Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Hors RP :: Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si on tissait des liens ensemble ? - Feat Goldie Nova

Anonymous





Invité
Invité
Mar 30 Oct - 14:14
Il est doit être encore assez tôt quand le soleil vient gentiment me réveiller en se mettant dans mon champ de vision. La classe à Dallas dans mon pyjama bleu recouvert de dessins de fer-à-cheval. Je ne sais même plus pourquoi j'ai ce pyjama. Il est toujours mieux que le Hello Kitty dans le fond du bac à linge. Pourquoi j'en ai un Hello Kitty ? Évitons les sujets qui fâchent au réveil. On est samedi, ce qui veut dire que je n'ai pas cours et donc je pourrais rester tranquillement au lit, mais non. Quelqu'un que j'apprécie autant, que je peux la craindre m'a proposé de passer au cabaret. Qui est cette personne ? Moira, Moira O'Brien. Une femme qui a le don de toujours trouver un mot ou un sous-entendu pour me mettre dans l'embarras, en plus de me dépasser de presque une tête avec ses talons. Est-ce que c'est perturbant ? Mais carrément ! Je regarde mon réveil, il est à peine neuf heures. Je soupire et repousse la couette en me frottant les yeux. J'approche du rideau avant de l'ouvrir en grand dans un grognement typique de Wolverine. Je souris en coin en voyant ma pile de comics à peine entamée avant de prendre la direction de la douche. Je suis totalement dans le gaz et si je ne me décide pas tout de suite, je vais finir par retourner sous la couette. J'aurais toutes les raisons du monde de le faire que ce soit la température hivernale de cette fin d'octobre ou encore la flemme, la pluie et j'en passe. Je baille à m'en arracher la mâchoire, plisse les yeux dans un soupir et bientôt dans la douche.

Alors, je sais qu'on va me prendre pour le mec le plus bizarre du monde, mais pendant ma douche, je regarde sur l'écran posé dans la salle de bain, un stream. J'adore suivre en direct ou en VOD ceux de cette Lavande. Je ne la connais pas personnellement et je doute que je la rencontre aussi facilement que quelqu'un d'autre dans une boulangerie ou chez le dentiste, mais ça serait quand même vachement cool. Elle tryhard Dark Souls et je dois avouer qu'elle se débrouille pas mal. Bon les hater sont encore là dans son chat à essayer de lui apprendre à jouer, mais je pense qu'elle a fini par simplement les ignorer. Je suis tellement captivé par le stream que j'en oublie presque de retirer la mousse que j'ai sur la tête et un peu partout en fait. Je coupe le stream en sortant de la douche après m'être rincé. Je me demande si elle évite de sortir aux heures normales pour ne pas se faire déranger ou au contraire, elle s'en fiche. Je pourrais creuser la question un peu plus longtemps, mais Moira m'a proposé de venir au cabaret et si je traîne encore longtemps, en arrivant, je crois que je vais me rappeler de ce samedi. Pour de mauvaises raisons. Je crispe le visage en imaginant d'avance la scène avant de filer m'habiller. Bon, faute de vraiment savoir ce qui irait dans le cabaret, je vais enfiler des trucs sobres. Un jean, mes Stan Smith au pied et un pull dans les tons bleus. Je doute de pouvoir faire un défilé de mode, mais de toute façon, qu'est-ce que je ficherais dans un défilé ? J'emporte la montre de papa avec un petit sourire un peu triste, ma veste et les clés avant de sortir de mon appartement. Bon, c'est clair qu'avec mon salaire d'étudiant je ne vis pas le luxe, si on peut appeler ça un salaire. C'est un vrai cagibi mon logement, mais pour l'instant, je vais m'en contenter.

À peine sorti de chez moi, je fonce non sans attraper limite au vol un bus. Comme souvent, je mets la playlist de mon téléphone pour me couper un peu du monde autour de moi et ne pas paniquer pour rien. Déjà, que je suis un peu stressé en me disant que tout peut arriver jusqu'au cabaret. Une météorite, un dinosaure revenu à cause de scientifiques fou ou encore un virus qui transforme les gens en zombie. J'en profite aussi pendant le trajet pour dessiner sur mon calepin en bougeant la tête au rythme de la musique. Je crois que si on ne compte pas la petite mamie qui me demande gentiment la place, j'ai plus ou moins fait le trajet appartement – cabaret, sur le même siège. Je salue le chauffeur poliment en partant puis je souffle un grand coup. Je crois que même si je viens chaque jour de la semaine, je vais toujours avoir cette boule au ventre en entrant dans le Lucky Drink. Je ne sais pas si c'est le patron qui semble ne pas avoir d'émotion, la classe du bâtiment ou simplement le fait que je ne m'y sens pas à ma place ? Peut-être un mélange des trois. Je finis par me décider à entrer en poussant la porte sans vraiment savoir sur qui je vais tomber cette fois. Pas l'ombre d'une Moira à l'horizon. Je salue amicalement Christian qui me fixe comme toujours avant de me verser un verre de coca. Je dois avouer que je ne lui ai rien demandé, mais refuser est impoli. Je le remercie et je tourne la tête en entendant des bruits de talons. Naturellement, le verre dans la main, j'avançais vers la personne que je pensais être Moira. Du coca par terre et un choc pas du tout prévu plus tard, je me rends compte qu'il s'agit d'une autre femme. Je ne sais pas de qui il peut s'agir, ni son prénom, mais une chose est sûre, elle est jolie. Elle a un bec, de grands yeux et je crois que c'est une hybride comme moi. J'entends Christian qui ronchonne vu la tâche que j'ai fait par terre. « Désolé Chris… Euh Christian, je réparais comme je peux. » «  Oublie ça jeune homme et aide plutôt la demoiselle à se relever, je te prie. » Je me précipite vers la jeune femme encore sur le sol et l'aide à se relever. « Désolé… Je suis vraiment un boulet. Sinon, moi, c'est Edward, mais tu peux m'appeler euh… Eddy ? » Tu parles d'une première impression. Si Moira me voit, elle va encore se moquer de moi, c'est sûr.
Première étape : l'approche

   
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous





Invité
Invité
Jeu 15 Nov - 22:21

Edward
Davis

Goldie
Nova

「 Et si on tissait des liens ensemble ? 」
Cela faisait quelques semaines que je travaillais au cabaret. Je m’entendais assez bien avec Moira, même si au départ c’était assez dur pour moi, le temps de m’habituer à ce nouvel environnement et surtout au caractère de celle qui était ma camarade de chambre désormais. Je me levais en soupirant, aujourd’hui Moira était aller faire des courses tôt dans la matinée. Il devait être actuellement 9h, et le cabaret devais avoir à peine ouvert ses portes. Heureusement, Chrichri pouvais s’en sortir seul au début, donc j’avais le temps de me préparer. Après une douche rapide, je séchais mes cheveux avant d’enfiler mes vêtements en chantonnant doucement. C’est dans ces moments que j’était contente que ce soit bien insonorisé ! S’il y avait des clients en bas, il n’y avait aucune chance qu’ils m’entendent chanter sous la douche ! En revanche, je voyais souvent Moira me jeter des coups d’œil amuser quand j’en sortait lorsqu’elle était là, ce qui me faisait penser qu’elle, elle m’entendait très bien. Mais je ne lui disais jamais rien dans ces moments-là, après tout on était colloc, et elle aussi elle chantonnait à certains moments. Mais je me retenais bien de lui dire quelque chose, ayant très peut envie d’égratigner le lien d’amitié qui se tissais entre nous deux. Enfin, j’espérais qu’on était sur la voie de l’amitié, sinon se serait con…

Une fois munie de ma tenue de travail du jour, c’est-à-dire un body violet avec des petits volants, des collants roses et des talons aiguilles assortis au body et maquillée, je descendais calmement en mettant les plumes dans mes cheveux. J’avais remarqué que beaucoup de clients s’amusais à voir ses petites touches chez moi, qui montrait que je n’avais aucune honte à être une hybride. Et que j’assumais mon bec, du moins j’arrivais à le faire croire. J’enfilais mes gants une fois aux pieds des escaliers, faisant claquer mes talons en souriant. J’adorais vraiment cet endroit, il respirait la tranquillité et l’amusement en même temps ! Et puis même si la clientèle était parfois un peut lourde, la plupart des gens était adorables ici. D’ici, j’entendais mon patron bavarder avec un client, et j’en était étonnée, il était rare qu’il y ait quelqu’un aussi tôt dans la journée. Enfin, c’était peut-être un ami de Christian ou de Moira, qui ne devrais plus tarder à rentrer d’ailleurs. Je me dirigeais vers eux, avec un sourire enjoué, mettant mes boucles d’oreilles, quand la personne qui parlais avec monsieur blasitude se retourna et me fonça dedans. Avec un verre à la main. Et il me fit tomber par terre ! Je tombait au sol avec un petit ‘outch’ très féminin, ma queue de cheval étant retombé devant mes yeux. Je soupirais fortement pour la remettre à sa place, avant de lever le regard vers un jeune homme, d’environ mon âge, je dirais. Derrière lui, j’entend râler le patron, avant d’attraper la main qu’on me tendait. Je riais doucement à la présentation maladroite d’Edward, donc.

-Moi, c’est Goldie. Et tu peux m’appeler Goldie. C’est la première fois que je te vois ici... Tu fais souvent tomber les filles à tes pieds ?

Je gloussais en me dirigeant vers le bar, où Christian avait poser un jus de mangue pour moi, avec un sourire. Enfin, ce qu’on pouvait considérer comme un sourire chez lui. Je m’asseyais sur un des grands tabourets, pendant que Christian disait qu’il allait à la cave pour aller mettre du champagne au frais pour le spectacle de ce soir. Je me tournais, restant sur mon tabouret en observant le nouveau venu.

-Tu es un ami de Christian ? Ou de Moira ? Car elle n’est pas là pour l’instant, elle est partie acheter un truc, apparemment. Mais rassure-toi, elle ne devrait plus tarder.

Je lui souriais gentiment, en le détaillant discrètement. Il était assez mignon ce jeune homme… Je me demandais bien ce qu’il faisait dans un cabaret, aussi jeune. Il n’était pas venu pour travailler, car je savais que j’était la dernière et Christian n’avais pas parler d’engager quelqu’un d’autre. Je croisais doucement les jambes en sirotant mon verre, et fini par tendre un autre coca qui était à côté de mon jus. On dirait que Christian l’aimait bien, sinon il ne l’aurait pas resservi après sa bourde.

-T’en fais pas, pour le tapis. Une bonne femme de ménage et on n’y verra plus rien. Christian l’appelle surement au moment où on parle.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous





Invité
Invité
Mer 28 Nov - 15:58
Je me confonds en excuse alors que j'aide Goldie à se relever. C'est un joli prénom et je me doute de son origine. Il suffit de la regarder pour trouver son prénom si adéquat et aussi combien elle est jolie. Je me frappe le côté de la tête, ce n'est pas du tout le moment de penser à ça. Je ne peux pas m'empêcher de me frotter le dos du crâne en entendant la jeune femme me parler. C'est clair que comme façon d'aborder une fille, j'ai clairement fait mieux. Enfin, quand j'y arrive. Je la suis du regard en me passant une main dans les cheveux presque frénétiquement au point de former comme à mon habitude cette satanée mèche qui boucle. J'ai l'air de quoi maintenant ? Ah, si je sais, d'un idiot. Au moins, ça a le mérite de détendre l'atmosphère en général. Je m'approche de Goldie avant de me rasseoir sur un des tabourets, près d'elle sans trop la coller. Déjà, que je lui renverse limite mon coca sur sa tenue et que je m'excuse longtemps après, autant ne pas en rajouter sur mon cas. Je tente de répondre à ses questions, mais Christian me prend de court. « Edward est sans nul doute un jeune ami de Moira, effectivement. Moira qui se fait désirer semble-t-il. Je vais donc avoir le temps de sortir le champagne pour ce soir. Prévenez-moi jeunes gens si elle arrive pendant que je suis à la cave. »  Il montre du doigt une petite sonnette que je n'ai pas vue au départ. Je prends le verre que me tend Goldie en lui rendant son sourire. Cette fois-ci, je vais éviter de renverser le coca sur le tapis, par terre ou sur Goldie hein. Je garde les yeux rivés sur la sonnette tout en buvant mon verre. J'en prends une grande gorgée en manquant de m'étouffer, pris d'une quinte de toux. Je ne sais pas si quelqu'un a déjà fait comme moi, mais c'est une très mauvaise idée…

Après avoir passé cinq minutes à tousser en devenant tout rouge, je reprends du mieux possible ma respiration. Je crois que du coca m'est remonté dans le nez et sans vraiment le contrôler, je frissonne un peu de dégoût. Je hausse ensuite les épaules naturellement, en entendant à nouveau la jeune femme qui sirote son jus de fruit à côté de moi. « En vérité un tapis ça se change, ce n'est pas ce qui m'inquiète. Je sais que Christian à ses règles et j'aimerais ne pas finir par me faire sortir par lui du cabaret. Je ne sais même pas la raison pour laquelle je suis venue voir Moira. Je sais juste qu'elle voulait que je vienne. » J'essaye de réfléchir pour deviner ce que prépare encore cette grande diva. La dernière fois, c'était une surprise à sa façon et je suis ressorti du cabaret rouge comme une tomate et embarrassé. Je me demande si elle ne veut tout simplement pas que je rencontre Goldie ? Je ne devine pas son âge, mais je pense que l'on doit être assez proche sur ce point-là. Encore que son physique n'aide pas à lui donner un âge précis. Je ne peux pas lui demander, c'est comme lui demander son poids, ça ne se fait pas. En plus, maman me tue si elle apprend ça. Je ne vis peut-être plus chez elle, mais ça ne l'empêche pas de m'envoyer un message pour me donner son avis sur les choses éventuelles qu'elle peut entendre sur moi en ville. Et heureusement à part quand j'ai protégé une autre élève, rien ne cours vraiment sur moi. « Oui, il doit avoir une femme de ménage pour donner un coup de main ici. Dis, Goldie en dehors de ton prénom, ça te déranges si je reste un peu pour disons… Apprendre à te connaître ? Je ne sais pas quand va arriver Moira. Enfin sauf si tu as autre chose de prévu, je peux comprendre. Je me doute que vous ne vous tournez pas les pouces ici. J'espère que Chris enfin Christian acceptera de me prendre pour cet été. Ce n'est sans doute pas l'endroit où je suis le plus dans mon élément, mais j'aime bien venir ici quand on me le demande. Enfin, sauf quand ça devient trop chaud pour… Moi. » Je me pince les lèvres en préférant boire une autre gorgée, sas m'étouffer cette fois-ci après m'être pincé les lèvres. Est-ce que j'ai bien lancé que je voulais passer du temps avec une fille que je connais à peine ? Bon sang, je me suis lancé dans quoi encore ? Faites que Moira ne l'apprenne pas, faite qu'elle ne l'apprenne jamais, sinon je vais en entendre parler pendant longtemps.
Première étape² : Ne pas paraître trop bizarre

   
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous





Invité
Invité
Mar 12 Fév - 22:01

Edward
Davis

Goldie
Nova

「 Et si on tissait des liens ensemble ? 」
Je ne peux vraiment pas m’empêcher de sourire intérieurement en observant ce garçon. Il paraissait maladroit, mais comme les relou qui foiraient même les trucs les plus simple comme verser un verre d’eau. Lui, il faisait ça de manière adorable et pour que Moira lui parle et l’invite, il devait être gentil. Sinon jamais Moira ne l’aurais laissé l’approcher. Je posais mon coude sur le bar et mon menton dans ma main, en l’observant avant d’ouvrir grand les yeux en le voyant presque s’étouffer avec son coca. Je lui tapais gentiment dans le dos, après tout contre un avalage de coca de travers, je ne pouvais pas faire grand-chose d’autre… Je me retenais de rire devant son air mi dégouté, mi gêné et ses joues toutes rouges. Pauvre chou, ça n’avait pas l’air d’être sa journée et pourtant elle ne faisait que commencer. Je l’écoute en souriant, me mettant à réfléchir à la raison pour laquelle Moira l’aurait fait venir aussi tôt au cabaret… Je gloussais, étant convaincue qu’elle l’avait fait exprès, pour qu’on se rencontre Edward et moi ! Après tout, elle m’avait vaguement parlée d’un charmant jeune homme qu’elle voulait me présenter, convaincue que lui et moi on s’entendrait très bien. Il semblerait que lorsque je lui ai dit que je n’avais plus d’amis en ville, elle avait décidée d’y remédier… En plus d’être chanteuse, Moira devenait entremetteuse, ça promet !

- Désolée, je ne sais pas trop ce que voulait Moira en te demandant de venir… Elle ne m’a même pas dit qu’elle attendait quelqu’un, sinon je serais venue t’accueillir moi-même, avec une tenue plus appropriée… Ça m’aurait peut être évitée une chute douloureuse !

Je lui faisais un clin d’œil à la fin de ma phrase et le laissais venir s’asseoir à côté de moi, souriant doucement, comme à mon habitude. C’était une chose qu’appréciaient aussi les clients : ma constante bonne humeur. C’était parce qu’ils ne m’avaient pas encore vue m’énerver contre un de ces dragueurs qui insiste pendant des heures, je suis sûre ! Je retournais mon attention vers Edward, sortant de mes pensées, avant de hausser un sourcil à sa proposition. Est-ce qu’il savait que sa façon de demander faisait penser à ‘y’a personne d’autre, alors je peux te parler ?’, ou il était même maladroit dans sa façon de parler ? Vue la fin de sa phrase, où je ne peux pas m’empêcher de rire, je supposais que c’était la deuxième option. Dans un cabaret c’était sûr qu’il y avait des spectacles qui n’était pas vraiment conseillés pour les mineurs, mais rien de vraiment choquant. Sinon je n’y participerais pas ! Peut-être pour ça que je ne l’avais jamais croisé avant, s’il partait avant que les choses ne deviennent ‘drôles’. Peut-être qu’il était mineur… Pas que c’est ça qui m’empêcherait de devenir amie avec lui, mais bon, ce n’est toujours pas maintenant que je trouverais quelqu’un avec qui aller m’amuser en boite ou ailleurs. Tant pis ma Goldie, tu ferras sans !

-En fait, il est rare que Christian fasse appel à une femme de ménage, la plupart du temps c’est moi qui passe le balais à la fermeture, comme j’habite ici, avec Moira. D’ailleurs, si elle te fait monter dans la chambre, je compte sur toi pour ne pas trop fouiller hein.

Je gloussais, lui donnant un petit coup d’épaule pour lui montrer que je rigolais, en évitant de lui faire renverser son coca. Quand je raconterais à Moira comment le premier contact c’était effectuer, elle n’allait pas pouvoir s’empêcher de le taquiner avec ça, le pauvre chou…

-Moira devrait arrivée dans dix ou vingt minutes, selon ce qu’elle est partie acheter. Après tout, nous ne sommes pas très loin du centre-ville ! Et pour répondre à ta question, bien sûr que je vais rester avec toi ! Je ne vais pas laisser un garçon aussi mignon tout seul au bar. C’est déjà tellement rare d’avoir un garçon d’environ mon âge ici, que je ne vais pas laisser passer l’occasion de parler avec toi ! Enfin, je suppose que tu as environ mon âge… Si tu n’es pas majeur, je te préviens : je ne servirais pas de boisson avec de l’alcool, hors de question de mettre Chrichris dans l’embarras, même si tu me fais les yeux doux !

Je lui souriais, montrant que j’étais à moitié sérieuse et surtout pour essayer de le détendre. Il avait l’air d’être tout stressé d’être ici. Ou alors c’est moi qui lui faisais cet effet ? Il arrivait parfois que mon bec gênait après tout. Mais une fois que mon charme et mon humour ait fait leur effet, les gens oubliaient souvent leur embarras.

-Détend-toi voyons, je suis une faisane, pas une veuve noir ! Je ne fais que plaisanter, je ne vais pas te manger tout cru ! Je te ferrais cuire un peu avant ! Je rigole, je rigole : je suis végétarienne. Pas par choix, mais je suis malade si je mange de la viande. Surement à cause de mon hybridation. Et toi, humain ou hybride ?

Il faudrait peut-être que j’arrête avec mon humour, et que je me penche plus sur les questions. Faire connaissance c’est mieux que le stresser, sinon il va finir par casser son verre sur le bar !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Hors RP :: Corbeille-
Sauter vers: