Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Ville :: Quartiers residentiels :: Avenue du Clair de Lune Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hell would be sweeter (Solo)

avatar
Messages : 114
Points : 1058
Date d'inscription : 26/09/2017
Age : 17
Des DCs? : Heaven, Thérésa, Rebecca, Ellen, Rosemary, Freya, Gabrielle, Olympe, Daphné, Julia, Amber, Chloé

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Ezra Opal
♠~ Fréquentations::
Bittersweet
Jeu 8 Nov - 23:31
Avant de lire:
 

Solo
"Hell would be sweeter"

Cela doit bien faire vingt minutes maintenant que tu es assise sur le lit. Les yeux fixés sur le mur devant toi, dans le vague. Tu n'oses pas bouger. De peur qu'il ne revienne en entendant un mouvement. Ton corps frissonne encore un peu. Comme si tu pouvais encore sentir ses caresses sur ta peau. Pourtant, il n'y a bien que le tissu de la chemise de nuit qui est en contact avec ton corps. Tu l'as remise dès qu'il a quitté la chambre.

Il ne semble éprouver aucun regret. Juste de l'amusement, du plaisir à faire ce qu'il fait. Tu ne comprends pas ce qui a changé. Tu ne sais plus quand les choses ont commencé à changer. Il était doux, gentil. Il est devenu froid et mauvais. Peut-être a-t-il toujours été ainsi. C'est toi qui n'a pas su voir la réalité. Aveuglée par ton éducation, par ton envie d'être parfaite, tu n'as pas vu la noirceur présente dans son cœur.

Tes doigts viennent doucement effleurer les cicatrices dans ton dos. Les premières qu'il t'a infligées. Les seules qu'il n'a pas soignées, et qui resteront toujours visibles. Une façon pour lui de marquer son territoire. Pour te rappeler à jamais que tu lui appartiens. Qu'il n'en est pas autrement. Ses divers abus ne servaient au début qu'à te punir. Aujourd'hui, chaque petit prétexte est bon pour te faire subir quelque chose.

L'homme est devenu incompréhensible pour toi. Tu n'arrives plus à suivre ses changements d'humeur. Au point que tu as fini par réagir le moins possible. Tu veux te faire petite, échapper à son regard. Et tu subis sans broncher, sans une plainte. Ce serait pire si tu osais répondre. L'homme a brisé son jouet le jour où il a commencé à en abuser. Définitivement. Ses tentatives pour le réparer ne suffisent qu'à colmater temporairement les fissures. Jusqu'à ce que lui-même ne le brise de nouveau.

Finalement, tes pieds se posent sur le sol. Tu te lèves, prise d'une nausée. Doucement, tu ouvres la porte de la chambre. Une légère mélodie te parvient du salon. Tu évites la pièce, te dirigeant vers la cuisine. Tu as besoin de boire. Tu dois faire disparaître cette envie de vomir. Probablement que le dégoût envers ton maître t'aura soulevé le cœur. Tu attrapes un verre, le remplit d'eau. Prenant de petits gorgées jusqu'à le vider.

-Effie ?

Tu déglutis. La voix de l'homme s'est élevée depuis le salon. Tu poses le verre dans l'évier, et le rejoins dans le salon d'un pas hésitant. Sans répondre, tu te places dans son champ de vision. La mélodie de tout à l'heure est à présent plus claire. Un morceau classique que l'homme écoute, les yeux fermés. C'est un grand amoureux de musique. Et il a tenu à t'enseigner cette passion. Un très rare bon côté que tu lui as découvert.

-Éteins la musique tu veux bien ? Je préfère quand c'est toi qui joue.

Un hochement de tête, et tu fait taire l'appareil qui diffuse la mélodie. Puis tu t'installes au piano. Un coup d’œil à l'homme, il a toujours les yeux fermés. Tes doigts commencent à parcourir les touches de l'instrument. Tu répètes la mélodie qui était jouée quelques secondes plus tôt. C'est une chance que tu as d'avoir appris à jouer du piano. Rares sont les hybrides, hors des nobles, qui ont ce privilège.

Dès que les dernières notre retentissent, tu prends conscience de sa présence derrière toi. Sa lourde main se pose sur ton épaule. Le contact te fait le même effet qu'une brûlure. Mais tu prends sur toi. Tu attends une parole, un geste. Il hoche la tête, comme pour signifier son contentement. Tu peux sentir ton regard sur toi. Il semble scruter quelque chose. Sa main vient toucher ton front. Tu l'observes avec un certain étonnement.

-Je te trouve pâle. Tu te sens bien ?
-Encore des nausées. Rien de grave.

Il fronce les sourcils. Ce n'est pas nouveau. De puis quelques semaines, tu te sens parfois pâteuse. Une fièvre, de la fatigue, et les nausées.

-Ça fait un moment que ça dure maintenant, ça m'inquiète. Habille-toi, on va voir un médecin.

Inquiet, il l'est peut-être vraiment. Par peur que son jouet ne soit malade. Ou parce qu'il est honnête. Tu ne parviens jamais à savoir. A cet instant, son visage paraît réellement soucieux. Et toi, tu aurais presque envie de le croire. Mais il sait jouer la comédie. Tu ne sais pas. Tu obtempères, quittant avec regret le piano pour aller te changer.

- - - - -

Les mots du médecin sonnent encore dans ta tête. Son diagnostic, tu ne peux pas y croire. Tu ne veux pas y croire. Il doit avoir fait une erreur. Allongée sur le lit, tu ressasses encore ses mots. Tu essayes de trouver la faille dans l'examen. La nouvelle t'est insupportable. Ton maître t'a laissée t'isoler, lui aussi dans ses pensées. A-t-il seulement pensé que ça pourrait un jour arriver ? Dans cette situation, tu ne sais pas quoi faire.

Sans aucun doute, c'est la plus horrible chose qui aurait pu arriver. De toutes  les marques que cet homme aura laissées sur ton corps, celle-ci restera toujours la pire.
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   

_________________
Effie déprime en #00008B
Thanks Aelys ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Quartiers residentiels :: Avenue du Clair de Lune-
Sauter vers: