. Il s'apprêtait à revenir à l'assaut, mais à ce moment, un autre homme fit son apparition:


- Laisse tomber, mec... On réessaiera plus tard.
- Ouais, tu dis ça parce que c'est pas toi qui doit le faire.

L'homme qui venait juste d'entrer haussa les épaules avec un sourcil en coin et l'autre soupira en sortant finalement sous le regard meurtrier de Dahlia.

Une fois les deux braconniers sortis et la porte fermée, la jeune Hybride se laissa glisser le long de la paroi de la voiture, soudainement prise de vertiges. Rester debout lui demandait un effort qu'elle ne préférait pas fournir.
Elle essuya les quelques larmes qui coulaient d'un revers de main et fit de son mieux pour retenir celles qui voulaient suivre. Sa gorge en brûlait et son aile droite battait furieusement face à la détresse de sa camarade.

Cela devait faire un mois maintenant qu'elle était aux viles mains de ses braconniers et jusqu'à présent, elle était plutôt fière d'avoir toujours pu leur résister. En faisant fuir les horribles "clients" par exemple ou en infligeant de nombreuses morsures ou griffures comme à l'instant. En clair, elle avait toujours fait tout ce qu'elle pouvait pour être invendable. Pour ne pas être de ses hybrides qui se retrouvent exposer sur leur estrade de commerçant, devant une vingtaine de personne.  Qu'importe les conséquences, la jeune adolescente avait dû recevoir plusieurs coups aussi. des coups de pieds, dans le ventre ou la jambe. Sa joue était encore rouge et légèrement gonflée due à la claque qu'elle avait encaissé hier. Toujours est-il qu'elle n'était pas aussi fougueuse qu'elle voudrait. Sa motivation était mise à rude épreuve depuis un mois et malheureusement, elle se rendait bien compte que celle-ci arrivait à ses limites. Les deux braconniers préparaient quelque chose pour la faire sortir sur le marché pour de bon et cette fois, elle n'aura sans doute pas la force de résister...

Depuis qu'elle était née, elle avait vécu au service d'humains, autant dire que l'idée que cela reprenne n'avait rien de plaisant. Les humains étaient manipulateurs, violents et égoïstes... Des êtres impossibles à vivre et encore moins à servir.

Son ventre gargouilla et elle tenta de se relever en se tenant au mur. La pièce tanguait toujours légèrement. Dahlia avisa le petit plat posait par terre, à l'autre bout du camion. Un pain trônait dessus, d'ailleurs, il était là depuis un ou deux jours. Elle ne devrait même pas y penser, c'est ce qu'elle s'est dit quand l'un des deux braconniers avaient posé ce plat par terre avant de ressortir mais, elle avait faim... Désespérément faim. Trop pour continuer à faire cette grève. Elle se dirigea donc, difficilement, vers le petit pain rassis, peu ragoutant et le porta à ses lèvres.


¤¤¤¤¤

- Elle s'est réveillée.
- Bah vas-y alors, t'attends quoi ? Qu'elle te morde une nouvelle fois ?


Il semblerait qu'elle se soit endormie...Tout était encore relativement floue autour d'elle mais elle n'eut pas le temps de s'habituer qu'une main l'agrippa par le bras et la tira. Elle fut éblouie par une lumière et trébucha sur ce qu'il semblait être une marche. Lorsqu'elle put enfin se repérer, c'était déjà trop tard.

Elle était sur l'estrade à côté du bourrin à qui elle avait infligé une morsure un peu plus tôt. Elle tenta de s'extirper de sa prise mais il la tenait fermement. Elle n'arrivait pas à se débattre. Dahlia s'apprêtait à s'aider de son autre main pour le faire lâcher mais elle fut trop lente et l'autre braconnier vint en renfort pour lui retenir la main. Les deux hommes à ses côtés se mettaient à gueuler des trucs à la dizaine de personnes qui s'étaient arrêtés (l'air intéressé), qu'elle n'entendait pas. Tout ce qu'elle pouvait entendre c'était les battements de son cœur et sa respiration saccadée. Le monde perdait de ses couleurs. Elle commençait à paniquer parce qu'elle ne savait pas si elle pourrait s'en sortir cette fois. Elle observait d'un regard affolé les "clients" mais aucun des visages ne la mettaient en confiance... Ses quatre ailes battaient furieusement mais elle n'arrive pas à se débattre, ni même à pleurer. Elle était prise au piège sur l'estrade et elle n'arrivait pas à réfléchir.

Revenir en haut Aller en bas
[[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux
avatar [[ ADMIN ]] ▲ Le boiteux


Messages : 50
Points : 1013
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Probablement la tête dans une machine quelconque...
Des DCs? : Ayato Yukimura ; Osvald S. Black.


Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ///
♠~ Fréquentations::

MessageSujet: Re: Première impression [ft. Noah A. Starck]   Ven 8 Juil - 23:06


Première impression | FT Dahlia Cantiam



-Noah! Noah!! ~

Appelait une faible voix dont les échos se perdaient dans le néant. Je tourne en rond, incapable de savoir d'où provient cet appel. Qui-est ce? Qui répète mon nom? Je cherche, je tourne encore et encore. Où es-tu? Comment puis-je te rejoindre si je ne te vois pas? Cette voix me rend nostalgique et je ne sais pourquoi.Une autre voix m'appelle, je me retourne. Maman. Elle tend un doigt indicateur vers moi, je me tourne à nouveau. Une silhouette m'apparaît au loin, je me retourne, maman n'est plus là. Je cours vers la silhouette. Je cours aussi vite que je le peux, inconsciemment je crie:

-ADAAAAAAAAA!!!

Je me réveille en sursaut. Ce n'était qu'un rêve? Pourquoi ai-je crié cela? J'essuie la sueur sur mon front et essaie machinalement de me lever... Bordel, ça fait un mal de chien... Je ne me passerais donc pas de cette foutue canne aujourd'hui... Quelle vie. Je boite jusqu'à la cuisine pour me faire couler un café, la machine crachote un jus de chaussette insipide que je renonce à boire. Je la démonterais plus tard. Pas de café pour aujourd'hui. Je me rabats sur un verre de jus d'orange et, sur un long soupir, je me saisis du journal de la veille qui traîne sur la table. On est mardi? Ah non, c'est vrai, c'est le journal d'hier. Nous sommes mercredi. Mercredi. Le marché noir est ouvert aujourd'hui, n'est-ce pas? Ada, tu es peu être là-bas. Qui ne tente rien n'a rien, non? Et puis je ne peux pas rester enfermé chez moi à me morfondre à chaque fois que ma jambe me fait souffrir. Je dois continuer à vivre... Ada n'est pas dans la banque de donnée des hybrides domestiques -que j'ai obtenu en hackant le compte d'un haut placé Hunter-, elle est donc forcément là, au marché noir aux hybrides.

J'avais prit mon courage et m'étais armé de cette maudite canne avant de sortir de chez moi. Le bus m'avait conduit dans les bas quartiers très rapidement. Mes moyens financiers sont bien insuffisants pour acheter une voiture adapté à ce maudit "handicap", comme ils disent. Les gens te regardent différemment quand tu tiens une canne: ils ne savaient pas si ils doivent te considérer comme handicapé ou pas, si il faut te plaindre autant qu'un type en fauteuil. Ils se demandent si tu as mal, se posent des questions indiscrètes. Je ne dis jamais la vérité quand on me demande comment j'en suis arrivé là. Pas que j'en ai honte, mais je préfères taire cette histoire.

Le bus s'arrête près du garage où j'ai grandi, maintenant il est abandonné. Un écriteau "A VENDRE" en barre l'entrée, mais je sais que c'est vain. L'endroit est délaissé, presque en ruine, des hybrides y squattent sans doute. C'est le dernier endroit où j'ai vu Ada. Je m'en approche un peu puis me ravise: mon but n'est pas de ressasser le passé. Je marche bien que difficilement. Ici les gens ne regardent personne avec mépris ou curiosité: chacun a sa dose de différence... Ils ne vous lance de regards mauvais que si vous ne semblez pas du coin et que votre tête ne leur revient pas. Vêtu d'un T-shirt à l’effigie d'un groupe de rock et d'un jeans, je traverse les rues jusqu'au marché noir. Cet endroit gigantesque où des humains malhonnêtes se procurent des hybrides mal en points, capturés par des chasseurs sans licences ou handicapés. Il paraît même que certains vendent de fausses hybrides. Je reste sur mes gardes. Mes objets de valeur sont planqués sous mon t-shirt, comme j'ai appris à le faire dans ma jeunesse.

Les divers vendeurs ont étalés leurs "marchandises" sur un vaste terrain sur lequel se trouvaient jadis un supermarché et son parking. Certains ont disposés des cages de façon hasardeuse, dans lesquelles se recroquevillent des hybrides effrayés. D'autres ne tiennent leurs hybrides que par des chaînes à leurs mollets. Certains braconniers, qui semblent être les hommes les plus honnêtes du monde, vous proposent "d'essayer la marchandise" pour quelques pièces. Des bruits divers s'échappent de certaines camionnettes. Les conditions de vie de ces pauvres créatures? Certains sont debout là, toute la journée, presque nus, à attendre que quelqu'un s’intéresse à eux. Sans doute pour des raisons de popularité, la majorité des hybrides sont des jeunes femmes. Si Ada est ou était ici, elle doit tellement souffrir. Je dois la retrouver.

Alors que je continues mes recherches, une petite estrade attire mon attention. J'en ai vue une ou deux autres tout à l'heure, mais là, c'est un peu différent. D'habitude, un seul homme suffisait à tenir l'hybride en laisse et à harponner le client. Ils étaient trois. Nul doute qu'ils voulaient se débarrasser de cette hybride! Je m'approche afin de m'intéresser de plus près à cette créature probablement invendable. Elle doit avoir 14 ou 15 ans, dotée d'ailes de chauve-souris, elle semblait effrayée. Je ne comprenais pas les mesures prises pour une hybride aussi chétive. Deux hommes s'égosillaient sur la petite scène. L'un comme l'autre ne parvenait pas à se mettre d'accord avec son compère et encore moins à se synchroniser. Je grognais, agacé.


-Ça n'a pas l'air de marcher... Fis l'un d'eux.
-Criez plus fort! Rétorqua celui qui tenait l'hybride.

Les gens s'arrêtaient puis repartaient comme si de rien était. Je restais, ne pouvant me résoudre à bouger.Un des hommes finit par s'en rendre compte et m’interpella.

-Eh, toi, le grand avec le bâton! Si t'es pas intéressé barre-toi, tu fais fuir le client! On a du stock à écouler, nous! Lança-t'il en descendant de son perchoir pour venir à ma rencontre.
-Plaît-il? Fis-je, interloqué.
-J'ai dit: on a du stock a écouler alors casse-toi!
-C'est bien ce que je pensais, vous êtes un parfait abruti.
-Quoi?!
-Cette fille n'est pas une marchandise, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué c'est un être vivant. Les hybrides ne sont pas de vulgaires "stocks". Le repris-je, lâchant ma canne pour le prendre au col et le suspendre à plusieurs centimètres du sol.

Ses comparses semblaient hésiter à réagir. Je relâchais le paquet, lourdement, sans la moindre délicatesse. Trois adversaires, c'était trop pour un pauvre infirme comme moi. Qu'allais-je faire? Pouvais-je partir ainsi? Je n'arrivais pas à laisser cette hybride là, aux mains de ces trois abrutis qui devaient lui faire vivre un enfer. Je croyais voir ma pauvre soeur qui avait les mêmes yeux lorsque que quelque chose l'effrayait.


-Combien tu veux pour cette hybride?

_________________

(gif pour fangirl)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Première impression [ft. Noah A. Starck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» Première impression [Libre]
» Mauvaise Première Impression [With Marie J. River]
» [L-7] Une première impression
» La première impression est toujours la meilleure • ft. Gron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Hors RP :: Corbeille-