Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Gestion des personnages :: Présentations :: Humains validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Olivia Stash - J'suis pas raciste ; je les haïs tous autant ! [Terminée]

Olivia Stash
Messages : 8
Points : 136
Date d'inscription : 22/05/2019
Age : 22
Localisation : Dans la merde

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
Punching-ball
Voir le profil de l'utilisateur




Olivia Stash
Punching-ball
Mer 22 Mai - 4:14

▬ ft. Mizutani Shizuku de My little monster

Nom complet : Olivia Stash
Âge : 19 ans
Nationalité : Américaine
Profession : Braconnière
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Non-explorée
Etat civil : Célibataire

Classe : Humain captif
Sous-classe : Punching-bag
Espèce : Humaine

Situation financière : Dans la merde

Pseudonyme : The Happy Wave Packet
Premier compte? : Oui
Présence : Toute la semaine quand je peux
Niveau de RP : Bon ?

Commentaire : Le lien vers le recensement des avatars dans le règlement fonctionne pas °^° Sinon j’aime bien le contexte.

Code du règlement : Dansons avec les concombres de mer !

A votre propos
Olivia Stash
Caractère
Olivia est principalement de nature solitaire même si elle est parfaitement capable d’interagir avec les gens. Toutefois, elle est très franche, alors il lui arrive souvent de dire ce qu’elle pense à voix haute. Son estime des gens étant assez basse, il n’est pas étonant que quelques insultes ou commentaires impolis sortent de sa bouche. On peut même aller jusqu’à dire que les émotions des autres ne lui importent pas du tout.
 
Étonnamment, Olivia possède une grande ouverture d’esprit sur la sexualité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle est tout sauf pudique. Ce trait de caractère est dû au fait qu’elle se fout pas mal des normes de la société, puisque l’avis des gens sur sa personne – ou même en général – lui importe peu.
 
La jeune femme a beaucoup de confiance en elle. Peut-être même un peu trop. Il lui arrive souvent de traiter les autres comme des êtres inférieurs ce qui déclenche souvent la colère de ses interlocuteurs. Malgré sa nature solitaire, Olivia aime bien provoquer les gens. Les prises de tête ne sont pas rares avec elle. Elle n’a pas peur de quelques coups, mais elle évite tout de même de provoquer ceux qui menacent réellement de la tuer.
 
Rarement intimidée par l’adversité et les défis, la jeune femme n’hésite jamais à s’aventurer dans les endroits dangereux que la plupart des gens normaux évitent. Si d’aventure elle se retrouvait en grand danger, ses deux principales solutions seraient la fuite et la provocation dans le but de semer la confusion dans les rangs ennemis.
 
Olivia n’a aucun sentiment de loyauté envers les autres. Si elle doit trahir quelqu’un pour assurer sa propre survie, elle le fera sans hésiter.
Physique
Olivia ne fait pas bien peur du haut de son mètre soixante-cinq et de ses 52 kg de muscles bien cachés. Elle est mince et sportive et n’a pas une poitrine bien imposante avec son bonnet B. Elle a de petites épaules qui semblent frêles, mais elles n’en sont pas moins solides, tout comme ses jambes. Si on regarde bien son corps, on peut remarquer de petites cicatrices très pâles sur ses jambes et ses bras en raison de son travail et de ses entraînements d’athlétisme où elle se faisait souvent mal.
 
Sa peau est pâle, mais pas maladive, et ses yeux son bruns, tout comme ses longs cheveux. Son apparence est assez banale et elle a tous les airs d’une demoiselle propre et pudique. Elle ne se démarque par dans la foule et adopte même une démarche silencieuse, rapide et légère.
 
Lorsqu’on la voit pour la première fois, Olivia semble souvent indifférente ou méprisante ce qui n’incite pas particulièrement les gens à l’approcher. Elle parait petite et frêle à première vue, mais elle est plus solide qu’elle ne le semble.
Histoire

Si j’avais à écrire ma vie entière dans les quelques paragraphes qui suivent, j’imagine que je commencerais avec l’histoire d’une femme et d’un homme qui tombèrent amoureux dans les poubelles derrière votre petit bar local perdu dans le fin fond de la campagne aux États-Unis. L’histoire d’une infirmière et d’un homme anonyme qu’elle n’aima qu’une soirée, une nuit de trop, avant de devoir le quitter, gardant à tout jamais un doux souvenir de cette nuit d’amour influencée par quelques substances illicites.
 
Une histoire passionnée, dépourvue de romance, avec des conséquences plus que cruelles, car sous l’influence de l’alcool, on ne pensait presque jamais à mettre un condom. C’est ainsi que neuf mois après cette si belle nuit, la femme mit au monde une petite fille. Une petite brunette qui ressemblait indéniablement à cet homme ivre dont elle n’avait jamais connu le nom. Une enfant qu’elle décida d’appeler Olivia.
 
Élevée par une mère célibataire qui n’était pas souvent à la maison, il est assez facile de deviner mon parcours au fil des années. Un peu d’intimidation au primaire qui entraîna un caractère assez anti-social chez moi. Une amertume envers tous les enfants qui avaient des parents, suivie par une phase emo-rock de quelque sorte au collège, à l’époque où j’ai également appris à tirer au fusil et au revolver. Puis finalement le tout s’est stabilisé par une apparence tout à fait banale cachant un caractère peu aimable avant que je n’entre au lycée. Ouais, je crois que ça résume très bien les 15 première années de ma vie. Il ne s’était pas passé grand-chose par ce temps-là. La partie qui vous intéresse se passe dans les quatre années qui ont suivi.
 
Ma mère avait toujours eu de l’intérêt pour les hybrides et Nekai. Si bien qu’il était étonnant qu’elle n’ait pas emménagé là-bas plus tôt… Mais en y repensant, c’était probablement ma faute. Ou la sienne pour avoir eu un enfant. C’est lorsque j’eus fini le collège que ma mère m’annonça qu’on déménageait au japon. Évidemment, je n’avais pas tellement d’objections mis à part le fait que je n’avais absolument aucune envie d’apprendre le japonais, mais ça, je n’avais pas tellement eu le choix. Après de nombreuses procédures chiantes et un voyage interminable en avion, nous avions emménagé à Nekai. Je m’étais inscrite à leur équivalent du lycée et, puisque c’était assez populaire, je m’étais même laissée convaincre de m’inscrire dans l’équipe d’athlétisme.
 
Pourquoi l’athlétisme ? Parce que j’avais quelques kilos à perdre à cette époque et parce que je n’avais pas besoin de parler aux gens de l’équipe, mis à part l’entraîneur. Cet entraîneur, que je détestais tant à l’époque, m’avait tellement fait courir et lever des poids que j’avais développé une endurance et une force comme je n’avais jamais eu auparavant. Le problème, c’était juste que je ne faisais pas le poids contre tout le monde, mais ça, je l’avais appris à la dure un peu plus tard.
 
Après trois ans d’athlétisme, j’étais forcée d’admettre que ma confiance était un peu trop grande pour les capacités physiques que je possédais. Il fallait quand même dire que ce que je voyais dans le miroir me rappelait à chaque fois comment j’étais en forme et plus forte que jamais. Au lieu d’aller à l’université comme presque tous les jeunes de 18 ans que je côtoyais à l’école, j’avais eu la brillante idée de devenir braconnière.
 
Ce n’était pas que j’haïssais particulièrement les hybrides. En ce qui me concernait, j’haïssais pas mal tout le monde de façon égale. C’était juste que capturer les hybrides, c’était payant. Bah quoi ? Un salaire d’infirmière monoparentale, c’était pas ce qu’il y avait de mieux. J’avais pensé à devenir infirmière, mais je m’étais résignée assez rapidement en entendant ma mère parler. Connaître les premiers soins, c’était suffisant pour moi. En fait ça avait été bien utile pour le travail, mais mon corps entraîné pour l’athlétisme ainsi que mes cours de tir durant ma phase d’adolescente edgy étaient pas mal plus utiles.
 
Ainsi, j’avais pratiqué le métier de braconnière pendant un peu plus d’un an, m’accoutumant aux coins sombres de la ville et au marché noir. Si pendant environ un an j’avais eu beaucoup de chance avec les hybrides que je capturais, c’est-à-dire des femelles et des jeunes hybrides en général, j’avais eu pas mal moins de chance avec ma dernière capture.
 
Je traquais une jeune hybride d’à peine 10 ou 11 ans, une jolie blondinette avec des oreilles de golden retriever qui allait me rapporter beaucoup. Elle se dirigeait vers un quartier moins occupé où je pourrais facilement la capturer sans me faire voir par les Hunter. Tout allait bien jusqu’à ce que tout d’un coup, un hybride mâle, grand et visiblement très musclé était apparu devant moi. Je réalisai la merde dans laquelle je m’étais mise.
 
Erreur numéro un : J’avais mis les pieds dans un territoire où les hybrides se cachent.
Erreur numéro deux : J’étais seule.
 
Je reculai, posant la main sur mon revolver… Ou plutôt à l’endroit où il aurait dû être.
 
Erreur numéro trois : Un putain de connard m’avait volé mon revolver et je ne m’en étais même pas aperçu.
 
Un moment de silence s’en suivit. Je savais que j’étais dans la merde et il le savait aussi. Le fait qu’il n’avait pas encore attaqué me laissait même croire qu’il savait que je n’étais pas armée. Ah le con… C’était clairement lui le coupable pour mon revolver. Qu’est-ce que je faisais maintenant, hein ? J’allais quand même pas l’attaquer. Par contre… Vu ses muscles il devait être pas mal lourd, et par ce fait même, lent.
 
Erreur numéro quatre : Des cuisses musclées, ça court vite…
 
Je fis volte-face et me mis à courir, je ne courrais pas très vite, mais j’avais assumé que je pourrais le semer. J’eus à peine le temps de parcourir 10 mètres que je me fis brutalement plaquer au sol et immobiliser.
 
J’avais toujours cru que j’étais différente de ma mère et que je ne referais pas ses erreurs. Eh bien vous voyez… Moi aussi, je m’étais adonnée aux plaisirs de la chasse bien que sa chasse ait été d’une nature différente. J’avais été heureuse pendant un court moment, puis la réalité m’était revenue comme une claque au visage. Je venais de me faire capturer par un hybride et je méritais amplement de me faire casser la gueule pour avoir vendu un bon nombre des leurs sur le marché noir.
 
Eh merde.

Revenir en haut Aller en bas
Mason Fox
Messages : 63
Points : 1443
Date d'inscription : 17/09/2017
Des DCs? : Aria / Siegfried / Roxana / Jane
Stockholm
Voir le profil de l'utilisateur




Mason Fox
Stockholm
Mer 22 Mai - 10:34
Bonjour et bienvenue à toi! o/

Merci d'avoir signalé ce souci avec le lien, je vais arranger ça!

Pour ce qui est de ta fiche, tout me semble correct alors je n'ai rien à redire. Seul bémol empêchant ta validation: ton avatar qui n'est pas conforme. Il t'en faut un 200*400 pour être valide! Si cela te pose des soucis, n'hésite pas à venir me voir, même avec une image trop petite je trouverais un truc à bidouiller! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Stash
Messages : 8
Points : 136
Date d'inscription : 22/05/2019
Age : 22
Localisation : Dans la merde

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
Punching-ball
Voir le profil de l'utilisateur




Olivia Stash
Punching-ball
Mer 22 Mai - 17:07
Oups, l'habitude. xD
J'ai changé mon avatar. Redimensionner des images ça entre dans mes maigres capacités en graphisme, tout va bien.

_________________
[center]Olivia Stash - J'suis pas raciste ; je les haïs tous autant ! [Terminée] Olisig10
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Euphemia S. Granger
Messages : 137
Points : 1576
Date d'inscription : 26/09/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé, Ingrid

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: ...
♠~ Fréquentations::
Bittersweet
Mer 22 Mai - 21:46
Well, puisqu'il n'y avait que l'avatar à corriger et que c'est fait, je ne vois plus rien qui empêche ta validation !

Tu peux donc aller t'amuser avec tout le monde ♪
N'oublie pas de recenser ton avatar, et tout ce dont tu as besoin pour débuter est dans la partie gestion du personnage !

_________________
Effie déprime en #00008B
Thanks Aelys ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Gestion des personnages :: Présentations :: Humains validés-
Sauter vers: