Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Ville :: Restaurants et cafés :: "Rock'n'coffee" - Café-disquaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diva et Idole sur les ondes ? - Feat Ezra Opal

avatar
Messages : 82
Points : 618
Date d'inscription : 16/09/2018
Localisation : Un cabaret ou errant dans ma grâce
Des DCs? : Marty - Javier - Isamu - Andrew - Maximilian - Samantha - Travis - Rob - Tyr - Edward

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Aiden Weston
♠~ Fréquentations::
Diva of Song
Voir le profil de l'utilisateur




Moira O'Brien
Diva of Song
Jeu 1 Nov - 20:14
Diva et Idole sur les ondes ?Il y avait des petits plaisirs que je ne pouvais pas me refuser un seul instant. Et l'un d'eux, rare, mais toujours agréable était d'aller boire un café au Rock'n'coffee. C'était sans doute l'un des seuls établissements de Nekai qui arrivait à la cheville du Lucky Drink. Ici point de cabaret, mais la même ambiance qui me plaisait tant. Les musiques qui passaient dans ce café n'étaient pas toujours mes préférées, mais le mélange des styles donnait au café une saveur supplémentaire. J'avais quitté Goldie en lui envoyant un baiser volant et en lui souhaitant du courage pour tout à l'heure. Je me doutais que j'allais être de retour avant le début de son service du soir, mais au cas où je prenais un peu trop mon temps, elle savait que je m'inquiétais pour elle. C'était ma petite volaille d'amour, ma faisane, ma Goldie. Nous n'étions pas collègues depuis longtemps, mais elle était si attachante. Je poussais la porte du café finalement avec un petit sourire en pensant à elle et à ma petite famille du cabaret avant d'aller m'asseoir. J'avais fini à force de venir régulièrement ici et de faire quelques infidélités d'établissement à Christian, par avoir ma place. Il n'y avait pas mon prénom marqué sur le siège, mais la plupart du temps, la table me restait réservée. Une petite flatterie qui avait de quoi faire glousser la diva pour laquelle je me prenais. Oui, car en vérité, je savais que j'étais loin de ces modèles de magasine et d'antan que j'admirais secrètement. Comme bien souvent, j'attendais qu'une serveuse s'approche en découvrant mon corps de mon manteau. Ce fameux manteau que j'avais depuis si longtemps et qui était le plus grand témoin de ce corps que j'aimais autant que je pouvais le détester. Je grimaçais en cherchant mes médicaments non sans voir qu'ils étaient encore restés dans ma loge.

Ne pas les avoir avec moi avait vraiment le don de me rendre d'humeur chafouine. Bon, je n'étais pas toujours la femme la plus aimable et ravissante du Lucky Drink, laissant plus souvent ce rôle à ma petite chérie, Goldie, mais je savais l'être, parfois. Je sentais déjà que la douleur chronique que j'avais depuis plusieurs années, s'insufflais sous ma peau. Heureusement, je n'avais pas le temps de m'apitoyer sur mon sort, en voyant une nouvelle tête, à la couleur de cheveux totalement opposés à la mienne débarquer. Je ne connaissais pas tous les habitants de Nekai, mais sans la connaître personnellement, cette demoiselle me disait quelque chose. Je devais l'avoir vu dans le journal ou sur la petite télévision que cachait Christian derrière son comptoir de bar. Comment je savais qu'il en possédait une à cet endroit ? Peut-être avais-je glissé mon buste contre le bar pour faire ma curieuse et devant la scène n'avait-il pas été surpris et embarrassé au point de me laisser faire. Quand j'y pensais, Christian était sans doute l'homme qui avait vu le plus de moi dans bien des sens, sans jamais se permettre de m'approcher de trop près. Je pense que si je l'avais connu lors de mon ancien métier, il aurait été un homme que j'aurais volontiers couvert de mes douceurs, il les mérite bien. Je reportais mon regard sur la nouvelle venue tout en souriant à la serveuse avant de commander mon café crème habituel. Je bougeais légèrement la tête et les épaules en faisant résonner faiblement le son de mes talons sur le sol. Si j'avais été seule, je crois que j'aurais pu me mettre à danser comme il pouvait m'arriver de le faire sur scène. Sensuellement et avec une lenteur contrôlée. Cela avait toujours le don de mettre n'importe quel homme marié ou non dans un état proche de la transe. J'étais vraiment une belle ironie, en aimant me dandiner sur les planches tout en haïssant mon corps de tout mon cœur.

La serveuse à qui j'avais demandé ma commande semblait être embarrassée par une multitude de demandes et dans ma bonté, je décidais de me lever pour la rejoindre au bar. Pas folle la guêpe, je ramassais mon manteau avant de marcher d'un pas nonchalant, mais toujours très agréable à voir malgré moi, vers le bar. Je m'asseyais sur l'un des grands tabourets à côté de la jeune demoiselle rosée avant de sourire à cette dernière, mais surtout à la serveuse. « Je viens à votre rescousse ma jolie. Je vais le boire ici mon café, ça vous évitera de ne plus savoir ce que vous faites. Détendez-vous ou venez au cabaret, je suis prête à parier un gros pourboire pour vous, que vous apprécierez ce que vous verrez… Et entendrez bien sûr. » Je savais pertinemment que mes mots pleins d'assurance transparaissait un faux sentiment. Je n'étais pas aussi sûr de moi en général et le doute était plus présent que la confiance. Sauf que j'avais appris à user de faux-semblants pour ne pas qu'on se mêle de mes affaires. Ce qui m'inquiétait restait au chaud dans ma chambre, mes bras et Lucky Drink, pas autre part, même pas ici. Malgré tout, je tournais un peu la tête vers la jeune femme en rose. « Je sais que cela ne se pose guère même entre artistes, mais vous ne seriez pas célèbre ? J'ai l'impression de vous avoir vu quelque part, sincèrement. » Bien sûr que je l'avais vu quelque part, mais encore une fois le faux-semblant bien plus simple que la vérité pour le coup, trop banale.

©️ Crimson Day

_________________

Le triste chant d'une corneille brisée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Points : 308
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Sam 3 Nov - 15:28
Milk shake please
Moira O'Brien & Ezra Opal

Super journée ! Ça avait été l'éclate ! J'avais passer ma journée sur la scène à danser et chanter pour mes fans qui scandaient mon nom de scène Erza. Moi et mes sœurs, mes frères nous mettions le feu avec divers rythmes pop. Relatant diverse histoire, parfois de cœur, d'horreur pour halloween, en avance héhé... D'amitié et de dépassement de soit, puis nous avions terminées par notre séance de signature.

J'étais claqué, mais le début de soirée commençait à peine !
Je devais me trouver un truc à faire... mais quoi ? Un bar ? Ce fut l'idée la plus simple et rapide que j'eus. Mais comme j'étais excentrique, je n'allais pas aller n'importe où ! … Ou justement si, j'ouvrais une page de localisation et pointa au hasard un bar dans un certain rayon, ensuite j'allais me changer, afin de ne pas être reconnaissable... Pas trop, car sinon je m'aurais vraiment changer, mais je fis ma flemmarde et pris un pull rose à capuche avec des oreilles de lapins, glissant ma chevelure à l'intérieur. Un jean délaver et un casque audio noir pour diminuer la couleur de ma chevelure... J'aurais pu faire mieux, mais je me limitais à cela.

Ensuite, je partais en trottinette à travers les ruelles, chantant à tue-tête.
La distance me parut soudainement bien courte et on ne pu me suivre avec ma vitesse, c'était cool. Même si ainsi j'avais l'air d'une gamine.

Toute joyeuse, j'arrivais à bon port, refermant ma trotinnette que je gardais en main, attirant bien évidemment l'attention et entra en même temps qu'un couple sorti.
Discrète comme un ninja... Ninja rose, j'allais me poser au comptoir et demanda fièrement.


-Un chocolat chaud avec chantilly. Le serveur me regarda un peu pris au dépourvus, avant que je ne rigole. Un milk shake chocolat ?

Je finis par trouver quelque chose qu'il vendait, faisant rigoler les hommes à ma droite. Puis arriva une femme... Un peu plus âgée que moi ? Au du moins, elle avait l'air d'avoir plus de vécu que moi. Amusante, elle souriait, draguait la serveuse ? Elle lui parla d'un cabaret, j'haussais un sourcile en me demandant si j'en connaissais un. Alors que je réfléchissais à cela, elle me questionna d'une manière assez directe. Bon en même temps... Si j'avais voulue être discrète, j'aurais revêtue mon apparence plus masculine, je souriais embarrasser, rigolant gêner.

-Ah ah si si, mais juste un peu. Répondis-je humblement. Je fais quelque show, bien que j'attire plutôt des jeunes, par contre... Je fis une petite mine ennuyer. Je suis désolée, mais je ne vous connais ou ne vous reconnais pas. J'en suis navré et pourtant je suis sûr que cela ne devrait pas être le cas. Avant de sourire. Comment pourrais-je oublié un regard si intense ? Un bleu que seul le ciel le plus pure pourrais égaler ? M'amusais-je à la draguer poliment.

Avant que l'on ne m'apporte ma boisson chaude, que je me dépêcha de prendre une gorgée.

-Hum... Du chaud, sa fait du bien, il fait un de ces froids mordants en ce moment. Reprenais-je la conversation comme si de rien n'était. J'ai entendue que tu fais partie d'un cabaret ? J'ai jamais vue, on y fait quoi ? J'imagine que des danses... hum, cancans c'est bien ça ? Je gloussais de ma bêtise. Non, ce serait bien trop restreint, alors ? Me tournais-je vers elle, cette fois-ci les yeux pétillants de curiosité !

_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 82
Points : 618
Date d'inscription : 16/09/2018
Localisation : Un cabaret ou errant dans ma grâce
Des DCs? : Marty - Javier - Isamu - Andrew - Maximilian - Samantha - Travis - Rob - Tyr - Edward

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Aiden Weston
♠~ Fréquentations::
Diva of Song
Voir le profil de l'utilisateur




Moira O'Brien
Diva of Song
Sam 17 Nov - 15:36
Diva et Idole sur les ondes ?Je n'avais pas pensé en l'abordant que cette jeune femme soit aussi bavarde. Je retenais un rire derrière mes doigts en restant attentive à ses paroles, malgré sa tentative de drague. Si je faisais semblant d'avoir toujours de l'assurance, pour le coup, il était évident que je n'étais pas la plus embarrassée de nous deux. Je posais légèrement mon autre main sur mon buste en prenant un air offusqué devant l'absence de connaissances de la célèbre diva que j'étais, non sans en rire intérieurement. En vérité, je n'étais pas le moins du monde dérangé qu'elle ne me reconnaissait pas, même au premier coup d'œil. Il était très facile de savoir si quelqu'un avait pu ou non me voir sur scène. Les réactions, mais aussi la façon de s'adresser à moi changeait du tout au tout. Surtout, quand il s'agissait d'humains. Ils devaient pour la plupart de véritables agneaux et heureusement pour eux, je n'étais pas une louve. Je souriais à son compliment quand bien même il avait été lancé avec une pointe de forcing. Je ne demandais à personne de me flatter autant, et même si j'adorais le confort et la flatterie, je savais vivre sans. Mon regard était bientôt attiré par la charmante serveuse qui réussissait finalement à s'en sortir et m'apporter mon café. Je savais que les yeux de l'inconnue étaient encore sur moi, mais cela ne m'empêchait pas de lancer un baiser volant à celle qui m'apportait mon café. « Merci ma belle… » Je cherchais alors dans mon manteau un long moment avant de tendre un billet. « Pour la peine, voici une place pour la prochaine représentation dans quelques jours. Fais-toi aussi belle que tu peux, même si tu l'es déjà et je te ferais visiter les coulisses… Qui sait. » Je lui lançais un sourire ravageur avant de finalement reposer mon attention sur l'inconnue. Je lui avais posé des questions et elle avait pris le temps de répondre, c'était donc judicieux de ne pas lui couper son attention.

J'avançais légèrement sur mon siège, tasse à la main pour mieux répondre à cette petite star en herbe. « Merci pour le compliment même si ce n'est pas nécessaire. Entre célébrités, pas besoin de se caresser dans le sens du poil… Du moins pas en public. » Je gardais un grand sourire suite à ma phrase, assumant comme toujours l'ambiguïté que pouvait avoir mes mots. C'était totalement volontaire, comme pour tester un peu plus la jeune femme devant moi, mais aussi une façon comme une autre de m'amuser. Je ne faisais rien de mal après tout, rien de bien méchant même si cela restait une habitude dont je ne me lassais guère. Je reprenais bien vite mon calme pour souffler sur mon café afin d'en boire une légère gorgée. Ensuite, je reportais mes yeux sur elle, avant de tendre la main. «  Moira, la diva au sein du Lucky Drink et vous, enfin toi ? On peut bien se tutoyer entre stars, non ? » Je gloussais garder ma main tendue jusqu'à ce qu'elle vienne la serrer sans perdre du regard son visage afin d'en déceler des émotions et pourquoi pas de l'embarras une nouvelle fois. « Il a bien du cancan et des danses, mais cela serait réducteur de résumer ce bar-cabaret simplement à cela. Mon groupe et moi faisons régulièrement pour ne pas dire tous les deux jours, une représentation. Il m'arrive aussi de m'inviter sur scène les jours de pauses, pour accompagner mes amies danseuses aux charmes à vous en décrocher la mâchoire. Après, même emplumée, j'ai encore mon charme, surtout que l'âge ne semble pas y faire grand mal. ~» Je ne l'avouais guère souvent, mais j'adorais faire la diva qui se roule littéralement dans sa propre beauté. Alors qu'intérieurement, j'aurais aimé changer mainte fois de corps, pour ne pas garder ses ailes abîmées, ses cicatrices et cette peau blanche comme la craie. Ce que beaucoup m'enviaient ou considéraient comme des cadeaux, je ne faisais que les traîner comme des chaînes. Depuis le début où j'avais pris conscience de mon charme, je n'avais jamais vraiment perdu de vue, que ce n'était rien de bon, surtout à Nekai. Heureusement que j'avais su trouver des amis dans le cabaret et parfois en dehors. Certains discrets dans leur apparence, comme ce jeune Edward aussi mignon qu'adorable pour un jeune homme et d'autres n'ayant pas le choix de leur physique, mais possédant un grand cœur comme ma Goldie. Il avait aussi Christian, ce patron au visage de marbre, mais au cœur chaleureux et bien sûr mon groupe. Je soufflais en pensant à eux pour mieux retourner à la réalité du café. J'attendais la future réponse, pour avoir la confirmation de qui j'avais face à moi. Après tout, je n'étais pas plus infaillible que les autres, je pouvais me tromper.

©️ Crimson Day

_________________

Le triste chant d'une corneille brisée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Points : 308
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Jeu 22 Nov - 13:09
Diva et Pop-star
Moira O'Brien & Ezra Opal


Me retrouver à discuter avec une autre artiste, c’est toujours génial. J’étais bien heureux de cela, ça fait plaisir et découvrir parfois des styles, des lieux ou tout simplement des artistes !
 
La femme se retint de rire, mais je ne lui en tenu par rigueur. Elle joua un peu en feintant d’être choqué, mais je sentis bien que ce n’était pas le cas.
Je la complimentais sur ses yeux, sans insister, je l’avais vue draguer et elle ne s’en cachait pas, alors j’avais eu envie de la taquiner, cependant elle n’était pas mon genre... Physiquement du moins, après je ne drague pas tout. Mais je suis très taquine !
 
Par contre, je... De mon humble point de vue, je la trouvais un peu lourde dans la drague de la serveuse, ou... Non, calme tes idées pas très gentil ! Je l’observas en buvant ma boisson bien chaude. Hum, quel délice !
 
Elle me remercia du compliment, me demandant toutefois de ne pas en faire trop en public, comme si je me forçais, je me contenta d’hocher la tête, ce n’était pas bien grave. J’étais toujours sincère, à pars quand je devenais critique, je ne le faisais pas trop en publique, cela pourrait devenir dérangeant et mauvais pour l’image de l’une et de l’autre personne critiquant-critiquer.
 
Pour le coup, s’il y avait eu un sous-entendue, je ne le percutas guère, le comprenant purement comme une demande un peu gêner. Finalement, elle se présenta en me tendant la main, moi je lui aurais bien taper la bise mais bon... Souriante, je la lui serrais sans gêne, ni malice, simplement de la joie.
 
-Enchanté Moira, Erza, chanteuse solo ou bien en groupe avec ma famille, les Oerphrynes.
 
Je du retenir une vague d’exaltation et ne pas sauter sur le bar pour dire « Les grenouilles les plus connues du monde ! » mais mes yeux brillèrent de cet éclat vivace.
Elle m’expliqua un peu mieux ce qu’elle faisait là bas, danse et représentation, je commençais vaguement à imaginer. Mais vue son style, sa prestance, ce n’était pas le même genre de danse électro-pop, cela n’était pour autant moins chorégraphier hein.
 
-je vois... Je pense qu’il faudrait au moins que j’aille voir une fois. Puis souriant espiègle. Peut-être que tu m’inviteras dans ta loge. Je tirais alors la langue moqueuse. Après mon style c’est... Plutôt électro, de la pop aussi, je ne pense pas que je puisse faire de duo avec toi. Pour le coup, mes propos étaient assez ambiguë, disais-je qu’elle n’était pas mon genre, ou bien que mes chansons n’étaient pas compatible avec les siennes. Je reprenais avec un peu plus d’intérêt.
 
-De ce que j’imagine de vos chorégraphies, elles sont plutôt sensuelles, charmeuse. Alors que les miennes sont portés sur des gestes énergiques, sautillant, souplesse, artistique. Oh, je ne dis pas que vos chorégraphies ne le sont pas hein, juste je cherche des mots qui irai bien exprimer ce genre de gestuelle. Réfléchissant, je levais les yeux au plafond, avant de les fermer et d’imiter quelques mouvements avant de rire en finissant par faire le geste du chat « nyan nyan ».
 
-Dis moi, qu’aimes-tu dans ce que tu fais ? Pour ma part j’aime le côté sportif, parfois spectaculaire des shows. Mais aussi donner de la joie, de partager ma passion et donner de l’amour !
 
Je me détournais du bar et envoya plein de bisou à l’assemblé éclatant de rire ou mes renvoyant les baisers. Je rigolais toute joyeuse et me retourna vers Moira et repris notre conversation, les yeux pétillants.
 
-Alors ?


_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 82
Points : 618
Date d'inscription : 16/09/2018
Localisation : Un cabaret ou errant dans ma grâce
Des DCs? : Marty - Javier - Isamu - Andrew - Maximilian - Samantha - Travis - Rob - Tyr - Edward

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Aiden Weston
♠~ Fréquentations::
Diva of Song
Voir le profil de l'utilisateur




Moira O'Brien
Diva of Song
Ven 7 Déc - 17:10
Diva et Idole sur les ondes ?Je devais avouer que je me demandais toujours si j'avais bien face à moi une jeune femme, mais je ne comptais pas vraiment vérifier ça, ici et maintenant. Je laissais un léger gloussement me trahir quant à sa remarque sur le fait de venir dans ma loge. J'avançais le visage en posant mon menton contre ma paume en restant un tant soit peu attentive à ses paroles. Je me demandais si elle s'était déjà écouté parler, enfin oui vu comment elle parlait d'elle. Il y avait tout de même un sévère point d'égocentrisme, comme tous les artistes sans doute. Je levais un sourcil en l'entendant qualifier de façon dissimulée mon style de chant et de chorégraphie comme tout sauf chorégraphique. Je préférais tremper à nouveau le bout de mes lèvres dans la caféine présente dans la tasse plutôt que de lui dire directement le fond de ma pensée. Je ne voulais pas brusquer la serveuse, pour ce qui était d'Ezra, c'était autre chose. Je sentais bien que la célébrité avait eu raison de sa petite tête, et même si cela m'amusait au plus haut point, c'était quelque peu agaçant. Je la voyais, qui se tournait vers ce qu'elle devait considérer comme une assemblée avant de se donner en spectacle. Voilà ce qui nous différenciait totalement elle et moi. J'avais beau faire ma diva, je savais rester une femme modeste en général. Pas besoin de me donner en spectacle devant tout le monde pour me sentir belle ou intéressante, ce qui ne semblait pas être le cas d'Ezra. C'était un côté qui n'avait rien pour me plaire chez elle, quand bien même j'avais moi aussi des facettes que l'on pouvait considérer comme détestable. J'étais bientôt prise d'un bâillement totalement incontrôlé que je tentais tant bien que mal de dissimuler du dos de la main en reprenant de l'autre main, ma tasse. Je crois que ma courte nuit commençait déjà à me rattraper et qu'un seul café n'allait sans doute pas suffire pour aujourd'hui.

Une grimace de mécontentement me fendrait le visage alors que le café coulait dans ma gorge et que je reposais finalement mon regard sur une Ezra sans doute plus enthousiaste que moi, au final, de cette rencontre. Elle m'avait demandé mainte chose et je me devais de lui répondre, même si une part de moi voulait surtout retourner s'endormir. Je ne savais si c'était le choc des cultures entre Ezra et moi ou simplement ma nuit dernière, mais je me sentais d'un coup beaucoup moins agréable. La Moira des cavernes était de retour et je ne me gênais pas pour commencer à le prouver. « Ou tu cherches des mots pour dénigrer mon travail tant que tu y es ? Je te trouve agréable, mais je ne pense pas que si tu fais souvent ta starlette à côté de moi, je sache profondément le supporter. Ma nuit a été longue et elle se fait sentir, alors ne me donne pas des raisons d'être désagréable. Nous ne sommes pas sur scène, alors respecte mon travail, merci. » J'avais été particulièrement sèche, mais je crois qu'un concentré de ce que je pensais et de ce que j'éprouvais n'était pas un bon cocktail. Mes douleurs dans les ailes et dans tout mon corps à vrai dire, me reprenait également. Je serrais le poing en levant les yeux vers la serveuse. « Ma belle, pourrais-tu me donner un verre d'eau, s'il te plaît ? » Je savais que prendre quoi que ce soit de louche devant Ezra allait alimenter ce moulin à paroles, mais de toute façon, je n'étais pas à cela de près. Une fois le médicament pris, je baissais le visage en soufflant lentement afin de reprendre un calme relatif. J'avais toujours envie d'étriper cette starlette à la grosse tête, mais je savais que cela n'allait de toute façon pas aider qui que ce soit. Ni elle sauf si ça la calmait, ni ma propre réputation. Je soufflais une nouvelle fois avant de tourner mon visage vers elle.

Beaucoup d'émotions me traversaient jusqu'au moment où une part de moi prenait le dessus. La même, qui avait répondu à Ezra plus tôt, autant dire que cela n'avait rien de bon pour l'avenir. « J'aime la sensualité et l'ambiance toujours tamisée et presque charnel du cabaret. Chaque représentation est différente de la dernière, et même si je ne suis pas une célèbre chanteuse que tout le monde acclame, ça me suffit. Je pense que j'ai au moins gardé avec mon métier la modestie, ce qui manque cruellement a beaucoup de monde y compris toi, ma grande. Désolé d'être si abrupte avec toi, mais je pense qu'on t'a toujours motivé dans tes projets et acclamé sans jamais te freiner ou aller contre le courant que tu formes, moi si. À t'entendre tout est blanc et parfait, alors que tu oublies qu'il y a toujours un peu d'ombre. Descends de ton petit nuage s'il te plaît et parle-moi comme une hybride et pas comme une star, tu verras que tu en sortiras plus grande.» Je ne savais pas si ce que j'avançais était exact, mais j'avais toujours vu juste pour savoir si quelqu'un était ou non hybride. Un don ? Sans doute pas, mais une bonne intuition. Je m'attendais d'avance à ce qu'elle nie mes propos, mais de toute façon, cela n'aurait rien de surprenant après tout. J'étais devant une petite starlette, pas l'humilité en personne.


©️ Crimson Day

_________________

Le triste chant d'une corneille brisée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 40
Points : 308
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel Leblanc / Leonhart

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Aujourd'hui à 14:01
Ange et grenouille
Moira O'Brien & Ezra Opal

Alors que je tâchais de m’excuser de mon manque de tact ou plutôt de propos qui pouvait être confus, la voilà qui grimace, elle semble avoir perdue toute gaité, même plus prête à faire des blagues. Je suis bien ennuyer et chercher comment lui remonter le moral.

Et voilà, comme je m’y attendais, elle ne prit pas bien mes propos. J’en soupire, mais le reste me surprends d’autant plus. Elle me dit soudain que je fais ma starlette et me conseille de ne pas trop l’emmerder après sa courte nuit. Je peux comprendre qu’elle soit irritable après une nuit courte, cependant, je ne suis pas d’accord avec elle. Je ne fais pas ma starlette, j’en fronce les sourcils.

Elle demande soudain un verre d’eau, après sa descente ce fut un peu étrange, mais je pensais surtout à la vision qu’elle avait de moi. Elle confond joie de vivre et popularité et je comptais bien le lui expliquer !

Je gonfle les joues, un peu comme une gamine mécontente. Toutefois je retrouve un peu de sourire lorsqu’elle parle d’elle. Jusqu’à ce qu’elle me critique... La modestie, parfois c’est aussi l’ironie de ce faire vantée ce qu’on appelle « modestie » ... Moi, je prends ce qu’on me donne, sans avoir à me vanter (bon ça m’arrive de le faire malgré tout hein....)

Je pensais lui répliquer presque cinglant, cependant, à force de l’écouter, je compris que derrière ces mots, elle tentait de me rappeler non pas vers une humilité, mais à... Comment dire ? un plan plus proche d’elle. En fait, je me sentais soudain comparé à elle. Comme si j’avais été pourrie gâter. Elle avait vécue des choses douloureuses et le fait que tout me réussisse lui plombait de l’aile ?

Je l’observais, la bouche entre-ouverte pour chercher mes mots, et cette fois-ci ne pas la fâcher inutilement.

-Je ne suis pas aussi vaniteuse que tu peux le croire. Je suis heureuse de vivre, de chanter, de danser, de faire sourire. Si tu pense que je joue ma starlette non, je suis simplement comme ça ? Que je sois connus ou non. Toutefois, comme tu le dis, je vois le ciel, je ne suis tout de même pas sur un petit nuage, mais j’essaie au maximum de le regarder. Car déprimer, sombrer dans la dépression ne me fera certainement pas avancer. Je ne souris plus, j’ai un petit air triste. Tout n’est pas parfait et je le sais. Je suis née dans une famille de chanteur, alors oui, on se soutient les uns les autres pour y arriver. Je ne peux certainement pas comparé ma vie à la tienne, toutefois, comme tu dois parfaitement tant douter. Il faut que je fasse de mon mieux, les idoles sont souvent des personnes de passage, de mode et même vivre dans une famille centré dessus, n’assure pas un avenir radieux et c’est souvent mortel pour nous de ne pas percer ou bien suite à un accident de ne plus pouvoir jouer. Alors non, j’y vais à fond tant que je le peux encore. Tant que je vis encore...

Mes yeux commencèrent à rougir et je dus prendre une grande inspiration pour ne pas pleurer en pensant à tous les membres de ma famille, qui chaque jours peuvent disparaître. Autant de mort naturelle, que des agressions des fans.

-Comme tu l’as bien deviner. Je suis une hybride... Et mon espèce à une durée de vie entre cinquante et soixante ans. Nous sommes assez fragile, alors quand je te dis qu’être une personne sombre, si ce n’est pas un rôle est mortelle... Je suis sérieuse. Cela peut-être un véritable choque pour notre corps, qui ne tiens pas et non lâche. Encore une fois, même si je me répète, je vie heureuse, à fond, je ne vois pas la vie aussi rose que ma chevelure le ferait penser. Je sais que tous le monde n’a pas ma chance et je ne vais certainement pas faire ma modeste à dire à qui le désire « toi aussi tu peux si tu veux. » Non, il faut se donner à fond pour voir ses rêves se réaliser, alors je profite pleinement de ce que j’ai gagné à force de labeur.

Sans le vouloir, j’avais augmenté petit à petit mon ton et même mon regard c’était assombri... Ce n’est pas qu’une image, avec mes caractéristiques animales, mes yeux et cheveux pouvaient changer de couleur. Mes yeux étaient donc en train de virer à une couleur plus sombre (pas ténébreuse non plus hein !).


_________________
Je parle en #ff3399
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Restaurants et cafés :: "Rock'n'coffee" - Café-disquaire-
Sauter vers: