Utsukushi Neko Sekai
Hellow! ♪ <br> Tu n'es pas connecté? c'est peu être que tu n'es pas encore inscrit alors... Magne toi de le faire! Non, je blague, on ne veut pas te forcer la main, mais n'hésite pas à nous rejoindre. <br> Et si tu es déjà inscrit, connecte-toi pour voir tes messages privés et répondre à tes RPs, ce serait sympa! ♥️


[RP Neko/Maitre ;; Min. 200 mots ;; H/Ya/Yu autorisé (avec modération ♥)]
 

 :: Ville :: Restaurants et cafés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au restaurant sans un sous (Feat Ezra Opal)

avatar
Messages : 32
Points : 262
Date d'inscription : 05/09/2018
Age : 25
Localisation : dans mon manteau

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
Spicy
Dim 9 Sep - 21:51

La faim me séduit

Le temps semblait s’éclaircir. La pluie n’était plus que clairsemée. Dès fois il pleuvait un petit peut et d’autre, il n’y en avait plus. C’était vraiment mélangeant surtout pour tous ceux qui se promènent avec un parapluie. Bran n’avait rien à cirer de la pluie. Il avait été sorti de sa cage de par Aria. Étrangement leurs deux personnalités s’entrechoquaient car ils ont tous deux un tempérament un peu à fleur de peau selon ce que l’inu pensait.  Il avait un peu de temps pour pouvoir penser… en fait, il avait pris ses jambes à son cou et avait été se promener en pleine ville. Il voulait vraiment revoir les ruelles et tous les magasins de la ville. Cela lui manquait vraiment. Un an sans pouvoir voir tout cela c’était vraiment comme une torture pour Von Vitell.

Il arriva dans le quartier des restaurants et des cafés.  Il avait drôlement faim. Bran regarda dans ses poches pour voir s’il avait ne serait-ce que quelques sous pour qu’il puisse se payer un petit quelque chose. Rien… que dalle. Il ne trouvait pas de monnaie dans son manteau. Il chercha ensuite dans sa tuque, ses pantalons et même ses bottes. Il n’y trouva que des poussières… rien de bien alléchant. Son estomac criait vraiment famine. Son anémie ne l’aiderait certainement pas. Il risquait de tomber n’importe où dans les pommes. Il ne fallait pas que ça lui arrive. Il continuait de marcher vers un restaurant de fast food. Il regarda ce qu’il y avait sur le menu. Ce n’était pas vraiment ce qu’il recherchait. Il n’y avait pas vraiment de viande non transformée. Tout était séparé mécaniquement et reconstruit par la suite.

Il continua sa recherche. Était-ce si difficile de trouver un restaurant qui servait de la viande? Il trouvait plusieurs restaurants mais, rien de bien alléchant. Il arriva finalement devant un restaurant Français. Il semblait y avoir pleins de types de viandes différentes. Des bons pains et tous pleins de bonnes choses. Il ne le remarqua pas mais, il commençait à baver un peu. C’est un peu logique mais, il devait bien se faire à l’idée que jamais il ne pourrait rentrer là. Il semblait vraiment sortir du pôle nord avec tout son attirail. Il vit alors un serveur passer avec un filet mignon et alla le porter à une table. Il se mit à penser :


* Jamais je ne vais avoir l’argent pour aller là. C’est bien trop chic surtout pour un hybride dans mon genre. Un bon filet mignon avec une sauce forestière ce serait assez bon. Avec des pommes de terre grelots et des haricots… ce serait vraiment délicieux. Allez Err rend toi à l’évidence. Rien ne te permettra jamais d’entrer là. Il faut certainement avoir une réservation 3 mois à l’avance ou quelque chose du genre. Sinon je pourrais peut-être entrer et aller voler une pièce de viande… ça ne doit pas être si difficile. J’ai fait bien pire sans me faire attraper durant 14 ans. Bon prenons une grande respiration et allons y.*

Bran fit comme il dit, il prit une grande respiration et se leva. Sa tête se mis à tourner et il retomba par terre un peu étourdit. Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Il n’avait aucune notion des maladies. Alors, il ne savait pas qu’il souffrait d’anémie. Il croyait que c’était juste son corps qui lui faisait défaut sans rien dire. L’hybride resta là quelques minutes et se releva finalement. Il épousseta ses pantalons et s’étira. Il devait vraiment ressembler à un soulon. Il se revira pour se diriger vers la ruelle mais, quelqu’un était là et il tomba encore une fois à la renverse mais, cette fois ci directement sur son dos. Il se disait qu’il ferait peut-être mieux de rester par terre. Rien ne lui arriverait là. Ça lui faisait atrocement mal.

-Faudrait prévenir quand on est à côté de quelqu’un. Ce n’est pas si plaisait que de tomber deux fois à la renverse. Faire preuve de présence c’est important. Là j’ai mal au dos à cause de toi.

Lorsqu’il porta un regard vers l’inconnu qui venait de le faire tomber, il vit bien que la pauvreté ne courrait pas les rues. Cet inconnu semblait bien plus aisé que lui et avoir beaucoup plus de moyen. Il ne le voulait pas mais, il semblait vraiment sortit d’une ruelle. Son manteau n’était pas si propre et commençait à sentir un petit peu. Il laisserait le temps à cet être plus argenté que lui donner une bonne explication.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Points : 116
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel leblanc

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Jeu 13 Sep - 12:48
Vous connaissez le dicton qui dit que quand il pleut les grenouilles sortent ? Et bien... C’est vrai !
C’est d’ailleurs pour ça que j’étais dehors. Pour moi, il y a plusieurs avantage, d’abord la chaleur, mine de rien, j’aime l’humidité et mes cheveux ne frisent pas. Les filles me jalousent tellement pour ça !
 
Ensuite parce j’ai moins de chance de tomber sur un fan qui me poursuivrait. Tout le monde baisse la tête, regarde ses pieds et fonce, on ne se préoccupe pas des autres. Voilà pourquoi pour moi, journée pluvieuse = joie !
 
Munie d’un jolie parapluie rose pâle avec des oreilles, c’est kawai ! D’un hanoraque rose fuchsia et de botte de même colorie, je sautillais telle une gamine dans les flaques d’eaux, rigolant aux éclats.
Je m’amusais comme une petite folle, cherchant un lieu ou me restauré.
 
Je me rappelais d’un bon restaurant français, je traversais une ruelle en siflotant une de mes chansons, quand soudain une ombre arriva en sens opposée et j’eus juste le temps de me stoppée. Cependant elle me percuta, je perdis l’équilibre mais le retrouva avant de me retrouver au sl.
 
-Ouah !
 
Malheureusement, ce ne fut pas le cas du garçon qui était maintenant au sol, étrange, il avait l’air plus robuste que moi pourtant.
Celui-ci se plaignit que je lui étais rentrée dedans, il était même tombé déjà une autre fois et maintenant il en avait mal au dos.
 
Cette histoire me rappela celle de gens qui font exprès de se faire blesser afin de se faire rembourser des problèmes qu’ils n’avaient pas avant, ou... c’était autre chose ?
 
Bref, toute gênée, je sautillas et naïve lui répondit.
 

-Pardon, pardon ! Je ne vous ai pas vue venir. Vous avez mal ? Vous voulez voir un docteur ? Vous êtes trempés ! Vous allez attraper froid ! Il faut vous changés ! M’inquiétais-je pour lui. Je sais ! Je vais me faire pardonner en vous en achetant ! Cela vous convient-il ?
 
Je me penchais vers lui et tendis ma main qui ne tenait pas le parapluie, avant que mon ventre gronde, je rougissais et rigola embarrasser.
 
-Pardon, j’allais manger au restaurant à côté. Vous voulez vous joindre à moi ? C’est moi qui paie.
 
Je sais que je ne suis pas bien intelligemment, cependant je doute qu’une personne habillé et dans un si mauvais état puisse avoir de l’argent ou pas assez pour payer un repas, peut-être le menu enfant quoi et encore, sans boisson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Points : 262
Date d'inscription : 05/09/2018
Age : 25
Localisation : dans mon manteau

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de:
♠~ Fréquentations::
Spicy
Jeu 13 Sep - 15:10
Bran observait tout ce que cet être à la chevelure rose faisait et écoutait tout ce qu’il lui disait. Il ne voulait surtout pas se faire avoir plus de deux fois. Il s’était déjà fait enlever par la fourrière… ce pourrait certainement être un de leurs agents. Il observa longuement ses vêtements et tenta d’évaluer le sexe de cet inconnu. C’était certes un peu difficile car certaines choses lui laissait penser qu’il était un homme et d’autre qu’il était une femme. Ce devait être une femme… enfin… il imaginait. Tout d’un coup cette personne s’excusa et lui demanda s’il avait de besoin d’un médecin. Cet inconnu sembla même s’inquiéter du fait qu’il était tout humide. En lui proposant de lui acheter des nouveaux vêtements Bran faillit pouffer de rire.

Ce que Bran voulait vraiment c’était qu’il arrête de pleuvoir et que son manteau puisse sécher. L’inconnu se baissa à sa hauteur et lui tendit sa main pour l’aider à se relever. Bran n’allait pas accepter l’aide de n’importe qui. Même s’il était un hybride, il ne pouvait cacher son aversion pour les inconnus. D’un mouvement de bras il frappa la main de l’inconnu comme s’il voulait lui dire qu’il n’avait pas de besoin de son aide pour se relever.  Il se releva doucement. Il était bien plus petit que cette personne qui se tenait devant lui. Ce que celle-ci ne savait pas c’était que Bran n’était certes pas aussi en forme que lui ou elle peu importe son sexe. Il se passa une dernière fois la main sur le dos. Bran savait bien qu’il attraperait certainement un rhume s’il ne faisait pas sécher son manteau au plus vite.


-Ce n’est pas parce que j’accepte que vous payez ce que je vais manger que je ne vous en veux pas. Je vais m’en souvenir. Je n’ai pas vraiment besoin que l’on m’achète des nouveaux vêtements… je souhaiterais juste que la pluie cesse un peu. Je sens que si je continue à rester ainsi à la pluie je vais attraper froid. Je souhaite juste faire sécher mon manteau et…

Tout d’un coup son ventre gargouilla comme le ventre d’un affamé. C’était vraiment comme s’il n’avait rien mangé depuis des jours et des jours. Monsieur Err Olier tenta de ne pas trop rougir et finit finalement sa phrase :

-…de manger un petit peu.

Vu qu’il s’était fait proposer de manger aux dépends de cet inconnu, il entra dans le restaurant avec ses bottes pleines de terre. Il dégoulinait d’un peu partout. Il se fit très rapidement arrêter par un serveur qui le voyait entrer de par lui-même. Vu l’odeur de l’hybride, il lui pointa la porte car il se doutait bien que Bran n’avait pas un rond. La chimère pointa alors l’inconnu pour lui dire qu’il était avec et que tout était correct. Le serveur lui demanda quand même de retirer ses vêtements humides. C’était un restaurant chic ici et non la ferme à Maturin. Bran soupira et retira sa tuque, son manteau, ses bottes, ses pantalons de neige et ses gants. Il n’avait plus que des jeans délavé et un chandail noir à manche courte et des bas noirs. Il était drôlement petit mais, semblait être bien plus vieux que son apparence. Le serveur soupira et se dit que c’était déjà bien considérant tout ce qu’il avait. L’homme lui présenta la table à laquelle ils allaient être assis.

Bran s’y dirigea et regarda très rapidement le menu. L’hybride se mit à grelotter. Il avait froid mais, ce n’était plus la même raison que tantôt. C’était son anémie qui lui donnait froid aux bouts de ses membres. C’était vraiment étrange surtout pour le nouvel inconnu c’est sûr… Bran était étrange pour tout le monde. Il n’attendit pas du tout la personne qui l’avait bousculé dehors. Il ferma alors le menu. Il avait déjà choisi ce qu’il voulait. C’était facile… un morceau de viande… le filet de porc à la sauce forestière avec des pommes de terre grelot et des haricots.

Il s’étira et mit ses pieds sur la table… c’était vraiment disgracieux surtout pour un restaurant aussi chic que ce restaurant ci. Il se frotta un peu les bras. Il avait vraiment froid mais, ne savait pas vraiment ce qu’il avait. Il avait été sauvage jusqu’à ce point. Il mit sa chaise en équilibre sur deux pattes. Il n’avait vraiment aucunes bonnes manières. Il prit même un couteau pour se récurer l’entre dent. Un très beau spectacle en perspective. Il s’imaginait bien que ce nouvel inconnu allait le replacer et lui demander d’user de son jugement ou quelque chose du genre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Points : 116
Date d'inscription : 07/09/2018
Des DCs? : Gabriel leblanc

Feuille de personnage
♠~ Hybride de/maître de: Euphemia S. Granger
♠~ Fréquentations::
Héritier
Voir le profil de l'utilisateur




Ezra Opal
Héritier
Jeu 20 Sep - 16:32
Le jeune homme repoussa avec vigueur ma main, trgudzny mon aide, je me sentie ennuyer mais compréhensive, il voulait montrer que c'était un mal vigoureux. Je soupirais intérieurement, le pauvre, malgré son état, il jouait les durs. Enfin, c'était mon point de vue, il en avait sûrement une autre, mais je n'avais pas à y réfléchir.


Ces propos furent vexant, il m'en voulait sincèrement pour ça ? J'ouvrais de grand yeux, il se fichait aussi des vêtement, pourtant les siens étaient dans un pitoyable état.
Son ventre gronda même, cependant il ne se laissa pas démonter, il me retourna ma gentillesse et demandait même à ce que le temps stop, ce petit prétentieux, j'aurais trouver cela amusant mais...


Sans prendre le temps de ce décroter, le garnement parti en direction du restaurant, je courus pour le rattraper, mais son pas déterminé le fit entrer avant moi. J'étais dépitée, les yeux grands ouverts...
Mais la suite ne fut pas mieux. A vrai dire... je ne compris même pas comment le serveur laissa l'hybride n'en faire qu'a sa tête, je m'excusais de son comportement


Cependant, s'en fut bientôt de trop pour moi alors que j'allais pestiférer sur lui, le voilà posant ses pieds sur la table et se curant les dents avec un couteau.


-… Si tu manques tellement de respect, pour tous, que se soit pour moi ou les autres. Je retire tout ce que j'ai dis, tant pis pour ton dos et tes vêtements trempés. Je ne compte pas dépenser le moindre centimes alors que tu fais n'importe quoi et ne me parle pas de bonne manière que tu ne connais pas, non, tu n'en n'as clairement rien à faire. Et bien tu sais quoi ? Moi aussi je n'ai rien à faire de toi. Tu peux rester ici si cela te chante, mais moi je m'en vais. Lui sifflais-je tel un serpent en colère, sans hausser la voix, mais un ton venimeux.


Evidemment, mes propos attirèrent l'attention du serveur, qui fit discrètement appeler la sécurité pour faire jeter le malotru su celui-ci se retrouvait seul et sans sous comme le laissais penser sa tenue vestimentaire.
Quant à moi, j'étais pétrifié d'horreur de son comportement et ne saurais tolérant qu'il continu ainsi en me rejetant la faute dessus. Pour lui montré que je ne plaisantais pas, je fis même des pas en direction de la sortie. Non, il ne fallait pas me chercher !

_________________
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utsukushi Neko Sekai :: Ville :: Restaurants et cafés-
Sauter vers: